Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Discussions autour du violoncelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 3162
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 10:53

Je viens de trouver un document "violoncelle" très émouvant des sœurs du Pré : Jacqueline au violoncelle et Iris au piano pour trois œuvres très belles et qui chacune à sa façon me font du bien :

0:00 Felix Mendelssohn: Song Without Words-Romance sans Paroles-Lied ohne Worte, op.109
4:42 Granados/Cassadò: Goyescas-Intermezzo
9:06 Saint-Saëns: Allegro Appassionato Op.43

https://youtu.be/5jgIglWnPUI


Pour l'instant j'écoute le Concerto pour violoncelle de Dvorak en si mineur op 104 en retenant mon souffle tant il m'émeut, toujours interprété par Jacqueline du Pré qui est mon interprète favorite pour l'instant  au violoncelle.

J'irai réécouter Fauré par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 199
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 12:09

laudec a écrit:
j'écoute le Concerto ...  en retenant mon souffle tant il m'émeut

Peu importe ce que tu écoutes, Laudec, ta boussole est la qualité d'émotion que tu trouves – dans la musique en tout cas.   Very Happy Very Happy Very Happy

Si je souligne ce trait, c'est parce que c'est celui que le violoncelle fait vibrer le plus immédiatement et le plus intensément. Je ne serais pas surpris que si ce fil prend de l'ampleur, il fasse de toi une fondue du violoncelle – ce que tu es peut-être déjà d'aileurs !!! Bienvenue au club ! Mains
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6433
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 15:38

joachim a écrit:
Il existe bien des "quatuors concertants", où chacun des quatre instruments prend tour à tour un rôle de soliste, y compris le violoncelle. Ce genre de quatuor concertant était très en vogue en France pendant une quinzaine d'années, juste avant la révolution. Gossec, Saint-George, Dalayrac mais aussi Viotti, Cambini... en ont composé.

Mais je crois qu'Anouchka pensait plutôt aux quintettes à 2 violoncelles, notamment Schubert ou Boccherini.

c'est ce que je disais Wink ...et un quintette n'est pas un quatuor; d'ailleurs dans ce quintette on ne peut pas dire que l'un des deux violoncelles soit "concertant"!?


Dernière édition par Jean le Mar 6 Déc - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6433
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 16:33

On dit volontiers que le violoncelle est l'instrument qui se rapproche le plus de la voix humaine...

j'aime énormément les lied, surtout ceux de Schubert, par de très belles voix (soprano alto ténor ou basse)...ils en existent transcrits pour violoncelle et piano (dont le cycle du "voyage d'hiver") pas assez à mon goût mais que c'est beau...dont le sublime "litanie"!!)











https://www.youtube.com/watch?v=leip9qFPgUE

https://www.youtube.com/watch?v=JWbnELwfwBk
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Tchaikovsky/Weinberg   Mar 6 Déc - 18:54

Jusqu'à présent, j'écoutais Variations sur un thème Rococo, Opus 33 pour violoncelle et orchestre de Tchaikovsky à la suite du fameux Concerto pour violoncelle et orchestre en si mineur de Dvorak. Après un aussi grand souffle lyrique, l'oeuvre du compositeur russe me paraissait un peu tiède. Si j'ai biensûr prévu de réécouter le concerto de Dvorak, je l'ai mis de côté pour l'instant et me suis exclusivement concentré sur les Rococo Variations. Sans en ressortir figé par l'émotion, l'oeuvre de Tchaikovsky est fort plaisante et gracieuse. Disons qu'elle se laisse écouter sans déplaisir et n'a pas été affadie par le concerto de Dvorak qui m'a toujours fait une très grande impression, et cela depuis que je l'ai découvert. (Rostropovich/Boston Symphony Orchestra/Ozawa). La grande émotion fut suscitée par la Fantasia for Cello and Orchestra, Opus 52 de Mieczyslaw Weinberg par Claes Gunnarsson, "Gothenburg Symphony Orchestra", sous la direction de Thord Sveldlund. Ca n'a rien eu d'étonnant car il s'agit d'une oeuvre magnifique que j'aime beaucoup écouter, porteuse de thèmes mélodiques forts et d'un beau sens de la fantaisie. Je ne dirais pas que cette pièce en trois mouvements pour violoncelle et orchestre est gaie...Sur mon disque, on voit un être seul qui marche dans la neige avec une canne. Sur la vidéo de Youtube, c'est plutôt un enfant de dos, sous un porche, figé derrière un portail...Je ne pourrais pas dire qu'elle est triste non plus, juste infiniment belle, m'emportant vers un ailleurs inaccessible.

https://www.youtube.com/watch?v=5fnep_Shimw


Même interprétation. Début grave jusqu'à ce que le thème principal démarre sa litanie. A partir de là, la magie opère jusqu'au bout...du moins à mes oreilles: elles en ont pleuré d'amour...


Dernière édition par Icare le Mar 6 Déc - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 22:17

Les versions pour violoncelle et piano des Lieds de Schubert m'intéressent vivement. Merci Jean pour cette présentation car je n'imaginais même pas qu'ils existaient dans cette formation instrumentale.

Si le violoncelle a illuminé la musique de chambre et le concerto, il fut aussi sollicité par le monde de l'image; cinéma & télévision. Il y aurait biensûr plusieurs exemples de qualité sur lesquels je devrais me pencher, néanmoins, je ne retiendrai probablement que deux titres à l'occasion de ce grand fil. La collaboration entre Yo-Yo Ma et Ennio Morricone répondit à une autre approche. Il s'agissait de rejouer pour violoncelle et orchestre des musiques qui n'avaient pas forcément été écrites pour cet instrument. Cette fois, je voulais choisir une composition qui avait été imaginée et conçue pour cette formation au service de l'image. Celle que j'ai retenue ce soir est The Betrayal - Nerakhoon de Howard Shore avec la merveilleuse soliste Sophie Shao. Pour ce film documentaire, Shore a eu l'idée d'y apporter une oeuvre orchestrale dans laquelle le violoncelle joue un rôle quasi-concertant. En réalité, je ne savais pas encore ce que j'allais écouter ce soir. J'hésitais dans un premier temps entre les concertos de Haydn que je commence à très bien connaître ou ceux de Boccherini que je ne connais pas encore. Dans un second temps, je pensais à des pièces pour violoncelle seul, entre Bach et Kodaly. C'est ce que j'aime avec ce genre de cycle à thème. Il me permet de réfléchir sur ma cédéthèque: c'est ainsi que cette partition de Howard Shore m'est revenue en mémoire. J'ai eu beaucoup de plaisir à la redécouvrir.

En voici une courte suite:

https://www.youtube.com/watch?v=iZeEzXhgaY4


Dernière édition par Icare le Mar 6 Déc - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 22:59

On trouve le film documentaire en plusieurs parties sur Youtube sous le titre de Nerakhoon et la musique de Howard Shore y semble bien mise en valeur. J'aime principalement la force intimiste qui en émane, cette voix intérieure du violoncelle solo qui, non sans intensité ni sans un certain lyrisme d'une retenue et tension très "shoriennes", m'emmène dans un voyage fait de mélancolie et de nostalgie, où la mémoire a une douleur et un besoin ineffable d'apaisement.

Pour mieux connaître son interprète principale, Sophie Shao:

https://www.youtube.com/watch?v=f6g2T6wcbJg
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2323
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mar 6 Déc - 23:04

Joachim a écrit:
Mais je crois qu'Anouchka pensait plutôt aux quintettes à 2 violoncelles, notamment Schubert ou Boccherini.

C'est cela, merci Joachim de m'avoir comprise.
Je ne sais pas si Gauthier Capuçon (puisqu'on le voit désormais beaucoup, tant mieux), les a joués d'ailleurs. Ca me dit quelque chose..  Wink

P.S. : Tout ce que vous nous envoyez aujourd'hui, textes et vidéos, est très beau. Je vais essayer de trouver un peu de temps demain..... ou la semaine prochaine...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6433
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 16:44

Anouchka a écrit:
Joachim a écrit:
Mais je crois qu'Anouchka pensait plutôt aux quintettes à 2 violoncelles, notamment Schubert ou Boccherini.

C'est cela, merci Joachim de m'avoir comprise.
Je ne sais pas si Gauthier Capuçon (puisqu'on le voit désormais beaucoup, tant mieux), les a joués d'ailleurs. Ca me dit quelque chose..  Wink

P.S. : Tout ce que vous nous envoyez aujourd'hui, textes et vidéos, est très beau. Je vais essayer de trouver un peu de temps demain..... ou la semaine prochaine...

Non seulement joué (le Schubert) mais aussi enregistré avec le quatuor Ebène et un superbe complément de 5 lieder par le baryton Matthias Goerne (dont je préfère le timbre -bien qu'assez proche- à celui de Fischer-Dieskau) accompagné par le quatuor à cordes au lieu du piano!!

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 19:25

Aujourd'hui, je me suis replongé dans deux oeuvres contemporaines, tout d'abord Between - Three movements for cello and orchestra de Per Norgard. J'ai eu un peu de mal, au début, à pénétrer l'univers atonal et touffu du premier mouvement. L'entrée fut un peu trop brutale, mais, au fur et à mesure que j'avançais dans l'oeuvre, mon esprit s'ouvrait et se laissait accaparer. Il aurait presque fallu que ce Between commence par le second mouvement. Lui, plus lent et progressif, était tout simplement parfait, comme un échauffement, une mise en condition, en parfaite correspondance avec mon humeur du moment. Very Happy J'étais complètement réveillé pour apprécier le foisonnant troisième mouvement, toute la saveur orchestrale que j'aime retrouver chez Norgard. Alors, évidemment, c'est un paysage sonore rugueux avec dissonnances, dans lequel le soliste Morten Zeuthen se débat désespérément. Oreilles trop sensibles s'abstenir. Hehe  Peut-être trouveront-elles plus de chaleur et de repères dans Ludus Modorum pour violoncelle et orchestre de chambre (1972) d'Osvaldas Balakauskas. C'est vrai que l'approche est à la fois originale et joyeuse: cette musique exprime, selon moi, de la joie, quelque-chose de lumineux. Je ressens même une inspiration baroque assez nette dans le second mouvement, et pas seulement grâce à l'intervention du clavecin: c'est plus profond que cela. Le "Presto" final est en tout cas exquis. j'aime aussi beaucoup les orchestrations de ce Ludus Modorum, un coloris instrumental idéal à mon oreille. Le soliste est Edmundas Kulikauskas.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16042
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 20:09

Icare a écrit:
Oreilles trop sensibles s'abstenir. Hehe  

Pfff... Toujours ces contemporains  Laughing  

Il y a de si belles oeuvres pour violoncelle chez les baroques, les classiques et les romantiques, pourtant Very Happy

Tiens, je viens de réécouter trois concertos pour violoncelle de Carl Stamitz. Ça c'est du beau au moins...

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2323
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 20:26

Joachim a écrit:
Tiens, je viens de réécouter trois concertos pour violoncelle de Carl Stamitz. Ça c'est du beau au moins...
Laughing

Super, j'engrange pour mes toutes futures écoutes. Merci à tous ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 199
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 21:01

joachim a écrit:
Il y a de si belles oeuvres pour violoncelle chez les baroques, les classiques et les romantiques, pourtant

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy  Ah, Joaquim, mon ami, mon frère, je revis quand tu es là !   Kiss  !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 21:28

joachim a écrit:
Icare a écrit:
Oreilles trop sensibles s'abstenir. Hehe  

Pfff... Toujours ces contemporains  Laughing  

Il y a de si belles oeuvres pour violoncelle chez les baroques, les classiques et les romantiques, pourtant Very Happy

Mais pas toujours aussi fascinantes et originales que celui de...exemple parmi beaucoup d'autres...Balakauskas qui débride un peu la forme classique très rabâchée pour plus de fantaisie, avec justement un clin d'oeil intéressant à la forme baroque. Wink J'aime bien Stamitz mais si tout le monde composait comme lui, la musique serait terriblement "monocorde" et sans surprise. Heureusement que les Modernes et Contemporains ont donné un bon coup de fouet à la bonne vieille musique tonale ronronnante des temps révolus. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Mer 7 Déc - 23:36

Et du contemporain, en voilà encore, n'en déplaise à notre ami Joachim! Et lorsque je tombe sur une oeuvre de la trempe du Concerto pour 12 violoncelles (1981) d'Einar Englund, permettez-moi d'en redemander!! Very Happy Comme je l'ai déjà écrit, les cordes est sans doute la formation instrumentale à laquelle je demeure le plus sensible. Dans une formation instrumentale traditionnelle, c'est-à-dire constituée de violons, d'altos, de violoncelles et contrebasses, les nuances timbrales sont encore assez nettes, mais lorsqu'il s'agit d'un orchestre fait d'un même instrument, ici 12 violoncelles, elles sont évidemment plus subtiles. L'oeuvre se constitue de cinq mouvements, tous aussi captivants les uns que les autres. Véhiculant un romantisme tourmenté, l'atmosphère de cette musique m'a étrangement évoqué le style musico-cinématographique d'Antoine Duhamel. Il faut dire que j'ai toujours été profondément ému par ce concerto qui est peut-être devenu, au fil des écoutes, mon opus fétiche d'Einar Englund, au point de négliger sans scrupule sa Suite pour violoncelle de 1986, par Karl Lindstedt ainsi que sa Sonate pour violoncelle et piano (1982) par Erkki & Martti Rautio. Ce fut une belle erreur! Pas trop pour la Suite qui est certes intéressante mais qui n'arrive pas à me captiver complètement, comme beaucoup d'oeuvres pour instrument seul. Il me faut jusquà maintenant Bach et Kodaly pour que le violoncelle non accompagné prenne une dimension émotionnelle plus importante. En revanche, la Sonate est captivante de la première note à la dernière. C'est simple, j'ai eu l'impression de l'écouter pour la première fois alors qu'elle figure sur un cd que je possède depuis longtemps et que je ressortais surtout pour écouter l'excellent Concerto pour 12 violoncelles...J'ai honte d'avoir négligé cette Sonate qui me passionne pour ainsi dire autant. Voilà un bel exemple de l'utilité de mon cycle qui me permet aussi de redécouvrir des oeuvres négligées qui sommeillent sur mes étagères. Tiens, d'ailleurs, existe-t-il dans les périodes baroques/Classiques/ romantiques des concertos pour orchestre de violoncelles? J'ai cherché mais n'ai rien trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16042
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 10:57

Si, si il y en a au moins chez les romantiques. Je sais que j'en avais trouvé un il y a peu de temps, y compris sur youtube... mais je ne me souviens plus de qui... que veux-tu quand on devient vieux pale  

Je dois avoir aussi quelques trios ou quatuors de violoncelles, mais faut que je consulte mes cahiers !

Pour Englund, en voici un qui ne me déplaît pas trop, mais Norgard, bof bof Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 11:11

joachim a écrit:
Si, si il y en a au moins chez les romantiques. Je sais que j'en avais trouvé un il y a peu de temps, y compris sur youtube... mais je ne me souviens plus de qui... que veux-tu quand on devient vieux pale  

Je dois avoir aussi quelques trios ou quatuors de violoncelles, mais faut que je consulte mes cahiers !

Pour Englund, en voici un qui ne me déplaît pas trop, mais Norgard, bof bof Embarassed

Pourtant NORGARD, même si ce n'est pas pour le violoncelle qu'il me semble avoir donné le meilleur de son art - voir plus haut mon commentaire peu élogieux sur sa musique de chambre - est objectivement un grand compositeur: sa troisième symphonie est un chef-d'oeuvre, reconnue par beaucoup de mélomanes. Wink Il a composé de l'excellente musique de film et d'autres oeuvres vocales et instrumentales de grande qualité, mais c'est vrai dans un style plus "contemporain" qu'Einar Englund. Celui-ci, tu devrais logiquement aimer sans réserve. Maintenant, c'est assez humain aussi que tu sois plus clément avec les compositeurs qui correspondent à ta période de prédilection, comme Stamitz.

Mais bon, revenons à nos moutons! Je ne compte pas les trios et les quatuors qui entrent dans un autre domaine, mais uniquement les oeuvres qui auraient été composées pour un orchestre de violoncelles d'au moins dix instrumentistes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Boccherini   Jeu 8 Déc - 13:57

Voilà qui va faire plaisir à notre ami Joachim. Laughing  Je viens d'écouter pour la première fois quatre oeuvres de Luigi Boccherini; Concerto for cello and strings in D N°2 G 479, Concerto for cello and strings in G N°3 G 480, Concerto for cello, 2 horns and strings in C N°1 G 477 et Concerto for cello, 2 horns and strings in B flat N°9 G 482, tous par Enrico Bronzi, violoncelle et direction, et l'"Accademia i Filarmonici di Verona". Et oui, je passe ainsi du contemporain au classique, un véritable grand-écart avec, comme seul lien, le violoncelle. Alors, effectivement, c'est beau et agréable, comme toute la musique de cette période. En suis-je ressorti pour autant émerveillé? Fasciné? (... Hehe ) Voici ma réponse:

Je tiens à dire avant tout que l'interprétation est excellente et à préciser aussi que la transition entre Norgard/Englund et Boccherini fut un peu trop rude. J'ai eu du mal à entrer dans la forme classique du Maître italien. C'est un style un peu bavard au point de passer d'un concerto à l'autre en ayant l'impression d'écouter le même.Laughing Ce que j'ai le mieux retenu d'un CD qui atteint presque les 65 minutes, c'est le magnifique Adagio (2éme mouvement) du Concerto n°3 G 480. Là, je sais que je détiens l'extrait musical qui sort du lot, du bavardage ordinaire d'une oeuvre classique. Il arrive à m'arracher une émotion. J'aurais aimé que les  mouvements médiums des trois autres concertos soient de cette facture. L'Adagio du Concerto N°2 G 479 est assez touchant aussi, mais le précédent m'a davantage ému. Cette proximité avec le violoncelle a réussi son effet. Sinon, il y a de beaux moments pour le violoncelle ci et là, plus ou moins virtuoses, et c'est vrai que ça se boit comme du petit lait dans son ensemble. Cependant, je ne peux pas dire que c'est une musique qui me fascine suffisamment. Il me manque quelque-chose de plus poignant, des thèmes mélodiques plus marquants et c'est un peu trop bavard par endroits. On sent la mécanique inplacable de la forme classique parfaitement rôdée. Séduit, certes, mais pas émerveillé. Dire que j'en ai encore huit à écouter parmi ses concertos pour violoncelle. Pour l'instant, ils n'ont pas sur moi l'emprise qu'ont ses magnifiques Quintettes pour guitare que je ne me lasse jamais d'écouter...plus lumineux, plus inspirés...J'avais été émerveillé dès la première écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6433
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 17:02

Evidemment, comme souvent, dans ces compositeurs baroque , classique , (peut être un peu fréquemment par la suite?)...selon la date d'enregistrement (ou le pays?)..les références des oeuvres varient
Chez moi le G 480 de Boccherini est le concerto N° 7 et non le 3!!! (enregistrement de 1988, par David Geringas, l'orchestre da camera de Padoue dirigé par Bruno Giurana (également altiste réputé)...A l'écoute de cet adagio du G 480...je suppose que cette référence commune est la bonne...:je le trouve également très très beau...il y a très longtemps que je n'avais écouté ces concertos...mais je les aime toujours bien en genénral sans y trouver un "ronronnement" trop uniforme comme çà m'arrive dans certaines symphonies classiques d'un même compositeur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Kelemen   Jeu 8 Déc - 17:37

Oui, Jean, c'est vrai que, parfois, c'est à s'y perdre avec les références. D'autre part, je vois que je ne suis pas le seul à employer le terme "ronronnement"...Laughing ....Cependant, les symphonies de Boccherini, je les avais dans le colimateur. Je m'étais dit, tout récemment, que si ses concertos pour violoncelle m'emballent vraiment, je tenterai ses symphonies. C'est ce que je m'étais dit en me procurant l'intégrale des concertos pour violoncelle. Si j'aime autant que les Quintettes pour guitare, je tente les symphonies. Bon, il est vrai que pour l'instant mon impression est trop mitigée. Mais il m'en reste huit à découvrir et je suis sûr de trouver quelques moments qui me satisferont.

En attendant, pour me désengourdir de Boccherini, j'ai remis les couverts avec le contemporain. D'abord, il fallait que je réécoute Between pour violoncelle et orchestre de Per Norgard, à cause du premier mouvement qui m'avait un peu échappé lors de la précédente écoute. Il faut dire qu'il commence par un éprouvant solo de violoncelle, mais dès que l'orchestre entre en scène, c'est une illumination, un jaillissement sonore, un volcan en éruption, un peu trop luxuriant à un moment donné...enfin pour moi...Une grande maîtrise de l'orchestre mais un peu de surenchère malgré tout. Le second mouvement est plus tonal et je dois dire qu'il m'émeut, le violoncelle me prenant par la main et m'emmenant dans les méandres d'une musique sombre et tourmentée, jusqu'à la fracture finale, dissonnante et impressionnante. Le troisième mouvement est toute une épreuve de bravoure entre le soliste et l'orchestre. Norgard y déploie toute sa maestria. Fulgurance, expressionnisme, luxuriance, complexité, sont les mots qui me viennent à l'esprit. On a le droit de ne pas aimer, moi j'aime ce volcan en fusion, ce déchaînement atonal. Morten Zeuthen m'a coupé le souffle.

Comme l'oeuvre de Norgard n'est pas très longue, j'ai choisi d'écouter juste après une autre composition contemporaine pour violoncelle et orchestre; il s'agit de Drammatico - Requiem for Sarajevo du compositeur croate Milko Kelemen, par Siegfried Palm, le "Bavarian Radio Symphony Orchestra", sous la direction d'Arturo Tamayo. Si j'ai opté pour ce choix c'est que cette oeuvre de Kelemen est très différente de celle de Norgard. Déjà, je dirais qu'elle est plus "sage", plus introvertie, plus propice au recueillement, même si dans cette pièce, il y a un espèce de bouillonnement intérieur qui lui insuffle une intensité quasi-constante. Voilà, ce Requiem for Sarajevo m'est à la fois cérébral et viscéral. Comme le plus souvent avec Milko Kelemen, ce n'est pas une oeuvre qui m'a transporté dès la première écoute, contrairement à celle d'un Norgard qui est pourtant tout autant exigeante. Sévère et peut-être difficile, elle a fini par tracer, petit à petit, son chemin à l'intérieur de moi. Grave et dramatique, tel que son titre le laisse supposer, le violoncelle semble illustrer les douleurs contenues d'une grande tragédie humaine.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16042
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 17:53

(Par rapport aux concertos pour violoncelle de Boccherini)

D'où tiens tu cette numérotation bizarre, Icare ? Jean a raison, le G 480 est bien le N° 7 en sol majeur.  

D'ailleurs les 10 premiers concertos (sur 12) vont de G 474 à G 483.

A noter que lorsque l'on écoute un enregistrement du concerto n° 9 en si bémol (le G 482) qui ne se trouve pas dans une intégrale, quelquefois il s'agit de la version éditée par Grützmacher, où le mouvement lent a été remplacé par celui du n° 7 (le G 480) car celui d'origine ne convenait pas à l'éditeur. Naturellement, dans les intégrales, on est bien obligé d'inclure le mouvement d'origine du n° 9 qui n'est pas si moche que ça !

Je suis d'accord avec vous pour dire que le meilleur des mouvements lents de ces concertos de violoncelle est celui du n° 7. Une poésie à couper le souffle !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 18:06


Joachim, je tiens cette numérotation de mon triple-cd, tout simplement. Par exemple, le N°7 porte la référence G 476.

Je suis d'accord avec vous pour dire que le meilleur des mouvements lents de ces concertos de violoncelle est celui du n° 7. Une poésie à couper le souffle !

Bah là, tu m'inquiètes, Joachim, tu es entrain de me dire que je n'entendrai probablement rien d'aussi bien dans les huit concertos qu'il me reste à découvrir. Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16042
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 18:11

Icare a écrit:


Bah là, tu m'inquiètes, Joachim, tu es entrain de me dire que je n'entendrai probablement rien d'aussi bien dans les huit concertos qu'il me reste à découvrir. Ptdr  

Diable, j'aurais mieux fait de me taire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 199
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   Jeu 8 Déc - 18:44

Tenez, sans le moindre gras ou HS,écoutez donc ça si vous avez une vingtaine de minutes à ne pas perdre :

https://www.youtube.com/watch?v=vHIdzZ1P1pg

Prokofiev: Sonate for violoncelle et piano Op. 119 - Mstislav Rostropovich & Sviatoslav Richter

Ce que j'apprécie particulièrement dans le violoncelle c'est ce que, faute de mieux, j'appellerai sa « profondeur insondable ». On en trouvera un exemple ici avec l'incomparable Rostro     . Prokofiev ne fait pas partie de mes compositeurs favoris, mais la seule sonorité de Rostro suffit à me fasciner. Cela aurait-il un rapport avec le serpent hypnotisé par la musique ?
Tout cela pour vous dire combien j'aime cet instrument qui, pour moi, touche au  divin !    Pour apprivoiser mon oreille rétive à la musique plus moderne, il faudrait que j'écoute des œuvres pour violoncelle pendant des mois     !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Gudmundsen-Holmgreen   Jeu 8 Déc - 22:14

Merci pour le lien, Kristian, mais, de toute façon, j'avais programmé l'écoute de cette sonate de Prokofiev. Sinon, le violoncelle peut être ce fil conducteur au travers des époques et des différentes esthétiques. pourquoi pas? J'adore le violoncelle mais s"il y a un instrument qui put être pour moi ce fil conducteur, ce serait davantage le piano, non pas qu'il m'aurait emmener des classiques aux Contemporains mais plutôt le contraire; du Contemporain à la période classique et même jusqu'au Baroque, notamment par le biais du duo "Bach/Gould" ou "Bach/Richter". D'ailleurs, vous l'aurez sans doute remarqué, dans le fil des concertos pour piano, si on reprenait la liste des oeuvres que j'ai mentionnées, on constaterait un certain équilibre entre les différentes périodes. En revanche, ce ne sera pas pareil dans cette discussion autour du violoncelle, car la majorité des oeuvres pour cet instrument que j'ai en ma possession ont été composées au XXème siècle. Et le but premier de mon cycle est de revisiter ma cédéthèque afin de réécouter des oeuvres que je me suis procurées et ai conservées.

C'est pour cette raison que, ce soir, j'ai réécouté Changeant pour violoncelle et orchestre de Milko Kelemen et For Cello and Orchestra de Pelle Gudmundsen-Holmgreen. Changeant, oeuvre atonale par excellence, m'a procuré un plaisir distant. J'aime toujours aussi bien les petites percussions qui s'agitent par moments autour du violoncelle, le rôle coloré de l'orchestre: c'est peut-être là aussi une sorte de discussion autour de l'instrument...Mais la composition qui m'a le mieux surpris, c'est For Cello and Orchestra (1994-96) de Gudmundsen-Holmgreen. Au départ, j'avoue que je n'étais pas très chaud pour y revenir, faute d'un souvenir un peu tiède la concernant. Du coup, ce fut une totale redécouverte; une construction, un processus élaboré, progressif, axé sur la répétition, un mécanisme évolutif, d'une poétique étrange, traversé de divers éléments qui interviennent autour d'un violoncelle impassible et lancinant, minimaliste mais magnétique. Il s'en dégage un paysage musical atypique, entre brutalité et douceur, distance et mystère, que l'on ne retrouve que dans la musique contemporaine. Le violoncelle de Morten Zeuthen est le point central autour duquel gravite les différents éléments de l'orchestre; peuvent temporairement s'y détacher un piano, une flûte, un cor anglais...


Dernière édition par Icare le Ven 9 Déc - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions autour du violoncelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour du violoncelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: