Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

 

 Franz Liszt (1811-1886)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26303
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-24, 20:37

C'est marrant car même si j'aime bien Liszt dans ses oeuvres orchestrales, c'est vraiment par le piano que je le connais le mieux et que je le comprends en quelque sorte. C'est là que je vois mieux la palette de ses émotions, au delà de la virtuosité des oeuvres.

Parfois je me demande si le fait d'être mélomane ou musicien (voire les deux) influence la perception qu'on a d'un compositeur? Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 1521897346
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15395
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-24, 22:07


Personnellement, lorsque je me suis intéressé à Franz Liszt, je l'ai d'abord abordé par le piano et ses concertos, pas par goût du piano ni parce que j'en joue - je n'en joue pas, mais parce que son oeuvre orchestrale m'était inconnue: à l'époque je croyais qu'il n'avait composé que pour le piano, comme Chopin. Pour le moment, son oeuvre pour orchestre me divertit et m'intéresse autant que son oeuvre de piano (en fonction de ce que je connais), concertos compris, sans doute parce que ces deux pôles de sa création se complètent bien. Après, si le mélomane est également pianiste, il est normal et surtout logique que son oeuvre pour piano stimule le musicien qui est en lui et prime sur son oeuvre pour orchestre. Pour le moment, je n'en suis pas encore au stade de la préférence mais de la découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5162
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-24, 22:23

Icare a écrit:
"PS: je réécoute en ce moment Les Préludes dans la "version Karajan" et malgré un final emphatique et chargé un peu trop épuisant, j'ai bien aimé. Certains passages sont vraiment chouettes, notamment l'introduction qui est assez superbe, mais pas seulement.
C'est la version que j'ai.
Snoopy a écrit:
C'est marrant car même si j'aime bien Liszt dans ses oeuvres orchestrales, c'est vraiment par le piano que je le connais le mieux et que je le comprends en quelque sorte. C'est là que je vois mieux la palette de ses émotions, au delà de la virtuosité des oeuvres.
Parfois je me demande si le fait d'être mélomane ou musicien (voire les deux) influence la perception qu'on a d'un compositeur?
Oui, j'adhère à cela complètement. Very Happy  Je comprends toutes les émotions de Liszt au travers de ses oeuvres pianistiques (surtout certaines..), je suis admirative de toutes ses multiples transcriptions, et je "bloque" un peu dans ses oeuvres orchestrales. Je ne sais pas trop pourquoi. Le fait d'être mélomane et pianiste (même amateur), me lie certainement au piano d'une façon fusionnelle, quel que soit le compositeur...., même dans des oeuvres très contemporaines et jazzy... Cela me fait peut-être passer à côté des envolées symphoniques lisztiennes, tant pis, mais cela m'immerge totalement dans son univers pianistique........... C'est comme ça, j'appelle cela nos "alchimies" musicales personnelles...
Continue bien ta découverte Icare, moi j'en reste pour le moment au stade de la préférence, et à mon avis, à jamais ! Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 333455
P.S. : J'interviendrai dans qq minutes sur le fil "la musique classique et le 7ème art", pour parler d'un film que j'ai détesté, de Ken Russell, "Lisztomania"......................
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15395
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 07:57

Anouchka a écrit:
Continue bien ta découverte Icare, moi j'en reste pour le moment au stade de la préférence, et à mon avis, à jamais !

Bien sûr que je vais continuer mon exploration de la musique de Franz Liszt sans négliger les différentes facettes de son style. Une chose est sûre, c'est déjà un compositeur qui m'intéresse beaucoup plus que Chopin, ne serait-ce que pour le fait qu'il n'a justement pas composé que pour le piano, a à son effectif une palette d'expression plus large, diversifiée et donc plus intéressante pour moi. Je n'ai jamais été très fan des compositeurs qui concentrent toute leur énergie créative sur un seul instrument, tel qu'il soit, puisse-t-il s'agir du piano qui est un instrument que j'aime beaucoup mais qui, finalement, ne m'intéresse pas forcément plus qu'un autre dans l'absolu. Après, chez Liszt, que ce soit dans son oeuvre pour piano que réside le meilleur de sa musique est une probabilité que je prends en considération mais qui ne m'intéresse pas pour le moment. Ce n'est pas mon sujet. D'ailleurs, dans ce portrait qui n'est que partiel, j'ai volontairement évincé tout ce qui était piano pour mieux me concentrer sur ses poèmes symphoniques. Dans un second portrait, j'ignore quand, je ferai l'inverse en ne retenant que son oeuvre pour piano, et lors d'un troisième portrait, je mélangerai les deux, c'est-à-dire que j'alternerai entre ses oeuvres orchestrales et ses oeuvres pour piano.

https://www.youtube.com/watch?v=eDGcybCs5Ro
London Philharmonic Orchestra, Bernard Haitink.

Hier-soir, j'ai découvert trois nouveaux poèmes symphoniques de Franz Liszt:
__Die Hunnensschlacht 13'52
__Die Ideale 26'49
__Von der Wiege bis zum Grabe en trois mouvements:
a) Die Wiege 6'26
b) Der Kampf uns Dasein 3'08
c) Zum Grabe: Die Wiege des zukünftigen Lebens 7'39
par le "Budapest Symphony Orchestra" sous la direction d'Arpad Joo.
Quelques remarques plutôt courtes sur ces trois opus. J'ai beaucoup aimé l'usage qui est fait de l'orgue dans Die Hunnensschlacht, un usage sans fracas dans lequel un orgue puissant étoufferait orgueilleusement tout le reste, non, c'est un usage plus original que ça: un orgue discret et subtil qui intervient dans l'orchestre davantage comme une couleur un peu dorée, presque étrange. Figure sur la toile une version en "live" de Die Hunnensschlacht, mais, malheureusement, l'orgue n'y figure pas. J'en comprends évidemment les raisons, toutefois mon intérêt s'en trouve inévitablement diminué. Il y a un passage dans Die Ideale qui m'a séduit, une forme orchestrale très souple, un peu soyeuse, qui attendrit la structure dramatique de l'ensemble. Un certain raffinement et de la douceur caractérisent un peu Von der Wiege bis zum Grabe. Il y a un côté contemplatif qui me plait bien, et puis il y a cette manière moins fréquente d'achever le poème symphonique dans la délicatesse et la douceur, tout en finesse, comme si la musique s'évaporait. Il ne m'affuble pas d'un final pompier comme dans Les Préludes.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15395
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 11:26

Je suis désormais arrivé au bout de mon intégrale des poèmes symphoniques de Franz Liszt par le "Budapest Symphony Orchestra" sous la direction d'Arpad Joo avec le cinquième volet qui contient:
__Zwei Episoden aus Lenaus Faust:
a) Der nächtliche Zug 15'08
b) Der Tanz in der Dorfschenke (Mephisto Waltz I 11'48
__Mephisto Waltz II 11'35
__Szozat und Hymnus - Fantasie 10'13

https://www.youtube.com/watch?v=2m5TIAEOq_c


Ces pièces m'étaient encore inédites pas plus tard que ce matin, lorsque je livrais mes premières impressions sur les trois poèmes du quatrième volet. Durant cette première approche, j'ai senti un intérêt plus sûr pour Zwei Episoden aus Lenaus Faust et un éventuel épuisement à l'écoute du très exubérant et un peu bourratif Szozat und Hymnus - Fantasie qui est le dernier poème symphonique présenté sur cette intégrale. J'aurais préféré terminer sur Mephisto Waltz II qui existe aussi dans une transcription pour piano. La prochaine fois, j'inverserai. D'ailleurs a-t-il retranscrit pour piano tous ses poèmes symphoniques? J'avoue ne pas m'être encore plongé dans la littérature autour du maître hongrois. Je n'ai pas encore lu le contenu en anglais des cinq fascicules de mon intégrale rédigé par Andras Batta. Je n'aime pas lire les textes dans les disques avant de les écouter. J'aime être vierge de toutes informations et de tous avis afin d'aborder la musique avec le plus de neutralité possible. Je préfère les lire après. J'ai remis entre mes oreilles Mephisto Waltz II (version pour orchestre bien sûr) dans la même interprétation que mon intégrale en fait. Je suis tombé dessus par hasard. Il y a tout un passage profondément romantique et langoureux qui me touche beaucoup.

Maintenant que je suis arrivé au bout de ce portrait et de ce cycle "3 Portraits" que constituèrent Georges Auric, Bernard Herrmann et Franz Liszt, un cycle qui s'est avéré très symphonique dans son ensemble, je peux affirmer sans crainte que cette intégrale fut pour moi un pari gagné. Il n'était pas gagné d'avance car le peu de l'oeuvre orchestrale que j'avais entrevu jusque là, pourtant sous la baguette de Karajan, ne m'avait pas beaucoup enthousiasmé, tout en étant une porte qui s'entrouvrait sur un genre symphonique de la période romantique auquel j'étais encore peu familiarisé. Terminer l'écoute d'un album ou d'un coffret avec l'envie de le réécouter, c'est une réussite pour moi, une bonne acquisition qui démontre que je n'ai pas acheté cette intégrale pour juste meubler une étagère et prendre la poussière. Je sais qu'elle reviendra dans mon lecteur car l'envie est là, l'envie de réécouter, l'envie d'approfondir, de non seulement retrouver les moments musicaux qui m'ont plu, mais peut-être d'autres également que de prochaines écoutes attentives révèleront.

Je me rends compte - petite réflexion en passant, que je n'écoute pas de Baroque ces derniers temps et ce n'est pas avec mon prochain cycle entièrement grec que je vais y remédier, ni le suivant.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22477
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 13:05

Icare a écrit:
Un certain raffinement et de la douceur caractérisent un peu Von der Wiege bis zum Grabe. Il y a un côté contemplatif qui me plait bien, et puis il y a cette manière moins fréquente d'achever le poème symphonique dans la délicatesse et la douceur, tout en finesse, comme si la musique s'évaporait. Il ne m'affuble pas d'un final pompier comme dans Les Préludes.

Forcément, il s'agit du repos du tombeau  Laughing

Ce dernier poème symphonique Von der Wiege bis zum Grabe (qui signifie "Du berceau jusqu'à la tombe") a été composé en 1881, bien après les autres, dont les dates s'échelonnent entre 1848 à 1857. Son inspiration se trouve dans le dessin du peintre controversé Michaël Zichy, dont les éléments correspondent aux trois mouvements du poème symphonique:

Le Berceau, plein de douceur,
puis la lutte pour l'existence, tumultueux,
et enfin La Tombe, Berceau de la vie future, plutôt nostalgique, et qui reprend à la fin le thème du berceau.

Voici donc ce dessin, dédié par le peintre à Liszt :


Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Du-ber10
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15395
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 15:44


Merci Joachim pour ces précisions. En connaissance du titre que j'aime beaucoup par ailleurs, il était effectivement logique que l'oeuvre s'achève dans la douceur et la sérénité. Maintenant que je les ai tous écoutés, je vais pouvoir m'intéresser aux textes d'Andras Batta qui les accompagnent. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26303
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 16:54

joachim a écrit:
Son inspiration se trouve dans le dessin du peintre controversé Michaël Zichy, dont les éléments correspondent aux trois mouvements du poème symphonique

Je le trouve très joli ce dessin! Et puis je découvre un peintre en plus. On en apprend tous les jours sur ce forum Mains
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15395
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 18:12

Snoopy a écrit:
joachim a écrit:
Son inspiration se trouve dans le dessin du peintre controversé Michaël Zichy, dont les éléments correspondent aux trois mouvements du poème symphonique

Je le trouve très joli ce dessin! Et puis je découvre un peintre en plus. On en apprend tous les jours sur ce forum Mains

Je ne l'avais pas mentionné mais j'aime beaucoup ce dessin aussi. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5162
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-04-25, 20:59

Très beau dessin que je copie et vais transmettre.... Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26303
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-06-14, 14:30


https://www.youtube.com/watch?v=KhnhDw8_KiA
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5162
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-06-25, 22:02

En fait, je n'ai pas eu le temps de l'écoute, et puis après j'ai eu un brin de réticence (en ce moment, l'orgue et moi..., on fait une "pause" Hehe ). Je suis allée lire un peu la genèse de ces oeuvres sur Wiki, j'ai lu aussi qu'elles comptaient parmi les oeuvres préférées de Guétry, le grand organiste de Notre-Dame de Paris... (qui rejoue à la Philarmonie très bientôt).
Cela finit par m'interpeller, alors...., j'irai écouter tout à l'heure. Very Happy
Intéressant aussi de savoir si ces oeuvres ont été transcrites pour piano. A suivre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22477
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-06-26, 10:32

Liszt à l'orgue me semble toujours "sévère" et je ne saurais pas écouter tous les morceaux à la suite comme je pourrais - avec, bien sûr, du temps devant moi - le faire pour Liszt au piano.
Une bonne partie des œuvres d'orgue ont été transcrites pour piano, et inversement plusieurs morceaux pour piano ont été transcrits pour orgue.


On trouve la liste des pistes du coffret dans un des commentaires


Fantasie und Fuge über den Choral ad nos, ad salutarem undam, S.259:
00:00:00: I. Moderato
00:10:48 II. Adagio
00:21:33 III. Allegro deciso – Fuge
Präludium und Fuge über B-A-C-H, S.260:
00:32:55 I. Präludium
00:36:51 II. Fuge
00:45:45 Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen, S.179: I. Variationen
01:05:57 Évocation à la chapelle sixtine, S.658
01:21:31 Der Papst-Hymnus, S.766
01:25:07 Weimars Volkslied, S.672
01:29:43 Einleitung zur Legende der heiligen Elisabeth, S.663a
01:41:24 Hosannah, S.677
01:45:48 Ave Maria, S.667b
01:53:06 Nun danket alle gott, S.674b
Missa pro organo lectarum celebrationi missarum adjumento inserviens, S.264:
01:58:24 I. Kyrie – Andante moderato
01:59:57 II. Gloria – Allegro
02:02:24 III. Graduale (ad libitum) – Andante pietoso
02:03:56 IV. Credo – Andante maestoso
02:06:46 V. Offertorium – Ave Maria(ad libitum) – Andante
02:08:09 VI. Sanctus – Maestoso
02:10:06 VII. Benedictus – Molto lento
02:12:20 VIII. Agnus dei – Lento assai
02:14:40 IX. Preludium Zum Haus des Hernn
02:19:27 Offertorium aus der Ungarischen Krönungemesse, S.667
02:23:25 Orpheus, S.672a - Symphonic Poem No. 4
Einleitung, Fuge und Magnificat aus der Symphonie zu Dantes Divina commedia, S.672b:
02:34:23 I. Einleitung – Adagio, andante, un poco meno mosso
02:40:08 II. Fuga – Lamentoso
02:44:25 III. Magnificat – Più mosso ma non troppo, un poco lento, alla breve, più mosso
02:50:50 Tu es Petrus aus dem Oratorium Christus, S.664ii
02:56:29 Zur Trauung – Sposalizio, S.671
03:04:59 Ave Maris Stella, S.34i
03:11:58 Salve regina, S.669/1
03:18:02 Rosario, S.670: I Mysteria gaudiosa- Andante, un poco mosso, II Mysteria dolorosa – Andante, un poco lento, III Mysteria gloriosa – Andante, un poco animato
Weihnachtsbaum, S.186:
03:23:45 I. Psallite – Allegro non troppo
03:26:23 II. O heilige Nacht – Lento
03:33:51 III. Die Hirten an der Krippe – Allegretto pastorale
03:38:10 IV. Adeste Fideles – Tempo di marcia moderato
03:42:25 Introitus, S.268/1
03:45:55 Les morts – Oraison, S.268/2
Kreuzandachten:
03:55:11 I. Einleitung – O Crux ave, spes unica – Andante maestoso
03:56:41 II. Jesus meets his Holy Mother –Lento
03:59:01 III. Simon of Cyrene helps Jesus bear the cross – Andante
04:01:22 IV. Jesus is stripped of his garments – Lento
04:02:53 V. Jesus is taken down from the cross – Andante moderato
04:06:25 Consolation D-Flat Major
04:10:29 Consolation E Major
04:13:49 Resignazione, S187a/I
Requiem für die Orgel, S.266:
04:15:06 I. Requiem – Adagio sostenuto
04:17:14 II. Dies irae – Alla breve, molto mosso
04:18:58 III. Recordare pie Jesu – Lento assai
04:22:09 IV. Sanctus – Maestoso assai
04:23:13 V. Benedictus – Lento
04:25:54 VI. Agnus dei – Lento
04:29:00 VII. Postludium – Lento
04:30:47 Gebet, S.667b/ii
04:33:01 Am Grabe Richard Wagners, S.267
04:36:40 San Francesco. S.665
04:42:26 Ora pro nobis – Litanei, S.262
04:48:51 Ungarns Gott, S.674
04:52:47 Andante religioso, S.261a
04:58:14 Excelsior! – Preludio, S.666
05:00:53 Kirchliche Fest-Ouvertüre arr. of “Ein feste Burg ist unser Gott” by O. Nicolai
05:10:12 Adagio vom Bach arr. of Violin Sonata No. 4, BWV1017
05:14:31 Einleitung und Fuge from the Cantata “Ich hatte viel Bekümmernis”, BWV21 by J.S. Bach
05:20:22 Andante from “Aus tiefer Not schrei ich zu dir”, BWV38 by J.S. Bach
05:25:09 Ave Maria based on Pierre-Louis Dietsch's Adaptation of a Madrigal by J. Arcadelt
05:30:39 Preludes by F. Chopin: I. Prélude, Op. 28 No. 4
05:33:13 Preludes by F. Chopin: II. Prélude, Op. 28 No. 9
05:36:18 Regina coeli laetare arr. of the Motet by O. De Lassus
05:39:45 Ave verum corpus de Mozart arr. of “ave verum corpus”, K618 by W.A. Mozart
05:42:52 Agnus dei della messa da requiem di Giuseppe Verdi Based on No. 5 of the Requiem by G. Verdi
05:47:41 Chor der jüngeren Pilger Based on the Chorus “Heil! Heil! Der Gnade Wunder Heil!” from Act III of “Tannhäuser”, WV.70 by R. Wagner
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5162
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty2021-06-26, 17:07

Merci beaucoup Joachim ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Franz Liszt (1811-1886) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Liszt (1811-1886)
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: