Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le site
Voir le deal

 

 Maurice Ravel (1875-1937)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-05, 21:02

Bel Canto a écrit:
'L'enfant et les Sortilèges' est au programme de la prochaine saison de l'ORW ... je me réjouis de revoir cet opéra !

Ecoute hier soir de cette oeuvre avec en complément Ma Mère l'Oye sous la direction d'André Previn et j'ai passé un moment fantastique, que ce soit avec la fantaisie lyrique ou la musique de ballet. De la bien chouette musique! Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 185465 Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 185465
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: L'enfant   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-05, 21:14

J'aime cet opéra beaucoup plus accessible que Karl V de Krenek. LOL (hihihihi)




L'enfant et les sortilèges a passé à la télé. Cet opéra est "cute", pas plus. Son Boléro me tape sur les nerfs.

Martin
Revenir en haut Aller en bas
ysov

ysov

Nombre de messages : 428
Age : 57
Date d'inscription : 16/09/2011

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-06, 17:07

Le Boléro de Ravel, je suis plus capable!

J'aimerai toujours ses concertos, son trio, son quatuor et bien-sûr la majorité de son oeuvre pour piano. Son Gaspard de la Nuit est parmi les chefs-d'oeuvres de la littérature de piano.
Ravel démontre une superbe continuité de Liszt, ne serais-ce qu'avec son Jeux D'eau ou bien son Scarbo de Gaspard de la Nuit et La Valse, non seulement lisztienne de facture, mais également en filiation avec ce que Carl Tausig nous a laissé.

Toi Snoopy qui semble aimer pas mal Liszt, tu dois tout-de-même y voir de la qualité avec mes deux exemples pianistiques?

Mon compatriote le pianiste Louis Lortie, a selon mon avis crée la plus belle version de l'oeuvre pour piano de Ravel, jugez-en par cette vidéo de Jeux D'eau:

Vidéo désactivée

Ou bien pour ceux et celles qui sont abonnés à Qobuz, l'intégrale y est  disponible, mais pour les autres des extraits de 60 secondes sont disponibles:

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 00951110 Ecoutez --ICI QOBUZ

Cette version est la quasi perfection, jusqu'à la prise de son. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6360
Age : 64
Date d'inscription : 10/07/2007

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-06, 18:40

ysov a écrit:
Le Boléro de Ravel, je suis plus capable!

Moi c'est tout le contraire ... je peux écouter en boucle sans me lasser mais c'est vrai que je devrais prendre le temps de découvrir d'autres oeuvres de ce compositeur.

Sans doute que mon attachement au Boléro vient du fait que c'est une des premières oeuvres que j'ai entendue en 'direct', accompagnant la choré de Béjart ... il faut dire que j'avais 16 ou 17 ans et que j'étais totalement 'bleue' du danseur : Jorge Donn Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 1055047669 Hehe



Plus sérieusement, c'est un de mes plus beaux souvenirs artistiques !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

Jean

Nombre de messages : 7195
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-06, 19:00

je te comprends...même si je ne l'écoute pas souvent Wink
Revenir en haut Aller en bas
ysov

ysov

Nombre de messages : 428
Age : 57
Date d'inscription : 16/09/2011

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-06, 19:14

Mais moi aussi je peux la comprendre, d'autant plus que ce boléro évoque sa totale propension a danser pour son Donn, ça laisse des traces ça. De plus, ce boléro est tout-de-même accrocheur, du fait probablement qu'il a un caractère de musique classique légère, au point que chez moi, on peut l'entendre dans les salles d'attentes de bureaux, ou bien dans les centres commerciaux et les ascenseurs. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Ravel à son meilleur!   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2012-08-14, 20:26

J'adore ça!




Martin
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2014-06-26, 09:30

Voilà une charmante petite matinée qui a débuté sur le violon de Diego Tosi et Maurice Ravel. Et non, je n'ai pas réécouté le Boléro, c'est une oeuvre que j'écoute rarement de toute façon et de laquelle je ne suis pas gaga mais que j'aime bien malgré tout, c'est-à-dire que je suis quand même capable de le réécouter et d'éprouver un certain plaisir. Ce que j'ai écouté, ce matin, sont des pièces avec violon solo de Ravel qui me tiennent bien plus à coeur; Tzigane pour violon, orchestre à cordes et harpe, un délice, une perle, un diamant!!!! Il y a aussi cette Sonate pour violon et piano, superbe dans ses trois mouvements, d'une belle inspiration. J'aime aussi beaucoup Kaddisch pour violon et orchestre et la Sonate Posthume pour violon et piano. Il n'en demeure pas moins que la délicieuse Berceuse sur le nom de Gabriel Fauré, les  Valses nobles & sentimentales pour violon et piano ainsi que la Vocalise en forme d'Habanera pour violon et orchestre, si elles me touchent déjà moins que les quatre premières citées, notamment Tzigane et Sonate qui sont d'après moi de pures merveilles, ont contribué à me faire passer un très beau moment avec la musique pour violon de Maurice Ravel.  Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 333455 

Tzygane:



Dernière édition par Icare le 2020-05-19, 09:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2014-06-26, 09:53

Beau ! et quelle violoniste ! de Ravel je ne connais(sais) que le Boléro  Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 200256 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2016-10-17, 23:05


Réécoute, ce soir, de la très belle Sonate Posthume pour violon et piano et de la carrément géniale Sonate pour la même formation, de Maurice Ravel par Diego Tosi et Nathalie Juchors. Cette Sonate, sans doute difficile pour les interprètes, est jubilatoire. Je l'aimais déjà beaucoup mais là, ce soir, je pense qu'elle ne m'a jamais autant fait d'effet. Very Happy Eh oui, je revisite sans cesse mes "bonheurs musicaux" et, biensûr, c'est un plaisir à chaque fois renouvelé.
Revenir en haut Aller en bas
nizar



Nombre de messages : 2
Age : 29
Date d'inscription : 01/01/2017

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Maurice Ravel (né 7 mars 1875)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2017-01-01, 14:17

Maurice Ravel, de son nom complet baptême Joseph Maurice Ravel, il est né né à Ciboure le 7 mars 1875, c'est un compositeur français.

Avec son aîné Claude Debussy, Ravel fut la figure la plus influente de la musique française de son époque et le principal représentant du courant dit impressionniste au début du xxe siècle. Son œuvre, modeste en nombre d'opus (quatre-vingt-six œuvres originales, vingt-cinq œuvres orchestrées ou transcrites), est le fruit d'un héritage complexe s'étendant de Couperin et Rameau jusqu'aux couleurs et rythmes du jazz et d'influences multiples dont celle, récurrente, de l'Espagne.

Caractérisée par une grande diversité de genres, la production musicale de Ravel respecte dans son ensemble la tradition classique et s'étale sur une période créatrice de plus de quarante années qui la rendent contemporaine de celles de Fauré et Debussy, mais aussi de Stravinski, Prokofiev, Bartók ou Gershwin

Il est mort à Paris le 28 décembre 1937.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.music-arabe.com
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2017-01-01, 14:43


Nizar, bienvenue, mais avant d'ouvrir un fil sur un compositeur, vérifier par la fenêtre "Rechercher" en haut de la page, qu'il n'existe pas déjà. Ravel est en plus un compositeur très connu des mélomanes. Wink Je fusionne.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2017-01-24, 19:20

Dans mes allées et venues entre le passé et le présent, il y a des grands bonds en arrière ou en avant, des grands-écarts, comme ce fut par exemple le cas lorsque je suis passé de Poul Ruders à Henry Purcell. Cette fois, il s'agira d'un bond dans le temps plus petit puisque je suis passé de Maurice Ravel à Lalo Schifrin. A cette occasion, j'ai écouté, de Ravel, ses Valses nobles et sentimentales pour piano seul - jusqu'ici je n'en connaissais que deux extraits pour violon et piano par Diego Tosi et Nathalie Juchors - et la Sonatine, toutes les deux interprétées par Alicia de Larrocha. Je ne connaissais pas encore cette "Sonatine" que j'ai en complément des concertos pour piano. C'est d'ailleurs l'oeuvre que j'ai préférée. Dans les "Valses", ce sont les moments les plus doux et rêveurs qui m'ont plu. La Sonatine me semble plus encore dans cet esprit-là. Tenez! C'est exactement le style de musique pour piano qui peut m'inspirer une poésie. Very Happy Quant à la filiation avec Lalo Schifrin? Ces deux compositions m'ont conduit à son Trio pour piano, violon et violoncelle; Hommage à Ravel (1995). J'en parle sur le bon fil. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2020-05-18, 23:24

En 1914, Jacques Rouché, alors directeur de l’Opéra de Paris, commande un livret à Colette, célèbre écrivain, qui s'en acquittera durant l'année 1916. Maurice Ravel est très vite pressenti pour en écrire la musique, mais il faut dire qu'au départ il manifesta peu d'enthousiasme pour ce projet alors intitulé Ballet pour ma fille. Après de nombreuses discussions entre Colette et Maurice Ravel, le projet commença progressivement à prendre figure, néanmoins, la progression se fit à vitesse d'escargot. Ce ne fut qu’en 1924 que le compositeur se plongea corps et âme dans la composition de l’œuvre, en acheva l'écriture seulement cinq jours avant la création qui n’eut d'ailleurs pas lieu à l’Opéra de Paris comme prévu au départ, mais à Monte-Carlo, où L’Enfant et les sortilèges rencontra un réel succès. L’œuvre sera reprise l’année suivante à l’Opéra Comique de Paris.

Une bien belle "Fantaisie Lyrique" que j'ai presque redécouverte ce soir. J'étais sans doute resté un peu trop longtemps sans la réécouter. Je lui trouve un lien poétiquement fort avec la nature, la forêt, les oiseaux. Il est d'ailleurs question de beaucoup d'animaux; le chat, la chouette, la rainette qui pour celles et ceux qui l'ignorent est une grenouille, le rossignol, la chauve-souris, la libellule et l'écureuil. C'est certes chanté en français par:
Pamela Helen Stephen,
Anne Marie Owens qui sont deux mezzos-sopranos,
David Wilson Johnson, baryton,
Juanita Lascarro, soprano,
Mark Tucker, ténor,
Jacqueline Miura, soprano,
Elizabeth Futral, soprano colorature,
Mary Plazas, soprano,
Robert Lloyd, basse
et Rinat Shaham, mezzo-soprano.
Au début de l'écoute, j'ai essayé de faire attention aux paroles, mais au fur et mesure que j'avançais dans l'oeuvre, les mots m'échappèrent au profit des chants et des couleurs "naturalistiques" de l'orchestre. La direction du "New London Children's Choir", "London Symphony Chorus" et "London Symphony Orchestra" est assumée par André Previn. Avec le même orchestre, il m'offre une très bonne interprétation de sa musique de ballet; Ma Mère l'Oye. Il existe, d'après ce que j'ai pu lire, trois versions principales de cette composition: la première qui est à l'origine de l'œuvre a été écrite pour piano à quatre mains dans un délai qui se situerait entre 1908 et 1910. La deuxième version est une partition pour orchestre symphonique de 1911 qui s'inscrit dans la plus pure tradition des orchestrations "raveliennes", et la troisième et dernière est encore plus étoffée, répondant à une adaptation pour ballet, sur une chorégraphie de Jane Hugard (1912). La version d'André Previn est sans doute proche de celle-ci. Un jour, j'écouterai probablement la version pour piano à quatre mains.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2020-05-19, 15:49


C'est toujours un immense plaisir de retrouver le Concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel, dans ce cas précis par Alicia de Larrocha et le "Saint-Louis Symphony Orchestra" sous la direction de Leonard Slatkin. Je cite cette interprétation parce que c'est celle par laquelle j'ai découvert cette oeuvre, avec laquelle j'ai complètement fondu d'émotion sur le second mouvement et sur laquelle j'aime revenir à chaque fois que je souhaite la réécouter. Bien sûr, il est fort probable qu'un jour j'y revienne avec un autre pianiste, un autre orchestre et un autre chef. Il y a un temps pour tout et, pour le moment, je me satisfais pleinement de cette interprétation par laquelle j'approfondis ma connaissance du concerto. Comme lors des approches précédentes, je me suis délecté de ses orchestrations, de ses exubérances: que ce soit dans l'"Allegramente" ou le "Presto" final, ils me paraissent, hormis une évidente fantaisie, si inventifs, si colorés, si expressionnistes...et pourtant, l'"Adagio assai" qui, dans la forme et le fond, contraste fortement avec les mouvements extrêmes, déploie dans un dépouillement raffiné une musique de toute beauté qui m'est particulièrement émouvante. Par la même interprète, j'ai réécouté sa gracieuse et élégante Sonatine, elle aussi en trois mouvements, qui, lors de sa création sous les doigts de Gabriel Grovlez au début du siècle dernier, n'avait apparemment pas obtenu un accueil chaleureux du public parisien.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty2020-05-19, 19:30


Pour la petite histoire, Paul Wittgenstein, qui fut paraît-il un personnage aussi susceptible et méfiant que son frère cadet, le philosophe Ludwig Wittgenstein, commanda à Maurice Ravel le Concerto pour main gauche après avoir perdu son bras droit au combat pendant la Première Guerre Mondiale. Durant deux décennies, il sollicita les plus prestigieux compositeurs de l'époque, dont Richard Strauss, Franz Schmidt, Erich Wolfgang Korngold, Sergei Prokofiev, Benjamin Britten. De nombreuses oeuvres concertantes et pièces pour piano solo répondant à cette particularité ont vu le jour. Or, Paul Wittgenstein ne fut pas toujours comblé par les résultats qui lui furent dédiés. D'après ce que j'ai pu lire, il n'interpréta jamais le concerto (le Quatrième) de Prokofiev pour lequel il n'avait apparemment aucune affinité, et n'était pas entièrement convaincu par celui de Ravel...Peu importe ce qu'en pensait ce Paul Wittgenstein en son temps, si les rugissements orchestraux de la partie introductive, avant l'entrée du piano, ne m'interpellent pas particulièrement, tout se transforme sur une magnifique cadence à partir de 8'40" environ. Il y a alors un passage que je trouve original et absolument savoureux dans sa construction. Toujours par Alicia de Larrocha et le "Saint-Louis Symphony Orchestra" sous la direction de Leonard Slatkin.

<<Les "Valses nobles et sentimentales" furent jouées pour la première fois par leur dédicataire, Louis Aubert, en 1911, à une époque où le public parisien recevait des programmes qui ne donnaient pas le nom des compositeurs. La salle fut invitée à deviner quel était l'auteur de cette oeuvre: une petite majorité visa juste mais les noms les plus divers furent cités; un plaisantin qui devait très bien savoir de qui émanaient les "Valses" suggéra qu'elles avaient été écrites par l'utra-conservateur Théodore Dubois qui fut l'adversaire de Maurice Ravel à l'époque où il était au conservatoire.>> John Wiser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maurice Ravel (1875-1937)   Maurice Ravel (1875-1937) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maurice Ravel (1875-1937)
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: