Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Luc Brewaeys (1959-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 18:55

robert45 a écrit:
Oui, je sais. Tu vas encore me traiter de primate inculte et insensible à la beauté du monde paisible et harmonieux qui nous entoure...
quelqu'un qui est sensible à la "Suite Dos Pescadores" chantée par Nara Leão ne sera jamais un primate caparaçonné contre la moindre trace d'émotion pour moi Wink (c'est pas comme certains ! Wink)


Dernière édition par le Ven 6 Avr - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 18:57

kfigaro a écrit:
(c'est pas comme certains ! Wink)

Je ne me sens pas visé... Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 18:58

mais tu n'étais pas visé ! 8)
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 18:59

De toute façon je m'en fous! Laughing Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 19:13

Citation :
Oui, je sais. Tu vas encore me traiter de primate inculte et insensible à la beauté du monde paisible et harmonieux qui nous entoure...

?? Où ai-je déjà fait cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 19:15

Du calme mes amis, on ne va pas se disputer pour ça... Wink Utilisez le mp si vous y tenez. Merci Wink


Dernière édition par le Ven 6 Avr - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 19:18

On ne se dispute pas Snoopy, en tous cas pas moi.

Je demande un éclaircissement. On ne peut pas dire ce genre de choses sans fondement.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 19:21

Ok, mais faites le ici
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 20:00

Coco et Robert, ne soyez pas susceptibles, voyons. Chacun ses goûts.

Moi aussi j'aime bien l'adagio de Petsalis, ainsi que le largo, mais je comprends très bien que Robert ne l'apprécie pas.

Luc, je viens d'écouter la 6ème, bien entendu je n'y comprends rien. Quelle est la signification ? Elle fait penser à un combat de fin du monde entrecoupé de trèves plus lyriques.

itunes vient de passer tout seul à la 8ème, comme Snoopy, je n'y vois pas de différences, il y a davantage de cuivres, en particulier les graves (trombones et tubas), on dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 21:05

Désolé, mais ma (la) musique n'a que la signification de soi-même. Par ailleurs, les "solistes" dans la 8ème sont les 5 cors ! Et si vous trouvez que c'est pareil, et bien : qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Que c'est tout à fait différent (ce l'est)..?! Je ne comprend vraiment pas qu'on entend la différence entre la 5ème et la 9ème de Beethoven, mais qu'en même temps on n'est pas capable d'entendre la différence entre ma 6ème et ma 8ème : pourtant il s'agit dans les deux cas de compositions différentes, qu'un public (et ça je le sais très bien) peut aisément distinguer l'un de l'autre. Si vous ne l'entendez pas, j'ai fini de discuter, ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 21:16

Citation :
Moi aussi j'aime bien l'adagio de Petsalis, ainsi que le largo, mais je comprends très bien que Robert ne l'apprécie pas

Moi également, je n'ai jamais reproché à qui que ce soit de ne pas aimer la même musique que moi.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 22:17

Pour ce qui est de orchestration des pièces de Debussy, je trouve ça pas mal du tout. On dirait, comme l'a si bien dit Joaquim, que c'est Claude Debussy lui-même qui les a orchestré. Vous avez su comme vous "mettre de coté" et ainsi vous êtes resté dans l'esprit et le style de Debussy. On a toujours tendance à vouloir laisser sa griffe et s'approprier l'oeuvre mais pas la... chapeau bas!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 22:40

HS total :
ça n'a rien à voir Coco mais j'aime bien ton avatar... ce tigre à une tête reposante. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 22:42

Cécile a écrit:
Vous avez su comme vous "mettre de coté" et ainsi vous êtes resté dans l'esprit et le style de Debussy. On a toujours tendance à vouloir laisser sa griffe et s'approprier l'oeuvre mais pas la... chapeau bas!! Wink
Le musicien qui était sans doute le plus proche de Debussy c'était André Caplet à mon humble avis (écoutez les "Pagodes" orchestrées par exemple), tout simplement parce qu'ils ont longtemps collaborés ensemble et qu'il connaissait parfaitement ses secrets de "fabrication", mais Luc est parvenu à aller encore plus loin que Caplet avec ses techniques nouvelles à lui. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 22:51

Talisker a écrit:
1.Par ailleurs, les "solistes" dans la 8ème sont les 5 cors !

2.Et si vous trouvez que c'est pareil, et bien : qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ?

3. Je ne comprend vraiment pas qu'on entend la différence entre la 5ème et la 9ème de Beethoven, mais qu'en même temps on n'est pas capable d'entendre la différence entre ma 6ème et ma 8ème :

4. pourtant il s'agit dans les deux cas de compositions différentes,

5. qu'un public (et ça je le sais très bien) peut aisément distinguer l'un de l'autre.

1. Merci pour la précision je me demandais quel était l'instrument justement

2. Rien. On attend pas de réponse, on explique simplement nos sensations à l'écoute.

3. La 5 ème et la 9ème de Beethoven sont largement plus distinctes musicalement parlant. C'est pourquoi on les reconnaît au bout de 5 secondes.

4. Ca c'est évident mais pourtant si tu me fais écouter des extraits l'une de l'autre à n'importe quel moment, je serai incapable de te dire si c'est la 6 ou 8 alors que je saurai différencier la 5ème de la 9ème de Beethoven illico.

5. La preuve que non.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 22:53

J'ai écouté les 8eme et 6eme symphonies. J'avoue que j'ai une préférence pour la 8eme!! Pour tout vous dire (et je fais encore une fois référence à d'autres compositeurs) j'ai l'impression que vous avez reçu les mêmes influences que la compositrice Xu Yi (je me trompe peut-être). Votre 8eme me fais pensé par moment au Plein du Vide (je ne sais pas si vous connaissez): la trompette, les percussions, les micro-intervalles, on a même une sorte de "climax" à un moment donné.
Cette relation que j'établie avec Xu Yi me fais poser une question!!
Est-ce que la notion d'espace apparait dans une oeuvre comme la votre?? Je veux dire, est-ce que les musiciens sont placés dans la salle un peu comme avec Xu YI et ses haut-parleurs?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 22:56

Je vais prendre une aspirine... Suspect

Je reviens... drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 23:10

Kfigaro à écrit:
Citation :
écoutez les "Pagodes" orchestrées par exemple

Je ne connais pas mais j'écouterai. Merci!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 6 Avr - 23:59

de rien Cécile Wink

pas facile à trouver en CD mais ça existe ici :
http://www.naxos.com/catalogue/item.asp?item_code=8.223751

Luc j'ai vu sur ton site que tu avais adapté des musiques de Zappa en classique ? tu aimes le rock alors ?
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 7 Avr - 9:57

Désolé, Luc, je ne veux pas te peiner, mais je suppose que si tu viens sur ce forum, c'est pour nous faire écouter ta musique et que l'on te fasse part de nos impressions.
Tu préfèrerais qu'on te dise "c'est sublime" en pensant le contraire ?
Note bien que je ne dis pas que c'est moche, mais simplement qu'elle ne me procure rien.

Tiens, j'ai trouvé un site belge où l'on parle de toi, et avec ta photo...

http://www.cebedem.be/composers/brewaeys_luc/fr.html
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 7 Avr - 16:13

Cécile a écrit:
J'ai écouté les 8eme et 6eme symphonies. J'avoue que j'ai une préférence pour la 8eme!! Pour tout vous dire (et je fais encore une fois référence à d'autres compositeurs) j'ai l'impression que vous avez reçu les mêmes influences que la compositrice Xu Yi (je me trompe peut-être). Votre 8eme me fais pensé par moment au Plein du Vide (je ne sais pas si vous connaissez): la trompette, les percussions, les micro-intervalles, on a même une sorte de "climax" à un moment donné.
Cette relation que j'établie avec Xu Yi me fais poser une question!!
Est-ce que la notion d'espace apparait dans une oeuvre comme la votre?? Je veux dire, est-ce que les musiciens sont placés dans la salle un peu comme avec Xu YI et ses haut-parleurs?
Bonjour Cécile, enfin quelqu'un qui entend la différence..! Aux autres : je ne demande pas que vous me dites que c'est génial, mais je suis stupéfait qu'on entend pas de différence, c'est tout ! Encore une fois, je comprend que l'on accroche pas, mais vous comprendrez (j'espère) qu'il m'est difficile de réponre à des réaction "émotives vagues". Cécile (et kfigaro, merci) donnent des réactions un peu plus détaillées et au moins je peux procurer un peu d'explications. Tout d'abord, Cécile, concernant les "Debussy's" : je ne me suis pas du tout affacé, sinon ça aurait sonné bien autrement, justement j'ai mis ma patte, mais avec le plus grand respect (et un grand amour) vis à vis de la musique originale. Comme je disais, je n'ai même pas ajouté une octave ou quoi que ce soit, mais je peux vous assurer que j'ai (parfoi dû) fouiner dans les fonds de mon expérience de l'orchestre pour trouver des solutions qui donnaient à mon travail une impression purement symphonique sans renier la musique originale. Bien qu'aucune note ait été changée, un des compliments les plus beaux que j'ai reçu est justement qu'n écoutant cette version on oublie que l'original avait été composé pour le piano.
Bon, concernant la "8ème", il n'y a pas de spatialisation de l'orchestre, il est disposé de la façon "classique", même jusqu'à mettre les seconds violons à la droite. Dans la "6ème", par contre, l'orchestre a été positionné un peu différemment. Je ne connaissais pas la compositrice Xu Yi, mais voici son site : http://xuyi.free.fr J'ai jeté un coup d'oeil et elle à fait des études un peu similaires que les miennes, sauf que moi je n'ai pas étudié à l'IRCAM, mais j'ai fait en revanche des études d'ingénieur du son. Je comprend donc qu'elle ait des intérets similaires que les miens. Je me considère aussi de "l'école spectrale", ce qui explique peut-être un peu. Cependant, même n'ayant pas écouté sa musique, je crois qu'il y aura une grande différence : j'ai fait une partie de mes études en Italie et je suis (très) italophile (je parle d'ailleurs extrèmement bien la langue) et c'est un élément qui apparaît dans ma musique, même si cette "influence" ne saute pas toujours à l'oeil. Il y a ma façon de construire des mélodies (par exemple : les cors dans la "8ème") qui est très inspirée de la musique italienne (ancienne), et je suis presque sûr que Xu Yi ne fait pas ça. Elle, par contre, aura de par son origine beaucoup d'inflecions microtonales dans ses mélodies, j'imagine... De toute manière je vais essayer de me procurer un peu de sa musique.
Les deux mouvements achevés pour l'instant de ma "8ème" ont tous deux un caractère de rituel, si l'on veut le premier mouvement est une marche funèbre, très déchirée (le climax vers la fin avec les "larmoyances" des cors) tandis que le second mouvement est un peu plus paisible, plus introverti avec le "quasi choral" vers la fin. Intéressant à savoir peut-être : vous avez peut-être remarqué la couleur/le timbreun peu spécial de l'accord (en dessous du choral) tenu dans l'orchestre, ce sont tous les bois et les cuivres (sauf les cors, bien entendu) qui soufflent dans des bouteilles accordées... Dans quelques mois je terminerai cette "8ème", il y aura encore un bref "Scherzo" qui s'embrquera sur ce deuxième mouvement, puis un Final qui aura à anouveau un caractère rituel, mais alors plutôt allant vers un genre de "fête". Pour les curieux : la première est prévue à Bruxelles le 28 novembre prochain par l'orchestre de la Radio Flamande (VRO) sous la direction d'Arturo Tamayo, que je connais depuis 25 ans déjà et qui a créé toutes mes Symphonies (à partir de la 3ème) jusqu'à présent et qui a donc créé les deux premiers mouvements il y trois ans (c'est l'enregistrement que vous entendez).
kfigaro a écrit:
j'ai vu sur ton site que tu avais adapté des musiques de Zappa en classique ? tu aimes le rock alors ?
J'aime toute la musique que je considère comme "de qualité" au delà des styles et des genres. Donc, oui, j'aime certains rockeurs. J'(ai toujours aimé Zappa, et c'était une gageure d'arranger quelques unes de ses pages rock "pures et dures" pour un trio avec piano classique !! Surtout que je ne dispoqais pas de partitions, certains numéros n'étaient donc vraiment pas faciles à réaliser...
J'aime bien Kate Bush, certains morceaux (surtout instrumentaux) de Pink Floyd, Genesis (à l'époque) et certains morceaux de Metallica (hm). Mais je dois avouer que ce n'est pas la musique que je suis de très près, donc mes connaissances dans ce domaine sont très restreintes. Par mon boulot à la radio j'ai fréquemment écouté (enregistré) du jazz, mais on reparlera peut-être lors d'une prochaine occasion. Je dois composer maintenant, il y a une pièce que je devrais finir ce weekend. je reviendrai voir demain matin...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 7 Avr - 17:32

Merci pour ta réponse détaillée Luc ! :) je vais essayer d'écouter tes symphonies dès que j'ai une minute ! Wink

bon travail à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 7 Avr - 18:03

Talisker a écrit:
1.je suis stupéfait qu'on entend pas de différence, c'est tout ! Encore une fois, je comprend que l'on accroche pas, mais vous comprendrez (j'espère) qu'il m'est difficile de réponre à des réaction "émotives vagues".

2.Cécile (et kfigaro, merci) donnent des réactions un peu plus détaillées et au moins je peux procurer un peu d'explications..

1.Je te rassure, on ne le fait pas exprès. Sincèrement je n'ai pas l'oreille pour le contemporain ce qui pour moi en tout cas ne me permet pas de différencier véritablement les morceaux sauf peut être après une écoute longue et attentive. Mais je te rassure, c'est la même chose si j'écoute du Debussy ou pire du Dusapin.

2. Peut être parce qu'ils ont déjà plus l'habitude de ce genre de musique et l'oreille mieux formée à cela. Je ne sais pas. Au moins tu as deux personnes ( au minimum sur ce forum ) qui comprennent ta musique et avec lesquels tu peux échanger des explications plus "techniques".En ce qui me concerne ça s'arrête au niveau de l'émotion à l'écoute de la musique c'est tout. Difficile d'expliquer ou d'argumenter sur des bases que je ne comprends pas. C'est comme si je ne parlais que russe et toi chinois, difficile de comparer la grammaire et de se comprendre dans ce cas. Au mieux me dire "tiens, c'est sympa le Chinois, c'est chantant" ou alors de me dire " Qu'est ce qu'il raconte? Je ne comprends rien!".
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 35
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 8 Avr - 0:55

Concernant Debussy, je dois reconnaitre que ses préludes sont ses compositions que j'aime le moins (voire que je n'aime tout simplement pas). Mais tes orchestrations prouvent que la musique moderne (notamment Debussy et Ravel) gagne énormément à être orchestrées Je pense notamment aux oeuvres de Ravel qui sont bien plus belles pour l'orchestre que pour le piano (les "valses nobles et sentimentales" et "une barque sur l'océan" par exemple).
Ainsi les préludes de Debussy avec ton orchestration prennent une autre dimension et deviennent vraiment très beaux. Je trouve d'ailleurs que "Feux d'artifice" mérite enfin son nom, la version originale étant un peu ennuyeuse à mon goût.

Je n'ai pas encore écouté tes propres compositions, je te dirais donc ce que j'en pense plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 8 Avr - 10:19

Snoopy a écrit:
1.Je te rassure, on ne le fait pas exprès. Sincèrement je n'ai pas l'oreille pour le contemporain ce qui pour moi en tout cas ne me permet pas de différencier véritablement les morceaux sauf peut être après une écoute longue et attentive. Mais je te rassure, c'est la même chose si j'écoute du Debussy ou pire du Dusapin.
Eh bien, Snoopy, là au moins on commence à se comprendre. Comme je disais, il y a une question d'habitude et -par après- de "compréhension", au sens le plus large du terme, voir ci-dessous.
Snoopy a écrit:
2. Peut être parce qu'ils ont déjà plus l'habitude de ce genre de musique et l'oreille mieux formée à cela. Je ne sais pas. Au moins tu as deux personnes ( au minimum sur ce forum ) qui comprennent ta musique et avec lesquels tu peux échanger des explications plus "techniques".En ce qui me concerne ça s'arrête au niveau de l'émotion à l'écoute de la musique c'est tout. Difficile d'expliquer ou d'argumenter sur des bases que je ne comprends pas. C'est comme si je ne parlais que russe et toi chinois, difficile de comparer la grammaire et de se comprendre dans ce cas. Au mieux me dire "tiens, c'est sympa le Chinois, c'est chantant" ou alors de me dire " Qu'est ce qu'il raconte? Je ne comprends rien!".
Je suis tout à fait d'accord. Mais comme tu as peut-être remarqué, je ne donne pas seulement des réactions (explications) "techniques", en même temps j'essaie de vous dire ce que j'ai voulu faire sur le plan "expressif" (pour ne pas utiliser le mot "émotionnel", parce que trop chargé pour l'instant). Je reste encore très général là-dessus, par exprès, parce que justement je trouve que l'auditeur doit essayer d'entendre "sa vérité" dans ce labyrinthe de sons. Il est vrai que la musique nouvelle est plus complexe (pas nécessairement plus compliquée) qu'avant, ce n'est pas pour rien que la composition d'une symphonie me prend beaucoup plus de temps que par exemple Haydn ou Mozart dans leur temps, parce que nos émotions sont -tout comme notre société- devenues infiniment plus complexes, et quand tu ajoutes à cela l'évolution du (des) language(s), de la technologie et des informations qui nous "harrassent" à tout bout de champ, il ne faudra donc pas s'étonner du fait que certaines musiques ne sont pas si évidentes à saisir, certainement pas dès la première confrontation... Il ne faut pas oublier que la musique que nous nommons "classique" existe plusieurs siècles et que notre oreille est "conditionnée" à ce genre de discours. Tu me disais avant que le fait d'être musicien n'apporte pas trop à la capacité de comprendre la musique contemporaine, mais je crois quand même que ça facilite les choses, du moins pour aborder cela une première fois. Je comprend très bien que c'est parfois drôlement (plus) difficile pour des gens qui n'ont pas de notions techniques musicales, bien que j'ai déjà rencontré pas mal de gens qui prouvent le contraire de ce que je viens de dire. En ce qui me concerne, je suis déjà très content que l'on garde l'esprit ouvert et la volonté d'essayer de découvrir les choses inconnues.
Hector Berlioz a écrit:
Concernant Debussy, je dois reconnaitre que ses préludes sont ses compositions que j'aime le moins (voire que je n'aime tout simplement pas). Mais tes orchestrations prouvent que la musique moderne (notamment Debussy et Ravel) gagne énormément à être orchestrées Je pense notamment aux oeuvres de Ravel qui sont bien plus belles pour l'orchestre que pour le piano (les "valses nobles et sentimentales" et "une barque sur l'océan" par exemple).
Ainsi les préludes de Debussy avec ton orchestration prennent une autre dimension et deviennent vraiment très beaux. Je trouve d'ailleurs que "Feux d'artifice" mérite enfin son nom, la version originale étant un peu ennuyeuse à mon goût.
Tout d'abord, (encore) merci des compliments. Sur certains points je suis d'accord, ne fût-ce parce que je suis un fanatique de l'orchestre symphonique. De par sa nature l'orchestre a infiniment plus de possibilités timbrales qu'un piano, et j'ai en effet essayé de donner une autre dimension au "Préludes", dont certaines me plaisent également moins en version piano... Il y a des centaines de choix qu'il fallait faire, et il semble que j'ai pu accentuer certaines structures qui étaient moins apparentes. Un détail encore, l'exécution de ces enregistrements est bonne, mais j'en ai entendu d'autres entretemps avec des orchestres bien meilleurs, et la différence est encore plus grande et l'on entend encore mieux les subtilités orchestrales que j'ai utilisées dans ces orchestrations. J'espère que d'autres enregistrements seront réalisés dans le futur qui mettront ces choses en relief encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luc Brewaeys (1959-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: