Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Autour des trios pour violon, violoncelle et piano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17750
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Sam 6 Jan - 11:28

Icare a écrit:
Pour en revenir au "HOB.XV:37", j'aime aussi beaucoup le troisième mouvement, pas autant que le premier qui est très développé dans sa beauté, mais il m'a touché. Et, mes amis, restez surtout bien assis derrière vos claviers: un miracle s'est produit, il s'agit d'un menuet!! Shocked Honnêtement, je n'avais pas vraiment fait attention aux titres des mouvements avant l'écoute. Tout arrive, mes amis, tout arrive! Icare n'en croit pas ses ailes!

Attention à tes ailes, faut surtout pas les brûler, tu connais la légende Hehe

Icare qui apprécie un menuet de Haydn, c'est une révolution Very Happy

Il semble que nous ayons le même enregistrement, par le Beaux-Arts Trio chez Philips (et j'ai aussi une autre intégrale par les Van Swieten).

L'ordre des enregistrements est chronologique et suit le catalogue établi par Robbins Landon, ce grand spécialiste de Haydn. Donc Hob.XV.37 est le premier de la série, XV.C1 le n° 2, etc. pour finir au XV.29 qui est le n° 45.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Sam 6 Jan - 12:05


Merci pour cette précision, Joachim. Je n'ai pas encore décortiqué le commentaire à l'intérieur du fascicule qui est en anglais et en allemand. Je suis devenu un peu paresseux en lecture dès que ce n'est pas écrit en français. Je vais tâcher d'y remédier. Benoît avait évoqué le caractère ludique et joyeux qui se retrouve souvent dans la musique de Joseph Haydn et, effectivement, le voilà abordé de bien belle façon dans l'"Allegro" qui ouvre le trio Hob.XIV:6/XVI:6 in G major. Les deux autres mouvements sont un "Adagio" et un "Menuetto". Même esprit, même humeur, une humeur qui se communique avec méthode et rigueur, un esprit ludique et contagieux. Ce qui en ressort surtout, c'est un fort sentiment de bien-être qui m'a envahi tout le corps et l'esprit. Ce Trio m'a rendu heureux et m'a beaucoup accaparé, plus que le suivant qui se compose de cinq morceaux, dont le plus ludique est aussi le plus court, le tout dernier. Le Trio s'intitule Hob.XV:39 in F major et comme les précédents, a été enregistré en 1978. Les mouvements sont plutôt courts, à peine plus de deux minutes chacun, seul le "Menuetto" dépasse les trois minutes alors que le "Scherzo" final n'atteint même pas une minute. Il m'a semblé, lors de cette première écoute, y entendre plus d'intériorité que dans le précédent, un trio plus discret, plus modeste dans ce qu'il véhicule que le suivant, le Hob.XV:1 in G minor, le premier trio en mineur de cette série de cinq que contient ce premier volet. Il se divise en trois mouvements; "Moderato/Menuet/presto". Ce trio-là est particulièrement énergique, vigoureux et rigoureux, une énergie qui se communique aisément et a maintenu à bonne hauteur mon enthousiasme. De cette première série de cinq et de cette première écoute, je note une préférence pour le Hob.XV:37 in F major, suivi de près par le Hob.XIV:6/XVI:6 in G major. Bien sûr, au fil du temps et des futures écoutes, il me sera intéressant d'observer une éventuelle évolution de mes préférences actuelles ou une confirmation de celles-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Speach/Davies   Sam 6 Jan - 17:57


On va dire que j'ai changé d'air tout en restant évidemment dans le trio. J'ai fait une petite entorse au thème de ce fil car le trio que je viens de réécouter, s"il maintient le piano et le violoncelle, il remplace le violon par l'alto. Je pense de toute façon que les trios pour piano, alto et violoncelle sont rares et que celui-ci aurait très bien pu être interprété par un violon. Il s'intitule Trio des Trois III et, tout comme celui d'Alfred Schnittke, il date de 1992. Il a été composé par Bernadette Speach (b.1948). Il est le troisième d'une trilogie, le premier ayant été composé pour violon, piano et percussion et le second pour flûte, alto et harpe. Dans ce troisième opus, le son de l'alto se confond parfois avec celui du violon. L'oeuvre est plutôt courte, n'atteignant pas les onze minutes et est interprétée par Lois Martin à l'alto, David Heiss au violoncelle et Anthony de Mare au piano. Ce Trio, question style et ambiance, tranche avec ceux de Joseph Haydn. Fort mélancolique et de tempérament rêveur, il berce les feuilles jaunes qui se décrochent des arbres, lisse le miroir de l'eau, peut suggérer un spleen ou un moment de repli sur soi...la solitude pèse un peu sur cette musique qui me laisse finalement une impression sympathique mais assez tiède. Je change carrément de ton avec Silhouettes - Piano Trio n°1 de Victor Davies, en quatre mouvements, "Night Shadows/Perfume Bottles/Tango 55/City Lights" et interprété par Arthur Poison au violon, Melinda Coffey au piano et Ian Hampton au violoncelle. D'une certaine manière, on trouve dans ces "Silhouettes" de Victor Davies l'entrain et un caractère ludique, ce qui en fait une musique souvent optimiste comme chez Haydn, mais dans un style qui n'est bien évidemment pas du tout le même, cela va sans dire. Le premier mouvement est mû par la percussion sourde du piano. Le compositeur opta pour un idiome à base de jazz afin d'illustrer la vie nocturne des villes, et nous imaginons aisément que Victor Davies et Joseph Haydn ont connu des villes très différentes, que le second n'a par exemple pas connu la révolution industrielle ni le jazz. J'ai toujours été amoureux de la mélodie qui illumine le second mouvement...je devrais dire "qui parfume le second mouvement". Certes, la réponse est dans le titre, "Perfume Bottles", seulement je n'aurais jamais deviné la source d'inspiration: le violoncelliste du Trio qui collectionne les bouteilles de parfum. Le troisième mouvement est un tango qui reprend un thème mélodique qu'il avait initialement composé pour un film intitulé Latitude 55. N'empêche que ce tango ne me fera pas déchirer mon pantalon. En fait, il ne déchire rien. Je n'ai même pas été séduit par les accents latins du violon, en écho à l'héritage brésilien du violoniste. Le quatrième et dernier mouvement commence assez bien puis prend un caractère chaplinesque par la suite qui me plait moins.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Sam 6 Jan - 22:53

Ce soir, en deux fois, j'ai écouté les six Trios de Joseph Haydn qui constituent le second volet, tout d'abord Hob.XV:40 in F major/Hob.XV:41 in G major/Hob.XV:35 in A major puis Hob.XV:34 in E major/Hob.XV:36 in E flat major/Hob.XV:38 in E flat major. Bien entendu, par les mêmes interprètes! Je les trouve vraiment excellents même si mon jugement personnel est limité sur ce point par rapport à ceux qui connaissent plusieurs interprétations de ces trios et sont tentés de les comparer, d'émettre certaines préférences. Je n'en suis pas là et, pour être honnête, je pense que je n'en serai jamais là, ayant déjà beaucoup à faire à approfondir ces oeuvres par le "Beaux Arts Trio". C'est une Intégrale avec des heures de musique, 44 Trios en tout! Les approfondir, c'est-à-dire les réécouter et les réécouter, me prendra du temps. De cette nouvelle série d'écoute, j'ai retenu l'élégance et le caractère chaleureux du premier, le "HOB.XV:40", en trois mouvements mais sans que quelque-chose ne retienne vraiment mon attention. Pas surpris par rapport au meilleur de la première série de cinq. Le "quelque-chose" qui va davantage marquer l'écoute arrive avec le "Menuet" et l'"Adagio" du "HOB.XV:41", trio qui se compose de quatre mouvements. Ce sont les deux centraux que je trouve particulièrement beaux et touchants. Pour la seconde fois un menuet me touche et ce n'est pas fini. "HOB.XV:35" me plait surtout par son "Capriccio: Allegretto" (premier mouvement) avec un magnifique jeu de piano qui m'a évoqué, dans son mouvement, J. S. Bach. Le "Menuet" et le "Finale: Allegro" qui suivent me touchent moins. L'excellence revient avec l'"Allegro moderato" du "HOB.XV:34" que je trouve, tout comme le premier mouvement du "HOB.XV:37", d'une grande féminité. C'est de cette façon que je le ressens. Toutefois, le morceau qui m'a le plus interpellé est encore un menuet - l'ironie du sort! C'est le mouvement central. Il commence même banalement, sur la cadence typique du menuet. Je me suis même dit que si ça dure quatre minutes sur ce ton-là, ça ne va pas être très joyeux pour moi! Hehe En réalité, c'est un morceau construit en ABA, et la partie centrale à laquelle je ne m'attendais pas du tout est superbe. Ce n'est plus le piano qui est le centre d'intérêt, mais le violoncelle, dessinant dans un fil presque continu de mélancolie, une délicieuse mélodie étirée à son maximum. La cadence du début reviendra et interrompra ce merveilleux moment d'émotion. De belles choses caractérisent le "HOB.XV:36", seulement j'avoue ne plus savoir trop quoi ni trop dans quel mouvement - je me souviens de jolis effets de piano: il a souffert de l'impacte qu'eut sur moi le précédent, avec son menuet "trompeur"...Le prochain moment qui retiendra toute mon attention est le "Menuet", mouvement médium du "HOB.XV:38". Encore un menuet! Voilà où j'en suis; neuf ans à fréquenter ce forum et maintenant je craque sur les menuets de Haydn! Pfff! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Schifrin   Dim 7 Jan - 18:40

La réécoute du Trio pour piano, violon et violoncelle, Hommage à Ravel (1995) du compositeur argentin Lalo Schifrin qui, évidemment, me fut incontournable, m'a révélé, pour la énième fois, une oeuvre tonale forte par la qualité de ses thèmes, la force émotionnelle de son récit. Tous ceux qui connaissent bien sa musique savent que Lalo Schifrin a toujours été influencé par la musique française, par Claude Debussy, mais peut-être plus encore par Maurice Ravel. Ce trio qui lui rend d'ailleurs un bien bel hommage subit son influence de plein fouet et cela même si la personnalité de son auteur transpire de chaque mesure. Schifrin n'a visiblement pas essayé une quelconque imitation du style de Ravel. Il fut davantage dans la perspective un peu délicate il est vrai, d'imaginer ce qui aurait pu éventuellement affecter le compositeur français s'il avait encore vécu et composé en 1995...Toujours est-il que le "Piano Trio" de Lalo Schifrin conjugue avec talent et maîtrise, en quatre mouvements, certains éléments de jazz, d'impressionnisme français, gammes moyen-orientales, rythmes de danses africaines et sud-américaines, créant ainsi une oeuvre métissée aux sonorités parfois particulières, et ponctuées, comme dans le premier mouvement, par une esquisse mélodique pouvant provenir d'un tango argentin. Je réécris plus ou moins la même chose que ce que j'avais déjà écrit sur le fil du compositeur, sans doute parce que la réécoute ne m'a rien inspiré de différent. L'une des grandes qualités, selon moi, de sa musique apparaît dès le premier mouvement, celui qui s'intitule "Introduction", par une construction mélodique intense et passionnée qui semble s'extraire d'un tango argentin dont la sève romantique y est chahutée avec vigueur et dextérité. Dès ce premier mouvement, je sais en quelle eau je navigue et pourrais difficilement me tromper d'auteur. Si l'"Elégie" du troisième mouvement captive aisément l'attention, je nourris toujours la même préférence pour le génial quatrième et dernier mouvement. Si "schifrinien" avec ça! Au début, pour qui connaît Lalo Schifrin au travers de ses génériques pour séries télévisées au succès planétaire, sera sans doute un peu dérouté par cette musique de chambre qui lui paraîtra si différente, plus âpre et difficile d'accès en comparaison, mais pour un plus grand connaisseur qui est allé plus loin dans son oeuvre, découvrant ainsi les diverses facettes du maître argentin, il identifiera très vite ses constructions mélodiques, son goût pour les rythmes chiadés et métissés, son sens du lyrisme: c'est déjà vrai dans l'Introduction et le quatrième mouvement, plus que les précédents, m'évoque complètement Schifrin, dans toute sa splendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 7 Jan - 19:29

J'ai l'intégrale des trios de Haydn dans la même version que Kristian Trio Van Sweiten...très belle interprétation; mais actuellement je viserais le "Beau Art Trio", à cause du piano! Wink En fait le trio Van Swieten joue sur instruments anciens ,ce qui en général ne me gène aucunement...Sauf maintenant pour le "pianoforte" à la place du piano...A une époque (qui devient lointaine!) toujours titillé par la curiosité, j'appréciais pas mal le pianoforte qui a évidemment une couleur différente du piano (sans le préférer!!). Mais maintenant je trouve en fait que le pianoforte est un piano "moderne" avec un son "étouffé"...et j'y trouve plus un "manque" qu'une différence intéressante! Wink

Mais ce n'est pas la raison pour laquelle j'ai quelque peu, voire beaucoup, délaissé ces trios (alors que c'est depuis longtemps la forme ou formule qui me plait le plus en musique de chambre!!...mais bizarrement , contrairement à toi Icare (tout arrive!! Very Happy ), à l'époque j'étais assez "accro" aux quatuors de Haydn dont je ne suis pas loin d'avoir l'intégrale....Et ses trios en général, me touchaient nettement moins Embarassed

Une occasion de constater que là aussi j'ai changé et découvre bien des joies à leurs écoutes en suivant ton cheminement Icare!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17750
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 7 Jan - 19:41

Pour moi aussi, ces interprétations sur instruments anciens me plaisent moins que celles sur instruments modernes (ou semi-modernes, les instruments de l'époque romantique par exemple).

Alors, comme toi je préfère l'interprétation du Beaux-Arts Trio à celle des Van Swieten (j'ai les deux intégrales).

Si on me demande de choisir absolument, j'ai quand même une préférence pour les quatuors à cordes que pour les trios...quoique je les aime beaucoup aussi, mais les quatuors ont tout de même un plus (pour moi bien sûr).


Icare, si tu veux voir les analyses des trios sur le forum Haydn, je te donne le lien (pas besoin de t'inscrire).

http://haydn.aforumfree.com/f13-trios-pour-piano-violon-et-violoncelle



Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 7 Jan - 19:51

Jean a écrit:
J'ai l'intégrale des trios de Haydn dans la même version que Kristian Trio Van Sweiten...très belle interprétation; mais actuellement je viserais le "Beau Art Trio", à cause du piano! Wink En fait le trio Van Swieten  joue sur instruments anciens ,ce qui en général ne me gène aucunement...Sauf maintenant pour le "pianoforte" à la place du piano...A une époque (qui devient lointaine!) toujours titillé par la curiosité, j'appréciais pas mal le pianoforte qui a évidemment une couleur différente du piano (sans le préférer!!). Mais maintenant je trouve en fait que le pianoforte est un piano "moderne" avec un son "étouffé"...et j'y trouve plus un "manque" qu'une différence intéressante! Wink

Merci de ces renseignements très intéressants, Jean !  Mains

Personnellement, je n'ai aucune préférence en la matière, pour la bonne raison que je ne connais qu'une seule interprétation, celle des Van Swieten. Et la raison en est très simple : je ne connnnaissais absolument pas les trios de Haydn. Je connaissais quelques-uns de ses quatuors et quintettes, que j'appréciais assez, mais que je trouvais très souvent « descriptifs », avec des tas de qualités, mais ils ne parlaient pas particulièrement à mon petit cœur.

Puis, un jour, sur Ron, un intervenant (Piero) a fait un éloge appuyé des trios de Haydn, les louant comme encore supérieurs aux trios de Mozart. Aussitôt, ma curiosité en a été fort piquée, et ce d'autant plus que je tenais – et tiens toujours – ledit Piero en haute estime, partageant ses goûts et ses opinions sur beaucoup de choses. Je suis donc allé sur YouTube écouter le XV-14 (je crois) qu'il m'avait indiqué, et suis tombé en ravissement.  

Et il s'est trouvé que c'était l'interprétation des Van Swieten ! C'est donc celle que j'ai achetée. Maintenant, si le Beaux Arts trio est mieux, tant mieux pour tout le monde ! Je vais essayer d'en écouter un ou deux, histoire de me réétalonner l'oreille.

J'avais acheté deux CD des trios en Angleterre par le trio Florestan, un peu au hasard. Ce n'est pas mal, mais sans plus. Van Swieten est nettement meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Schuller/Shapiro   Dim 7 Jan - 23:29

Personnellement, j'aime beaucoup l'interprétation par le "Beaux Arts Trio" des Trios de Joseph Haydn, heureusement, soit dit en passant car j'ai pris une intégrale!  Hehe Je trouve vraiment que le piano de Menahem Pressler est excellent. Mon jugement personnel ne souffre d'aucun modèle de comparaison et je ne doute pas que les versions sur instruments anciens de Van Swieten soient également de très bonne facture, même si, comme Jean, j'ai tendance à préférer le piano moderne au pianoforte. Toutefois, je tenterai une ou deux écoutes des trios que je préfère dans cette formation instrumentale afin d'en apprécier la différence et le charme. Pourrais-je en sortir fasciné, je ne prendrai pas une autre intégrale des Trios de Haydn: une me suffit. Very Happy  

Ce soir, je me suis plongé dans l'ambiance de deux trios contemporains. Le premier date de 1984 et fut composé par Gunther Schuller et le second de 1992, fut composé par Gerald M. Shapiro. Je ne suis pas toujours très "fan" de toutes les oeuvres de Gunther Schuller, mais, en dehors d'une troisième symphonie pour grand orchestre à vents que je considère comme un chef-d'oeuvre, son Trio pour piano, violon et violoncelle est juste derrière dans mon classement préférentiel. Avec son Piano Trio, interprété par le "Eaken Piano Trio", Gunther Schuller produit une oeuvre subtile et délicate d'un grand raffinement dans le style. Qu'il s'agisse du premier mouvement, de l'Adagio ou de "Whit Swing", troisième et dernier mouvement, ce Trio fait merveille par la finesse de ses idées et l'intelligence avec laquelle celles-ci ont été développées. Dans le premier mouvement, on notera par deux fois un emploi très séduisant du violon dans l'aigu, proche du sifflé humain. L'adagio est une perle d'impressionnisme et le swing qui suit ne manque ni de rythme ni de saveur, ni même d'une certaine singularité. Malgré cet engouement, j'ai toujours privilégié ceux, respectifs, de Lalo Schifrin et Gerald M. Shapiro, entre lesquels il est en sandwich...peut-être à tort car je le trouve même supérieur à celui de Shapiro qui se compose de quatre mouvements. Non pas que celui-ci manque d'attrait ni forcément d'idée, disons que c'est une écriture moins chiadée et moins subtile, qu'il s'écoute comme une très jolie musique de film pleine d'entrain et de romantisme.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 8 Jan - 0:55

Icare a écrit:
Pourrais-je en sortir fasciné, je ne prendrai pas une autre intégrale des Trios de Haydn: une me suffit. Very Happy  

Inutile en effet, d'autant que l'interprétation Van Swieten se trouve facilement sur YouTube.

Je te conseille surtout de l'écouter dans les mouvements lents (XV 14, par exemple), où elle est particulièrement belle   .
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 8 Jan - 17:48

Merci à vous Messieurs. Voilà une lecture de vos longs messages (pas eu le temps ce week-end) et des écoutes des trios de Haydn en perspective pour moi....! Trios que je connais fort mal, contrairement aux quatuors dont j'ai une très belle version par Mosaïque et que j'écoute fréquemment... Je vais prendre vos infos Youtube..
J'ai une tendresse particulière pour les trios de Mozart et ceux de Schubert si connus, mais peut-être que Haydn va venir bousculer mes chouchous..  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 8 Jan - 18:50

Anouchka a écrit:
J'ai une tendresse particulière pour les trios de Mozart et ceux de Schubert si connus, mais peut-être que Haydn va venir bousculer mes chouchous..  Very Happy

Peut être pas à ce point là!! Wink ...mais à chacun ses chouchous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 8 Jan - 23:30

Les Trios de Schubert sont des monuments du genre et c'est mon écoute de demain. Aujourd'hui, j'ai écouté, découvert, six nouveaux Trios pour piano, violon et violoncelle de Joseph Haydn; Hob.XV:f1 in F minor/Hob.deest in D major/Hob.XIV:C1 in C major/Hob.XV:2 in F major/Hob.XV:5 in G major/Hob.XV:6 in F major, toujours évidemment par le "Beaux Arts Trio". Peut-être pas rencontré les meilleures émotions sur ce volume 3, encore que le piano de l'"Allegro moderato" du "HOB.XV:f1" est superbe ainsi que le "Tempo di menuetto" du "HOB.XV:6" qui n'a que deux mouvements, est également magnifique. En réalité, les deux extraits musicaux qui me plaisent le plus sont le premier et le dernier du disque. Entre ces deux points culminants, il y a du style, de bons moments, de l'élégance, parfois un jeu moins "prévisible" des trois instruments; je pense notamment aux dernières mesures de l'"Allegro molto - Andante" - la partie plutôt brève qui doit correspondre à l'"Andante" d'un trio très court, "HOB. deest". Le jeu piano, violoncelle et violon m'est ludique et insolite à ce moment-là...Pas d'extase en vue mais amusé, séduit. Il y a un autre moment qui m'a beaucoup plus, un peu de la même façon que le "Tempo di menuetto" - juste un cran ou deux en dessous - mais je ne me souviens plus s"il s'agit de l'"Adagio non tanto" du "HOB.XV:5" ou du "Finale: Adagio con variazioni" du "HOB.XV:2". De futures écoutes auront pour rôle d'affûter ces premières impressions et de me faire profiter le plus souvent possible de ce beau cadeau que je me suis offert. Jusqu'à présent, je me rends compte que je suis surtout réceptif aux mêmes situations musicales qui se reproduisent d'un trio à un autre, pouvant m'apparaître "transcendées" sur certains d'entre eux et plus "routinières" sur d'autres, ce qui est assez caractéristique, au fond, des compositeurs très prolifiques. Je n'y vois pas d'inconvénient car les compositeurs qui m'impressionnent le plus sont tous auteurs d'un immense corpus. Les moments qui me surprennent par une combinaison sonore moins orthodoxe sont plus rares, c'est arrivé par un menuet qu'il a détourné au profit d'un violoncelle inattendu - j'en parle plus haut - et dans le développement de l'"Allegro molto - Andante" ("HOB. deest") qui aboutit sur quelque-chose qui m'a amusé. J'ai pu remarquer aussi, que sur les 18 Trios que je connais désormais de Haydn, je ne suis pas seulement touché par des mouvements lents, mais peux l'être aussi par des allégros. Encore une fois, je suis très sensible au touché de piano dans cette interprétation.


Dernière édition par Icare le Mar 9 Jan - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 0:29

Icare a écrit:
Les Trios de Schubert sont des monuments du genre et c'est mon écoute de demain


Je "débranche" d'un hommage à France Gall sur la 3 (très réussi) pour aller vous lire. 

Ces trios de Schubert sont des chefs d'oeuvre absolus à mon avis, tous, dans tous les sens du terme, et pour tous les différents mouvements des trios. Tout est mesuré, pesé, à l'aune d'une composition dans la lignée du classique, mais...  "la magie Schubert", "la poésie musicale Schubert", opère, cela devient d'un romantisme qui vous attire comme une sirène pour Ulysse :  On n'y résiste pas ! (C'est comme ce que j'éprouve pour certaines oeuvres de Liszt -cf. "les années de pélerinage"-..) : Ce n'est pas un raz-de-marée, Schubert..., mais c'est une source de montagne, l'éclat d'un soleil matinal, ses rayons à travers une forêt... Tout est en douceur, mais une "folle douceur", une puissance émotive d'une tendresse incroyable : Comme un éclat de l'amour qui vous frappe en plein coeur, et que dans sa courte vie, il a su si bien traduire dans sa musique.... 
Ces trios font partie des oeuvres que je mets en boucle pour me rendre heureuse, m'apaiser, ou bien chantonner... .Le violoncelle y est admirable.. 
Bonne écoute, cher ami...  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 9:58

Les trios de Schubert , et de Beethoven sont des chefs-d' oeuvre absolus qui , à mon avis , appartiennent à un tout autre univers que ceux de Haydn, déjà par leur époque et l' équilibre entre les 3 instruments, leurs dimensions; ils ne peuvent donc pas être comparés, ce qui ne veut pas dire qu' on ne peut pas prendre du plaisir à écouter ET les uns ET les autres.

Icare semble aborder désormais les trios de la maturité de Haydn , à partir du N°18 Hob.XV15 (1784); il faut le croire sur paroles, l' intégrale des BeauxArts  Trio est une source constante de joie ; c' est superbe et le toucher de M. Pressler est magnifique; leur sonorité rehausse les tout premiers trios de jeunesse ( que Icare a déjà écoutés) de Haydn, qui n' en demandent peut-être pas tant mais comment ne pas succomber devant tant d' intelligence musicale, de musicalité et de beauté sonore.

Pour une approche plus philologique de ces premiers trios , avec une interprétation au clavecin, logique pour ces années 1755-1760 ( curieusement rarement choisi au profit du pianoforte ), je recommande l' écoute de Bob van Asperen , Jaap Schröder et Wouter Möller , ce qui donne un tout autre éclairage à ces oeuvres du jeune Haydn.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 13:03

Je suis tout simplement la chronologie de mon coffret. J'ai fini d'écouter le troisième cd.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Schubert   Mar 9 Jan - 15:09

Si j'aime alterner les trios de Haydn avec d'autres trios de compositeurs très différents et ayant brillé à d'autres époques, tel que, par exemple, Schubert ou Schifrin, ce n'est bien sûr pas dans un but de faire des comparaisons ou des jugements de valeur. C'est juste une manière pour moi de varier les styles, et puis j'ai toujours aimé cette idée, sans doute très personnelle, de jongler entre les époques et les genres. Je ne souhaitais surtout pas écouter l'intégrale des trios de Haydn d'un bloc. Aujourd'hui, j'ai réécouté le Trio n°1 et Sonatensatz de Franz Schubert. Voilà, ci-dessous, ce que j'avais déjà écrit à deux reprises:

Frank Braley au piano, Renaud Capuçon au violon et Gautier Capuçon au violoncelle, m'ont emmené avec talent dans la musique de Schubert, conjuguant l'élégance à un romantisme teinté de mélancolie, avec le Trio n°1 en Si bémol majeur D898 et la Sonatensatz en Mi bémol majeur D28. J'ai peu de mots pour décrire le plaisir certes relatif que m'ont procuré ces deux compositions si ce n'est que j'aime toujours autant le style de ce compositeur, une certaine nonchalance, élégance, délicatesse, une musique qui, d'un point-de-vue onirique, marie les couleurs du printemps à celles de l'automne, les couleurs de la joie à celles de la mélancolie. Beau moment musical en tout cas même si l'émotion ne fut pas totale.

**********************************************

Beau moment musical renouvelé, sauf que, cette fois, du Trio n°1, un mouvement s'est détaché du lot; le second "Andante un poco mosso"...Je l'avais certes déjà remarqué dès la première écoute, mais là j'ai été complètement séduit par son thème principal et la manière dont il est développé. Elégance et beauté, le romantisme chez Schubert, c'est quand même quelque chose! Et, que ce soit dans le premier Trio et la Sonatensatz, j'adore plus particulièrement le jeu très velouté du piano par Frank Braley. Lors de cette nouvelle écoute, mon attention s'est beaucoup portée sur le piano, moins sur les cordes. Il m'a envoûté.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 21:11

Icare a écrit:
J'ai peu de mots pour décrire le plaisir certes relatif que m'ont procuré ces deux compositions

J'espère que "le plaisir certes relatif" sera devenu une sorte de "certitude musicale", mais chacun ses goûts , et surtout !!, suivant l'air du temps.
Je connais parfaitement la version Capuçon-Bradley, mais il y a encore mieux.... Nous en reparlerons.. 
Sur Schubert, effectivement Benoît, les instruments sont très équilibrés, comme tout simplement l'écriture de Schubert l'est, même s'il nous envole dans son écriture mélodique "vers autre chose"... Mais il me semble que le violoncelle reste quand même "la star", il faudrait que je ré-écoute tout pour le dire vraiment, pourquoi pas ma ré-écoute ce soir !  Laughing


Dernière édition par Anouchka le Mar 9 Jan - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 21:18

Icare a écrit:
Elégance et beauté, le romantisme chez Schubert, c'est quand même quelque chose!

Oui, c'est tout simplement génial ! Car on pense qu'il est un petit génie musical "coincé entre Mozart, Haydn et Beethoven" -hélas Ludwig le méprisa, le vilain  Evil or Very Mad-. C'est tout autre chose, Schubert : Un génie parce qu'il a tout appris de ses "mentors", mais il s'en est affranchi avec des envolées lyriques, très personnelles (passant comme Mozart du grave à l'aigu en quelques secondes), créant sa propre poésie musicale, plus libre que Wolfgang certes. (Autres raisons historiques).
Avec son oeuvre, ses Lieder, dont "die Schöne Mühlerin" (la Belle Meunière) que j'adore, ses oeuvres pianistiques, Schubert est "infeffable". 
Comme le sont ces trios-là, justement. J'ai du mal à en parler tellement la poésie musicale m'imprègne, dès le départ (peut-être les andante en particulier, pas sûr..)..  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 22:14

Anouchka a écrit:
Icare a écrit:
J'ai peu de mots pour décrire le plaisir certes relatif que m'ont procuré ces deux compositions

J'espère que "le plaisir certes relatif" sera devenu une sorte de "certitude musicale", mais chacun ses goûts , et surtout !!, suivant l'air du temps.
Je connais parfaitement la version Capuçon-Bradley, mais il y a encore mieux.... Nous en reparlerons..

Concernant le premier "Piano Trio" de Franz Schubert, je suis toujours dans ce "plaisir certes relatif" dans la mesure où c'est surtout le second mouvement qui, à mon oreille, touche à l'exquis. Les trois autres mouvements me plaisent bien quand même - je voue un attachement pour ce trio dans son entièreté - mais à un degré plus moindre. Je ne pense pas que cette impression évoluera beaucoup car je commence à très bien connaître cette oeuvre pour l'avoir déjà écoutée maintes fois.Very Happy Qu'il existe des interprétations qui soient meilleures que celle du trio Braley/Capuçon...pourquoi pas? Ne dit-on pas qu'il y a toujours mieux?Laughing Je me suis rendu compte que peu importe la version que l'on cite, il y aura toujours quelqu'un pour vous dire qu'il y a mieux et c'est comme ça que ses étagères se retrouvent encombrées de plusieurs versions d'une même oeuvre!  Hehe Cette interprétation est de très bonne qualité et je m'en satisferai, même si je n'exclus pas l'idée de le réécouter, plus tard, dans trois semaines, deux mois, un an, un quinquennat..., sur Youtube, dans une autre interprétation. Est-ce qu'elle me fera davantage aimer les trois autres mouvements, autant que le second? C'est toujours possible mais rien n'est moins sûr... Very Happy En revanche, mon éloge est beaucoup plus globale concernant le deuxième "Piano Trio", toujours chez Braley/Capuçon. Là, on touche au chef-d'oeuvre, un chef-d'oeuvre que tout amateur de classique connaît évidemment sur le bout des doigts. Ha! ce formidable second mouvement, cette magnifique mélodie qui retentit dans nos têtes longtemps après l'écoute! Cependant, il ne faudrait surtout pas négliger le premier mouvement ni le troisième ni le dernier qui reprend le fabuleux thème du second. Tout est excellent dans ce Trio - ici, et oui j'en bois chaque note! Le Nocturne en Mi bémol majeur D897 qui complète le cd est également très beau, le tout interprété avec sensibilité par Frank Braley, Renaud & Gautier Capuçon.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 9 Jan - 23:25

Comme toi Icare, j'aime beaucoup le 1er trio de Schubert...mais pour  le deuxième je voudrais inventer un mot encore plus fort que "j'aime"!!!...J'ai très souvent du mal à classer par préférence des œuvres comparable  que j'aime, mais , comme pour Bach chez les compositeurs, il est mon N° 1 de tous les trios....
Et comme pour certaines œuvres (qui sont finalement assez nombreuses!) j'en ai plusieurs versions...mais alors, pas du tout dans le but de toujours trouver "mieux" (même si à l'occasion çà peut aussi arriver!*)...(Cà ne m'empêche pas de comprendre tout à fait qu'on peut se contenter d'une seule version Wink )...
Pour moi je comparerais ce "besoin" d'avoir différents éclairages, ben justement à la joie d'entendre cette œuvre sous un éclairage un peu ou beaucoup différent...un peu comme on peut apprécier de côtoyer un être aimé qui n'a pas toujours exactement les mêmes habits ...

En fait pour moi "LA" meilleure version n'existe pas...


* çà m'est  arrivé il y a déjà 7 ans!!(j'aurai dit 4 ou 5 si je n'avais vérifié!! que le temps passe vite! Wink lorsque j'ai acheté la version de l'oratorio de Noël de Bach par le Dresder Kammerchor et le Gewandhausorchester de Leipzig, dirigé par Riccardo Chailly, avec tous les solistes aussi sublimes que la direction extraordinairement jubilatoire de Chailly avec les critères "baroqueux" de phrasé, de tempo bien que son orchestre ne le soit pas (baroqueux!)!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 18:27

Je comprends parfaitement la démarche qui consiste à s'intéresser à différentes interprétations d'une même oeuvre. Et pour en rester aux trios de Haydn, par exemple, le fait que les premiers d'entre eux bénéficient d'enregistrements au clavecin à la place du piano attise ma curiosité. Sans doute m'apparaîtront dans une autre physionomie...Je ne suis pas totalement fermé à l'idée d'avoir plusieurs interprétations d'une même oeuvre, d'ailleurs, je possède le concerto pour 4 violons de Vivaldi dans deux autres interprétations, une pour 4 pianos et une pour 4 clavecins et chacune de ces versions m'apportent un regard différent sur ce chef-d'oeuvre de Vivaldi repris par Bach. Maintenant, je me restreins dans cette démarche pour des raisons qui sont faciles à comprendre. C'est un choix personnel qui s'explique déjà par le fait que je m'intéresse à plusieurs époques et surtout à plusieurs genres musicaux en dehors du classique, musiques de films, jazz, musiques du monde, une certaine pop...Voilà pourquoi je ne chercherai pas forcément une autre interprétation des Trios de Schubert dans un même instrumentarium à moins d'être totalement subjugué par celle-ci, au point de me rendre fade celle que j'ai. C'est tellement rare que ça arrive! Toujours est-il que ce soir, toujours par le "Beaux Arts Trio", j'ai écouté deux nouveaux Trios de Joseph Haydn, les Hob.XV:7 in D major et Hob.XV:8 in B flat major, tous deux enregistrés en 1976. Le premier des deux se compose de trois mouvements et l'"Andante", au centre, est superbe. c'est un très bon trio dans sa globalité et l'élégance du premier mouvement lui apporte beaucoup de style et d'éclat. Avec le second trio, je retrouve l'"Allegro moderato" et le "Tempo di menuetto". Ce trio est en deux mouvements seulement, et toujours cette classe quasi innée, ce touché de piano irrésistible, d'une insolence à la fois paisible et inébranlable.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 20:31

Je reviendrai sur ton message plus tard Icare, car j'ai si peu de temps en ce moment avec la "rentrée" !
J'ai écouté en fin d'AM la version du trio 2 de Schubert par les frères Capuçon et Braley (youtube bien sûr), et sincèrement, je l'ai trouvée magnifique. 
J'en étais restée à deux autres versions, dans lesquelles on peut trouver le violon plus vibrant , par exemple.
Mais il faut reconnaître que la version que tu possèdes et dont nous parlons est vraiment très belle ! J'y ai trouvé avec plaisir un Braley plus présent que d'habitude, il faut dire que Schubert donne sa pleine mesure au piano AUSSI, et finalement, il ne privilégie aucun instrument non, contrairement à ce que j'avais dit. Probablement parce que le violoncelle me parle tant dans les trios et les quatuors que mon oreille y est plus sensible. Ils sont tous très équilibrés, les trois dont nous parlons !! 
A plus.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 21:54


J'ai écouté, ce soir, pour la première fois, trois autres Trios de Joseph Haydn; Hob.XV:9 in A major/Hob.XV:10 in E flat major et Hob.XV:11 in E flat major. Ces trois Trios se composent de deux mouvements chacun. L'"Adagio" du "HOB.XV:9" qui se déplie sur presque neuf minutes est un pur délice. C'est le seul moment de ces trois trios qui m'a vraiment touché. Je l'ai trouvé d'une beauté insolente; Chaque mesure me captive. J'ai été moins ému par les deux autres trios mais il faut dire que l'"Adagio" du "Hob.XV:9 met la barre très haut. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 23:10

Quand je te vois fondre devant les trios de Haydn, je fonds aussi... :  Icare -qui ne va pas faire fondre ses ailes, loin de là -, va devenir "haydnien", ? comme disait avec malice en d'autres termes Joachim ? On plaisante..
C'est un peu comme quand je dis que j'aime l'atonal japonais ("ah, bon, toi ! ,tu n'as pas peur de te faire du mal ?").
Alors , il faut que je m'y mette, à ces fameux trios !! 
Dans ces cas-là, c'est au feeling : soit j'écouterai et je lirai vos érudits compte-rendus ENSUITE, soit je lirai d'abord avant l'écoute... 
Mon budget est explosé après les fêtes (quatre anniversaires entre le 29 décembre et le 30 janvier en plus de Noël...), mais j'espère les trouver tous sur Youtube ? ...!!  Very Happy

Je constate Icare, que sur les trios de Schubert, comme ceux d'Haydn que tu viens de citer, tu es particulièrement touché par les "andante".En ce qui me concerne pour Schubert, j'aime de façon égale les trois mouvements de ces oeuvres-là, car pour moi, ils forment une sorte de continuité musicale (certes classiquement écrite). Le vibrato chez Schubert des allegros passionnés et interrogatifs, est très intéressant musicalement avant le lâcher prise de la tension pour l'andante. David Oistrakh au violon, sur le trio 2, dans les envolées romantiques, est particulièrement inspiré... (mais Renaud Capuçon aussi ! Wink ).


Dernière édition par Anouchka le Mer 10 Jan - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour des trios pour violon, violoncelle et piano
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: