Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
124.99 € 215.36 €
Voir le deal

 

  Discussions autour de la musique de film.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-07, 17:07

Kristian a écrit:
Rêvons un peu... Imaginons un instant ce que Hændel, Bach, Mozart, Beethoven et tous les autres auraient pu nous faire comme musiques de film...Mon Dieu, je n'ose même pas y penser, ça me donne le vertige...

On peut imaginer tout ce que l'on veut, mais comme le cinéma n'existait pas à leur époque, on ne le saura jamais. Néanmoins, avec le talent, voire le génie que nous prêtons à ces grands noms de la musique, nous pouvons confortablement imaginer qu'ils auraient su faire de belles choses dans ce domaine, sans pour autant jouir de la considération qu'ils jouissent par ailleurs. Ils n'auraient peut-être pas composé de musique de film ou très peu. Peut-être auraient-ils tout bonnement suivi ou anticipé les voies ouvertes par Schoenberg, Boulez, Stockhausen, Nono et consort...On ne le saura jamais! Je connaissais un grand amateur de rock qui me disait que si Mozart avait été de notre époque il serait devenu un grand musicien de rock. Je lui avais alors rétorqué qu'il s'était peut-être réincarné dans Mike Jagger... Hehe...Ma réponse était certes un peu...beaucoup...ironique, mais s'imaginer ce qu'auraient été ces personnes - car il s'agit de personnes avant d'être des musiciens - si elles avaient vécu à l'époque du Septième Art et en partant du principe qu'elles soient toujours des compositeurs, ne m'a jamais paru pertinent. Il est évident que si nous estimons qu'un musicien est génial, il nous sera aisé de l'imaginer transcender tout ce qu'il va toucher, au même titre que si nous estimons qu'un musicien est médiocre, il ne produira, à nos yeux, que de la médiocrité, peu importe le genre et l'époque. Alors, je vais rêver un peu, moi aussi...J'imagine pendant un instant ce que les compositeurs du XXème siècle, et notamment ceux qui ont excellé dans la composition pour l'image, auraient pu nous produire comme oeuvres s"ils avaient sévi durant les périodes précédentes, baroque, classique et romantique...C'est séduisant, sympathique de s'imaginer tout ça, surtout en période de confinement, mais ça ne mène nulle-part. Very Happy


Dernière édition par Icare le 2020-04-07, 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22496
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-07, 17:51

On peut se faire une petite idée avec un compositeur comme Chostakovitch qui a aussi composé beaucoup de musiques de film. Cette musique de film est dans l'ensemble beaucoup plus lyrique que ses œuvres, qui sont souvent tourmentées.

Pour un compositeur comme Beethoven, on peut, peut-être, comparer avec ses musiques de scène, qui étaient, si l'on veut, un peu l'équivalent pour l'époque avec la musique de film (Egmont, Les Ruines d'Athènes, etc). Pour moi, c'est toujours du Beethoven "pur jus" si j'ose dire. On le reconnait dès les premières notes, ce qui n'est pas le cas des musiques de film de Chostakovitch.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-07, 18:53

Chostakovitch est un compositeur de formation classique du vingtième siècle comme les plus grands noms qui se sont illustrés dans la musique de film. La différence avec, par exemple, Bernard Herrmann, c'est que Chostakovitch est davantage connu pour ses symphonies, concertos..., alors que Herrmann c'est le contraire. Mais tous les deux sont contemporains du Septième Art. Tu aurais pu prendre l'exemple d'Arthur Honegger qui a composé dans les deux domaines et beaucoup d'autres, Korngold, Antheil, etc...Ce sont tous des compositeurs du vingtième siècle qui ont évolué en même temps que le cinéma et l'ont servi avec plus ou moins d'investissement et de décomplexion. Je pense, par exemple, que des compositeurs comme Bernard Herrmann et Jerry Goldsmith ont abordé le cinéma de manière bien plus décomplexée que Chostakovitch et Honegger. Ils appartenaient à une autre génération qui ne considéra pas cette activité seulement pour des raisons alimentaires, même si leurs propos ont pu paraître parfois un peu ambigus sur le sujet.

Joachim a écrit: <<Pour un compositeur comme Beethoven, on peut, peut-être, comparer avec ses musiques de scène, qui étaient, si l'on veut, un peu l'équivalent pour l'époque avec la musique de film (Egmont, Les Ruines d'Athènes, etc). Pour moi, c'est toujours du Beethoven "pur jus" si j'ose dire.

D'une certaine manière, il s'agit de musiques appliquées. Lorsqu'un compositeur compose, par exemple, pour un ballet, c'est la rencontre de l'art musical avec l'art chorégraphique. Peut-être pourrait-on remonter à Jean-Philippe Rameau et ses travaux pour des tragédies et comédies lyriques, je pense à La Princesse de Navarre, une comédie-ballet avec prologue et trois actes, et Voltaire comme librettiste, ou encore la tragédie lyrique Dardanus. Pourquoi pas? On peut éventuellement faire un parallèle avec la composition pour l'image. Une chose est sûre, la relève a été brillamment et abondamment assurée. Des compositeurs de formation classique écrivent depuis un certain temps des musiques orchestrales pour des jeux vidéos, certaines étant de très bonne qualité. De tous temps, les compositeurs utilisèrent et composèrent des musiques pour les moyens d'expression et les manifestations artistiques qui se mettaient à leur disposition. Le cinéma en fut un parmi d'autres et celui-ci sut s'accaparer l'attention des génies musicaux qui lui furent contemporains.


Dernière édition par Icare le 2020-12-21, 18:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-07, 20:12

Icare a écrit:
Kristian a écrit:
Rêvons un peu... Imaginons un instant ce que Hændel, Bach, Mozart, Beethoven et tous les autres auraient pu nous faire comme musiques de film...Mon Dieu, je n'ose même pas y penser, ça me donne le vertige...
C'est séduisant, sympathique de s'imaginer tout ça, surtout en période de confinement, mais ça ne mène nulle-part. Very Happy

Que veux-tu dire par « nulle part » ? A aucune réalité aujourd'hui ? Certes. Néanmoins, si l'on regarde le goût par exemple ne serait-ce que Mozart et Hændel pour l'opéra, on peut se faire une idée, non ?

Et puis, on peut toujours imaginer... L'imagination, cette activité intérieure ne mène sans doute nulle part elle non plus, il n'en reste pas moins que c'est grâce à elle que toutes les grandes théories scientifiques ont vu le jour, et les grandes œuvres littéraires, entre autres. Sans imagination, pas de pomme de Newton, pas de relativité d'Einstein, pas de mécanique quantique, etc... etc...

Tous ceux qui ont construit des théories extraordinaires ont, à un moment ou à un autre entendu cette remarque.

Je ne connais un peu que deux grands musiciens de musique de films : Michel Legrand et Ennio Morricone : étant donné la grande qualité de leur œuvre,  je suis persuadé, si l'on accepte la théorie de la réincarnation, qu'ils étaient déjà musiciens dans leur vie précédente. Pareil talent ne nait pas par génération spontanée. Ça aussi, c'est de l'imagination !  Discussions autour de la musique de film. - Page 13 231625
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-08, 00:50

Perso, je ne me pose absolument pas la question des compositeurs d'antan et ce qu'ils auraient pu faire pour nos films, et les musiques de films depuis que le cinéma existe.
Les choses sont comme elles sont. Les compositeurs actuels sont dans leur temporel.
Savoir ce que Mozart, Bach and Co auraient pu composer sur des films, pour moi relève du fantasme, j'avoue et ne m'en veuillez pas, que ça m'est complètement égal... Wink
Par contre, et cela m'arrive, je peux me bâtir un petit scénario de film en écoutant "La petite musique de nuit", par exemple, ou autre... C'est différent, il s'agit de projections de mon imaginaire... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-08, 00:52

Merci Joachim, j'aime beaucoup cet air de chasse folklorique allemand, et toutes les paroles. Rare ! Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-04-09, 23:45

J'ai re-craqué pour les enfants qui étudient la musique, et voici nos adolescents qui interprètent le thème principal de "Starwars". Certes, ce n'est pas le London Philarmonic Orchestra, mais la musique de John Williams est bien plus subtile qu'il n'y paraît, quand on regarde les musiciens jouer. Bravo  Discussions autour de la musique de film. - Page 13 13150
Vous remarquerez comme le petit jeune aux percussions est super-super concentré sur sa partition. Very Happy

https://youtu.be/bxhrgCyl6Og
Revenir en haut Aller en bas
fiderranaa



Nombre de messages : 1
Age : 32
Date d'inscription : 10/03/2020

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Sugar baby    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-05-01, 06:32

Bonjour, avez-vous déjà vu le film sugar baby, un film des années 60. Pouvez-vous me dire qui chante dans la musique du début c'est comme baby don't cry. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-05-01, 06:43

Bonjour fiderranaa!

N'ouvres pas un topic juste pour poser une question sur une chanson dans un film. Ici, tu as par exemple ce fil général "Discussions autour de la musique de film" et c'est un endroit parfait pour poser ta question. Je n'ai jamais entendu parler et le seul film de ce titre que j'ai trouvé est canadien et date de 2018. Ce n'est donc pas le même...Peut-être un remake...?...Pour la chanson, si tu ne nous proposes pas un extrait, il me sera impossible de t'apporter une réponse...et même avec un extrait ce n'est pas garanti. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-05-01, 06:49

fiderranaa a écrit:
Bonjour, avez-vous déjà vu le film sugar baby, un film des années 60. Pouvez-vous me dire qui chante dans la musique du début c'est comme baby don't cry. Merci

Aucun film portant ce nom n'existe venant des années 60. Je pense que tu dois confondre avec un autre?

(on fait le grand écart avec toi. Après la religion on passe à la thématique de la prostitution)  Discussions autour de la musique de film. - Page 13 699201
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-07-24, 23:19

<<Venue de l'enfance, une image parmi tant d'autres, a marqué ma mémoire. un jour, est arrivé dans mon village un berger que personne ne connaissait. Il portait un feutre noir, à larges bords, était vêtu d'une grande cape noire, et montait un petit cheval noir. Il tenait son fusil posé devant lui, en travers de la selle. Depuis longtemps déjà, personne ne s'habillait plus de cette façon, même dans les villages de montagne. Il a traversé tout le village dans un silence de fin de jour, en guidant son troupeau, appuyé par ses chiens, et a disparu passées les dernières tombes du cimetière. Rencontre de la quiétude d'un jour finissant de septembre et de la silhouette en noir, d'un homme au profil de milan dans la poussière d'un troupeau. C'est un peu cette relation-là que la musique a tenté d'établir...sans tomber de cheval.>> Michel Raffaelli. 1992.

C'est très probablement grâce à la bande originale du film d'Henri Graziani, Nous Deux, réunissant sur une même affiche Philippe Noiret et Monique Chaumette, et plus principalement grâce au magnifique générique-début , "Quantu Soli" (Combien de soleils), interprété par Michela Cesari, que j'ai été confronté pour la première fois à la beauté d'un chant corse, celui-ci ayant été composé, comme toute la musique du film, par Michel Raffaelli. C'était avant de découvrir le groupe polyphonique corse A Filetta par leur album de 1994, Una tarra ci hè. Je dirais même que c'est par le très beau et à la fois très triste "Quantu Soli" que j'y suis venu. Ha, je le vois parfaitement cet homme de noir vêtu sur son petit cheval de même couleur, entouré de ses moutons et de ses chiens, j'en aperçois la silhouette lorsque j'écoute la musique de Michel Raffaelli portée par les voix de Michela Cesari en tête, Claudiu Bellagamba & Ghjuvanpetru Lanfranchi, ainsi que "Donnisulana", ensemble polyphonique de voix de femmes, puis des instrumentistes: Henri Agnel qui joue du grand cistre corse - j'en adore la sonorité et il m'évoque tellement la beauté de l'île - et de la guiterne, instrument de musique médiéval à cordes pincées, Jérôme Dedina qui utilise les synthés - il y en a très peu en fait - Serge Dutrieux au violon, Renaud Garcia-Fons qui fait geindre harmonieusement les contrebasses, Jean-Louis Matinier qui, décidément, ne veut pas que je délaisse trop brutalement l'accordéon, Hehe Benjamin Raffaelli aux guitares, Michel Raffaelli lui-même qui joue de la cetera, cousin plus ou moins proche du cistre, David Rueff qui se partage entre le saxophone et la pivana, une flûte de berger en corne de chèvre dont le son me procure des frissons. Avec elle, ce sont de magnifiques paysages qui se déploient, des montagnes qui s'élèvent, le Mont Incudine qui a connu mes pas d'adolescent...Puis, derrière, il y a des personnages, de l'amour et de la mélancolie, de la nostalgie aussi, sous les traits de deux acteurs merveilleux, puis, derrière encore, il y a un artiste mystérieux, Michel Raffaelli, dont je ne sais absolument rien.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-11-03, 16:07

A peine je termine un cycle que je sais déjà ce que je vais écouter prochainement! A chaque fois il en est ainsi sauf lorsqu'il s'agit d'écoutes improvisées et que je décide de ce que je vais écouter sur le moment-même. Mais dans ces conditions aussi je sais très vite ce que je vais écouter. C'est fantastique! La musique est une passion fantastique, un puits sans fond d'émotions diverses sans jamais être blasé ni ressentir la moindre lassitude. J'ai vraiment beaucoup aimé ce dernier cycle entièrement consacré à la B.O. italienne. Ce fut une formidable plongée dans un univers musical que j'étais heureux de retrouver de cette façon. Toutes les musiques que j'ai écoutées, je les connaissais déjà depuis longtemps. J'avais volontairement opté pour des compositeurs aujourd'hui disparus, tous nés vers les années 1910, 20 et 30, à l'exception de Franco Piersanti: Carlo Rustichelli, Angelo F. Lavagnino, Riz Ortolani, Giovanni Fusco, Nino Rota, Mario Migliardi, Gianni Marchetti, Piero Piccioni et Giorgio Zinzi. Bien sûr, j'ai suffisamment de quoi réaliser un autre cycle autour de la B.O. italienne (sans Ennio Morricone) avec d'autres compositeurs de ces générations-là, Alessandro Cicognini, Daniele Paris, Manuel de Sica, Mario Nascimbene, Luis E. Bacalov, Bruno Nicolai, Giorgio Gaslini, Franco Micalizzi..., sans compter les partitions de Piccioni et Rota que je n'ai pas écoutées cette fois-ci, et je compte bien le faire ultérieurement, à savoir que j'ai de quoi en réaliser un et même deux avec les générations suivantes. Il y a aussi quelques noms italiens qui ont beaucoup composé pour l'image et dont je n'ai absolument rien en disque, je pense à Fiorenzo Carpi et Stelvio Cipriani. Une belle petite anthologie chacun serait la bienvenue. Dans mon nouveau cycle, je n'abandonne pas la B.O. italienne puisque j'ai retenu dix bandes-son d'un même compositeur qui ont un lien entre elles et que j'écouterai en alternance avec les oeuvres de neuf compositeurs classiques, Palestrina, Pergolesi, Cavalieri, Boccherini, Frescobaldi, Vivaldi, Monteverdi, Sarti. Je sens que je vais me régaler. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-11-03, 16:13

Icare a écrit:
La musique est une passion fantastique, un puits sans fond d'émotions diverses sans jamais être blasé ni ressentir la moindre lassitude.

C'est vrai, et c'est pourquoi, amoureux de la musique comme tu l'es, je m'étonne que tu ne cherches pas à pratiquer un instrument. Ca doublerait ton plaisir, l'un comme mélomane et l'autre musicien Wink

Citation :
Je sens que je vais me régaler. Very Happy


Bon appétit!  Discussions autour de la musique de film. - Page 13 231625
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-11-03, 17:11

iCARE a écrit:
Palestrina, Pergolesi, Cavalieri, Boccherini, Frescobaldi, Vivaldi, Monteverdi, Sarti. Je sens que je vais me régaler.

Ah ! tout ces beaux noms en i, je pense que je vais me régaler aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Dergatchev    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-12-13, 23:14

Ce soir, j'ai réécouté la bande originale du film russe de Andrey Zvyagintsev, The Return (2003). Elle est signée par un compositeur russe dont je sais très peu de choses, si ce n'est qu'il est né à Astrakhan en 1969 et qu'il a en 2014 mis en musique le premier film de la réalisatrice néerlandaise Ricky Rijneke, Silent Ones. Le compositeur s'appelle Audrey Dergatchev. Visiblement, si je me fie aux quelques informations que j'ai dégotées sur la Toile, le cinéaste Andrey Zvyagintsev et Andrey Dergatchev n'auraient collaboré qu'à deux reprises, tout d'abord sur Le Retour/The Return en 2003 et Le Bannissement/Izgnanie en 2008, film sur lequel fut également utilisée une musique d'Arvo Pärt intitulée "Für Alina". Sur les deux longs-métrages qui suivirent, Elena (2012) et Léviathan (2014), le réalisateur sollicita les talents de Philip Glass. Il est toujours possible que Zvyagintsev et Dergatchev aient collaboré dans le domaine du court-métrage, de la télévision et du documentaire. En tout cas, le cinéaste privilégie les approches musicales minimalistes sur ses films. Celle de The Return a la particularité non de se fondre dans les divers effets sonores du film mais de s'en nourrir, c'est-à-dire qu'en gros, les bruits du vent, de la pluie, d'un train ou d'une camionnette fassent corps avec la musique. En général, je n'aime pas du tout que les bruits du film s'immiscent dans la bande originale sur disque au risque de parasiter complètement le récit musical, un peu comme l'intrusion de dialogues. Néanmoins, comme dans tout, les exceptions existent et il y a des alchimies qui - sans doute une question de dosage - fonctionnent: Par exemple, j'aime bien les très brefs dialogues qui se glissent entre les thèmes musicaux d'Alexandre Desplat dans Regarde les hommes tomber, un film de Jacques Audiard (1994). Il y a dans la musique par moment bruitiste de Dergatchev une part onirique et surréaliste qui me convient bien. Le meilleur morceau du disque qui est aussi le dernier s'éteint sur le bruit rafraîchissant d'une averse.

Une tragédie a cependant noirci le film - The Return - avant sa sortie: Le jeune acteur Vladimir Garine est mort noyé accidentellement, près du lac qui servit de décor au film, un an après la fin du tournage, et la veille de la sortie du film en Russie. Il tenait le rôle du grand frère Andreï.

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 1uKTm5KzidKdreCMj4LDvOCnX8mp7YRBOYDN5pdscbjqxBpgGd7P4tSCkUQCwwKBvCKnZV49jJHAJ4lMB2CZxTaFdVOuN4evuxQWdfcykUuOXY1-4lMD7LrpsxJUUrG74g

Synopsis: <<Adolescents turbulents, Ivan et son grand frère Andreï n’ont jamais connu leur père. Après douze ans d’absence, ce dernier réapparaît soudainement. Les enfants n’ont de souvenir de lui qu’à travers une photographie. Pour restaurer les liens rompus, l’homme, taciturne et autoritaire, décide d’emmener durant quelques jours ses deux fils pour une partie de pêche. Tous trois commencent un long voyage en voiture sur les routes russes. Ce court séjour se transforme en longue virée vers une île abandonnée à la recherche d'une chose mystérieuse. Ivan, dit "la crevette", devient de plus en plus arrogant.>> (Wiki)


Dernière édition par Icare le 2020-12-21, 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-12-14, 03:18

Icare a écrit:
Ce soir, j'ai réécouté la bande originale du film russe de Andrey Zvyagintsev, The Return (2003). Elle est signée par un compositeur russe dont je sais très peu de choses, si ce n'est qu'il est né à Astrakhan en 1969 et qu'il a en 2014 mis en musique le premier film de la réalisatrice néerlandaise Ricky Rijneke, Silent Ones. Le compositeur s'appelle Audrey Dergatchev.

On trouve peu d'infos sur lui, même en russe.

Un groupe sur VK lui est dédié et présente son travail ICI si tu veux le découvrir un peu plus. (c'est la page la plus complète, documentée et utile que j'ai pu trouver)

Et ICI ses films les plus notables (comme compositeur)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2020-12-14, 10:22


Merci pour les liens. Je suis en train de les parcourir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-05-04, 07:48

Mes dernières écoutes:

Ennio Morricone & Bruno Nicolai: Bandits in Rome/Roma come Chicago (1968), un film d'Alberto de Martino: I love you I love you I love you
Une B.O. restée trop longtemps inédite, avec ce qu'il faut de cuivres, de percussions, de cordes, de guitares et clavecin dans un registre percutant et corrosif, avec un "esprit-jazz" ci et là.

Ennio Morricone: La Migliore Offerta/The Best Offer, un film de Giuseppe Tornatore (2013): I love you I love you I love you  Discussions autour de la musique de film. - Page 13 333455
Une musique qui, par sa formidable poétique, m'emporte au-delà de la musique, tout simplement.

Alexandre Desplat: Musiques pour les films de Jacques Audiard (extraits) (2006): I love you I love you I love you I love you
__Sur mes lèvres en trois mouvements - 2002
__Regarde les hommes tomber en six extraits - 1994
__Un Héros très discret en dix extraits - 1996
__De battre mon coeur s'est arrêté, suite - 2005
Une compilation qui représente une belle part de sa collaboration avec Jacques Audiard et appartient à ma période préférée du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-05-05, 18:10

Mes trois dernières écoutes: trois bandes originales pour béophiles purs et durs.

Pascal Gaigne: Lasa & Zabala (2014), un thriller politique espagnol de Pablo Malo: I love you I love you I love you
Un thème principal intitulé "Justicia" magnifique, de ceux qui marquent au fer rouge, dominant une musique d'atmosphère et de tension bien fichue mais qui se dilue un peu trop sur la longueur. Heureusement, le superbe thème d'ouverture sera aussi la conclusion, mais dans une version plus courte.

Leonard Rosenman: Keeper of the City (1992), film tv d'action/Polar/thriller américain de Bobby Roth:  I love you  I love you  I love you
Leonard Rosenman, en plus de "The Utah Symphony Orchestra", convoque un quartette ou quintette de voix féminines chantant des textes en latin au sein d'une musique d'action et d'atmosphère aux orchestrations serrées, typiques du compositeur: le contraste entre tensions urbaines et choeur d'église est saisissant.

Lalo Schifrin: Telefon/Un espion de trop (1977), un thriller d'action américain de Don Siegel:  I love you  I love you  I love you
Une musique électrisante et anxiogène qui commence directement dans des mouvements orchestraux âpres et toniques qui monopolisent aussitôt l'attention, sans un générique mélodique marquant comme dans "Lasa & Zabala" de Pascal Gaigne. Je suis d'emblée plongé dans l'ambiance sonore d'un film d'action. Les orchestrations sont typiques du maître argentin, semblant y reconnaître dans les formes crispées de l'orchestre, la voix pincée d'un cymbalum. Les passages les plus statiques sont, comme souvent dans ce type de scores, les moins attractifs. La B.O. se détendra complètement sur le "End Credits", sorte de valse aux accents russes et un curieux thème, genre "circus", pratiquant le grotesque et l'ironie avec un certain panache: j'aime ces petites percussions qui le pimentent.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-07-12, 18:17

Les dernières bandes originales que j'aurai écoutées et qui appartiennent à des compositeurs desquels je ne détiens qu'un seul album:

Laurent Coq: Qui perd gagne! (2003/04), un film français réalisé par Laurent Bénégui.  I love you  I love you  
Laurent Coq est un musicien qui s'est surtout illustré dans le domaine du jazz. Les albums ne courent pas les bacs des disquaires. J'en avais bien croisé un une fois mais l'avais finalement laissé filer. La B.O. de Qui perd gagne! se réfère sans aucun doute, du moins dans l'esprit, à certaines partitions des années 1970, je pense notamment à The Cincinnati Kid et The Liquidator (Lalo Schifrin), avec une chanson-titre en ouverture et un "score" purement orchestral ensuite. Sans la mettre au même niveau des deux titres susmentionnés, le compositeur s'en est plutôt bien sorti, avec une partition qui ne s'affadit pas avec le temps. J'ai même été un peu surpris car plus solide que dans mon souvenir.

Jonathan Bepler: Cremaster 5 (1997), un film écrit et réalisé par Matthew Barney.  I love you  I love you  I love you   Discussions autour de la musique de film. - Page 13 333455
Depuis 1997/98, période où je me suis procuré cette musique de film, je n'ai rien écouté d'autre de Jonathan Bepler. Pourtant, j'ai adoré la bande originale de Cremaster 5. Pour l'occasion, il sollicita le "Budapest Philharmonic Orchestra", la soprano Adrienne Csengery et le "Children Choir of the Hungarian National Opera" sous la direction de Gergely Kaposi. La musique est très raffinée, elle sort même des standards symphoniques de la musique de film. Il s'agit d'un cinéma d'art et d'essai selon un cycle de cinq films: Une grande richesse est apportée aux costumes, maquillages, décors, sculptures. La mise en scène énigmatique peut désarçonner le spectateur habitué à des formes plus conventionnelles d'art. Les mots qui décrivent le mieux l'univers présenté dans cette œuvre seraient : baroque, onirisme, symbolisme, corporalité, identité sexuelle, macabre, merveilleux, fantastique, surréaliste, opéra, fable.

Claudio Cimpanelli: Un Inverno Freddo Freddo (1996), un film italien (comédie) de Roberto Cimpanelli.  I love you  I love you
Pour cette comédie  romantique, Claudio Cimpanelli a composé une musique très attachante qui sent le blues, la valse, la rose, la tendresse, la bonne humeur, l'Italie. Elle flatte l'oreille, laisse transparaître les éclats d'une comédie romantique réussie. Autour d'un thème mélodique un peu sucré, typique de la prose italienne, saxophones, flûte, cor, bugle, trompette, clarinette, guitare, violon, piano se succèdent et s'entremêlent. Je me contente jusqu'à aujourd'hui de cet opus car rien de nouveau chez ce compositeur n'est apparu...à ma connaissance...

Arturo Cardelus: Bunuel en el laberinto de las tortugas (2018), un film d'animation espagnol réalisé par Salvador Simo.  I love you  I love you  I love you  Very Happy
Une partition finement construite et émouvante qui invite l'"Isobel Griffiths'Studio Orchestra" et le "Royal Academy Musical Theatre Choir" sous la direction de Alfonso Casado. Arturo Cardelus est probablement le dernier compositeur que j'ai découvert dans le domaine du Septième Art. J'ai suffisamment aimé cette partition pour avoir envie de découvrir autre chose de lui. Je ne l'ai jamais autant appréciée que lors de la dernière écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-07-14, 00:14


https://www.youtube.com/watch?v=EecJtO-VoZU
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-07-14, 10:37

Les dernières bandes originales que j'aurai écoutées et qui appartiennent à des compositeurs desquels je ne détiens qu'un seul album, suite:

Simon Walker: For the term of his natural life (1983), mini-série australienne réalisée par Rob Stewart. I love you I love you I love you
Je n'ai jamais eu l'occasion d'écouter autre chose de Simon Walker que cette partition symphonique au lyrisme exacerbé (mais pas trop) et s'articulant autour d'un thème mélodique accrocheur. Pourtant, j'ai une bonne connaissance des compositeurs australiens et Peter Sculthorpe est probablement celui que j'ai le mieux approfondi. Il faut dire que sa musique a été plutôt bien représentée par le disque. Au cinéma, le compositeur australien qui m'intéresse le plus est Paul Grabowski. Je reconnais que l'approche de Simon Walker ne m'avait pas été suffisamment surprenante à l'époque, ce qui n'empêche pas que la musique qu'il composa pour la mini-série de Stewart me séduit toujours autant.

Niki Reiser: Nowhere in Africa (2001), film allemand réalisé par Caroline Link. I love you I love you I love you I love you
C'est une musique de film que j'adore. Elle fut un coup de coeur au moment de la découverte. Ce film que je n'ai jamais vu et aimerais voir raconte: "En 1938, fuyant une Allemagne de plus en plus inhospitalière pour les Juifs, les Redlich partent s’installer au Kenya où Walter, avocat de formation, s’occupe désormais d’une ferme. Son épouse, Jettel, issue d’une famille aisée, a toutes les peines du monde à accepter cette rupture. Seule leur fille, Régina, s’adapte et découvre ce nouveau monde en se liant d’amitié avec Owuor, leur cuisinier kényan. Jettel et Walter vont de plus en plus mal. Il leur faudra du temps pour s’acclimater. Mais la guerre s’achèvera un jour, et viendra l’heure du choix…" Niki Reiser est un compositeur et flûtiste d'origine suisse qui a déjà une belle musico-filmographie à son actif. Sa musique, non dépourvue de couleurs exotiques, est un superbe voyage entre beauté et différentes émotions.

Lida Zhang: Shadow Magic (1999), film chinois réalisé par Ann Hu. I love you I love you I love you Very Happy
"D'une douceur charmante, Shadow Magic capture le sentiment d'émerveillement du public qui découvre le monde du cinéma pour la première fois." C'est un film sur le cinéma, sur l'émerveillement qu'il procure, un peu comme Cinema Paradiso de Tornatore, si on peut dire. La musique de Lida Zhang a le don d'émerveiller, comme une ouverture au rêve des images par un erhu solo lumineux et des effets de percussions typiquement chinois... Avec le "China National Symphony" et une contribution en tant que consultant de Howard Shore. Sinon, de Lida Zhang, j'aurais aimé découvrir son concerto pour violon.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22496
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-07-22, 09:34

Hier soir sur la TNT Chérie 25 était diffusé le film à suspense "Le Canapé Rouge", une histoire de vendeur de meubles fou.


Wikipedia

Le Canapé rouge est un téléfilm français en deux parties réalisé en 2007 par Marc Angelo.

Marie revient habiter à La Rochelle la ville de son enfance avec son époux Marc, un policier, et y fait la connaissance de Nadia. Les deux jeunes femmes parcourent les magasins de la ville, à la recherche d'un canapé rouge. Elles en découvrent bientôt un dans la boutique de Maxime, un brocanteur. Quelques jours plus tard, Nadia semble tourmentée à l'évocation de ce canapé par Marie. Lors d'une visite, Marie découvre le corps inanimée de Nadia. Celle-ci est morte empoisonnée au gaz d'échappement…

Avec Claire Borotra, Bruno Solo, François Vincentelli et Muriel Combeau.



J'ai une question pour Icare Wink

La musique de ce téléfilm me semblait intéressante, elle correspondait bien à l'ambiance du scénario.

Le compositeur est Stéphane Zidi. Or on ne trouve rien sur lui, pas de biographie. Il ne semble pas être un parent de Claude Zidi.

Tu en sais davantage sur lui, Icare ?

Il n'y a rien pour ce téléfilm sur Youtube... Mais on trouve une musique pour un autre film



https://www.youtube.com/watch?v=e6COxMJtKck
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-07-22, 11:28



A vrai dire, je ne le connaissais pas même de nom. N'empêche qu'il a déjà une jolie filmographie à son actif.

Voir en cliquant sur CE LIEN

En revanche, aucune note biographique.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15408
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty2021-07-25, 18:34

Trois bandes originales pour films romantiques italiens:

Ennio Morricone: Incontro (1971), un film réalisé par Piero Schivazappa: I love you I love you I love you Very Happy
Piero Schivazappa aborde avec ce film un sujet délicat: l'adultère. Grâce à une certaine introspection psychologique, il décrit quelques aspects d'un rendez-vous - une rencontre - entre un jeune homme et une femme mariée et un peu plus âgée que lui. Ce rendez-vous se métamorphose en une relation amoureuse angoissante et tourmentée qui s'achève dans la tragédie. Florinda Bolkan et Massimo Ranieri tiennent les rôles principaux. Ce sont eux les deux protagonistes de l'adultère. La musique d'Ennio Morricone s'articule avec beaucoup de délicatesse et de sensibilité autour du romantisme, de la mélancolie et d'une certaine légèreté qui exprime sans aucun doute une forme d'insouciance. J'en adore les constructions mélodiques, cette légèreté apparente avec tout ce que peut engendrer un sentiment amoureux puissant, à travers quoi transparaît une pointe de gravité: une pointe de fatalité. On sent insidieusement la tragédie s'installer dans cette musique, sur la pointe des notes, en douceur. Morricone a toujours été doué pour créer un sentiment de fatalité.  On entend souvent dire que les histoires d'amour finissent mal en général - heureusement ce n'est pas toujours vrai - mais ce film en est une parfaite illustration.

Manuel De Sica: Il Viaggio (1974), un film de Vittorio De Sica: I love you I love you I love you Very Happy
Il s'agit d'une douce histoire d'amour qui réunit à l'affiche deux prestigieux acteurs: Sophia Loren et Richard Burton. C'est une histoire d'amour passionnée et particulièrement tourmentée qui trouve son issue par la mort du personnage principal. Manuel De Sica a tout d'abord composé pour le film de son père un thème-moteur de toute beauté. On peut affirmer qu'il est la colonne vertébrale de toute la bande originale qui ne faiblit pas sur sa longueur, modeste longueur puisque l'album qui en découle n'atteint même pas les trente minutes. Un des plus beaux thèmes mélodiques du cinéma italien.

Andrea Guerra: Viaggio d'Amore (1990), un film réalisé par Ottavio Fabbri: I love you I love you I love you
C'est un film que je n'ai jamais vu et j'ai eu un peu de mal à trouver son synopsis: "Pour le quarantième anniversaire de mariage, le couple décide de descendre des montagnes vers la vallée jusqu'à la mer, qu'ils n'ont jamais vue. Ils rencontreront diverses humanités : un prêtre, deux amants et d'autres encores. Entre réalité et fantasme, l'histoire s'inspire d'un poème du poète, écrivain et scénariste Tonino Guerra. Andrea Guerra qui est justement le fils de Tonino Guerra, a composé une musique de forme assez classique mais qui s'en sort habilement par des orchestrations judicieuses aux couleurs délicates et lumineuses. Quelques danses retiennent aussi mon attention: une superbe danse tzigane appelée "La zingara" (qui est aussi un opéra de Gaetano Donizetti), et "Zingari", d'une vulgarité exquise mais très court, et une valse très élégante qui revient plusieurs fois, en quelque-sorte la valse de l'amour. Le film réunit à l'affiche Lea Massari et Omar Sharif. Ce sera apparemment le dernier rôle au cinéma de Lea Massari.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour de la musique de film.
Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: