Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Luc Brewaeys (1959-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 8 Avr - 12:09

Snoopy à écrit:
Citation :
Peut être parce qu'ils ont déjà plus l'habitude de ce genre de musique et l'oreille mieux formée à cela. Je ne sais pas.

C'est vrai qu'avant j'étais un peu comme toi: je n'accrochais pas du tout la musique contemporaine. Et puis un jour, j'ai appri à écouter grace à mon professeur de musique au lycée. A force d'entendre ce genre de musique, (c'est comme pour tout) je m'y suis habituée! Wink
C'est un comme pour les personnes qui te disent qu'ils n'aiment pas la musique classique (sauf les pièces qu'ils entendent dans une pub!!). C'est parce qu'ils ont l'habitude d'écouter de la variété et donc quand on leur passe de la musique savante, ça devient tout de suite plus compliqué pour eux et donc ils n'accrochent pas (et parfois ils finissent par te dire qu'il n'aime pas).
Tu as donc raison en disant que ce n'est qu'une question d'habitude.
Après on est pas obligé de tout aimer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz



Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 8 Avr - 22:06

Je viens d'écouter "Along the Shores of Lorn" (j'ai d'abord jeté un oeil sur la partition avant) et "Credeva... ".

Le premier m'a donné l'impression d'être une brillante étude d'orchestration. En effet, tu sembles explorer une bonne partie du potentiel peu exploité de l'orchestre et en cela, cette oeuvre est très intéressante. Par contre, je dois quand même reconnaitre que je n'ai pas spécialement aimé. Je trouve que c'est plus une succession d'effets qu'une musique vraiment cohérente en soit (la cohérence est là mais, plus sur le papier qu'à l'oreille).

Quant au second morceau, j'aurai tendance à dire: Trop de tension tue l'attention... En effet, l'usage quasi-constant des dissonances rend l'oeuvre très tendue, mais sans détentes, ça devient assez vite monotone. Evidemment, tu pallies à ce problème par la richesse de la texture orchestrale (assez impressionnante) mais ça ne fonctionne pas pleinement et on finit par s'ennuyer (enfin, moi en tout cas). Quant aux mélodies des deux chanteuses, je trouve qu'elles perdent beaucoup de leur impact à cause de l'orchestre qui est beaucoup trop présent. Par contre, bizarrement, le retour du thème introductif au milieu du morceau (environ 7 minutes), pendant le duo, m'a fait penser à "The End" des Doors. Wink Je dirais donc de ce morceau que je n'ai pas trop aimé.

Sinon, je n'ai pas encore écouté les symphonies 6 et 8.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 8 Avr - 22:11

Hector Berlioz a écrit:
Sinon, je n'ai pas encore écouté les symphonies 6 et 8.

Pour te faire une idée du "style" écoute l'une ou l'autre seulement, de toute façon elles se ressemblent... Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz



Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 8 Avr - 22:50

Il me semblait l'avoir compris, en effet... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 9 Avr - 12:21

Hector Berlioz a écrit:
Je viens d'écouter "Along the Shores of Lorn" (j'ai d'abord jeté un oeil sur la partition avant) et "Credeva... ".
Le premier m'a donné l'impression d'être une brillante étude d'orchestration. En effet, tu sembles explorer une bonne partie du potentiel peu exploité de l'orchestre et en cela, cette oeuvre est très intéressante. Par contre, je dois quand même reconnaitre que je n'ai pas spécialement aimé. Je trouve que c'est plus une succession d'effets qu'une musique vraiment cohérente en soit (la cohérence est là mais, plus sur le papier qu'à l'oreille).
J'imagine qu'il y a également une question de goût, puisque tu "vois" la cohérence mais tu ne l'entends pas... En plus il n'y a qu'un effet proprement dit : la chose avec les clarinettes au milieu de la pièce.
Hector Berlioz a écrit:
Quant au second morceau, j'aurai tendance à dire: Trop de tension tue l'attention... En effet, l'usage quasi-constant des dissonances rend l'oeuvre très tendue, mais sans détentes, ça devient assez vite monotone.
Etrange, il n'y a presque pas de dissonnances, il s'agit de la pièce la plus consonante que j'ai jamais faite. Mais bon...
Hector Berlioz a écrit:
Quant aux mélodies des deux chanteuses, je trouve qu'elles perdent beaucoup de leur impact à cause de l'orchestre qui est beaucoup trop présent.
Ca, c'est voulu : quand j'enregistre, j'ai horreur à placer les voix (ou les solistes instrumentaux) "en plein dans la figure" avec un orchestre "lointain". Je mets toujours les voix dans l'orchestre, comme on l'entend en général dans la salle de concert... En plus, l'orchestre est tellement important qu'il serait stupide de ne pas pouvoir entendre tous les détails, surtout que (dans ce cas ci) des voix de femmes "sortent" presque automatiquement par leur timbre...
Snoopy a écrit:
de toute façon elles se ressemblent...
Encore une fois, je trouve cette remarque un peu mesquine ! Mes symphonies (ou mes autres oeuvres) ne se ressemblent pas plus que deux symphonies de Beethoven (par exemple). D'un autre côté je pourrais prendre cette remarque comme un compliment, parce que tu prouves que mon style est reconnaissable et/ou qu'il y a continuité stylistique dans ce que je produis ! Mais je crains que ce n'est pas comme cela que tu l'as voulu dire...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Hector Berlioz



Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 9 Avr - 15:55

Citation :
Etrange, il n'y a presque pas de dissonnances, il s'agit de la pièce la plus consonante que j'ai jamais faite.

Je pense que ça vient du fait que les instruments sont très rarement fixes, il y a beaucoup d'arpèges et de glissandi, du coup, ça me donne cette impression.


Citation :
Encore une fois, je trouve cette remarque un peu mesquine !

Quand j'entend 2 symphonies de Beethoven, je reconnais immédiatement son style, quand j'entend deux de tes oeuvres, je reconnais également (quoique je connaisse plus Beethoven que toi). Je ne pense donc pas que ce soit une remarque mesquine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 9 Avr - 21:17

Hector Berlioz a écrit:
Quand j'entend 2 symphonies de Beethoven, je reconnais immédiatement son style, quand j'entend deux de tes oeuvres, je reconnais également (quoique je connaisse plus Beethoven que toi). Je ne pense donc pas que ce soit une remarque mesquine.
Ma réaction était en fait pour Snoopy...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Hector Berlioz



Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 9 Avr - 22:12

J'avais bien compris, mais je ne pense pas que Snoopy soit mesquin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 9 Avr - 22:55

Nan, Snoopy à de l'humour lui, c'est tout. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 10 Avr - 11:06

Oh là, moi aussi, je me demandais surtout pourquoi tu mettais le mot style entre guillemets... Mais c'est toujours difficile de cerner l'humour dans des messages, si tu me l'avais "dit" je suis sûr que ça aurait été clair directement. pas de problème, donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 10 Avr - 11:45

Talisker a écrit:
1. je me demandais surtout pourquoi tu mettais le mot style entre guillemets...

2.Mais c'est toujours difficile de cerner l'humour dans des messages, si tu me l'avais "dit" je suis sûr que ça aurait été clair directement. pas de problème, donc.

1. Ce n'était pas de l'ironie, honnêtement. J'ai mis "style" car chaque compositeur à un style qui lui est propre. Enfin parce que ( du moins pour moi ) tes symphonies 6 & 8 se ressemblent, elles ont dont le même "style". J'entendais donc par là et suggérais à Hector de n'en écouter qu'une sur les deux car cela suffirait justement pour découvrir ta musique et donc...Ton style.

2. C'était bien une note d'humour ( là par contre un peu ironique puisque je sais très bien qu'elles sont différentes mais comme moi je n'arrive pas à les différencier...C'était donc de l'humour, certes mais pas méchant) . Wink


Dernière édition par le Mar 10 Avr - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 10 Avr - 11:51

OK, parfait !!
Que trouves-tu de celle-ci ?
C'est mon "logiciel" de travail...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 10 Avr - 11:52

Excellent! Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 10 Avr - 14:18

super original ! Wink où as tu trouvé cette image, je n'avais jamais vu ça ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 10 Avr - 19:24

Aucune idée d'où ça vient : on me l'a envoyé il y a quelques années déjà... Mais c'est tellement génial que je l'ai gardé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 12 Avr - 14:53

Dans le topic sur l'opéra, je vous ai promis de rendre disponible l'enregistrement du mien, qui a été créé il y a deux mois au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. Il s'appelle "L'uomo dal fiore in bocca", d'après la pièce de théâtre de Luigi Pirandello. L'ensemble dure 47 minutes environ. Vous trouvez des explications et des détails concernant cette oeuvre sur mon site. Voici le lien :
http://primeupload.com/file/64854/01-Brew-L-uomo.mp3.html
Ne vous découragez pas trop au début : l'orchestre "casse la baraque", c'est (probablement) l'introduction la plus complexe jamais composée dans la littérature de l'opéra : j'ai travaillé pendant 5 mois sur les 4 premières minutes de cette oeuvre, le reste allait (heureusement) beaucoup plus vite.
Et voici le synopsis de l'oeuvre :

Un café près de la gare, des tables et des chaises sur la terrasse
L’homme à la fleur en bouche
Un client paisible

Un homme engage une conversation avec un client qui vient de rater son dernier train. Cet homme est « l’uomo dal fiore in bocca », l’homme à la fleur en bouche : il souffre d’un carcinome incurable à la commissure des lèvres et ses jours sont comptés. Entre ces deux personnes naît une conversation étrange : le client, un père de famille qui vient de faire des courses pour sa femme et ses filles, raconte les événements banals de sa journée, et l’homme à la fleur en bouche aborde ceux-ci avec l’intensité renforcée de celui qui n’en a plus pour longtemps à vivre.
Au cours d’un long monologue, dans lequel le client fait office de miroir de la normalité, l’homme pose un regard distancié et extérieur sur les événements de la vie quotidienne ; il s’agrippe à la vie par la force de son imagination, « comme une plante grimpante aux barreaux d’une clôture ». Au cours de cette conversation, sa femme apparaît : elle l’agace en le poursuivant de ses inquiétudes et de ses bons conseils... L’homme à la fleur en bouche refuse de se résigner, il ne veut pas rester chez lui et se faire soigner. Il repense avec délectation à la saveur des abricots juteux et demande au client de compter, le lendemain matin, les brins d’une touffe d’herbe : « Le nombre de brins que vous obtiendrez vous donnera le nombre de jours qu’il me reste à vivre… »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 12 Avr - 16:36

54 Mo à télécharger...Rien que ça!

Bon, je vais écouter et je te dirai quoi ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz



Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 12 Avr - 23:53

J'ai écouté ton opéra et il m'a fait le même effet que tous les opéras: Sleep
Désolé, mais je n'aime pas l'opéra de manière général.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 13 Avr - 20:48

Bon, j'ai écouté ton opéra.
Pour ce qui est de l'opéra en général je n'aime pas trop écouter comme ça, je préfère le voir. Un opéra c'est une musique et tout ce qui va avec: la mise en scène, les costumes, le décor, etc... C'est un monde que j'aime beaucoup mais sur scène.
La synopis est particulière, du moins ce n'est pas une histoire commune. C'est une ambiance un peu mystérieuse (même les rires que l'on entend au début sont mystérieux!!!)
Je pense que si ton opéra passe à l'opéra de Lyon un jour, j'irai le voir Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Talisker



Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 14 Avr - 16:02

Je suis assez d'accord avec le fait qu'il faut "voir" un opéra. Dans ce cas particulier, cependant, j'ai quand même voulu (je suis avant tout compositeur et non homme de théâtre) composer une pièce qui marche parfaitement sans la scène. D'ailleurs, cette histoire est terriblement difficile à mettre en scène (le régisseur a fait un formidable boulot il y a deux mois, mais il a sué sur la chose), donc je voulais mettre le poids sur la musique dès le départ. Cette oeuvre est donc en même temps un opéra, une symphonie avec voix obligées et un concerto pour tuba. Je crois d'ailleurs que j'explique cela sur mon site. La seule chose qui est (aussi) importante est qu'on comprenne le texte, mais je crois là que j'ai réussi sans problèmes. Le chanteur qui chantait le rôle principal (un excellent Davide Damiani, son site : http://www.davidedamiani.com) me disait que c'était vocalement très bien écrit et lyrique en même temps, bien qu'il sentait immédiatement que le vrai personnage principal de cet opéra est l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 15 Avr - 21:28

Bon...j'ai écouté ton opéra. Comme tu t'en doutes j'ai pas trop aimé. Comme toujours c'est plus la musique qui me "dérange" que le chant que j'ai trouvé "normal".

Toutefois, il est vrai que ça passerait peut être mieux si j'avais l'image avec le son car un opéra c'est autant visuel qu'auditif.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Hector Berlioz



Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 16 Avr - 20:47

J'avoue que les rares fois où j'ai vu un opéra (et où je ne l'ai pas seulement écouté), je me suis tout autant ennuyé...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 16 Avr - 20:51

Ben moi c'est l'inverse. C'est meme parfois l'opéra ( en image ) qui m'a donné ensuite envie de l'écouter en CD.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 11 Mai - 16:05

Je suis en train de découvrir "Credeva" et j'aime beaucoup : une ligne mélodique assez accessible (pour Joaquim peut être ?) et des harmonies et orchestrations très soignées, je sais que Luc n'aimera pas la comparaison mais d'un point de vue vocal et raffinement de l'orchestre, on n'est pourtant pas si loin de l'univers d'un Salonen (je pense à ses mélodies "After Sappho") ! Wink

en tout cas c'est splendide, bravo Luc ! Wink (toujours pas eu le temps d'écouter le reste, ni les symphonies ni l'opéra mais patience je le ferais bien un jour !)

sinon j'ai lu tous les commentaires sur le (gros) forum concurrent que tu connais bien et je suis assez effaré par la mauvaise foi et par le purisme un peu obscurantiste qui y règne (interdiction d'orchestrer des oeuvres pour piano quand le compositeur ne l'a pas fait, prises de têtes inutiles et pinaillage pendant des pages entières pour faire du sur-place à l'arrivée, découpage de cheveux en huit pour des broutilles, et j'en passe et des pires, pour moi ça s'appele "discutailler" au lieu de discuter)...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10287
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 14 Oct - 18:30


Je dois reconnaître que j'aime beaucoup le monde sonore de LUC BREWAEYS et je suis triste d'être arrivé trop tard sur ce forum
et d'avoir,par conséquent,raté cet échange.
Les pièces que j'aime particulièrement sont OBAN,NOBODY IS PERFECT! (et c'est tellement vrai),DUO COSE BELLE HA IL MONDO:
L'AMORE E LA MORTE qui représente 14 minutes de bonheur pour moi,PAINTED PYRAMIDS,BLACK ROCK UNFOLDING,LES MEANDRES
DE LA MEMOIRE pour le jeu somptueux entre la flûte à bec et le piano et surtout TALISKER pour clarinette,clarinette contrebasse,cor,
percussion,orchestre de percussions et choeur de clarinettes. J'adore l'atmosphère singulier de cette oeuvre un peu folle d'un
compositeur qui va jusqu'au bout de ses idées et exprime une conviction qui transpire nettement de sa musique. Si l'approche est
moderne,j'y ressens une véritable musicalité,une ÂME. C'est cet art d'écrire une musique quasi-expérimentale qui tient en haleine
un peu comme sait le faire aussi le compositeur suédois KENT OLOFSSON.
J'espère qu'ils éditeront très vite ses huit symphonies que j'ai hâte de découvrir.
J'ai énormément apprécié aussi ses recompositions pour orchestre symphonique des Préludes de DEBUSSY que j'avais déniché à
Bruxelles. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Aujourd'hui à 7:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Luc Brewaeys (1959-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: