Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Liszt (1811-1886)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2678
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Mer 11 Mai - 22:41

"LES ANNEES DE PELERINAGE"...., par Bertrand Chamayou..

Ce cycle se compose de trois années : la première se déroule en Suisse, les deux autres en Italie. Toutes sont particulièrement profondes et littéraires. Il comporte les premiers Jeux d'eau pour piano composés à et inspirés par la villa d'Este de Tivoli, idée que reprendront notamment Maurice Ravel et Claude Debussy.
Cette pièce est considérée comme chef d'œuvre pianistique. Les difficultés d'interprétation sont nombreuses : tierces staccato en arpèges et gammes, sauts, traits parallèles rapides, trémolos et trilles à deux mains. Les Jeux d'eau de Ravel en sont inspirés.
. Fin de citation.

Première étape : Ouvrir son coffret comme une petite Alice admirative, et découvrir. D'abord le livret. Lire , regarder (nombreuses photos en noir et blanc et quelques planches couleur de tableaux italiens Renaissance). S'imprégner de présentations très intéressantes par Nicolas Dufetel ("les années...", ou la quête d'une métamusique), celle du "perpetuum mobile" par Dominique Fernandez, et puis tout simplement et peut-être le plus intéressant, la réflexion très profonde de Bertrand Chamayou s'intitulant "Pélerinage au coeur de la création lisztienne".
On sait que l'on est dans ces années presque d'errance (1835-1847 environ, et même bien plus avec d'autres voyages), quand Liszt et sa compagne Marie d'Agoult (mariée), ont fui le scandale en Suisse, puis en Italie.
Ces oeuvres, Liszt les reprendra plusieurs fois, jusqu'à même changer leur nom d'origine, au fil du temps.
Ce qui m'a profondément émue, c'est de savoir que Liszt voulait absolument faire des passerelles, et même des immersions, avec les autres arts, littérature comme peinture, au point d'annoter ses partitions de façon extrêmement poétique -citations de poèmes à l'appui en marge, etc..- et "illustrées"... A suivre, seconde étape..., PREMIERE ECOUTE : Je veux la tranquillité en solitaire....
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16541
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Jeu 12 Mai - 11:10

Anouchka, si tu as l'intention de nous parler des différentes pièces des Années de pèlerinage, et pour ne pas alourdir le fil Liszt, il ne serait pas judicieux d'ouvrir un "Liszt, Années de Pèlerinage" dans "oeuvres et analyses musicales" ?

Qu'en penses tu, Icare ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Jeu 12 Mai - 11:18


Je pense comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2678
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Jeu 12 Mai - 16:28

OK, on va faire comme ça, et je vous en remercie. Car cette oeuvre mérite un fil à elle toute seule, et je pense vous en parler pas mal.. Elle est longue et très riche, complètement représentative d'un Liszt toujours en mouvement, en plein désarroi, mais en pleine création artistique. De quoi écouter et de quoi écrire (et lire). Je ferai la manip plus tard en soirée : Créer le fil, et faire le couper-coller des messages ci-dessus.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11298
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Dim 10 Juil - 15:16

Icare a écrit:
Découverte, hier soir, d'oeuvres symphoniques de Franz Liszt; Les Préludes, Mazeppa et Rhapsodie Hongroise, mais, là encore, j'en suis ressorti un peu mitigé. Il y a de beaux passages, de belles trouvailles orchestrales, mais aussi un style symphonique ronflant et pléthorique qui gâche mon plaisir plus d'une fois. La Rhapsodie Hongroise commence superbement...Je me suis même dit que je tenais là l'oeuvre qui allait me faire fondre...manque de bol, intervint une espèce de danse balourde qui coupa complètement mon effet.

Pour ainsi dire la même impression lors de cette nouvelle écoute même si le côté clinquant est un peu mieux passé cette fois. La première partie de la Rhapsodie Hongroise n°4 est somptueuse. En revanche, le "can-can" symphonique qui la termine m'exaspère toujours autant. Dommage. Pendant que j'écoutais le début de la quatrième rhapsodie je me disais que Franz Liszt avait dû pas mal influencé Miklos Rozsa...entre autres...J'ai vraiment pensé à lui lors des premières mesures.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Dim 10 Juil - 20:49

Tout à fait d'accord avec toi, la première partie tragique, magnifique puis la fin de la deuxième partie totalement décalée, trop pour moi, le cancan m'est indigeste, je ne fais pas le lien avec ce qui précède
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2678
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Lun 11 Juil - 0:11

Et moi itou, complètement d'accord avec vous ! Wink
Liszt , il n'a pas tout réussi, (loin de là),  parfois c'est "frime", (comme certains de ses récitals pouvaient l'être et effectivement ce que vous citez !), on aura l'occasion d'en reparler...
RIEN, mais RIEN à voir avec les "Années de pélerinage" qui sont vraiment ce qu'il y a de plus bouleversant dans son oeuvre à mon avis..
Je finirai mon compte-rendu sur la "Dernière année en Italie", accompagné de l'avis très émouvant de Bertrand Chamayou "sur l'immersion dans la création lisztienne",  après le 20 août !

Par contre, je vous parlerai de sa biographie sur ce FIL-CI, d'après le bouquin que j'ai, car sa vie est un délire perpétuel.. On y croit à peine ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
StylusPhantasticus

avatar

Nombre de messages : 201
Age : 18
Date d'inscription : 22/05/2015

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Sam 14 Jan - 0:52

L'Ouverture de Château de l'amour ou Don Sanche : https://www.youtube.com/watch?v=qMaBhgVKgwE
Je viens de la découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Sam 14 Jan - 11:17

Très belle ouverture...je la découvre aussi! Merci Stylus
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16541
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Sam 14 Jan - 19:13

Il me semblait que j'avais déjà parlé de cet opéra, mais c'était peut-être sur un autre forum

Don Sanche a été composé à Paris en 1824/1825 (Liszt avait donc 13 ans !!!), lors de son voyage en France avec Adam Liszt, son père - qui mourra deux ans plus tard à Boulogne/Mer de la typhoïde - et demeure la seul opéra du compositeur. J'aime beaucoup cet opéra du jeune Liszt, et d'autant plus qu'il est en français

Merci à Stylus de nous en parler Mains
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2678
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   Dim 15 Jan - 20:40

Merci Stylus, je n'avais entendu cet opéra, par hasard, qu'une seule fois... , il y a longtemps.
C'est très beau !
Cela me rappelle que je dois terminer mon compte-rendu des "Années de pélerinage" (le fil ad hoc existe sur ce forum), et qu'en plus je l'ai rédigé..., je n'ai plus qu'à l'envoyer avec quelques commentaires sur les interprétations diverses (car cette magnifique oeuvre en plusieurs "opus" est souvent donnée avec toujours les mêmes morceaux "stars", alors qu'il y en a bien d'autres, et une continuité dans la pensée lisztienne sur toute la gestation de cette grandiose composition).
Je reviendrai sur la biographie de Liszt, car bien que vous la connaissiez tous par Wikipédia, ou autres sources, il y a beaucoup de zones d'ombre, bien sûr, dans sa vie... La période de son amitié avec Chopin, à Paris puis chez George Sand, est assez passionnante.

Merci encore Very Happy

P.S. : J'ai trouvé cela dans des "archives" sur les deux amis :

Nous sommes en 1832.   CHOPIN a 22 ans, un an de plus que LISZT.

 Ils viennent d’émigrer à Paris après des débuts prometteurs l’un à Varsovie, l’autre à Weimar. Ils ont rejoint le groupe des Romantiques, musiciens, poètes ou peintres,  la nouvelle génération de la vie artistique européenne.

« Fantastique !  s’exclame CHOPIN, cet Italien a du génie et son Italienne est magnifique !

« Les Italiens sont en train de nous donner des leçons, renchérit LISZT, j’ai été subjugué par un concert de PAGANINI l’an dernier, la virtuosité absolue  !

Ils sont sur l’esplanade de l’Opéra et s’apprêtent à héler un fiacre.

« Oû allons-nous ? demande LISZT.

«  Allons chez moi, je n’ai pas envie de me retrouver à Montmartre dans le bruit,d’ailleurs il est tard, nos amis doivent être déjà couchés ou aux quatre coins de Paris !

« Volontiers, je jouerai, si tu le permets, ta 4ème Etude que je n’arrive pas à maîtriser…

« Tais-toi, tu joues mes Etudes comme un dieu…



Les voilà au 27 boulevard Poissonnière, dans le petit appartement que CHOPIN a loué en arrivant à Paris. Peu de meubles, mais un piano sur lequel il passe le plus clair de son temps.

LISZT s’y installe tandis que CHOPIN remplit deux verres de cherry.  



Formidable ! Comme par hasard, Stylus Phantasticus nous envoie un superbe morceau de Liszt, et mon coup de coeur de la journée fut la ballade N° 1 de Chopin ! J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Liszt (1811-1886)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Liszt (1811-1886)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: