Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Autour des trios pour violon, violoncelle et piano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 23:11

Icare a écrit:
L'"Adagio" du "HOB.XV:9" qui se déplie sur presque neuf minutes est un pur délice.(...). Je l'ai trouvé d'une beauté insolente; Chaque mesure me captive.

Absolument. Mains Je viens de l'écouter en isolé – je n'ai pas le temps d'écouter en ce moment – et j'ai été moi aussi sous le charme. Je dois dire que, dans l'ensemble, les adagios des trios de Haydn sont remarquables. Dommage qu'il n'y en ait pas davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 23:27

Anouchka a écrit:
Alors , il faut que je m'y mette, à ces fameux trios !! 
     

Anouchka a écrit:
Mon budget est explosé après les fêtes
 

Anouchka a écrit:
(...) mais j'espère les trouver tous sur Youtube ? ...!!  Very Happy

Tu n'as que l'embarras du choix ! Welcome to the club ! En voici un petit échantillon.

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mer 10 Jan - 23:35

Super !! Thanks a lot, dear friend !  Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 14 Jan - 13:04


J'ai écouté, entre hier et aujourd'hui, quatre nouveaux trios du grand Joseph Haydn; Hob.XV:12 in E minor/Hob.XV:13 in C minor/Hob.XV:14 in A flat major/Hob.XV:16 in D major...et toujours par le "Beaux Arts Trio", je suis le fil de mon intégrale. Ces quatre Trios possèdent au moins un moment merveilleux pour moi, ce fameux point culminant que j'évoque souvent, ce moment un peu plus exquis que les autres. Je l'ai trouvé par la voix du violon dans le premier mouvement du "HOB.XV:12". Le plus souvent, c'est le piano de Menahem Pressler qui accompagne le mieux mon émotion, en est le meilleur guide. Mais, plus insolite, cette fois, ce fut un violon (Isidore Cohen) qui sembla se désolidariser plus nettement du violoncelle même si le piano garde une présence très importante. Je ne sais pas si c'est une impression vraiment justifiée ou si c'est mon esprit qui, pour une raison qui a ses mystères, s'est mis à vagabonder avec ce violon devenu plus volatil que d'accoutumée. L'"Andante" qui suit est d'une classe si bien vêtue. "HOB.XV:13" est en deux mouvements et commence sur l'"Andante". Là, c'est le piano qui m'a marqué en priorité, ce qui n'est pas nouveau, la magie opérant souvent avec lui même s"il ne faudrait pas mésestimer l'apport talentueux des deux autres instrumentistes. Mais, dans ce morceau précis, j'ai été particulièrement saisi par le caractère ludique de son jeu (c'est le cas de le dire). Il a eu beaucoup d'effet sur moi...J'utilise par précaution le terme "ludique", or je peux aussi l'interpréter comme une note d'humour. Dans les deux autres trios, "HOB.XV:14" & "HOB.XV:16", ce sont les mouvements centraux qui me touchent le plus, un adagio dans le premier et un "Andantino più tosto allegretto" dans le second.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 14 Jan - 13:28

Icare a écrit:
Dans les deux autres trios, "HOB.XV:14" & "HOB.XV:16", ce sont les mouvements centraux qui me touchent le plus, un adagio dans le premier et un "Andantino più tosto allegretto" dans le second.

Je n'ai pas encore écouté le XV:16, mais l'adagio du XV:14 est en effet une pure merveille  . Le divin Wolfgang lui-même n'a pas fait mieux. Piero, sur son site (qui est aussi celui de l'ami Joachim  Mains ), dit :« L'Adagio en mi majeur est un des morceaux les plus extraordinaires et visionnaires de Haydn. Plutôt que Beethoven, c'est Schubert ou même Brahms que l'on perçoit ici. »

http://haydn.aforumfree.com/t76-trio-n-27-en-la-bemol-majeur-hobxv-14-sublime-adagio?highlight=trio+XV+14

Je partage totalement son point de vue. Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 14 Jan - 20:24

https://www.youtube.com/watch?v=hWzqqE3cAFA
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Dim 14 Jan - 21:56

n'oublions pas les trios de Ferdinand Ries :
voici l'opus 143 dont l'adagio n'a guère à envier à ceux de Haydn....



https://www.youtube.com/watch?v=7HVIVsHhi0w&list=PLoYBvL0giJkZiOuoNiFQZ3RqI8c6E0LDb
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Theodorakis   Dim 14 Jan - 23:27

Avant de retrouver les Trios de Haydn, je me suis remis un trio du vingtième siècle que je n'avais pas réécouté depuis longtemps. Il fut composé en 1947 par Mikis Theodorakis et dédié à Tarsis Apostolidis. Il se constitue de quatre mouvements et est interprété par Haris & Dana Hatzigeorgiou et Vicky Stilianou. Il commence par un adagio qui développe un thème principal que je trouve d'un romantisme étrange. Il reviendra dans une construction inattendue dans le troisième mouvement, l'"Andante mosso". Je suis très attaché à ce thème singulier car, à chaque écoute, j'imagine mon visage collé au carreau d'une fenêtre, l'automne naissant, un long chemin bordés de platanes ou de marronniers se défilant sous le voile soyeux d'une brume immobile. C'est fugace comme image, un cliché poétique certainement, mais un mystère de l'imaginer ainsi sur la même scène mélodique.

<<Le trio, composé en 1947, fut présenté pour la première fois en 1951. Dès 1946, je faisais partie du mouvement clandestin. Mon arrestation eut lieu en 1947, suivie d'une période d'exil sur l'île d'Icaria. C'est à la même époque, alors que j'écrivais le trio, que je composai les préludes pour piano. Je pense avoir suivi la bonne voie à cette période, mais, comme je l'évoquais déjà, je fus arrêté et banni sur Icaria. C'est sur cette île que le Maestro et professeur Georgios Likoudis me demanda de réécrire le trio pour orchestre d'instruments à vent. Les conditions d'exil étant très dures, il était difficile d'envoyer le manuscrit à Myrto, étudiante en médecine habitant à Athènes et qui devint mon épouse plus tard. Myrtho se chargeait de transcrire à l'encre les notes que j'avais écrites au crayon. Cependant, pour des raisons inexplicables pour moi, il fut interdit à Likoudis de faire jouer cette oeuvre par l'orchestre d'Etat. Dans mon livre "Les voies de l'archange", j'ai décrit de manière détaillée les conditions dans lesquelles je vivais à l'époque, en montrant comment ont évolué mes compositions pendant tous les événements politiques que connut mon pays natal. Quoi qu'il en soit, le trio est tombé dans l'oubli. Il fallut que 40 années passent avant qu'il resurgisse de mes papiers pour renaître une nouvelle fois. Il m'est difficile de trouver les mots adéquats pour exprimer la joie que j'en ressens.>> Mikis Theodorakis.

S'y trouve la seconde source d'inspiration de mon pseudonyme, soit dit en passant.


Dernière édition par Icare le Lun 15 Jan - 8:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 0:01

Merci Kristian !
Suivant tes conseils, j'ai écouté hier les trios de Haydn, sur youtube, sur la version des "Beaux-Arts" (leurs deux CD). J'ai trouvé cela sublime, en particulier le piano !! J'y reviendrai après avoir relu vos commentaires. De pures merveilles effectivement.., et très différentes les unes des autres.. ! J'ai moi aussi une tendresse particulière pour les adagios..
J'ai ressenti qu'il fallait avant cette écoute, que j'oublie complètement les trios de Schubert que j'ai entendus toute la semaine (rien à voir !), et ceux de Mozart que je connaîs par coeur et que j'adore, mais qui n'égalent pas ceux de Haydn, sur le plan du sensoriel et tout simplement de la composition.  Wink
J'ai donc écouté trois fois hier.., dont une dernière écoute devant le feu de cheminée et dans l'obscurité avec deux photophores. C'était génial !
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 0:08

Anouchka a écrit:
J'ai moi aussi une tendresse particulière pour les adagios..

Tu as trouvé dans ta perception même ce qui les caractérise très souvent : la tendresse, l'une de mes qualités humaines préférées...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 12:49

En réécoutant deux nouveaux trios de Joseph Haydn, Hob.XV:15 in G major et Hob.XV:17 in F major, je me suis fait la réflexion que j'avais eu raison de vouloir aborder le "génie" instrumental de Haydn par le trio. Cette réflexion a resurgi au moment où je découvrais le premier mouvement du "HOB.XV:15" qui m'a permis, une énième fois, de mesurer toute l'insolence, ou plutôt un habile mélange d'insolence et d'ingénuité qui caractérise d'une certaine façon cette musique et qui ne m'était pas aussi évidente, aussi limpide, dans les symphonies et quatuors que j'avais écoutés jusqu'à aujourd'hui. Je suis vraiment très heureux d'avoir fait le choix d'aborder la musique instrumentale de Joseph Haydn par une intégrale de ses Trios, pas seulement parce que j'y rencontre beaucoup de bonheur, de belles émotions que je n'imaginais même pas il y a quelques semaines, mais aussi parce qu'un grand compositeur, c'est un peu comme un genre musical qui nous est hermétique sans raison réellement objective, même s"il est humain de vouloir expliquer le pourquoi du comment on n'aime pas tel ou tel genre musical, tel ou tel grand auteur. Si habiles et savants pouvons-nous être dans l'explication que celle-ci en est-elle pour autant la véritable raison...?... Avec Haydn, j'ai cherché une porte d'entrée. Je l'ai d'abord trouvée avec son oeuvre vocale que j'ai aimée spontanément, mais celle-ci ne m'a pas ouvert une porte sur sa musique instrumentale. Les sept dernières paroles du Christ pour orchestre fut ma première oeuvre purement instrumentale de JH, seulement son caractère religieux la rapproche davantage dans la forme et le style de sa production vocale. La première tentative réussie dans sa musique instrumentale fut ses deux concertos pour violoncelle qui sont effectivement très attachants et sur lesquels j'aime revenir. Toutefois, ce fut encore un peu timide, pas le vrai déclic. Le vrai déclic, je suis en train de le vivre avec mon exploration de ses Trios. Je savais au fond de moi, dans mon for intérieur, que ça aurait été une maladresse ou du moins une erreur de persister avec ses symphonies et ses quatuors. J'avais en mémoire qu'il s'était passé quelque-chose d'intéressant lorsque j'avais écouté quelques extraits de ses trios, quelque-chose de très différent qu'avec les quelques quatuors à cordes et symphonies que j'ai pu écouter et même réécouter. Je ne tente pas d'insinuer que ses Trios sont supérieurs à ses Quatuors et ses Symphonies, ce qui serait absurde...absurde de vouloir expliquer cette "préférence" peut-être temporaire en établissant une sorte de hiérarchie des valeurs entre les différentes formes musicales que Haydn a développées tout au long de sa vie...Peut-on certes tenter de démontrer celles où il se montra le plus inventif et novateur, ce qui ne coïncide pas nécessairement avec celle(s) qui, individuellement, nous touche(nt) le plus. Je laisse cette analyse à plus expert et légitime que moi, c'est-à-dire celui qui, comme par exemple Benoît, maîtrise bien l'oeuvre de ce grand compositeur dans son ensemble. Je suis dans un autre état d'esprit, celui de l'explorateur qui a enfin trouvé par le trio la porte d'entrée qui me conduira vers le quatuor et la symphonie. Les deux trios que je viens d'écouter sont vraiment beaux: le second mouvement du "HOB.XV:17", par son introduction au piano, m'est apparu comme une berceuse, avec suffisamment de force fragile pour me ramener dans l'illusion de mon enfance...si lointaine dans sa réalité temporelle, si proche dans ma réalité affective...


Dernière édition par Icare le Lun 15 Jan - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 14:03

C'est très intéressant ton témoignage...
Perso, je connais Haydn depuis longtemps mais je l'avais abordé par ses symphonies et je les trouvais un peu en-dessous de celles de Mozart, Beethoven etc.. Ensuite, j'ai découvert ses fabuleux oratorios, "La Création", et "Les Saisons", chefs d'oeuvre vocaux s'il en fut, et qui demandent un petit décryptage préalable. Et puis j'ai craqué sur tous ses quatuors !
Les trios, c'est pour moi une très belle nouvelle découverte, mais.., je garde, malgré l'introduction splendide du piano dans les trios, bien sûr..., et leur  adagios merveilleux, une prédilection particulière pour les quatuors... C'est comme ça, un peu ineffable.. !  J'essaierai de l'expliquer.
Benoît est je pense un grand expert, comme tu le dis, mais aussi Joachim , et Piero, qui est l'un des administrateurs du forum Haydn et fut très actif et brillant sur le forum Ron (Mozart). Il fait aussi de splendides compte-rendus pour le forum ODB, des spectacles qu'il voit à Strasbourg.
Revenir en haut Aller en bas
steph-w

avatar

Nombre de messages : 236
Age : 57
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 14:09

Tous vos commentaires m'incitent aussi à écouter ces trios tant loués ici.

Merci à vous tous! Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 16:43

Formidable si ce fil crée de l'enthousiasme pour le trio et ceux de Haydn en particulier. Very Happy

<<Les trios, c'est pour moi une très belle nouvelle découverte, mais.., je garde, malgré l'introduction splendide du piano dans les trios, bien sûr..., et leur  adagios merveilleux, une prédilection particulière pour les quatuors...>>

J'admets volontiers que l'on puisse être plus sensible à ses quatuors ou à ses symphonies, c'est tellement personnel tout ça...Je viens, en attendant, de découvrir trois nouveaux trios de Joseph Haydn; Hob.XV:32 in G major/Hob.XV:18 in A major et Hob.XV:19 in G minor. Ces trois-là ont été enregistrés par le "Beaux Arts Trio" en 1972. Je ne vais pas faire un long discours cette fois-ci pour expliquer la beauté qui en émane. Je vais juste faire un bref arrêt sur le moment musical de ces trois trios qui m'a le plus surpris. Il s'agit du troisième mouvement, "Allegro", du "HOB.XV:18". J'ai été profondément marqué et diverti par son caractère humoristique et même burlesque...j'ai presque le terme "provocateur" sur le bout des lèvres en écoutant ce morceau, tellement le jeu du piano, mais aussi celui des deux acolytes, s'endiable. La construction est volontairement bancale et proche d'une certaine extravagance ou démesure. Ca surprend et je me suis demandé dans quelle humeur pouvait bien être ce diable d'homme lorsqu'il composa ce mouvement qui ne doit pas être si facile à jouer...?...Je doute que ce soit ces merveilleux interprètes qui ont pris quelques aises pendant l'exécution en appuyant le trait. Dans un tel défilé d'élégance et d'un goût très sûr, cette parenthèse (?) humoristique presque "vulgaire" m'a beaucoup plu. J'avais déjà perçu ci et là, dans tous les trios que j'ai écoutés jusqu'ici, quelques pointes ludiques et humoristiques, mais rien n'allant jusqu'au burlesque. Essayez ce mouvement si vous en avez l'occasion, ce sera marrant de comparer nos ressentis.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 17:30

Icare a écrit:
Essayez ce mouvement si vous en avez l'occasion, ce sera marrant de comparer nos ressentis.

J'ai écouté d'une oreille un peu distraite en continuant ma traduction du moment   – alors je parle vraiment d'impressions, je dirai peut-être demain le contraire quand j'aurai vraiment écouté. Mais ce morceau m'a mis d'humeur joyeuse , riante, et j'ai presque eu envie de danser   , tellement le rythme est enlevé et sautillant.

Délicieux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 17:47

J'ai le N° 18 dans deux versions:
évidemment l'intégrale du trio Van Swieten et un cd isolé de Patrick Cohen pianoforte, Erich Höbarth violon baroque et Christophe Coin violoncelle baroque; la seule évidente différence entre les deux est la prise de son: les Van Swieten étant plus "présents" avec un peu de réverbération, et les autres un peu plus au fond de la salle nécessitant un plus sur le potentiomètre et une sonorité générale peut être un rien plus... fine ou chique (d'autre dirait plus "guindée"...moins "déboutonnée")....
Mais quasi même tempo et le coté ludique tout à fait évident ; je ressens bien comme toi...et je ne pense pas que tu puisses reprocher (ou féliciter!) le beaux arts trio d'avoir forcé le trait dans ce sens! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Lun 15 Jan - 23:46

(j'avais écrit un message mais il n'est sans doute pas parti).
Oui, pour moi aussi, ce trio N° 18 est un petit régal. Je sens que Haydn a dû bien s'amuser, il a eu envie quoi, il s'est lâché.. Lui qui souvent s'adonnait à des compositions à la chaîne pour Esterhazy, qui l'ennuyaient parfois (et m'ennuient aussi je l'avoue, cela dépend de quoi). Là c'est pétillant et effectivement, humoristique presque. Un Haydn champagnisé.. ! Wink

J'ai écouté aujourd'hui des trios de Mozart. Le violoncelle y est plus présent, je trouve. Il n'est pas mal le KV 502..


Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 0:18

Ah, Anouchka, si tu me prends par les sentiments, tu vas me trouver ! Oui, d'accord, le KV502 est une merveille.  Mais dès lors, que dire du KV542, qui est un diamant ???   Moi qui me privais des trios de Mozart pour ne pas interférer avec ceux de Haydn, voilà toute ma belle construction mise à bas !

Que la renommée et la postérité ont été injustes  avec Joseph ! Un grand ami de Wolfgang, de surcroît, qui lui a été précieux en certaines circonstances. Mais au moins, avec ces deux-là; cette deuxème partie du siècle a été musicalement bien pourvue. Ah, les veinards ! Je suis décidément né trop tard dans un monde trop moderne ! Ptdr

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 10:20

Kristian a écrit:

Mais au moins, avec ces deux-là; cette deuxème partie du siècle a été musicalement bien pourvue. Ah, les veinards ! Je suis décidément né trop tard dans un monde trop moderne ! Ptdr

SAUF que, à leur époque, même en faisant partie d'un cercle plutôt restreint d'auditeurs possibles, tu ne les aurais entendus qu'une fois, voire deux ou trois tout au plus dans ta vie.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 11:21

Jean a écrit:
Kristian a écrit:

 Mais au moins, avec ces deux-là; cette deuxème partie du siècle a été musicalement bien pourvue. Ah, les veinards ! Je suis décidément né trop tard dans un monde trop moderne ! Ptdr

SAUF que, à leur époque, même en faisant partie d'un cercle plutôt restreint d'auditeurs possibles, tu ne les aurais entendus qu'une fois, voire deux ou trois tout au plus dans ta vie.... Wink

Très juste ! Mains Sans compter qu'à leur époque, ils étaient tous les deux très en avance sur les autres, et que ce sont peut-être les autres que j'aurais aimés – parce qu'aujourd'hui, en matière de musique, je dois reconnaître que je n'apprécie guère mes contemporains...

Et puis les siècles anciens sont toujours beaux de loin... Si le XVIIIe avait été si beau que ça, la Révolution Française n'aurait sans doute pas eu lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 19:00


Je me demande toujours si le prochain trio de Joseph Haydn que je m'apprête à découvrir va être le prolongement stylistique des précédents, si je vais continuer dans un même esprit, une même humeur. Avec le Hob.XV:21 in C major, c'est un peu vrai et je dirais volontiers que ce trio de Haydn est dans un esprit classique, c'est-à-dire le plus répandu jusqu'ici, ce qui n'empêche pas un magnifique mouvement central intitulé "Molto andante" avec un piano malicieux qui égrène ses notes dans une vigueur communicative. Il est d'une grande beauté, n'en finit pas d'être beau. En revanche, avec le Hob.XV:20 in B flat major, j'ai eu l'impression d'une ambiance nouvelle, en rupture avec l'autre. Dès l'"Allegro", le piano qui prend un son très arrondi, m'emmène dans une humeur différente, enjouée, ludique. L'"Andante cantabile", au centre du trio, est un pur joyau en soi, lui aussi porté par le même piano aux sons arrondis, un véritable hymne à l'amour qui se déplie sur un thème mélodique original. Quant à l'"Allegro" final, il surprend par le violon d'Isidore Cohen qui s'envole dans un solo chaleureux et tellement hospitalier.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 19:07

Laughing  Si vous commencez à "philosopher" sur le Siècle des Lumières, les amis, on n'en a pas fini...


Jean a écrit:
SAUF que, à leur époque, même en faisant partie d'un cercle plutôt restreint d'auditeurs possibles, tu ne les aurais entendus qu'une fois, voire deux ou trois tout au plus dans ta vie.... 

Hehe , c'est bien pourquoi je préfère mon siècle et ses avancées technologiques....
Ah oui, ce 542 de Mozart, un diamant effectivement   En fait , certains trios de Mozart (j'entends avec piano, bien sûr), égalent ceux de Haydn, parce qu'ils "préfigurent" le pré-romantisme de Mozart dans l'écriture pour violoncelle, qui est clairement mis en avant, avec parfois des dissonances très intéressantes d'ailleurs (ce qu'il a repris dans ses quatuors). Le piano donnant le thème, que le violoncelle développe.
Certains de Mozart sont un peu "convenus" (genre je te compose ça vite fait en une nuit et je fais trois répèts.., commande oblige..),  certains de Haydn sont "bien plus aboutis",  parce que le piano est "épatant" (comme dirait un certain feu Jean d'O que j'adore), qu'Haydn a soigné la composition et qu'on y prend tout le plaisir du monde, et que nous décrivons depuis trois pages...!! Et certains de Mozart sont divins, avec un violoncelle dans le "spirituel"... 

Ah, ces deux-là, "papa Haydn" et le "sacré fiston Wolfi".., que ne se sont-ils connus plus tôt, et vus plus longtemps.. ! Un de mes regrets (ridicules), est que Mozart ne soit pas parti en Angleterre...Pur fantasme, il fallait bien faire vivre la petite famille.. !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7010
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 20:27

Anouchka a écrit:
Laughing  Ah, ces deux-là, "papa Haydn" et le "sacré fiston Wolfi".., que ne se sont-ils connus plus tôt, et vus plus longtemps.. ! Un de mes regrets (ridicules), est que Mozart ne soit pas parti en Angleterre...Pur fantasme, il fallait bien faire vivre la petite famille.. !

Hummm...Tu trouves vraiment qu'il n'a pas assez "bourlingué" l'ami Wolfgang!!? Very Happy ...et si je ne me trompe pas il est passé par Londres (avec son père encore, étant ado?) ; c'est là qu'il a rencontré le plus jeune fils de Bach (Jean Chrétien?) ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3654
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Mar 16 Jan - 20:51

Je te réponds Jean, même si on est un peu "HS" : Bien sûr que oui ! Wink  C'était un clin d'oeil ! Very Happy  En fait, le jeune enfant Wolfgang fut heureux à Londres car il a bien appris de Jean-Chrétien Bach et leur complicité était très affectueuse. Mais Wolfgang a été contraint par papa de quitter son ami. La traversée s'est mal passée, il avait le mal de mer   Wink et tous ces voyages le fatiguaient horriblement. (Et ensuite l'Italie et le catastrophique voyage à Paris).
Jamais Haydn ne l'aurait attiré en Angleterre, ni Nancy Storace dont on sait (sans romancer quoi que ce soit), qu'elle et son frère Stephen, lui demandèrent aussi de partir avec eux.
En tout cas, les anglais, que je connaîs pas mal (comme Kristian), adorent à la fois  Haydn (qui donc a vécu là-bas quelque temps) , et Mozart ! Ils sont joués autant l'un que l'autre .... , et souvent ! (les versions des opéras de Mozart par le Royal Opera House sont les plus belles versions que j'aie jamais "vues" -je ne dis pas "entendues"- et je les ai toutes en DVD..)..... 


Fin de la parenthèse un peu HS, mais je suis très contente d'avoir repris AUSSI cette écoute des trios de Mozart. Après Schubert intensément, et Haydn. Il me manque désormais une ré-écoute des trios de Beethoven.... Boulot d'écoute !! (il y en a pas mal....). Me conseillez-vous une version particulière sur youtube ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12418
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Rawsthorne   Mar 16 Jan - 22:42

J'ai fait un bref détour par le vingtième siècle et par un compositeur anglais que je n'évoque pas très souvent dans mes commentaires mais qui pourtant compose une musique qui me touche presque à chaque fois. Rare est l'oeuvre d'Alan Rawsthorne qui me laisse indifférent et le Trio pour violon, violoncelle et piano n'en constitue pas l'exception à la règle. Dynamique, expressif, il n'en est pas moins une solide pièce de musique de chambre de son temps. Ce trio a été composé pour le Festival de la Ville de Londres de 1962. Il fut créé pour Louis Kentner, Yehudi Menuhin et Gaspar Cassado. La version que j'ai réécoutée ce soir, il y avait bien longtemps que je ne l'avais pas fait, est interprétée par Nadia Myerscough, Peter Adams et Yoshiko Endo. <<Comme dans de nombreuses oeuvres de Rawsthorne, les mouvements ou épisodes successifs s'y suivent dans la même tonalité, sorte de rappel des sonates baroques. Il se montra souvent un maître en matière de "thème et variations", faisant de cette forme un outil de développement et de continuité.>> Il n'est pas d'une très longue durée puisqu'il n'atteint pas les quatorze minutes. Il se caractérise par un style volontaire et concis, dans une intensité permanente. Il contraste avec la volupté des deux nouveaux Trios de Joseph Haydn que j'ai écoutés juste après; Hob.XV:22 in E flat major et Hob.XV:23 in D minor, chacun d'eux s'articulant autour de trois mouvements. L'"Allegro moderato" du "Hob.XV:22" est de ces joyaux desquels j'imagine facilement le bonheur qu'ont pu vivre les musiciens en l'interprétant et peut-être même le compositeur en les noircissant sur papier. Le "Molto andante" du "Hob.XV:23" se distingue par une construction et un développement assez complexes. On sent une élaboration, une recherche, une architecture, presque alambiquée mais ça fonctionne bien. Pendant neuf minutes j'ai été captivé par ce développement entortillé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour des trios pour violon, violoncelle et piano
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: