Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Luc Brewaeys (1959-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Dim 17 Oct - 17:51

J'ai mis moderne entre guillemets!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 19 Oct - 18:50

Talisker a écrit:
À tous et à toutes, veulliez noter que je ne compose pas de la musique moderne, je compose de la musique !!

...en phase avec votre époque,on dira... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 19 Oct - 19:03

Très en phase!
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 19 Oct - 19:22

Snoopy a écrit:
Très en phase!

Espèce de déphasé!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 21 Oct - 15:35


"Duo cose belle ha il mondo: l'amore e la morte...". Une musique qui démarre brutalement,presque à la "Takemitsu",sur des sons
de pianos,des sons percussifs de bois ou métalliques avant que la musique ne se calme provisoirement et qu'une flûte intervienne
un peu à la manière d'un shakuhashi. Les percussions et les cordes tendues y sont saisissantes. J'en adore le climat de mystère
qui en émane.( j'aime beaucoup à partir de la troisième minute et tout un passage m'est complètement hypnotique avec des sons "distordus" ou "biscornus" qui en perturbent "l'humeur", furtivement et ponctuellement) Côté émotion ressentie,cela va bien au-delà d'OBAN et c'est sans doute la première oeuvre de LUC BREWAEYS qui m'ait pris réellement aux tripes et où je me suis dit que c'était un talent à surveiller de prêt. (je n'avais pas encore écouté TALISKER) C'est aussi l'impression d'une oeuvre divisée en plusieurs étapes où celles-ci s'enchaînent très bien. La partie où le piano s'emballe avec les effets ponctuels des percussions évoque dans mon imaginaire une course-poursuite alors que la partie qui suit est plus crispée,comme une scène de suspens entre fureur et silence,un peu comme au début mais avec plus d'effets avant une fin suspendue et non conventionnelle.
l'oeuvre a été composée pour piano,flûte,hautbois,clarinette,basson,trompette,cor,trombone,tuba,saxophone,2 guitares électriques,
percussions,harpe,2 violons,alto,contrebasse. Est également mentionné Gerrit Nulens: ring modulators,mais je ne sais pas ce que c'est.(?)

Dans cette pièce que je trouve très réussie,à mon goût,il y a cependant quelques sonorités que je n'ai pas toujours réussi à identifier. J'ai pensé d'abord à un piano préparé ou désaccordé,puis à une sonorité peu habituelle extirpée de la guitare électrique mais je ne pense pas...

Dernier point: Etant non-musicien,je demande à Luc de ne pas juger trop sévèrement ma façon sans doute un peu maladroite et peu orthodoxe de parler de sa musique. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 21 Oct - 15:50

Un ringmodulateur (ou modulateur à anneaux, en bon français) est un engin qui a deux entrées et une sortie. Une entrée est (en général) un son sinusoïdal (électronique) et l'autre entrée est un son d'un (ou de plusieurs) instrument(s). La sortie consiste de la somme et de la différence des fréquences d'entrée, le résultat sonore est donc l'instrument (ou le pluriel) "déformé", et quand je fais cela avec tout l'ensemble -comme juste avant la fin- ça donne en effet un son tout à fait "tordu"... À part cela, merci des compliments, j'en suis touché.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 21 Oct - 17:27

Talisker a écrit:
Un ringmodulateur (ou modulateur à anneaux, en bon français) est un engin qui a deux entrées et une sortie. Une entrée est (en général) un son sinusoïdal (électronique) et l'autre entrée est un son d'un (ou de plusieurs) instrument(s). La sortie consiste de la somme et de la différence des fréquences d'entrée, le résultat sonore est donc l'instrument (ou le pluriel) "déformé", et quand je fais cela avec tout l'ensemble -comme juste avant la fin- ça donne en effet un son tout à fait "tordu"... À part cela, merci des compliments, j'en suis touché.

Merci pour cette information et je me suis rendu compte entre temps que le modulateur à anneaux (ringmodulator) apparaît aussi
dans MIRABILIA (1972-73) pour piano,modulateur à anneaux donc,et deux groupes d'orchestre du compositeur croate MILKO
KELEMEN b.1924. C'est une oeuvre que j'aime beaucoup et qui m'avait fait découvrir cet artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 6 Nov - 19:26

Découverte aujourd'hui des SYMPHONIES N°2,1,3 et du REQUIALM pour soprano et orchestre. Comme il s'agit d'une première impression suite à une première écoute,je ne vais pas faire un récit détaillé,ce que je réaliserai plus tard après une écoute plus approfondie. Si la seconde symphonie démarre doucement pour moi,malgré un démarrage abrupte,je trouve qu'elle gagne en
consistance et en intérêt au fur et à mesure qu'elle évolue,son dernier volet,lors de l'entrée d'une percussion obsessionnelle, m'accapare alors complètement. La troisième commence en beauté,brillante et expressive,elle m'a bien séduit et presque
frustré puisque très courte. La symphonie n°1 est sans doute celle qui m'a laissé le plus dubitatif,m'a le plus dérouté. Je n'y ai pas
trouvé lors de cette première écoute les éléments que j'apprécie dans la musique de BREWAEYS. En revanche,c'est tout l'inverse
avec son passionnant Réquialm qui est la pièce que je préfère de ce premier cd et qui me fascine d'un bout à l'autre. C'est tout ce
que j'aime dans la musique savante d'aujourd'hui. J'ai trouvé que cette musique avait beaucoup d'âme,à la fois ingénieuse
et ludique,quelque-part.

J'espère vivre une pareille émotion avec sa cinquième symphonie et son "Non Lasciate ogni Speranza! Very Happy


Dernière édition par Icare le Ven 8 Juil - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Jeu 11 Nov - 17:13

Icare a écrit:
Découverte aujourd'hui des SYMPHONIES N°2,1,3 et du REQUIALM pour soprano et orchestre. Comme il s'agit d'une première impression suite à une première écoute,je ne vais pas faire un récit détaillé,ce que je réaliserai plus tard après une écoute plus approfondie. Si la seconde symphonie démarre doucement pour moi,malgré un démarrage abrupte,je trouve qu'elle gagne en
consistance et en intérêt au fur et à mesure qu'elle évolue,son dernier volet,lors de l'entrée d'une percussion obsessionnelle, m'accapare alors complètement. La troisième commence en beauté,brillante et expressive,elle m'a bien séduit et presque
frustré puisque très courte. La symphonie n°1 est sans doute celle qui m'a laissé le plus dubitatif,m'a le plus dérouté. Je n'y ai pas
trouvé lors de cette première écoute les éléments que j'apprécie dans la musique de BREWAEYS. En revanche,c'est tout l'inverse
avec son passionnant Réquialm qui est la pièce que je préfère de ce premier cd et qui me fascine d'un bout à l'autre. C'est tout ce
que j'aime dans la musique savante d'aujourd'hui. J'ai trouvé que cette musique avait beaucoup d'âme,à la fois ingénieuse
et ludique,quelque-part.

J'espère vivre une pareille émotion avec sa troisième symphonie et son "Non Lasciate ogni Speranza! Very Happy

Hé bien c'est chose faite car j'ai beaucoup apprécié ces deux oeuvres et plus encore peut-être la dernière phase de sa cinquième
symphonie qui m'a révélé un monde sonore émerveillé et même onirique qui s'interrompt brutalement,comme souvent dans la musique de LUC BREWAEYS. Apparemment,il a une prédilection pour les fins brutales et j'aimerais bien savoir pourquoi...en même
temps,toute musique doit garder sa part de mystère,n'est-ce pas?

Sinon,comme avec les précédentes,je reviendrai plus en détail sur ces oeuvres après d'autres écoutes.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 8 Juil - 23:48


Je pense,Pianoline,que tu trouveras des liens au cours de ce fil dédié à Brewaeys. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 9 Juil - 9:06

Oui, exact, je vais en écouter le plus possible Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Sam 9 Juil - 9:32



Qu'est-ce qu'elle est gourmande,cette petite! Laughing J'espère que tu y trouveras des choses qui t'intéresseront,te plairont.
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Revenant...   Ven 21 Sep - 17:33

Bonjour tout le monde, après près de deux ans d'absence, me voici de retour. Les prochains jours je raconterai un peu plus de mes aventures médicales de ces dernier temps, mais l'important est que je suis de nouveau guéri et en assez bonne forme.

Je veux surtout vous annoncer que je viens de terminer ma première oeuvre majeure depuis près de trois ans, c'est à dire une commande de l'Ensemble intercontemporain, pour 20 musiciens. Pour ceux qui s'y intéressent, la partition peut se télécharger sur ce lien : mediafire.com view/?6muub2h6b0dcwat

Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 21 Sep - 17:35

En fait, ce massage devait figurer sur la page me concernant (Luc Brewaeys). Je ne sais pas ce qu'il s'est passé comme erreur. J'espère que quelqu'un pourra arranger ceci. Merci. LB (Talisker)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16544
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 21 Sep - 17:55

Talisker a écrit:
En fait, ce massage devait figurer sur la page me concernant (Luc Brewaeys). Je ne sais pas ce qu'il s'est passé comme erreur. J'espère que quelqu'un pourra arranger ceci. Merci. LB (Talisker)

Voici qui est fait.

Très heureux de te retrouver parmi nous, Luc. Je sais que tu as eu de sérieux ennuis de santé, content de voir que tu ailles mieux.

C'est Icare qui va être particulièrement heureux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 21 Sep - 18:33

Oui, je suis déjà heureux d'apprendre que sa santé s'est nettement améliorée, heureux aussi qu'il vienne ici nous faire un petit coucou et nous parler de sa nouvelle oeuvre.

Luc, si jamais une exécution est prévue à Paris, tu voudras bien nous prévenir?

Le dernier CD que je me suis procuré de vous est CHAMP D'ACTION chez ETCETERA. Il réunit six de vos compositions:

__Painted Pyramids - 2008 - for piano solo, 5 players & live electronics
__Si sentiva un po' stanco - 2001 - pour trompette solo
__Black Rock Unfolding - 2009 - for cello & live electronics
__Les méandres de la mémoire - 1997 - for recorder(s) & piano
__Oban - 1996 - for 9 players.
__Il Fiume del tempo passava - 1996 pour accordéon solo.

Je connaissais déjà OBAN. J'y reviendrai plus en détail après réécoute. Je vais même écouter ce CD maintenant. Après le REQUIEM de VERDI, ça va me faire un changement radical. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 21 Sep - 18:45

Je ne vais pas être hypocrite, tu sais que je n'aime pas plus que ça ta musique mais j'apprécie quand un compositeur (fusse t il contemporain ) prenne le temps de partager un peu de son temps sur un forum avec ses auditeurs.

Et sur le plan strictement humain ( car musicalement nous sommes aux antipodes ) je suis content que tu ailles mieux, question santé
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 21 Sep - 20:59

J'espère ne pas passer pour un hypocrite en disant que j'aime vraiment beaucoup la musique de Luc Hehe et je viens d'en revivre l'expérience ce soir en réécoutant Champ d'Action. Si j'ai beaucoup aimé Painted Pyramids et Black Rock Unfolding pour le magnifique monde sonore dans lequel je me suis laissé transporter, ce sont sans aucun doute ses Méandres de la mémoire qui m'ont le plus fasciné. J'ai adoré ce duo/duel entre la flûte à bec et le piano. Il y a une fluidité et une légèreté dans le récit musical qui m'a vraiment captivé. L'interprétation est remarquable. Je trouve cette pièce pour deux musiciens exquise. J'ai tellement été happé par cette musique que j'ai eu un peu de mal à pénétrer l'univers très différent de Oban. La seule oeuvre qui m'a laissé sur le bord du chemin est Si sentiva un po'stanco pour trompette solo. Plus globalement, ce que j'aime dans la musique de Luc Brewaeys, c'est une tension constante ou quasi-constante, une intensité qui tient en haleine. En plus, il y a de la couleur, du timbre, du caractère, c'est une musique vivante qui vibre et respire.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 19 Oct - 17:03

Talisker a écrit:
Bonjour tout le monde, après près de deux ans d'absence, me voici de retour. Les prochains jours je raconterai un peu plus de mes aventures médicales de ces dernier temps, mais l'important est que je suis de nouveau guéri et en assez bonne forme.

Je veux surtout vous annoncer que je viens de terminer ma première oeuvre majeure depuis près de trois ans, c'est à dire une commande de l'Ensemble intercontemporain, pour 20 musiciens. Pour ceux qui s'y intéressent, la partition peut se télécharger sur ce lien : mediafire.com view/?6muub2h6b0dcwat

J'ignore si c'est mon ordinateur qui me joue des tours mais je ne parvins pas à télécharger l'oeuvre de Luc. La dernière fois que j'avais essayé, ça n'avait pas fonctionné non plus. Dommage car j'avais bien envie d'écouter cette nouvelle oeuvre.

Luc, UN CD, UN CD!!!
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Lien actif.   Ven 19 Oct - 17:44

Bonjour tout le monde, Icare tout spécialement.
Voici le lien pour télécharger la partition de ma dernière oeuvre pour l'EIC = mediafire.com view/?9d0lcj537tsym9b
Ce lien-ci fonctionne !!
Comme l'oeuvre reçoit sa première dans dix jours (à Louvain en Belgique), je ne peux pas encore poster un lien pour télécharger l'enregistrement, bien sûr. Cela suivra dès que j'aurai reçu la copie de cet enregistrement.

Voici la notice de programme en français :

“Fêtes à tensions: (les) eaux marchent” pour 20 musiciens a été composé en 2012 sur commande de l’Ensemble intercontemporain (Paris, F). Ils en ont donné la première execution lors du Festival TRANSIT à Louvain (B) le 28 octobre 2012, dirigé par Jurjen Hempel. La partition est dédiée à mon ami et collègue Philippe Hurel.
Le titre est un jeu de mots. Lu rapidement sans le mot antre parentheses on obtient “Faites attention aux marches”. À cause de ce titre j’ai inclus des citations et des références à des musiques de marche (ou ayant ce caractère). L’auditeur attentive reconnaîtra donc des fragments de Ives (Three Places in New England, 2me mouvement), Tchaikovsky (Casse-Noisette, Marche), Berg (Trois Pièces pour Orchestre, 3rme mouvement) , Goeyvaerts (Aquarius, introduction), Beethoven (9me & 3me Symphonies), Varèse (Arcana) and Stravinsky (L’histoire du soldat). Juste avant la conclusion de la pièce je cite également un bout de Fêtes (extrait des Nocturnes) de Debussy, après tout, titre oblige...
L’oeuvre consiste de deux sections plus ou moins interloquées suivies d’une brève coda. La première section est rapide et assez nerveuse tandis que la seconde est très lente et meditative meme si l’on peut toujours sentir une certaine tension sous-jacente. La coda est moderément rapide, basée sur un ostinato dans les percussions. La plupart des harmonies assez complexes sont derivées de sons de cloche passés par des modulateurs en anneaux, ce qui signifie que les sons sont enrichis des sommes et des différences de leurs fréquences individuelles. Dans la seconde section des combinaisons de sons multiples chez les bois créent les champs harmoniques.
La musique entière respire une certaine atmosphère d’obstination. C’est obtenu dans la première section avec des motifs moto perpetuo dans la partie du piano (et parfois de la harpe) et du vibraphone, un clin d’oeil à la musique de Philippe Hurel, le dédicatiare de l’oeuvre. La seconde section présente une repetition meditative d’une inspiration possible de marche funèbre. La repetition du motif dans la percussion donne le coup de depart à la coda finale.
Il y a – bien entendu- bien plus dans cette musique, mais je laisse à l’auditeur de le découvrir. Je vous souhaite à tous un voyage captivant.

Voilà, à très bientôt avec mes meilleures salutations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Ven 19 Oct - 18:14

Merci pour toutes ces précisions. Aquarius de Goeyvaerts est un opéra que j'aime beaucoup. Le compositeur aussi. Lorsque j'écouterai cette oeuvre, je verrai si mon oreille attentive repère le lien avec son introduction. Il faudra sans doute que je réécoute ce bel opéra juste avant. Ce que j'aimerais aussi c'est de le découvrir sur scène car un opéra c'est aussi une oeuvre qui se regarde autant qu'elle s'écoute...mais c'est un autre sujet...Je n'ai encore jamais pris le temps d'écouter la musique de Philippe Hurel et c'est une lacune qu'il va me falloir combler...j'y pense depuis quelques temps....ton message risque d'en être le coup de pouce. Very Happy

Merci encore pour le lien. Mains
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Belle création   Mar 30 Oct - 17:35

La création — avant-hier — de ma nouvelle oeuvre par l'Ensemble intercontemporain était éblouissante, chef (le Néerlandais Jurjen Hempel) et les musiciens ont fait un boulot remarquable. Il y avait beaucoup de monde et la pièce a été très bien reçue. Dès que l'enregistrement sera disponible, je posterai un lien ici pour le télécharger. À bientôt, Luc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Mar 30 Oct - 17:37


Voilà un compositeur heureux et j'attends ce lien avec impatience. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Lien pour écoute   Lun 12 Nov - 8:44

Voici le lien pour télécharger l'enregistrement de ma nouvelle oeuvre "Fêtes à tensions : (les) eaux marchent" : mediafire.com ?n5p89ydwhyoioxl
Bonne écoute!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16544
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   Lun 12 Nov - 12:11

Serais-je le premier à avoir téléchargé ? Icare, tu dors ? Hehe

Cette oeuvre de 16 minutes me plaît disons...moyennement Embarassed Je trouve, personnellement, la partie centrale trop longue et -excuse moi, Luc - je finis par m'ennuyer. A part la coda où l'on trouve effectivement Fêtes de Debussy, je n'ai pas reconnu les morceaux cités, même ceux que je connais pas coeur (Tchaikovski, Beethoven). D'autre part, je ne vois pas la relation entre le titre et la musique. Explique moi, Luc.

Je pense par contre que c'est une oeuvre qui devrait plaire à Icare Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luc Brewaeys (1959-2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luc Brewaeys (1959-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: