Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Discussions autour du violoncelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Sam 14 Jan - 19:15

Kristian a écrit:
Icare a écrit:
il n'est pas toujours si aisé d'expliquer pourquoi une oeuvre qui me parut quasiment ennuyeuse lors d'une première écoute, m'apparaît quasiment géniale lors d'une seconde.

C'est parce qu'il faut toujours préparer plus ou moins le terrain. rares sont ceux par exemple, qui aiment d'emblée la poésie. Il m'a fallu des demaines pour faire aimer Keats à mes étudiants d'agrégation – mais une fois accros, ils ont adoré...

Oui mais, chez moi, le terrain est préparé depuis longtemps en réalité, déjà parce que j'ai toujours eu une prédilection pour la musique de chambre, même contemporaine qui est pourtant jugée difficile d'accès. Je pense que dans mon cas, c'est une question de caractère et de prédisposition selon l'humeur dans laquelle je me suis trouvé au moment de l'écoute. Je pense que ce jour-là, j'ai écouté sans écouter, j'étais hermétique. Ca m'arrive rarement mais là ce fut le cas. La fatigue peut provoquer ce genre de chose même si j'écoute peu par jour, deux heures de musique environ les jours où je travaille et quatre les jours où je suis de repos, à condition que je n'ai pas une autre occupation. Je n'écoute jamais en continu car je déteste ça, l'écoute étant chez moi une activité à part entière.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Sam 14 Jan - 20:16

Kristian a écrit:
Il y a des jours où je peux être fermé à un type de musique – je peux par exemple rejeter la musique symphonique –, à un instrument – le violon seul, ou sans piano, m'irrite parfois –, à un compositeur. C'est d'ailleurs à ça que je reconnais mes préférences : je ne suis JAMAIS fermé à Bach et Mozart. Ces deux-là ont la clé perpétuelle de mon cœur, il peuvent même entrer sans frapper.

En général, lorsque j'aime une oeuvre, je suis en mesure de l'apprécier à n'importe quel moment de la journée, même la nuit. Si c'est un compositeur que j'ai envie d'écouter en particulier, c'est pareil. En général, je sais exactement ce que j'ai envie d'écouter, et tant que j'ai envie d'écouter du violoncelle je laisse les clarinettes sur les étagères, ce qui ne veut pas forcément dire que si je plaçais une oeuvre pour clarinette que j'aime beaucoup dans mon lecteur je ne serais pas en mesure de l'apprécier. Il y a le compositeur que j'aime beaucoup et que j'écoute souvent et le compositeur que j'aime beaucoup et que je n'écoute pas souvent. Bach fait partie de la première catégorie alors que Mozart fait davantage partie de la seconde.

Bon, maintenant, refermons la parenthèse pour ne pas trop enfoncer le hors-sujet ou poursuivons cette discussion sur le fil adapté. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Sam 14 Jan - 22:28

Ce soir, je viens de réécouter de notre cher Beethoven; 12 Variations en Sol majeur sur "See, the conqu'ring Hero Comes" de "Judas Maccabaeus" de Haendel, WoO 45/7 Variations en Mi bémol majeur sur "Bei Männern, welche liebe fühlen" de "La Flûte enchantée" de Mozart, WoO 46/ 12 Variations en Fa majeur sur "Ein Mädchen oder Weibchen" de "La Flûte enchantée de Mozart, opus 66 et aussi la Sonate n°1 en Ut majeur, opus 5 - N°1 et la Sonate n°2 en Sol mineur, opus 5 - N°2. Ce qui ressort de cette seconde écoute n'est pas différent  de la précédente, c'est-à-dire que l'ensemble des Variations, qu'il s'agisse de celles qui tournent autour d'un thème de Haendel ou de deux thèmes de Mozart, me présente une musique de chambre fort agréable et très divertissante, pas quelque-chose qui m'a profondément ému mais qui m'a joyeusement diverti, ce qui est déjà très bien. La belle émotion arrivera plus tard. Le premier mouvement de la première Sonate ne m'emporte finalement pas plus haut que les Variations, m'installe dans un même degré de divertissement. Je préfère le second mouvement. Il s'y passe quelque-chose qui m'emmène un peu plus loin. cependant, le sommet fut pour moi, sans conteste, les 17 premières minutes de la seconde Sonate, l'équivalent du premier mouvement. La musique y devient géniale, un coup de maître, d'une modernité intemporelle. Ce mouvement surpasse tout le reste, même si je suis tombé sur un moment exquis quelque-part dans la quatrième Sonate et si le mouvement médium de la Cinquième, que j'avais déjà remarqué lors d'une première approche, me touche toujours autant. Si je devais manifester une préférence, ce serait donc la Sonate n°2 suivie de la N°3.

La prochaine oeuvre que je vais écouter, demain après-midi, est également une Sonate pour violoncelle et piano. Elle est d'un compositeur français que j'aime beaucoup et qui s'appelle Jacques Castérède.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Castérède   Dim 15 Jan - 17:47

La Sonate pour violoncelle et piano (1996) de Jacques Castérède serait très probablement en tête d'un éventuel TOP 10 si je devais m'amuser à en réaliser un. Je ne comprends pas pourquoi elle n'est pas davantage jouée et je ne vois pas ce qu'elle aurait à envier, par exemple, aux cinq Sonates pour même effectif de notre cher Beethoven. A mon goût, en tout cas, dans un autre genre certes plus "moderne" mais en restant tonale, cette Sonate de Castérède par Liu Wei et le compositeur lui-même, m'émerveille tout autant sinon plus. Le second mouvement est carrément génial, à la fois superbe et original. Il faut dire que cette Sonate m'avait fasciné dès la première écoute et me fascine avec la même force aujourd'hui. Un coup de coeur éternel!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16726
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Dim 15 Jan - 18:26

J'ai écouté une vingtaine d'oeuvres de Jacques Casterède dans un peu tous les genres, et pas une seule ne m'a déplu bien que, d'un autre côté, je n'en mettrai une dans un Top quelque chose...

Côté sonates (ou sonatines), il en a composé pour toutes sortes d'instruments, y compris le tuba ou le trombone. Mais je n'ai jamais écouté celle pour violoncelle, je pense qu'elle me plairait probablement, à en juger par celle pour violon Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Dim 15 Jan - 19:06

joachim a écrit:
J'ai écouté une vingtaine d'oeuvres de Jacques Casterède dans un peu tous les genres, et pas une seule ne m'a déplu bien que, d'un autre côté, je n'en mettrai une dans un Top quelque chose...

Je ne sais pas pour les autres oeuvres de Castérède que je connais et apprécie, parce que je ne me suis encore jamais posé la question, encore que j'adore les Trois visions de l'Apocalypse pour neuf cuivres et orgue et que c'est une oeuvre que je pourrais volontiers placer dans un top préférentiel...mais avec un instrumentarium aussi atypique et rare, elle échappe à tout classement. Je ne pourrais la comparer à nulle autre. Pour en revenir à cette fameuse sonate que j'ai réécoutée aujourd'hui, oui sans problème...!!... surtout que les sonates pour violoncelle et piano, il n'y en a pas tant que ça, me semble-t-il...?... Une chose est sûre, parmi celles que j'ai écoutées et réécoutées, celle-ci s'élève en première place. Je n'en connais aucune qui la surpasse...à mon goût, cela va de soi...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Violoncelle & jazz   Dim 15 Jan - 19:43

Icare a écrit:
Lorsque mon cycle autour du violoncelle s'achèvera, j'envisage un cycle autour d'oeuvres contemporaines fortement inspirées par des styles anciens. Mais j'y viendrai en temps voulu.
Ce sera l'occasion de revenir, entre autres, sur le concerto pour piano dans un style baroque du compositeur français Christophe Guyard que j'avais déjà évoqué sur ce fil.
Wink
Envisages-tu, dans ton cycle "violoncelle", des oeuvres de jazz ? (genre comme j'ai entendu hier soir sur Mezzo au festival "Jazz sous les Pommiers", avec des solos extraordinaires..). Bon, c'est un autre fil, OK, pas de HS... = Merci d'avoir déplacé Wink


Dernière édition par Anouchka le Dim 15 Jan - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Dim 15 Jan - 19:59

(Essaie de poser tes questions dans les fils correspondants, svp. ) J'ai déplacé. Wink

Oui, car j'aime bien enrichir mes cycles d'artistes et de styles musicaux autres que classiques, pouvant se situer dans le domaine de la musique du monde, la musique film ou aussi le jazz. Dans ce domaine, j'avais justement prévu Dave Brubeck par l'ensemble "The Yale Cellos".


Dernière édition par Icare le Dim 15 Jan - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Dim 15 Jan - 22:08

En explorant mes deux piles de cd de jazz, je me suis rendu compte qu'en dehors de l'abum Cello, celli! de Dave Brubeck, je n'ai pratiquement rien qui mette en valeur le violoncelle, peut-être dans l'un de mes deux albums de Steve Turre, sinon, il n'apparaît même pas dans les formations instrumentales citées au dos des cd ou à l'intérieur des livrets. J'y croise davantage la contrebasse auquel je vais consacrer tôt ou tard un cycle et un fil. Toutefois, mon cycle autour du violoncelle se clôturera avec l'album Down Deep qui réunit Ernst Reijseger, Harmen Fraanje et Mola Sylla que l'on aurait tendance à classer dans la musique du monde.

Ce soir, porté par l'enthousiasme que m'a procuré la trucculente Sonate pour violoncelle et piano de Jacques Castérède, j'ai réécouté Trois paysages d'automne pour violoncelle solo, orchestre à cordes et clavecin par Philippe Muller, l'"Atelier Musique Ville d'Avray", sous la direction de Jean-Louis Petit, et Dona Nobis Pacem pour ensemble de huit violoncelles et voix de soprano par les mêmes interprètes, plus la soprano Françoise Masset et sous la direction du compositeur. En général, la musique de Castérède me semble particulièrement grave et dramatique, cette humeur pouvant s'exprimer avec beaucoup de véhémence; je pense tout d'abord à ses Trois visions de l'Apocalypse, oeuvre par laquelle j'avais découvert ce compositeur et que je considère comme "phare" tant elle fut un choc émotionnel pour moi, l'une des premières créations contemporaines qui m'aient marqué au fer rouge. Cette intensité dramatique et viscérale, je la retrouve dès l'allegro qui ouvre la sonate, dès la première note de piano qui s'abat comme une pierre. Elle apparaît également dans Trois paysage d'automne. Les cordes y sont tourmentées, semblant tordre les sons dans un grand élan tragique, le second "Paysage" pouvant être décrit comme violent, comme si l'automne était balayé sur tous ses flans par une tempête pluvieuse. L'adagio final ne souhaite visiblement pas détendre l'atmosphère. Le mouvement "calme et mélancolique" propose une combinaison pas si courante entre le violoncelle et le clavecin. Dona Nobis Pacem perpétue cette humeur grave et dramatique par un jeu poignant et entrelacé des huit violoncelles. J'y ressens une dimension religieuse. Encore une oeuvre que j'adore de Jacques Castérède. La voix de soprano intervient avec une certaine retenue vers la fin, lorsque la musique se détend un peu, évolue vers une décompression bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Dim 15 Jan - 22:21

Icare a écrit:
Dave Brubeck par l'ensemble "The Yale Cellos".

Ca, c'est magnifique...!
A suivre tout cela, car je sèche sur les "oeuvres pour violoncelle hors concertos". Concertos que je connaîs parfaitement bien..., et le fil existe évidemment.
Dès que l'on sort de ces fameux concertos, les oeuvres classiques peinent à ma mémoire, sauf évidemment certaines oeuvres de musiciens français fin XIXème comme Debussy ou Saint-Saëns.
Au fond, je réalise qu'en-dehors du cadre strict des concertos pour violoncelle, instrument merveilleux s'il en est, le jazz nous a offert une liberté d'expression extraordinaire avec cet instrument....

P.S. : Sur ton dernier message, aurais-tu quelques vidéos YT à indiquer pour que nous les écoutions ? J'aimerais beaucoup ce "Donna Nobis Pacem".... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Brubeck   Lun 16 Jan - 18:01

Voilà ce que j'avais écrit dans le fil "Brubeck" à propos de l'album Cello, Celli! - Twenty Cellos Play Bach and Brubeck:  


<<Alors que j'ai très certainement beaucoup à découvrir de l'oeuvre de Dave Brubeck dans le domaine du jazz, les cinq compositions que j'ai réécoutées ce soir sont d'une tenue qui les rapproche davantage de la forme classique par cet album Twenty Cellos play Bach and Brubeck - "The Yale Cellos" sous la direction d'Aldo Parisot. La première composition de Dave Brubeck interprétée par vingt violoncelles est Elegy, une musique particulièrement élégiaque comme son titre l'indique qui s'étend sur plus de sept minutes. La seconde s'intitule God's Love Made Visible - from La Fiesta de la Posada, plutôt courte, et la troisième Cello Celli agite les vingt violoncelles dans un ballet ample et intrépide pendant onze minutes environ. Mais, si ces morceaux me divertissent aisément, la vraie émotion naîtra du magnifique The Desert and the Parched Land - from Mass: To Hope! A Celebration. Cet adagio est très émouvant et je ne suis pas loin de ressentir une émotion aussi intense avec son Regret qui dépasse les sept minutes, un autre morceau lent d'une profonde mélancolie. En complément des pièces de Dave Brubeck, y sont joués pour vingt violoncelles sous la direction inspirée d'Aldo Parisot; le Concerto grosso N°6 - BWV 1051, Jésus Christ! Je t'implore - BWV 639 ainsi que le Concerto Grosso N°3 - BWV 1048 de J.S. Bach. Un beau disque avec l'un de mes instruments de prédilection multiplié par vingt.>>

Cd que j'aime beaucoup, mais de forme classique même si Dave Brubeck est un célèbre musicien de jazz. Décidément, le violoncelle ne swingue pas encore chez moi! Laughing


Dernière édition par Icare le Lun 16 Jan - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Lun 16 Jan - 20:13

Je vais te faire swinguer avec le violoncelle, moi, tu vas voir ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: De Pablo/Escudero   Lun 16 Jan - 22:32

Je m'approche bientôt de la fin de mon grand cycle  autour du violoncelle, parce que je sens l'envie progressive d'aller vers autre chose, mais avant, je tenais à passer par l'Espagne et écouter quatre concertos pour violoncelle. Ce soir, je viens de réécouter Frondoso Misterio (2001-02) de Luis de Pablo par Asier Polo, l'"Euskadiko Orkestra Sinfonikoa", sous la direction d'Arturo Tamayo et Concierto para violoncello y orquesta de Francisco Escudero par les mêmes interprètes. L'approche musicale de Luis de Pablo est résolument moderne dans sa contemporanité, développant des situations sonores plutôt sévères et ascétiques. Le violoncelliste y est mis durement à l'épreuve, expérimentant toutes les possibilités expressives de son instrument. Comme toujours chez ce compositeur, que je ne connais finalement qu'au travers de trois oeuvres, je me plais à dire que j'aime "à moitié". A partir du moment où j'ai apprivoisé sa musique au fil des écoutes, je ne peux pas dire que je n'aime pas ni que c'est le pied total. Je trouve simplement qu'il y a des situations sonores et des couleurs orchestrales qui me plaisent bien, accrochent mon oreille. C'est intelligemment orchestré, rigoureux, virtuose certes, et surtout d'une intensité constante, ce qui fait que je suis tenu en haleine jusqu'au bout, mais une fois que la musique est finie, elle ne laisse rien d'important, de fort, en moi, rien d'indélébile, contrairement au concerto pour violoncelle de Francisco Escudero qui est un compositeur que je trouve bien plus intéressant et inspiré. Il y a tout un passage dans le concerto qui me scotche littéralement dans mon fauteuil; j'y vois une idée musicale merveilleuse et merveilleusement étirée, exploitée jusqu'au bout. Ce concerto ne ressemble à aucun autre, va au-delà des prouesses techniques et de la virtuosité...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Lun 16 Jan - 23:47

Cher Icare, merci pour ton message que je lirai mieux demain.
Je suis juste un petit peu déroutée, mais sans doute parce que ne suis inscrite que depuis presque trois ans....
Tu mentionnes des concertos pour violoncelle... ? , mais je croyais qu'il y avait un fil spécial pour justement "les concertos pour violoncelle"..., et que ce fil n'était dédié qu'aux "autres oeuvres pour violoncelle" et "discussions autour du violoncelle" ?
Je sais, je suis une humble petite souris, et merci d'éclairer ma petite lanterne. Embarassed

P.S. : Si on a "le droit" de remettre les concertos sur le tapis, alors..., je m'y "recolle" en-dehors du jazz, why not ?
Merci pour ta réponse .
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 17 Jan - 16:01

C'est une discussion autour du violoncelle, comme son titre l'indique, sans classement préférentiel. On peut donc y parler de toutes les compositions dans lesquelles le violoncelle joue le rôle-vedette, cela pouvant aller de la suite pour violoncelle seul au concerto en passant par la sonate pour violoncelle et un autre instrument, en général le piano mais pas toujours. Honegger a par exemple composé une sonatine pour violoncelle et violon. Si un jour on veut réaliser un top des meilleures Sonates pour violoncelle et piano, on créera un fil adapté, pareil avec les concertos.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Marco/Balada   Mar 17 Jan - 18:50

Je n'ai pas quitté l'Espagne. Comme prévu, j'ai réécouté le Concerto pour violoncelle et orchestre de Tomàs Marco et le N°2 de Leonardo Balada, le compositeur espagnol hors musique de film dont j'ai le plus d'opus sur mes étagères. Peut-on en déduire qu'il est mon compositeur espagnol de chevet? Je pense que oui avec Manuel de Falla; mes compositeurs préférés dans le domaine de la musique absolue autant qu'Alberto Iglesias dans le domaine de l'appliquée. Mais Tomàs Marco m'intéresse également beaucoup et il faut dire que l'Espagne me semble riche en compositeurs talentueux. Rien que dans mon commentaire précédent, vous pouvez deviner mon enthousiasme pour la musique de Francisco Escudero. Le Concerto pour violoncelle de Tomàs Marco, interprété par Asier Polo, l'"Orquesta de la Comunidad de Madrid", sous la direction de José Ramon Encinar, commence dans une ambiance assez singulière mais sans être totalement captivé par la poétique un peu stagnante de l'oeuvre - puis-je même lui trouver un caractère énigmatique, me demandant presque à un moment donné si cette ambiance faite de couleurs et de nuances, dans un complexe harmonique un peu opaque, allait perdurer où si ce concerto finirait par me surprendre. C'est justement ce qui se produisit dans la seconde partie du concerto, durant les dix dernières minutes, peut-être un peu moins ou un peu plus, lorsqu'un hautbois entre en scène: le concerto devient magnifique, je suis suspendu par son fil onirique, comme transporté dans une autre dimension. Certes, le hautbois vole la vedette au violoncelle devenu plus discret, plus fantomatique...Le concerto de Marco touche pourtant à l'exquis!

J'évoquais un peu plus haut le jazz avec Anouchka. J'avais honteusement oublié qu'il s'était invité dans son trucculent et ingénieux Concerto pour violoncelle et orchestre n°2 - New Orleans (2001) de Leonardo Balada. Ha! Le génial second mouvement! Et cela même si le premier ne manque ni de verve ni de couleur, une couleur de jazz noir de la Nouvelle-Orléans, par exemple. Voilà un compositeur qui compose une musique de son temps, si j'ose dire, avec beaucoup d'intelligibilité et de musicalité. C'est vivant. Les orchestrations y sont formidables, le violoncelle incisif et plein d'invention, dans une virtuosité qui n'alourdit jamais le récit principal. Les effets de violoncelle dans "Swinging" (2è mouv.) sont terribles. Il ne swingue pas, il tranche dans le vif! J'ai aussi réécouté son Concerto pour violoncelle et neuf instrumentistes (1962, revu en 1967) avec le violoncelliste David Premo. C'est pas mal non plus, plutôt ludique très coloré, avec un caractère chambriste bienvenu, toutefois moins transcendant que le second concerto qui, lui, est interprété par Michael Sanderling.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Ghedini   Mar 17 Jan - 22:39

Il fallait bien qu'après mon passage par l'Espagne je fasse un petit détour par l'Italie car l'idée de (presque) conclure mon cycle avec Federico Ghedini et ses concertos pour violoncelle me parut fort séduisante. C'est un compositeur que je connaissais depuis belle lurette par une oeuvre attachante pour alto et cordes mais sans vraiment chercher à en connaître davantage alors qu'avec ses concertos je me suis rendu compte que son style musical me touche beaucoup. Si chez certains compositeurs ce sont les passages les plus animés qui me fascinent le plus, chez lui ce sont au contraire les moments les plus doux...ou douceureux...au romantisme raffiné, délicat, comment dire..."intériorisé"...Je viens de réécouter sa Musica Concertante per violoncello e archi et Invenzione per violoncello, archi, timpani e piatti. C'est de la très bonne musique pour violoncelle, peut-être pas de séduction immédiate mais que je trouve de plus en en plus captivante au fur et à mesure que mon oreille l'apprivoise. Demain, j'écouterai son Concerto per orchestra e due violoncelli concertanti.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 18 Jan - 17:09

Merci beaucoup pour toutes ces précisions et tes récents messages si intéressants. Si tu as de petits extraits via YT à nous envoyer..., ça serait top ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 18 Jan - 19:15

Voilà ce que j'avais écrit dans le fil du compositeur à propos de cette oeuvre:

Le Concerto pour orchestre et deux violoncelles de Giorgio Federico Ghedini ne s'appuie pas sur une dualité virtuose entre les deux solistes, mais se révèle davantage sous la forme d'une symphonie concertante. Les deux violoncelles peuvent autant se fondre à l'orchestre que s'en détacher, sans pour autant se livrer à des exploits. Tout est dans la nuance et la passion. Effectivement, en dehors d'un second mouvement plus "allegro", l'oeuvre est plutôt calme, sereine, langoureuse. Et c'est finalement cette caractéristique qui m'a complètement transporté, le troisième mouvement étant magnifique dans cette lenteur, et alors que je m'attendais à un quatrième plus agité, j'ai eu la surprise d'une continuité encore plus passionnante. Car ici, lenteur n'exclut pas intensité! Si je peux être également sensible à une musique très rythmée, très animée, la charge d'adrénaline, les grands éclats orchestraux et luxuriants, la virtuosité..., ne sont pas forcément des éléments qui m'impressionnent et que je recherche systématiquement dans la musique. Surtout pas! Une oeuvre qui évite singulièrement ces caractéristiques peut tout autant me plaire, et même me plaire davantage encore. Et je trouve justement que l'apparente douceur/lenteur de ce Concerto contribue a sa réussite, lui offre une physionomie particulière qui me touche au coeur et à l'esprit.

L'ayant réécoutée aujourd'hui, je pourrais écrire la même chose à la virgule près. Je l'ai donc fait! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 18 Jan - 22:26


Je viens d'achever mon grand cycle autour du violoncelle avec l'album Down deep qui réunit donc Ernst Reijseger (violoncelle et voix), Harmen Fraanje (piano) et Mola Sylla (vocal et percussions) pour une séance musicale parfois empli de mélancolie mais qui respire le voyage, l'Afrique et sans doute d'autres mondes inconnus. Elle évoque aussi une belle osmose et fraternité entre trois musiciens talentueux et atypiques. La complicité qui semble les unir est admirable. Le disque démarre par un des plus beaux fruits de cette osmose, "Elena", où Reijseger semble effectivement employer son violoncelle, tout au moins dans la première partie, comme une guitare, bien que dans la sonorité du violoncelle ainsi employé, j'y entends davantage un proche cousin d'un instrument à cordes africain. Le morceau qui m'a paru sortir du lot lors de cette première écoute et qui, en même temps me parut le plus mélancolique - c'est certainement lié - fut "Amerigo" qui commence sous l'élan mélancolique d'un piano modulant un peu à la manière de Philip Glass. De superbes effets de percussions apportent une grande fraîcheur et le violoncelle accompagne assez discrètement, au départ, le piano dans le même élan "glassique" avant que la musique n'enfle en intensité. Il se désolidarise désormais du piano afin de s'engager dans un soliloque lyrique et viscéral puissant. Le piano continue alors le même jeu répétitif et imperturbable, finissant par relier le violoncelle à sa cause et l'entraînant ainsi dans son tourbillon initial. La magnifique et intense voix de Mola Sylla déchire soudainement, de son chant laconique, le voile d'une émotion déjà consommée qui, telle la métamorphose de la chenille, devient un immense papillon multicolore s'envolant pour un voyage qui continue bien après que la musique ne se soit définitivement tue. C'est par ce voyage onirique et si peu classique que se termine mon cycle. Place à un autre!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16726
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 19 Jan - 9:19

Icare a écrit:

Je viens d'achever mon grand cycle autour du violoncelle

avec 80% de contemporains Laughing


Alors, pour terminer ce cycle avec du classique, voici le concerto en ré majeur d'Ignace Pleyel. Alors, c'est-y pas beau ? Very Happy

https://www.youtube.com/watch?v=nkp-bild3lk




et avec du romantique, celui en ré mineur de Joachim Raff

https://www.youtube.com/watch?v=2X_XtUs_E6Q
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3472
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 19 Jan - 12:55

Les deux sont magnifiques, merci Joachim Very Happy
Quand le violoncelle est aussi intimement en dialogue avec d'autres instruments, j'ai du mal à le suivre individuellement, j'écoute le mariage des sons divers venant de toute part et cela me comble d'une autre façon que le violoncelle seul comme dans les suites pour violoncelle de J.S. Bach, c'est d'un autre ordre pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 470
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 19 Jan - 13:59

Pour continuer de nourrir ce merveilleux fil sur le violoncelle, voici un  grand chef-d'œuvre, la sonate pour violoncelle et piano n°1 de Saint-Saëns, dans la magistrale interprétation d'André Navarra (quelle puissance, il est vrai que Navarra était un colosse qui avait joué au rugby), avec Annie d'Arco au piano. Accrochez-vous, il y a du mouvement ! Quelle beauté !

Pour composer ses deux sonates pour piano et violoncelle, Saint-Saëns s'était assuré la collaboration d'un grand violoncelliste de son époque afin d'exploiter au mieux les possibilités de l'instrument. Admirez les graves, par exemple  Very Happy  Very Happy  Very Happy ... Mais écoutez plutôt, il n'y a que ça qui compte !!!

https://www.youtube.com/watch?v=R_34091R4LI
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11551
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 28 Fév - 19:33

https://www.youtube.com/watch?v=HzbV-zxW0Ho


Un p'tit plaisir auquel je ne résiste jamais. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2877
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 28 Fév - 20:14

Irrésistible effectivement, bouleversant. J'ai bien vu la photo de la fameuse atroce scène finale en scène de fond, et entendu le son de l'harmonica (donné par un violoncelle, donc ??, et moins "acide" peut-être, et moins violent).
Au mois d'août dernier, dans le cadre de ma cure western avec ma tribu, j'ai regardé "Il était une fois dans l'Ouest" avec les ados de la famille (une première pour eux). On s'est passé la musique en boucle, plus symphonique.
Je trouve celle-ci vraiment magnifique car d'une finesse musicale sans pathos apparent (ce qui n'est est que.. pire..)...

Merci !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour du violoncelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: