Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les différentes tessitures ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Les différentes tessitures ...   Lun 4 Juil - 20:49

L'arrivée de Gluck à Paris (en 1774) correspond à un renouveau de l'esthétique vocale de la troupe de l'Opéra.
Sous l'impulsion d'artistes execeptionnels, l'école de chant française s'oriente vers une technique qui anticipe plus qu'on l'imagine la puissance des rôles wagnériens et verdiens du siècle suivant. Paris deviendra même par excès d'enthousiasme la capitale d'un art vocal 'dégénéré' qui prendra pour nom "urlo francese". C'est dire ...
On doit à Mlle Maillard d'avoir introduit véritablement vers 1795 la tessiture de mezzo-soprano à l'Opéra : voix large, couleur sombre, aigus puissants, graves ténébreux sont autant de caractéristiques que la presse salua. C'est peut-être pour cette typologie vocale que Méhul imagina, le rôle principal de Valentine de Milan (1808), oeuvre créée seulement en 1822.
Mais dès l'époque de Gluck, les premiers "emplois" (comme on dit alors) se chargent d'héroïsme dans lequel font merveille les "fortes chanteuses", sopranos vaillantes appréciées our leur ampleur sonore. Le rôle d'Alceste (1767) visite ainsi régulièrement le registre grave (en particulier le fameux vers appuyé "Ministres de la mort" dans l'air "Divinités du Styx) tandis que celui d'Arcabonne dans Amadis de Gaule (1779 de Johann Christian Bach, insiste volontiers sur les notes hautes de la tessiture pour exacerber la violence de la haine du personnage envers Amadis. L'air "Bientôt l'ennemi qui m'outrage", avec ses fanfares guerrières, met véritablement en scène cette puissance du débit. Grande tragédienne, Mlle Saint Huberti aura dans Phèdre (1786) de Lemoyne de mutltiples occasions de faire valoir les mêmes talents. La mort de Phèdre en particulier tire son expressivité contenue d'une habile utilisation du bas médium de la voix.

Extrait du livret - Festival Musical de Namur - juillet 2011
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Les différentes tessitures ...   Lun 4 Juil - 20:59

Prolongement en musique ...

D'abord, un contre-exemple : le seul extrait trouvé mettant en scène Arcabonne dans 'Amadis de Gaule' est ici interprété par une soprano ! (mais une soprano qui a des notes très aigues !!!)



Marilyn Horne, une mezzo, cette fois !



En fait, ces airs peuvent être interprétés par des sopranos pour autant que celles-ci aient une voix puissantes ... ainsi Régine Crespin et tant d'autres.

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les différentes tessitures ...   Jeu 24 Oct - 10:54

Tres intéressant ! Il faut dire que les registres et tessitures ne recoupaient pas forcément les mêmes réalités que de nos jours .
Un exemple type : on parle souvent de " contralto" pour désigner des rôles rossiniens tels que Tancredi, Arsace, Isabella, Malcolm, Calbo alors qu´en réalité, il s´agit de rôles exigeant un centre de gravité nettement plus haut, entre le mezzo central et le mezzo grave .
D´ailleurs, aucune contralto ( Ferrier, Heynis, Morrester, Watts, etc .... ) n´ont chanté ces rôles . A la limite, Arsace pourrait convenir á un mezzo-contralto qui est un contralto á l´aigu plus solide mais il me semble que l´air de Eccomi alfine monte au si4, ce qu´une vraie alto atteint rarement, en tout cas en voix de tête exploitable . Il est clair que jadis, était appelé contralto toute voix qui n´était pas du pur soprano, cela pouvait donc recouper autant l´alto " pur sucre" que le mezzo-soprano dans toutes ses catégories .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les différentes tessitures ...   Aujourd'hui à 18:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Les différentes tessitures ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: