Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les concertos pour piano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Sam 19 Nov - 15:21

Anouchka a écrit:
Je te lis vite fait en revenant d'une épuisante séance de chorale.. (j'en parlerai sur le bon fil). J'aurai plus de temps avec le week-end pour relire tes derniers messages.  Wink

C'est bien le concerto de Bartok N° 3 que j'ai écouté, Dinu Lipatti. Je persiste, je n'ai vraiment pas apprécié les percussions...

Ce n'est pas possible qu'il s'agisse du N°3 car la percussion n'est pas du tout placée en avant, sous la forme d'un autre soliste concurrent au piano. Rien que dans le premier mouvement, la percussion est fondue dans l'orchestre. Elle n'est aucunement mise en valeur. Lorsque je lis ton premier commentaire à ce sujet, je te cite...

<<Oh la la ! Beaucoup trop de percussions... !! , ça finit par "saoûler", on se demande quand ça va s'arrêter, le premier mouvement m'a été un peu insupportable (rien à voir avec les dissonances, non ce sont les percussions que je trouvais même presque "plaquées inutilement". Pourtant c'était Dinu Lipatti....>>

...il est évident que la percussion est très présente, un élément dominant avec le piano, or ce n'est pas le cas du Concerto pour piano n°3 de Bartok, à moins qu'il s'agisse d'une interprétation très différente de la mienne, voire une interprétation qui s'est autorisée certaines libertés...?... Tu es sûre qu'il ne s'agit pas du Concerto pour deux pianos, percussion et orchestre??? Sauf que là il y a deux pianistes et un percussionniste qui a effectivement une partie importante à jouer. ??? Trouve-t-on la version "Dinu Lipatti" que tu as écoutée sur Youtube?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Mel Powell   Sam 19 Nov - 17:56

Aujourd'hui, en un clic, j'ai traversé l'Atlantique par la force de l'esprit, pour me rendre aux Etats-Unis. Là-bas aussi, des concertos pour piano ont vu le jour! Very Happy  J'avais déjà écouté celui de John Corigliano il y a quelques temps. Ce samedi, j'ai écouté ou plutôt réécouté Duplicates: A Concerto for Two Pianos and Orchestra de Mel Powell, par Alan Feinberg & Robert Taub, le "Los Angeles Philharmonic", sous la direction de David Alan Miller. Alors, évidemment, lorsque l'on évoque un concerto pour deux pianos, la référence absolue est généralement celui de Francis Poulenc, ce que je comprends très bien car je l'aime beaucoup. Seulement, je ris dans ma barbe en pensant au monde qui sépare les deux oeuvres et la tête que feraient certains en découvrant celui de l'Américain, surtout si ceux-ci s'attendaient à ce qu'il soit une parfaite continuité de celui du Français. Hehe Duplicates décrocha en 1990 le Prix Pulitzer, ce qui ne rendra pas le concerto émouvant aux réfractaires du langage sériel. Personnellement, je reste très attaché au concerto pour deux pianos de Mel Powell que je n'ai absolument pas envie de comparer avec celui de Poulenc. C'est une autre aventure, un autre voyage. Si j'aime beaucoup d'oeuvres atonales, les compositions purement sérielles qui me touchent vraiment sont assez rares. Duplicates en fait partie. Mon appréciation la plus subjective y voit un mélange de désespoir et de mystère au sein d'une structure sévère et au fil d'un récit chaotique. Seules, vers la fin du concerto, dans le troisième mouvement, "Onta - Variants", les cordes retrouvent une forme tonale faussement rassurante, juste avant que l'un des deux pianos égrène quelques notes ultimes en mode mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Previn   Sam 19 Nov - 23:31

André Previn est une figure emblématique de la musique américaine, pianiste de jazz, chef d'orchestre, compositeur d'opéras, de musiques de chambre, de pièces orchestrales, de musiques de films et de concertos. C'est un musicien que j'apprécie depuis longtemps, l'un des tous premiers compositeurs auxquels j'ai dédié un fil sur ce forum. Je l'avais même utilisé comme avatar. Il était donc évident que je profite de cette occasion pour réécouter son Concerto pour piano et orchestre que je connais seulement par Vladimir Ashkenazy, le "Royal Philharmonic Orchestra", sous la direction du compositeur lui-même. Jusqu'ici, j'ai toujours été davantage fasciné par son Concerto pour guitares et orchestre avec lequel il est couplé, et c'est d'ailleurs toujours le cas aujourd'hui. Néanmoins, le Concerto pour piano n'est pas dépourvu de qualités. Peut-il être perçu comme moins moderne que le Concerto pour guitares...moins original et moins étonnant... son allure romantique au lyrisme exacerbé, avec ses furtifs moments de "contemporanité" percussifs - c'est d'ailleurs assez saisissant lorsque les petites percussions un peu vives se joignent à la vitalité du piano - en font un concerto qui captive suffisamment l'attention pour ne jamais être ennuyeux. Expressif, il aligne, dans une virtuosité parfaitement maîtrisée, les rebondissements, des plus explosifs aux plus attendrissants.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Dim 20 Nov - 9:37

Finalement, cher ami, tu n'écoutes plus que des concertos contemporains depuis quelques jours ? Et toujours pas Scharwenka, le concerto de Raff (magnifique), Kalkbrenner (pour ne citer qu'eux) ? Et Haydn
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Dim 20 Nov - 16:32

joachim a écrit:
Finalement, cher ami, tu n'écoutes plus que des concertos contemporains depuis quelques jours ? Et toujours pas Scharwenka, le concerto de Raff (magnifique), Kalkbrenner (pour ne citer qu'eux) ? Et Haydn

Voilà ce que j'avais écrit plus en amont:

<<Après m'être égaré avec bonheur du côté de la musique légère ou dite légère, me voilà de retour dans le Concerto pour piano et orchestre, en commençant par celui de Sir Michael Tippett. Je vais de toute façon favoriser des concertos que je connais déjà mais que je n'ai pas réécoutés depuis longtemps. Biensûr, il y en aura une majorité des périodes moderne et contemporaine. Autant frapper dans les époques où je suis en général le plus sensible, le plus réceptif. Si je suis content d'avoir découvert et apprécié les concertos pour piano respectifs  de Czerny & Viotti, je dois me rendre à l'évidence qu'ils me seront toujours moins fascinants que ceux, par exemple, d'un Schnittke ou d'un Prokofiev: question de style, évidemment, et de sensibilité avant tout.

Il ne faudrait donc pas jouer les surpris. Le TOP 10 ou 15 ou 20, n'est pas une finalité en soi, mais plutôt un excellent prétexte pour revisiter tous ou presque tous les concertos pour piano que j'ai accumulés dans ma cédéthèque. j'ai conscience que tous ne sont pas des "incontournables" mais si je les ai conservés c'est que je les aime bien, ou qu'ils accompagnent, sur un même cd, une oeuvre que j'aime bien. Il y a ceux aussi que je trouve géniaux et qui figureront dans ma liste préférentielle. Ce fut également l'occasion de découvrir ou redécouvrir en cd des concertos que je souhaitais connaître ou me procurer depuis longtemps: les deux de Brahms, le N°4 de Beethoven, Ceux de Czerny et Viotti, celui de Grieg, le N°2 de Liszt et les deux de Ravel. Tu noteras parmi mes acquisitions récentes, qu'en dehors de Ravel, tous appartiennent à l'époque classique ou romantique. Wink Pour ceux que tu cites, ce sera pour une autre fois, à une autre occasion. Je ne vais pas en écouter non plus jusqu'à en faire une overdose! Hehe Je ne vais quand même pas mourir demain!  Enfin, j'espère!Laughing


Dernière édition par Icare le Dim 20 Nov - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Perle/Danielpour   Dim 20 Nov - 19:09

Et allez hop! Toujours aux Etats-Unis, je me suis remis le Concerto n°2 pour piano et orchestre (1992) de George Perle et voilà ce que j'avais écrit la dernière fois que je l'avais écouté:

__<<J'ignore si en George Perle j'ai trouvé la perle rare des compositeurs contemporains - oui, je sais, le jeu de mots est un peu facile - , mais j'aime beaucoup la dynamique qui émane de son Concerto n°2 pour piano et orchestre, avec ses rythmes, ses ruptures de rythmes et de tons, son énergie contagieuse, de celle qui vous transporte dans une virtuosité jamais ennuyeuse, toujours grisante! L'oeuvre jouit d'un style vif et clair. L'effectif instrumental répond idéalement au goût de George Perle pour des ensembles non symphoniques, plus chambristes, ceci dans un but précis qui consiste à amener le soliste et l'orchestre vers une complicité de jeu plutôt que vers un duel orgueilleux et implacable.>>__

Cette nouvelle écoute ne m'a pas inspiré autre chose. Par Michael Boriskin, l'"Utah Symphony" sous la direction de Joseph Silverstein. Dans la même interprétation, j'ai été encore plus enthousiasmé par Metamorphosis for piano and orchestra (1989-90, revu en 1993) de Richard Danielpour. Le concerto se divise en trois mouvements, tout comme le N°2 de George Perle; "Annunciation /Atonement/ Apotheosis". Si celui de Perle ne bousculera quand même pas ma sélection actuelle, celui de Danielpour en a toutes les qualités. Le premier mouvement m'a complètement aspiré vers le haut. Fantastique. Le second mouvement est assez versatile, très intéressant dans ses différentes humeurs. Le troisième ne manque pas de verve ni de passion, va vers l'apothéose comme le suggère son titre. Un magnifique concerto, moderne et généreux, jamais austère.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Dim 20 Nov - 20:05

Bon, je vais revoir "mon Bartok", et si je n'ai pas fait erreur...
Oui, et Haydn Hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Dim 20 Nov - 20:47

Effectivement, j'ai je pense confondu avec le concerto pour deux pianos. Mais finalement, à part peut-être le mouvement lent du concerto 2, je ne suis pas trop dans le "frémissement" pour Bartok en ce moment. Ma liste va un peu bouger, de même que mon coeur balance toujours entre les concertos 1 et 2 de Chopin, j'ai été émue par l'écoute de Martha Arguerich hier, sur le 1..

Et maintenant, plus d'overdose pour moi sur les concertos pour piano (je les entends déjà pas mal très souvent...), je vais essayer de consacrer un peu de mon temps aux oeuvres pour violoncelle .. !!! (là, ça promet du très-très intéressant aussi ! Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Hawkins/Welcher   Dim 20 Nov - 22:55

Et bien moi, les frissons, je les ai d'abord eus avec Theme, Variations and Fugue for piano and orchestra - Rasmandala du compositeur américain Malcolm Hawkins. Oui, je sais, encore un illustre méconnu, mais finalement, pour moi, pas plus que Scharwenka ou Kalkbrenner! Hehe De Hawkins, je ne connais que cette oeuvre et elle s'intitule "exotiquement" Rasmandala...enfin, c'est son sous-titre... Il ne s'agit ni plus ni moins d'un très beau concerto pour piano et orchestre même s"il n'en porte pas le thème. De caractère tonal, l'oeuvre ne s'obstine jamais dans une virtuosité trop exclusive et continue. De la virtuosité, il en a biensûr, faudrait pas pousser, mais il y a aussi du lyrisme, de l'intimisme et même de la tendresse, notamment par un séduisant violon solo. Le plus beau passage de ce concerto en un mouvement (33:52) se situe entre 14 et 15 minutes, un passage d'une magie douce emmené par une flûte solo et réduite à un minimum d'effets, petites percussions...on croirait traverser un jardin tout freuri et finement décoré avec une fontaine en son centre...simple vue de l'esprit conquis et devenu poète...le petit moment minimaliste de totale transcendance qui m'émerveilla. Rasmandala est beau en entier, avec une fin aux orchestrations plus luxuriantes.

Ensuite, j'ai vécu un autre très beau moment avec Shiva's Drum - Concerto pour piano et orchestre de Dan Welcher, pas plus connu que Hawkins mais tout aussi doué pour avoir composé une oeuvre captivante et irisée. De Welcher, compositeur pourtant prolixe qui a composé un grand nombre d'oeuvres orchestrales, une multitude de pièces de musique de chambre et plusieurs opéras, je ne connais que ce concerto pour piano. Je le trouve bien aussi captivant que celui de Malcolm Hawkins avec lequel il est couplé. Il se compose de trois mouvements et les deux premiers sont sans aucun doute les plus intéressants. Le dernier est le plus exacerbé, le plus expressionniste; tout l'orchestre est à la joie et le piano, sous les doigts de James Dick, aussi. C'est une belle fiesta sonore à laquelle je ne suis biensûr pas insensible, cependant, comme toujours, le passage qui sut le mieux tutoyer les cieux est le second mouvement lorsque la musique, à la grâce de son jeu le plus retenu et cristallin, invite au recueillement.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 2:43

Inutile d'aller aussi loin pour trouver le bonheur.

Ecoutez et voyez le premier mouvement du concerto pour deux piano de Francis Poulenc  Very Happy interprété par le compositeur en personne et son ami Jacques Février – ne serait-ce que quelques minutes – et dites-moi si certains passages ne sont pas du Mozart moderne !

Tapez : "Poulenc two piano concerto First" pour y accéder. (En tant que petit nouveau, j'ai un stage d'une semaine avant de pouvoir poster des liens).

Les deux autres mouvements sont également disponibles sur youtube, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 16:23

Kristian a écrit:
Inutile d'aller aussi loin pour trouver le bonheur.

Ecoutez et voyez le premier mouvement du concerto pour deux piano de Francis Poulenc  Very Happy

Voilà ce que j'ai écrit sur ce même fil à propos du Concerto pour deux pianos de Francis Poulenc.

<<Ce soir, c'est le Concerto pour deux pianos et orchestre de Francis Poulenc qui m'a scotché sur mon divan! Ce fut un régal avec un premier mouvement exaltant et un second plus romantique et émouvant. Le troisième mouvement est peut-être celui qui me plait le moins, n'empêche qu'il me tient en haleine jusqu'aux dernières notes qui tombent comme un couperet. Lors des précédentes écoutes, deux ou trois, guère plus, il m'avait déjà fait une forte impression et celle-ci me semble désormais inusable.>>

Je ne pouvais faire plus belle éloge, d'autant plus que je ne manque pas non plus de mots pour décrire mon admiration pour certains concertos pour piano de Mozart que je n'ai pas hésité à placer en tête de ma première suggestion de TOP 15. Maintenant, je suis un mélomane aventurier et mon réel bonheur est l'aventure. j'ai ouvert un fil sur ce sujet. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 17:03

Ah, Icare, je m'incline. J'avais en effet remarqué ton post en revenant sur le site, mais je l'avais oublié par la suite. Je me couvre la tête de cendres, tout en me félicitant de trouver du renfort pour défendre ce chef-d'œuvre. Very Happy

La musique de Poulenc n'a pas le succès qu'elle mérite, notamment sa musique de chambre, qui comporte de véritables joyaux, tels la sonate pour flute et piano. Heureux ceux qui cherchent, car ils trouveront... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Silver   Lun 21 Nov - 19:37

J'aime beaucoup la musique de chambre de Francis Poulenc, celle qui nous offre de superbes solos de flûte et de hautbois, un de mes tous premiers achats en cd, en matière de musique classique. Mais c'est un autre sujet...En cette fin d'après-midi, j'ai réécouté le superbe concerto pour piano de Sheila Silver par Alexander Paley, le "Lithuanian  State Symphony Orchestra" sous la direction de Gintaras Rinkevicius. Il s'y passe beaucoup de choses, d'évènements, de rebondissements. C'est un grand concerto, pas seulement en durée puisqu'il dépasse les 43 minutes, mais parce qu'il a ses grands moments. Il y en a notamment un, dans le second mouvement, "Still and calm", quelque-part vers les 5'30", lors d'un jeu insolite entre le piano et quelques trompettes. Il se passe à ce moment-là une ambiance particulière, quelque-chose d'indicible qui me rend heureux: j'aime beaucoup cette combinaison heureuse entre le piano et les trompettes. Le "Largo recitativo", troisième et dernier mouvement qui est aussi le plus long, dépassant les 21 minutes à lui-seul, a aussi un passage qui me fascine complètement. Il oppose avec beaucoup de force et de savoir-faire un thème principal rythmique particulièrement accrocheur qui devient de plus en plus martelant avec un emploi des cordes à contre-courant, inébranlable, qui ne se laissera jamais influencer ni emporter par la fougue du piano et de l'orchestre en communion: les cordes d'une humeur opposée finiront par disparaître avant de retrouver plus tard le même thème rythmique dans une humeur bien plus crispée et obsédante. J'ai tellement aimé ce concerto que je croyais connaître par-coeur, que j'ai envie de le réécouter une deuxième fois dans la même journée...Est-ce bien raisonnable?


Dernière édition par Icare le Lun 21 Nov - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 19:40

Quel mal y aurait-il à ça ? confused
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 20:59

Aucun! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 21:19

Messieurs, vous me donnez du grain à moudre ce soir... Hehe  Mais je jongle avec le temps !  Wink
Il faut que je retourne à Poulenc, si c'est possible, en vous lisant et en écoutant (mon problème, c'est QUAND ? , je pense que Christian tu me suis, tu fus débordé, en ce moment, c'est mon cas... !!  ). Moins présente pour des "échanges à chaud" pour longtemps...  Crying or Very sad
Toujours dans les concertos pour piano (on n'en finira jamais de toute façon !), hier j'ai eu le plaisir de tomber tardivement sur un concert de CLASSICA, Andras Schiff, pianiste et maestro :

- Beethoven concerto 1, opus 15
- Schubert symphonie 5
- Mozart concerto 22, KV 482.

Festival de Salzburg 2015.

Ce fut génial, et mon petit étonnement, anecdote , est le suivant : Ayant pris en retard le programme, plus du tout d'infos, le générique tout à la fin bien sûr.
Je tombe au milieu du concerto de Beethoven, un peu ???... :Je ne parvenais pas à être affirmative... Cela ressemblait à Haydn (eh si !!, dans les parties symphoniques..., bien sûr infiniment à Mozart, mais comme je les connaîs tous par coeur, les concertos de Wolfgang...).
Je n'ai trouvé la solution de l'énigme, que lors du troisième mouvement, où l'on sent un Beethoven qui "tente" de se libérer de son emprise mozartienne..., sans vraiment réussir, mais c'est quand même magnifique.
Quant au K 482, on n'en parle même pas, total chef d'oeuvre !

András Schiff, né à Budapest en 1953, compte parmi les plus grands pianistes de ce début du XXIe siècle. Son répertoire inclut principalement des œuvres de Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Chopin, Schumann et Bartók. Dans les onze dernières années, il a enregistré sur CD et joué dans une vingtaine de villes l’intégralité des sonates pour piano de Beethoven. Il se produit régulièrement sur un instrument de concert C. Bechstein déjà utilisé par Wilhelm Backhaus. Schiff, qui a joué avec de grandes formations internationales et des chefs d’orchestre célèbres, affectionne aujourd’hui particulièrement de diriger de petits ensembles interprétant les concertos pour piano de Bach, Mozart et Beethoven. Ayant fondé à cette fin la Cappella Andrea Barca en 1999, il joue aussi régulièrement avec le Chamber Orchestra of Europe. Cette évolution n’a rien d’étonnant lorsqu’on sait qu’il adore la musique de chambre depuis son plus jeune âge.  
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 21:26

Voici, A CE JOUR, ma liste finale sur le "top 15" :

1.   Mozart : concerto N° 20 en ré mineur, opus K 466
2.   Mozart : concerto N° 21, en ut majeur, opus K 467
3.   Mozart : concerto N° 23, en la majeur, opus K 488
4.   Beethoven : concerto N° 4
5.   Bach : concerto dit "italien", en fa majeur, BWV 971 -transposition pour piano-
6.   Schumann : concerto en la mineur , opus 54
7.   Chopin : concerto  N° 1
8.   Liszt : concerto N° 1, en mi bémol majeur, opus 124
8.   Grieg : concerto en la mineur, opus 16
9.   Tchaikowski : concerto N° 1, en si bémol mineur, opus 23
10.  Rachmananinov : concerto N° 2, en do mineur, opus 18
11. Saint-Saëns : concerto N° 4, en ut mineur, opus 44
12. Prokofiev : concerto N° 1 en ré bémol majeur, opus 10
13. Bartok : concerto N° 2, en ? , opus SZ 119, BB 127
14. Beethoven : concerto N° 5, l"Empereur"
15. Prokofiev : concerto N° 3

Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 21:56

Merci pour cette liste Anouchka, elle me guidera comme tous les commentaires et autres listes de ce fil pour aller à la découverte de ces concertos pour piano tellement nombreux que je m'y perds. Je me sens totalement dépassée par le nombre, à écouter déjà uniquement ceux qui sont évoqués sur ce fil ...

J'aime beaucoup Francis Poulenc également, sa musique pour flûte, son Stabat Mater, ses concertos pour piano, en fait tout ce que j'ai écouté de lui jusqu'à présent m'a plu énormément, sa Mélancholie
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Glanville-Hicks/Kats-Chernin   Lun 21 Nov - 22:28

Merci Anouchka pour cette belle participation! Progressivement, je m'approche de la fin de mon cycle. Toujours est-il que j'ai quitté les Etats-Unis pour l'Australie, mais tout en restant en compagnie des dames et des concertos pour piano. J'ai d'abord réécouté Etruscan Concerto pour piano et orchestre de Peggy Glanville-Hicks, en trois mouvements, par Caroline Almonte, le "Tasmanian Symphony Orchestra", sous la direction de Richard Mills. C'est un concerto relativement court qui dépasse tout juste les quinze minutes. C'est cependant un beau concentré de fougue, de lyrisme, de romantisme et de joie. Le premier mouvement, titré "Promenade", m'évoque davantage une cavalcade ou une chevauchée au travers de grands espaces. J'y vois des cowboys, des chevaux, des vallées, un beau western américain mais sans coups de feux, sans guerre ni morts. C'est joyeux, explosivement joyeux si j'ose dire...Le second mouvement intitulé "Méditation" est un grand moment romantique, d'un lyrisme cinématographique et le "Scherzo" final reprend la chevauchée jusqu'au "happy end". Très joli concerto plein de vie et d'une joie contagieuse.

Le Concerto pour piano et orchestre n°2 d'Elena Kats-Chernin, en quatre mouvements, est à peine plus long que celui de Peggy Glanville-Hicks, mais encore plus jubilatoire à mon oreille. Que l'on aime ou non la musique de Kats-Chernin, elle a su construire un univers musical très singulier, qui a sûrement ses références - on peut percevoir une certaine école répétitive: dans l'écoulement vaguement obsessionnel du premier mouvement, n'ai-je pas vu un rapport plus ou moins subjectif avec le style "mouvement perpétuel" d'Alexandre Rabinovitch. De ce concerto, j'en aime aussi les couleurs, l'ambiance, les orchestrations. Le troisième mouvement, point culminant de l'oeuvre, est jubilatoire, totalement excitant, le genre de morceau que je pourrais remettre en boucle. Il est interprété par Ian Munro, le "Tasmanian Symphony Orchestra", sous la direction d'Ola Rudner.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2869
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Lun 21 Nov - 22:30

Laudec a écrit:
J'aime beaucoup Francis Poulenc également, sa musique pour flûte, son Stabat Mater, ses concertos pour piano, en fait tout ce que j'ai écouté de lui jusqu'à présent m'a plu énormément, sa Mélancholie

Comme toi je l'aime beaucoup, mais je connaîs des oeuvres de façon épisodique, sporadique, au fil d'écoutes diverses ou de chants, et son Stabat Mater que j'ai chanté il y a assez longtemps. Je l'ai entendu (Poulenc) un peu "au hasard"... A redécouvrir, bien évidemment.... Wink
Je ne peux pas le mettre dans un "top 20", ainsi que Theodorakis que j'aime beaucoup, ainsi que Rubinstein et d'autres..., parce que j'ai voulu être rigoureuse, et un peu conforme à mes goûts "premiers".... , ou actuels, au fond finalement.
Je me suis donc fixé un top 15 .
C'est un jeu, mais comme je le disais plus haut, j'aime bien, car cela permet justement une certaine discipline dans nos choix... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Sculthorpe   Lun 21 Nov - 23:25

Je ne pouvais quitter l'Australie sans frapper à la porte de Peter Sculthorpe qui est mon compositeur préféré de cette région du monde. Je ne connais qu'un seul concerto pour piano de Peter Sculthorpe; le N°2 (1983) en cinq mouvements. Je ne connais d'ailleurs pas le N°1, sauf omission impardonnable de ma part, ne sais pas s"il a déjà été joué et s"il a été enregistré en cd. J'en ai beaucoup du compositeur. Une chose est sûre, comme prévu, ce concerto m'a complètement transporté. Ce n'est pas la première fois qu'il me transporte, me fascine, m'émeut profondément. C'est à chaque écoute le même plaisir. Ce concerto contraste avec les deux que j'ai écoutés juste avant, par une humeur plus grave, solennelle, estatique dans le merveilleux dernier mouvement, point culminant qui m'a emmené très haut dans l'émotion. Un grand concerto par Tamara Anna Cislowska, le "Sydney Symphony Orchestra", sous la direction d'Edo de Waart.


Dernière édition par Icare le Jeu 24 Nov - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Mar 22 Nov - 2:24

Ah, non ! Une toute petite fausse manœuvre de rien du tout, et tout mon fichier s'efface !

Bon, eh bien ce ne sera pas pour ce soir, et je vais me coucher, puisque c'est comme ça !  

Mais dans le seul souci de ne pas vous laisser tomber complètement, je vous indique que mon concerto pour piano favori, celui qui chaque fois que je l'entends, depuis 60 ans, me retourne jusqu'au tréfonds du cœur et de l'âme est... le concerto pour piano n° 20 de Mozart. Coucou, Anouchka !!!  Mains

Sur ce, bonne nuit, les petits !  Sleep
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Mar 22 Nov - 9:39

Je viens d'écouter une présentation de pièces pour piano de Peter Sculthorpe par Tamara Anna Cislowka, très doux moment d'une musique méditative qui me plaît beaucoup. L'interprète semble en parfaite harmonie avec la musique présentée, bel équilibre qui crée une ambiance de grande sérénité. même ressenti pour les pièces de piano (Night pieces ) jouées par un jeune pianiste qui ne mentionne pas son nom. Belle découverte, merci Icare
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Mar 22 Nov - 12:19

Je me suis dit que je commencerais par le plus et mieux cité des concertos pour piano : le N° 20 de Mozart. La magie a bien opérée, c'est une pièce magnifique riche de mouvements subtils, que je connaissais évidemment de l'avoir entendu et aimé auparavant mais sans en noter les références. Une vraie redécouverte donc bien consciente cette fois-ci
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   Mar 22 Nov - 13:17

Bienvenue au club, chère Laudec Mains .

Tu verras, l'avantage du 20, c'est qu'on ne s'en lasse jamais. Il te nourrira le cœur et l'âme jusqu'à la fin de tes jours. Ce n'est que quand on a vécu cette expérience que l'on comprend le sens de l'expression si galvaudée : « le divin Mozart ». Une fois qu'on est tombé dans la marmite, c'est pour toujours !  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les concertos pour piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les concertos pour piano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: