Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Ross EDWARDS, né en 1943

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Ross EDWARDS, né en 1943   Jeu 17 Mai - 22:23

Ross Edwards est un compositeur australien né le 23 décembre 1943 à Sydney. Après avoir terminé l'enseignement secondaire à la Sydney Grammar School, il reçut sa première éducation musicale au Sydney Conservatorium of Music. Puis, il compléta ses études en ce domaine à l'Université d'Adélaïde et obtint son doctorat en musique  à l'Université de Sydney. Ses professeurs furent Peter Sculthorpe pour lequel il travailla ensuite comme assistant, ainsi que Richard Meale, Sandor Veress, Sir Peter Maxwell Davies, avec lequel il étudia à Adélaïde puis de nouveau à Londres, au cours des années 1970. De retour en Australie, il occupa des postes d'enseignant à l'Université de Sydney et au Sydney Conservatorium avant de devenir un compositeur autonome en 1980. Parmi les nombreux prix qu'il décrocha, il fut récompensé de deux "Keating", bourses qu'il reçut au cours des années 1990 pour avoir joué un rôle crucial dans le développement d'une propre musique australienne, le plaçant sur les pas de son ancien professeur, le compositeur Peter Sculthorpe. Il vit à Sydney avec son épouse Helen et passe une majeure partie de son temps à oeuvrer dans son atelier aux Blue Mountains situés à l'est de la ville.



Dernière édition par Icare le Mar 29 Mai - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ross EDWARDS, né en 1943   Ven 18 Mai - 12:41

Il existe des compositeurs dont chaque oeuvre semble "habitée" et je pense que Ross Edwards est de cette trempe de créateur inspiré et singulier. Des oeuvres que je connais de lui, aucune ne m'a paru vide, vide de sens, vide de poésie, vide d'émotion ou d'expression. Qu'il s'agisse de sa première symphonie "Da Pacem Domine", de la quatrième "Star Chant" pour choeur et orchestre, du Concerto pour hautbois et orchestre,"Bird Spirit Dreaming", de son Concerto pour shakuhachi et orchestre "The Heart of Night", son "Clarinet concerto", le Concerto de violon "Maninyas" ou encore son Nocturne pour percussion solo et orchestre "Yarrageh". Je n'en rejette absolument aucune; c'est la musique du voyage, le voyage vers les étoiles: "Star Chant", voyage en apesanteur dans les tréfonds tourmentés de l'âme humaine: "Da Pacem Domine", voyage au coeur de la nuit: "The Heart of Night", voyage onirique parmi les esprits des oiseaux: "Bird Spirit Dreaming", etc...

Mes préférences vont à la première et quatrième symphonies ainsi qu'au concerto pour shakuhachi et orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ross EDWARDS, né en 1943   Mar 29 Mai - 21:23

Hier, j'ai réécouté trois concertos d'un compositeur australien très peu connu, du moins dans nos contrées; Bird Spirit Dreaming pour clarinette et orchestre par Diana Doherty, The Heart of Night pour shakuhachi et orchestre par Riley Lee et Concerto pour Clarinette et orchestre par David Thomas, les trois oeuvres interprétées par le "Melbourne Symphony Orchestra" sous la direction d'Arvo Volmer.. Les compositeurs australiens me déçoivent rarement si je me fie à tout ce que j'ai pu écouter jusqu'ici, nourrissant toutefois une préférence pour Peter Sculthorpe.  Il y a chez eux une dimension que je ne retrouve pas toujours ailleurs, peut-être chez des compositeurs japonais comme Toru Takemitsu, une conscience poétique et une admiration de la nature qui les entoure. Elle imprègne leur musique même s"il en ressort évidemment des styles différents. C'est exactement ce qu'il se passe avec les trois concertos de Ross Edwards, des portes ouvertes vers la nature ou sur des formes de la nature, sur des paysages inspirants qui se dessinent progressivement. Par exemple, Bird Spirit Dreaming débute par le soliste. Le hautbois s'exprime seul, dans un registre plutôt atonal. Peut-être imite-t-il un chant d'oiseau. C'est surtout ce moment-là qui m'évoque Toru Takemitsu, bien plus finalement que le concerto pour shakuhachi qui me ramène davantage aux ambiances gutturales que l'on peut trouver dans la musique de Peter Sculthorpe et le didgeridoo, ce curieux instrument hautement caractéristique de cette partie du monde qui ne ressemble à aucune autre. Comment un artiste habitant ces lieux pourrait-il ne pas être influencé par les diverses particularités de ses paysages et de ses créatures? Impossible! Ils ne peuvent que hanter l'esprit du peintre, du compositeur et du poète australiens. Si je garde une préférence pour The Heart of Night, les deux autres concertos me plaisent également beaucoup. Dans celui pour clarinette, ce sont surtout les parties les plus lentes et dénudées, bref les plus chambristes qui me touchent le plus et son final qui me plait le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Ross EDWARDS, né en 1943   Ven 1 Juin - 9:48


Ce matin, je me suis concentré sur la Symphonie n°4 - Star Chant pour choeur et orchestre de Ross Edwards. Ce fut une excellente idée. Elle me semble quasiment posséder le même éclat, la même force, que la troisième symphonie de Per Norgard également écrite pour choeur et orchestre et que je n'ai pas encore réécoutée. C'est pour bientôt. Je ne dis pas qu'elles brillent de la même façon ni qu'elles se ressemblent. Cependant, pour une raison qui ne m'est pas encore très claire, très définie, j'aime les associer par un même enthousiasme. Sans doute me fascinent-elles autant l'une que l'autre. La quatrième symphonie de Ross Edwards me transporte vers les hauteurs, c'est certain, presque exclusivement grâce à son fantastique premier mouvement. J'entends ce chant des étoiles car il brille de mille lumières et de mille couleurs. Il y a le choeur si magnifiquement représenté par le "Adelaide Chamber Singers" sous la direction de Carl Crossin & "Adelaide Philharmonia Chorus" sous la direction de Timothy Sexton, mais il y a surtout une texture orchestrale passionnante, une vaste palette de timbres qui se télescopent "harmonieusement" et si je prends la peine de mettre des guillemets, c'est qu'il y a une raison...truffé de subtiles dissonances, le mouvement "The Northern Sky" se transforme en un bouillonnement luminescent continu alors que les voix apportent une dimension mystique à l'ensemble. Le jeu du piano prend beaucoup d'importance à mon oreille pendant l'écoute. Il a une sonorité particulière qui me fait penser qu'il est peut-être désaccordé ou préparé. Le second mouvement "The Southern Sky" m'est moins céleste et donc plus terrestre, ce qui n'empêche pas qu'il me captive d'un bout à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ross EDWARDS, né en 1943   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ross EDWARDS, né en 1943
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: