Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Robert Schumann (1810-1856)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Olivier



Nombre de messages : 799
Age : 49
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Dim 11 Sep - 14:51

Personnellement, j'ai toujours trouvé un peu bizarre l'histoire de ce concerto non reconnu par les "proches" de Robert Schumann : Clara, Brahms et Joachim

J'ai lu également que Clara n'est jamais allé voir Robert dans son asile après la scène de folie et la noyade dans le Rhin.

Par ailleurs, la récupération de ce concerto par les Nazis en substitution de celui de Mendelssohn est également particulier.

Je suis heureux que cette oeuvre fut redécouverte et que Menuhin soit associé à la "Resurection" de ce concerto.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Dim 11 Sep - 16:03

Reste plus qu'à l'écouter, et par Menuhin Wink









Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 17 Sep - 22:35

Je connais encore très mal Schumann si ce n'est certaines pièces pour piano que j'écoutais assez régulièrement il y a une vingtaine d'années, une symphonie N°1 que j'ai découverte en concert et que j'avais trouvé lourdingue et le Concerto pour violoncelle et orchestre op.129 par Jan Vogler et le "Münchener Kammerorchester" sous la baguette de Christoph Poppen. J'aime bien ce concerto avec une préférence marquée pour le troisième mouvement. Il faudra que j'écoute son concerto pour violon et sans doute une autre symphonie.


Dernière édition par Icare le Jeu 5 Mai - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ojoj



Nombre de messages : 297
Age : 30
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mer 19 Sep - 11:58

Icare, si tu dois réécouter une symphonie de Schumann je te conseille la 4é qui est à mon sens la plus facile d'accés Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mer 19 Sep - 16:19

ojoj a écrit:
Icare, si tu dois réécouter une symphonie de Schumann je te conseille la 4é qui est à mon sens la plus facile d'accés Wink

Ce n'est pas que j'ai trouvé la N°1 difficile d'accès, c'est que je l'ai trouvée banale et lourdingue. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mer 19 Sep - 17:16

Décidément tu ne veux pas te faire des amis ici
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mer 19 Sep - 18:11

Snoopy a écrit:
Décidément tu ne veux pas te faire des amis ici

Mais comme je ne me décourage jamais, j'essaierai la Quatrième qui m'a été conseillée plusieurs fois. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mer 19 Sep - 18:20

La quatrième (en réalité la deuxième chronologiquement) est ma préférée aussi. Suivie par la première, la troisième et la deuxième Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mer 19 Sep - 19:16

Il reste donc encore un espoir!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 22 Oct - 16:26


J'ai découvert son Concerto pour piano et orchestre, toujours sous les doigts de la formidable Martha Argerich. Beaucoup de virtuosité et d'intensité dans ce concerto, de jolis moments aussi. Cependant, ce n'est pas une oeuvre qui me ferait lever la nuit pour l'écouter. Je n'ai rien relevé de si extraordinaire qui me donne envie d'y revenir le plus tôt possible. J'y reviendrai forcément un jour mais pour l'instant, je dirais que Robert Schumann ne trouve pas vraiment grâce à mes oreilles. J'aime bien mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 22 Oct - 20:29

C'est marrant car perso, au contraire je trouve la musique de Schumann assez "atypique" pour l'époque. Au premier coup d'oreille, ça semble bien dans le style de l'époque mais si on écoute attentivement on ressent parfois une "fièvre à la Beethoven" dans ses compositions. Il y a un plus décelable facilement habituellement. C'est puissant et tourmenté, un peu comme Beethoven mais d'une autre manière.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 22 Oct - 20:31


Je ressens plus de génie chez Beethoven et même chez Liszt! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 22 Oct - 20:36

Disons que chez Schumann c'est plus la folie Hehe

Toutefois, je t'assure, c'est un compositeur à ne pas négliger Wink Ecoute ses symphonies si ce n'est déjà fait, tu verras Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 22 Oct - 20:42

Des symphonies, je n'ai déjà pas aimé la première. Embarassed Pour le Concerto, je n'en suis qu'à une première écoute, une première impression, et je n'ai pas détesté, certains passages m'ont plu. C'est donc une affaire à suivre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15578
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Mar 17 Déc - 10:52

Il y a très peu d'oeuvres religieuses chez Schumann, qui se disait lui-même "religieux sans religion", autrement dit qu'il croyait en un Dieu, une puissance "supérieure", mais qu'il n'éprouvait pas le besoin de l'extérioriser par la pratique religieuse. C'est pourquoi il n'existe qu'un Chant de l'Avent (op 74), et ses deux derniers opus : Missa sacra op 147 et Requiem op 148 ; ses oratorios sont des oeuvres profanes, ainsi que le Requiem pour Mignon.

Voici un CD qui réunit le célèbrissime concerto pour piano, la Missa Sacra ainsi que l'ouverture Rheinweinlied op 123 (jamais interprétée), pour choeur et orchestre. Je n'avais plus écouté la Missa sacra depuis longtemps, et je crois qu'elle me plaît davantage maintenant qu'auparavant.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 23 Déc - 9:28


Je viens d'écouter ce matin les "Kinderszenen" de Robert Schumann et je ne peux pas dire que j'en sorte émerveillé, à l'exception de la délicieuse mélodie d'ouverture. Je préfère encore les Kinder Bueno.  Hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2072
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Jeu 12 Fév - 23:50

La nuit dernière, j'ai rêvé qu'on venait chez moi m'emprunter plein de CD pour les dupliquer, dont du Schumann (que je ne trouvais pas). Alors, aujourd'hui, j'ai recherché et remis la main (entre autres oeuvres schumanniennes, mais pas très nombreuses chez moi), sur cet admirable Concerto pour piano et orchestre en la mineur, opus 54 , un enregistrement remasterisé de 1948 (Dinu Lippatti sous la direction d'un certain Karajan !!!). Il est sublime d'un bout à l'autre, en trois mouvements : 
Allegro Affectuoso (14 minutes), Intermezzo (6 minutes), Allegro Vivace (10 mn) , très émouvant, dédié à sa femme chérie, qui l'a interprété en création 
-Schumann ayant la main droite endommagée-).
"La valeur lyrique de ce concerto a souvent été soulignée. La diversité thématique, notamment, en est remarquable. Plus intimiste et moins brillant que ceux de Chopin ou de Liszt, plus proche de ceux de Beethoven " .
(je cite un critique musical et je suis complètement d'accord). 
Ce fut le seul concerto pour piano achevé... de toute l'oeuvre de Schumann.
 Chef d'oeuvre 


Dernière édition par Anouchka le Ven 13 Fév - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2072
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Ven 13 Fév - 0:03

Snoopy a écrit:
je trouve la musique de Schumann assez "atypique" pour l'époque. Au premier coup d'oreille, ça semble bien dans le style de l'époque mais si on écoute attentivement on ressent parfois une "fièvre à la Beethoven" dans ses compositions. Il y a un plus décelable facilement habituellement. C'est puissant et tourmenté, un peu comme Beethoven mais d'une autre manière.
C 'est exactement ce que je ressens..... 
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2925
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Ven 27 Mar - 22:56


Anouchka a écrit:
cet admirable Concerto pour piano et orchestre en la mineur, opus 54

Magnifique cette œuvre, tout à fait d'accord Mains ICI par Richter l'allegro vivace.

Jusqu'à présent, je ne m'étais jamais arrêtée pour la musique de Schumann  No .  Aujourd'hui je l'entend d'une toute autre oreille et je suis scotchée, cette musique me parle plus que tout, quel récit émouvant qu'il met en musique.  J'adore ces changements de rythme fulgurants, puis la douceur, la mélancolie du discours, une véritable révélation pour moi  !  Si c'est folie, je choisis pour elle Very Happy

Etudes symphoniques par Richter, une cathédrale de notes pour moi  I love you

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2072
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Lun 30 Mar - 19:26

Ce que tu écris avec un tel lyrisme, chère amie, est magnifique !  Je suis complètement d'accord avec toi, quand je suis "dans Schumann", j'oublie tous les autres... Oui, ce concerto est l'un des plus beaux chefs d'oeuvre que j'aie entendus de ma vie.... 
Schumann aura eu une vie courte et plutôt poignante, mais il a été entouré d'amour, de famille, adoré par son public, puis porté à bout de bras par sa Clara géniale.
Cela me ramène (souvenir), à ce très beau film sur Schumann que j'ai vu il y a environ deux ans, mais je ne me souviens plus du titre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Jeu 2 Juil - 11:02

Je suis tombé, tout-à-fait par hasard sur de belles "ROMANZAS" pour hautbois et piano par Albrecht Mayer junto et Hélène Grimaud. Très très joli, une musique qui me laisse pensif et heureux. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2072
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Jeu 2 Juil - 19:26

Icare a écrit:
Très très joli, une musique qui me laisse pensif et heureux. 

C'est exactement ce que je ressens à l'écoute de Schumann, fréquemment joué par nos différents grands orchestres ou orchestres de chambre (je pense aux frères Capuçon, par exemple, au violon et violoncelle). Une poésie qui n'est pas triste, et absolument "originale", si tu me permets le terme. Je l'adore ! 




Joachim a écrit:
Je n'avais plus écouté la Missa sacra depuis longtemps, et je crois qu'elle me plaît davantage maintenant qu'auparavant.

Je ne la connaîs pas, honte ! ... A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Jeu 5 Mai - 18:28

Icare a écrit:
Je connais encore très mal Schumann si ce n'est certaines pièces pour piano que j'écoutais assez régulièrement il y a une vingtaine d'années, une symphonie N°1 que j'ai découverte en concert et que j'avais trouvée lourdingue et le Concerto pour violoncelle et orchestre op.129 par Jan Vogler et le "Münchener Kammerorchester" sous la baguette de Christoph Poppen. J'aime bien ce concerto avec une préférence marquée pour le troisième mouvement. Il faudra que j'écoute son concerto pour violon et sans doute une autre symphonie.


J'ai enfin écouté pour la première fois sa Symphonie n°4 et j'ai bien aimé! Elle m'a laissé une meilleure impression que la N°1 que j'avais découvert salle Gaveau, aussi bien par son superbe second mouvement "Romance" et son violon solo lancinant, que par des moments plus animés, tels que le "Scherzo", par exemple. C'est un enregistrement "live" d'un concert donné à Stuttgart par l'Orchestre National de France au cours d'une tournée en Allemagne en 1966, sous la direction de Charles Munch.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10042
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Jeu 5 Mai - 19:24

Icare a écrit:
J'ai découvert son Concerto pour piano et orchestre, toujours sous les doigts de la formidable Martha Argerich. Beaucoup de virtuosité et d'intensité dans ce concerto, de jolis moments aussi. Cependant, ce n'est pas une oeuvre qui me ferait lever la nuit pour l'écouter. Je n'ai rien relevé de si extraordinaire qui me donne envie d'y revenir le plus tôt possible. J'y reviendrai forcément un jour mais pour l'instant, je dirais que Robert Schumann ne trouve pas vraiment grâce à mes oreilles. J'aime bien mais sans plus.

Et bien voilà, ce qui devait arriver un jour ou l'autre a fini par arriver. J'ai réécouté son Concerto pour piano et orchestre par la fabuleuse Martha Argerich, l'"Orchestra della Svizzera italiana" sous la direction d'Alexander Vedernikov. J'avais presque oublié que j'avais cette oeuvre sur une de mes étagères. C'est formidable qu'après avoir découvert sa quatrième symphonie, je me suis souvenu que j'avais ce concerto dans mon magnifique coffret "Lugano Concertos/Martha Argerich". Donc démarrer mon cycle "Classica" sur du "Robert Schumann" me plait bien, surtout que, cette fois, son concerto pour piano m'a complètement captivé: j'ai ressenti ce romantisme passionné qui va presque vers la folie, et cela sur les trois mouvements. Le premier commence d'ailleurs dans une certaine fragilité amoureuse avant de partir progressivement dans des tourbillons plus passionnés. C'est peut-être encore plus vrai dans le troisième mouvement...Je ne sais pas...Cette seconde écoute a en tout cas beaucoup amélioré la première et j'aime ce sentiment lorsqu'après l'écoute j'ai rangé mon cd dans son étui en ayant déjà l'envie d'y revenir un jour et de peut-être l'aimer encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2072
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Jeu 5 Mai - 20:08

Tu es un vrai poète Icare, c'est un grand plaisir de te lire.
Je te "suis" complètement.. car ma propre découverte de Schumann a été un peu longue et complexe. Il m'a fallu me débarrasser de certains "carcans" baroques et classiques, pour me laisser imprégner, immerger, par cette musique. Qui ne RESSEMBLE A AUCUNE AUTRE. Oublions les influences qu'il a pu avoir etc.., il est unique, inclassable (plus qu'un Chopin ou un Liszt, par exemple). Sa musique est une poésie. Elle a une fluidité que même Brahms n'a pas. Elle est une source directe qui parle, et on finit par se ficher complètement du thème, parce qu'on est "dans" sa musique. C'est cela, à mon avis, son génie romantique extraordinaire. Effectivement, on pose son oeuvre, et on a terriblement envie d'y retourner, parce notre coeur est prêt pour ça.
J'éprouve la même chose avec certaines oeuvres de Mozart, qui ne sont pas ses principales, mais des oeuvres trop géniales pour son époque, et dans lesquelles on sombre complètement. Bien sûr, la comparaison Mozart-Schumann ne peut exister sur le plan musicologique. Il n'étaient pas de la même génération et le génie de Mozart est plus 'intemporel", plus moderne même. Mais Schumann a cette liberté de ton, complètement dingue, effectivement qui confine presque à sa folie....
On n'a pas fini d'en reparler.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert Schumann (1810-1856)   Aujourd'hui à 20:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Schumann (1810-1856)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: