Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -22%
-110€ sur Roborock S5 Max Aspirateur Robot
Voir le deal
389.99 €

 

 Les trios pour piano de Beethoven

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 11:22

Trio avec piano no 1 de Beethoven

Le Trio avec piano no 1 en mi bémol majeur, opus 1 no 1, de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle composé entre 1793 et 1795, publié en octobre 1795, chez Artaria à Vienne et dédié avec les no 2 et no 3 au prince Karl von Lichnowsky, un des premiers mécènes du compositeur à Vienne et ancien élève de Wolfgang Amadeus Mozart.

Présentation de l'œuvre

Première œuvre publiée par Beethoven (trois ans après son arrivée à Vienne), le Trio n° 1 était déjà empreint, comme ses deux frères de l'opus 1, de la marque de leur auteur, avec l'introduction d'un scherzo entre l'Adagio et le Finale en lieu et place du Menuet déjà désuet. Cette structure, en quatre mouvements, se démarque de celle de ses illustres prédécesseurs dans cette forme musicale que sont Haydn et Mozart dont les trios ne comportent que trois mouvements. Le trio pour clavier, en effet, est considéré comme une sonate en trio qui comporte communément trois mouvements: vif-lent-vif. Il existe un quatrième mouvement vif qui est le menuet, rarement utilisé et que Beethoven réintroduira et remplacera par le scherzo. Une autre caractéristique est la longueur de la partition: quatre mouvements d'une longueur totale de 1109 mesures.

L'opus 1 fut joué notamment devant Haydn qui en fit un éloge mitigé.

Il comporte quatre mouvements et son exécution dure environ 30 minutes :

Allegro, 4/4, mi bémol majeur (293 mesures)
Adagio cantabile, 3/4, la bémol majeur (123 mesures)
Scherzo. Allegro assai, 3/4, mi bémol majeur (215 mesures)
Finale. Presto, 2/4, mi bémol majeur (478 mesures)

Trio avec piano no 2 de Beethoven

Le Trio avec piano no 2 en sol majeur, opus 1 no 2, de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle composé entre 1793 et 1795, publié en octobre 1795 et dédié avec les no 1 et no 3 au prince Carl Lichnowsky, un des premiers mécènes du compositeur à Vienne. Il fut probablement le premier trio esquissé d'entre les trois qui composent l'opus 1

Présentation de l'œuvre

Plus serein que le no 1, le Trio no 2 présente une introduction adagio écrite dans le style de Haydn et un troisième mouvement intitulé scherzo, innovation caractéristique de Beethoven.

Il comporte quatre mouvements et son exécution dure environ 32 minutes :

Adagio, 3/4 — Allegro vivace, 2/4, sol majeur (462 mesures)
Largo con espressione, 6/8, mi majeur (124 mesures)
Scherzo. Allegro, 3/4 sol majeur (130 mesures)
Finale. Presto, 2/4, sol majeur (455 mesures)

Trio avec piano no 3 de Beethoven

Le Trio avec piano no 3 en do mineur, opus 1 no 3, de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle qui fut composé entre 1793 et 1795, publié en octobre 1795 et dédié avec les no 1 et no 2 au prince Carl Lichnowsky, un des premiers mécènes du compositeur à Vienne.

Présentation de l'œuvre

Le Trio n° 3 est habituellement considéré comme la plus réussie des trois œuvres de l'opus 1, dans le ton caractéristique de do mineur. C'était également celui que le compositeur lui-même considérait comme le plus abouti malgré le conseil de Haydn lors de sa création de ne pas le publier. Contrairement aux trios n° 1 et n° 2, il ne comporte pas de scherzo mais un menuet en troisième mouvement.

Il comporte quatre mouvements et son exécution dure environ 26 minutes :

Allegro con brio, en ut mineur (360 mesures)
Andante cantabile con variazioni, en mi bémol majeur (131 mesures)
Menuetto. Quasi allegro, en ut mineur (77 mesures)
Finale. Prestissimo, en ut mineur (420 mesures)

Trio avec piano no 4 de Beethoven

Le Trio avec piano no 4 en si bémol majeur, opus 11, de Ludwig van Beethoven, surnommé Gassenhauer est un trio pour piano, clarinette et violoncelle (ou piano, violon et violoncelle) qui fut composé en 1797 et publié en 1798, et dédié à la comtesse Maria Whilhelmine von Thun, protectrice de Beethoven à Vienne.

Daniel Steibelt, grand virtuose de l'époque, jugea avec condescendance la partie pour piano de ce trio qu'il jugeait trop facile. Beethoven, piqué de cette remarque, aurait alors improvisé devant Steibelt avec une telle maîtrise que le virtuose quitta la salle et refusa dès lors de voir Beethoven.

Le trio comporte trois mouvements et son exécution dure environ 19 minutes :

Allegro con brio
Adagio
Thème et variations (sur le thème de Pria ch'io l'impegno)

Trio avec piano no 5 de Beethoven

Le Trio avec piano no 5 en ré majeur, opus 70 no 1, de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle qui fut composé entre 1807 et 1808 et dédié avec le no 6 à la comtesse Maria von Erdödy, proche amie chez qui le compositeur séjournait au moment de la composition. Cet opus a d'ailleurs été dédié à la comtesse pour la remercier de son hospitalité.

Il y a différentes hypothèses pour expliquer son appellation courante de Trio des Esprits (Geister-Trio en allemand) : il pourrait lui avoir été donné en raison de l'orchestration étrange et de l'ambiance lugubre qui règne dans le mouvement Largo, ou il lui aurait été prêté quand on a découvert que le thème utilisé par Beethoven dans ce mouvement était initialement destiné à une scène de sorcières dans l'opéra MacBeth que le compositeur projetait alors Composé dix ans après le no 4, le Trio des Esprits fut le contemporain exact de la Cinquième Symphonie et de la Symphonie Pastorale. Il s'agit de l'un des trios pour piano les plus réputés du compositeur, n'ayant d'égal que le Trio à l'Archiduc, dédicacé à l'archiduc Rodolphe alors que ce dernier souhaitait au départ être dédicataire du Geister-Trio. ETA Hoffmann le tenait en haute estime et en fit l'éloge, ainsi que celui de l'opus 70 n° 2, dans l’Allgemeine musikalische Zeitung en 1813. De même, Jean Witold considérait l'op.70 comme devant occuper une place à part dans toute la production de Beethoven et accordait un rang privilégié à ces deux trios.

Il comporte trois mouvements et son exécution dure environ 23 minutes :

Allegro vivace e con brio, en ré majeur
Largo assai ed espressivo, en ré mineur
Presto, en ré majeur

Trio avec piano no 6 de Beethoven

Le Trio avec piano no 6 en mi bémol majeur, opus 70 no 2, de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle qui fut composé entre 1807 et 1808 et dédié avec le Trio des Esprits à la comtesse Maria von Erdödy, proche amie du compositeur. Il fut publié en août 1809 chez Breitkopf et Härtel à Leipzig. Selon Carl Czerny, Beethoven aurait utilisé des thèmes populaires croates entendus lors d'un voyage en Hongrie.

Le Trio no 6 fut le contemporain exact de la Cinquième Symphonie et de la Symphonie Pastorale. ETA Hoffmann le tenait en haute estime et en fit l'éloge, ainsi que celui du Trio des esprits, dans l'Allgemeine Musikalische Zeitung en 1813.

Il comporte quatre mouvements et son exécution dure environ 32 minutes :

Poco sostenuto — Allegro ma non troppo, en mi bémol majeur
Allegretto, en do majeur, puis do mineur
Allegretto ma non troppo, en la bémol majeur
Finale. Presto, en mi bémol majeur

Trio avec piano no 7 de Beethoven

Le Trio avec piano no 7 en si bémol majeur, opus 97 de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle en quatre mouvements composé en 1811 et publié en 1816 avec une dédicace à l'Archiduc Rodolphe d'Autriche, d'où son appellation courante de Trio à l'Archiduc (Erzherzog-Trio en allemand).

Présentation de l'œuvre

L'Archiduc Rodolphe était le plus jeune fils de l'empereur Léopold II d'Autriche. Il fut l'élève de Beethoven dont il resta un ami et protecteur fidèle, l'invitant notamment à rester à Vienne en 1809 alors que le compositeur envisageait de partir à la cour de Westphalie.

Le Trio à l'Archiduc est le plus célèbre des trios de Beethoven. Sa composition, postérieure de deux ans à celle du Trio no 6 opus 70, fut contemporaine de celle de la Septième symphonie. Il a été écrit en moins d'un mois, en mars 1811. Sa création le 11 avril 1814, avec Schuppanzigh au violon et Linke au violoncelle, donna lieu à l'une des dernières apparitions publiques de Beethoven comme interprète (au piano), alors que sa surdité était presque totale.

Le trio fut publié chez Steiner à Vienne en décembre 1816.

Les thèmes initiaux des deux premiers mouvements sont très proches de ceux déjà utilisés par Beethoven dans les mouvements correspondants de son Septième Quatuor opus 59 no 1.

Il comporte quatre mouvements :

Allegro moderato en si bémol majeur (287 mesures)
Scherzo Allegroen si bémol majeur (443 mesures)
Andante cantabile en ré majeur (194 mesures)
Allegro moderato en si bémol majeur (410 mesures)

Sa durée d’exécution est d'environ 40 minutes

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 11:26

Trio avec piano no 7 de Beethoven



Le violoniste et compositeur Louis Spohr, ayant assisté à une répétition de l’œuvre, a écrit ces mots : « En raison de sa surdité, il ne restait que très peu de la virtuosité de l’artiste que nous avions tant admiré auparavant. Dans les passages forte, le pauvre sourd martelait les touches si fort que les cordes sautillaient bruyamment, et dans les passages piano, il jouait si doux que des groupes de notes entiers étaient imperceptibles; la musique était donc inintelligible à moins d’avoir sous les yeux la partition de pianoforte. Je fus profondément attristé par le tragique sort de Beethoven. »

Le pianiste et compositeur Ignaz Moscheles a pour sa part assisté à la création de l’œuvre : « Dans le monde de la composition, le mot "nouveau" est si souvent lancé à tort et à travers! Toutefois, cela n’est jamais le cas lorsque l’on parle de Beethoven, et c’est encore moins le cas ici : cette œuvre est pleine d’originalité. Sa technique, mis à part l’élément intellectuel, m’a moins plu, manquant de clarté et de précision; j’ai cependant observé beaucoup de vestiges du style grandiose que j’ai longtemps reconnu dans ses compositions.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Trios piano, violon et violoncelle de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 11:37

Trio WoO 38

Le trio en mi bémol majeur WoO38 de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle composé vers 1791 et publié après la mort du compositeur en 1830 à Francfort, chez Dunst

Présentation de l'œuvre

Il comporte trois mouvements et sa durée d'exécution est d'environ 15 minutes :

Allegro moderato
Scherzo e trio : Allegro ma non troppo
Rondo : Allegretto

C'est la première fois que Beethoven écrit pour cette formation instrumentale

Cette œuvre, à laquelle Beethoven ne semble pas avoir porté une grande attention, ne manque pourtant pas d'intérêts. Elle offre quelques gestes musicaux que Beethoven allait exploiter avec bonheur dans les années à venir, telle la subtile articulation du développement et de la reprise dans le premier mouvement. Le développement introduit une nouvelle figure arpégée descendante, que Beethoven reprend rapidement dans la coda, il en fera, quelques années plus tard, un usage davantage dramatique dans la Sonate pour piano en fa mineur, op.2 n° 1.
Le mouvement médian est un scherzo au lieu du traditionnel menuet.

Pour le finale, Beethoven écrit un rondo décontracté et rapide, dont le thème harmonieux est varié à chaque apparition. Le violoncelle y apparaît plus indépendant que dans les mouvements antérieurs.

Trio WoO 39

Le trio en si bémol majeur WoO39 de Ludwig van Beethoven, est un trio pour piano, violon et violoncelle, composé en 1812 et publié en 1830.

Présentation de l'œuvre

Beethoven composa ce petit Allegretto en si bémol majeur en juin 1812 pour Maximiliane Brentano, alors âgée de 10 ans.

Il s'agit d'un seul mouvement de forme sonate avec coda d'une durée d'exécution d'environ 5 minutes. Cette pièce délibérément facile évite totalement la tension d'un développement typiquement beethovénien contre un charme franc et plein de douceur.

Le manuscrit autographe, détenu par la famille Brentano, a servi pour l'édition posthume en 1830 à Francfort, chez Dunst.

Variations Kakadu

Les Variations Kakadu, en sol majeur opus 121a de Ludwig van Beethoven sont une série de dix variations sur l'air Ich bin der Schneider Kakadu de l'opéra Die Schwestern von Prag de Wenzel Müller écrites pour trio avec piano, violon et violoncelle.

Présentation de l'œuvre

Die Schwestern von Prag (Les sœurs de Prague), le Singspiel comique de Wenzel Müller, fut créé à Vienne en 1794.

Un des airs les plus populaires de l'opéra Ich bin der Schneider Kakadu (Je suis Kakadu le tailleur) fournit à Beethoven le thème de ses variations pour trio avec piano les plus ambitieuses.

Les premières esquisses de ces variations datent probablement de 1801

Le 27 août 1803, Kaspar Karl Beethoven, le frère cadet du compositeur, proposait à Breitkopf & Härtel plusieurs œuvres dont des variations pour piano, violon et violoncelle.

L'opéra de Wenzel fut repris en 1806, 1813 et 1814 ce qui incita probablement Beethoven à ressortir sa partition pour la réviser. Il remania ses variations de jeunesse pour les aligner sur l'ampleur de ses compositions pour piano les plus récentes. Considérant cette œuvre digne d'intérêt, Beethoven écrivit le 19 juillet 1816, à l'éditeur Härtel de Leipzig pour lui offrir des Variations avec une introduction et un supplément (la coda) sur un thème illustre de Muller.

Les variations seront finalement publiées chez Steiner à Vienne en 1824.

Les Variations se présentent sous la forme: Introduction, Adagio assai - Thema, Allegretto - Variations I-X - Allegretto (coda) et sa durée d'exécution est d'environ 18 minutes.

L'imposante introduction exagérément sombre en sol mineur semble annoncer un événement très sérieux et dramatique, mais le thème jovial en majeur qui émerge peu après n'a rien de dramatique ni de sérieux, sinon qu'il est soumis au travail le plus raffiné et spirituel.

La variation suit essentiellement la coupe traditionnelle en parant la mélodie de figurations de plus en plus brillantes, même si la cinquième avec ses textures contrapuntiques épurées et la septième, un duo délicat en imitation pour violon et violoncelle seuls, démontent le thème plutôt qu'elles ne l'ornent.

Après une variation Adagio en mineur traditionnel, la n° 9, débordant de pathos chromatique (des échos de l'introduction lente) et une variation animée à 6/8, Beethoven se lance dans une coda longue et capricieuse tournant l'air de Müller en un fugato prétendument érudit

Variations Op. 44

Les Variations en mi bémol majeur opus 44 de Ludwig van Beethoven sont une série de quatorze variations sur un thème original écrites pour trio avec piano, violon et violoncelle.

Présentation de l'œuvre

Dans cette œuvre, Beethoven a répondu aux habitudes de ses contemporains en incorporant des recueils de variations sur des thèmes populaires tirés des opéras.

Das rote Käppchen (Le petit bonnet rouge), le Singspiel de Karl Ditters von Dittersdorf, vit le jour à Vienne en 1788 et atteignit Bonn en 1792, durant les derniers mois que Beethoven y séjourna. Un des morceaux les plus populaires de l'opéra, la petite mélodie empreinte de naïveté Ja, ich muss von ihr scheiden (« oui, je dois me séparer d'elle ») fut pour Beethoven le point de départ de ses variations en mi bémol pour trio avec piano op. 44. L'œuvre était probablement terminée quand Beethoven quitta Bonn (une courte esquisse de 1792 a survécu), même si elles ne furent imprimées qu'en 1804 chez Hoffmeister à Leipzig d'où le numéro d'opus tardif qui lui fut apposé.

Le thème léger affirme la tonalité de mi bémol majeur par des arpèges sur l'accord parfait à l'unisson et à l'octave, avant une légère modulation.

Beethoven élabore ensuite quatorze variations, ornées selon la tradition du XVIIIe siècle (on reconnaît toujours facilement le thème), mais avec des climats et des textures contrastés de manière intéressante. La dixième variation, syncopée et vigoureuse, est suivie par un dialogue presque exagérément réservé tandis que la douzième qui trébuche avec délicatesse est interrompue par un éclat fortissimo grossier, Beethoven tirait joyeusement la langue à tout ce décor rococo. Cette œuvre comprend deux variations lentes en mi bémol mineur (nos 7 et 13). La variation finale commence Allegro à 6/8 de manière dynamique et joyeuse puis un épisode Andante précède une conclusion notée Presto menée par le jeu brillant du piano.

La durée d'exécution de ces variations est d'environ 14 minutes
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20082
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 12:33

Les Trios avec piano de Beethoven, voici une rubrique qui aurait plu à Cécile, et sûr qu'elle y aurait participé avidement.

Pour moi, du tout premier trio (le WoO 38) jusqu'à l'Archiduc, Beethoven a composé des œuvres magnifiques et très attachantes, en particulier les trois derniers, les n° 5, 6 et 7).

On compare souvent Mozart et Beethoven dans leurs domaines respectifs (concertos, symphonies, quatuors, etc), et je trouve que dans le cas des trios, Beethoven est "supérieur" si on peut dire. (bien que j'aime beaucoup aussi ceux de Mozart, inutile de préciser).


Dernière édition par joachim le 2020-05-06, 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 12:35

Entièrement d'accord avec toi.

Et je dirai aussi que pour les sonates, celles de Beethoven sont bien supérieures à celles de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 12:38

Et à propos, pour ceux ou celles qui souhaitent s'initier à ces trios, je recommande chaudement ce CD. La qualité de l'enregistrement est bonne tout comme l'interprétation.

Les trios pour piano de Beethoven 200506124737776878
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
benoît

benoît

Nombre de messages : 324
Age : 56
Date d'inscription : 14/02/2007

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 14:08

Version précédente = idéale effectivement .
Pour une version " traditionnelle " , je reste fidèle au Trio Suk ou à Barenboïm/Du Pré/Zukerman sans remonter forcément à Stern/Istomin/Rose ou Kempf/Szeryng/Fournier
Le Beaux Arts Trio me semble moins pertinent que dans Haydn.

Dire que ces trios et les sonates pour piano de Beethoven sont supérieurs à ceux de Mozart , est une évidence mais , sans nier les qualités de ces 2 corpus par Mozart, parfait dans tout ce qu' il touche , je dirais que Haydn est également ,pour le coup; supérieur à lui ( plus varié, plus novateur, plus transcendant)

En fait ,ceci étant dit, je trouve que comparer ces 3 compositeurs dans ces 2 domaines est un peu vain malgré tout
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7265
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 20:18

Les trios sont pour moi, je crois (?), toujours la forme musicale en musique de chambre à la quelle je suis le plus sensible… Alors ceux de Beethoven (14 en incluant les transcriptions de ses œuvres qu'il a faites lui-même pour cette formation)… ont sans conteste la première place!
Je suis bien d'accord avec Benoît que la comparaison avec Mozart ou Haydn n'est guère... justifiée; c'est déjà un autre style de musique...
Curieusement, et contrairement à mon habitude, je réalise que je n'en ai qu'une seule version: l'intégrale du Beaux Arts trio… et en plus ce ne serait pas parmi les meilleures Crying or Very sad
L'extrait que tu nous proposes Snoopy , avec Jos Van Immersel (et son pianoforte qui a une belle sonorité), Anner Bylsma et Vera Beths me parait très réussi!
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 20:23

Jean a écrit:
Les trios sont pour moi, je crois (?), toujours la forme musicale en musique de chambre à la quelle je suis le plus sensible…

Je suis exactement comme toi sur ce point Wink

Citation :
je n'en ai qu'une seule version: l'intégrale du Beaux Arts trio… et en plus ce ne serait pas parmi les meilleures …

Elle est en effet très "molle"


Dernière édition par Snoopy le 2020-05-06, 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20082
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty2020-05-06, 20:27

Jean a écrit:
Je suis bien d'accord avec Benoît que la comparaison avec Mozart ou Haydn n'est guère... justifiée; c'est déjà un autre style de musique...

C'est vrai, j'aurais mieux fait de me taire Embarassed Disons que c'est plutôt une préférence toute personnelle et non pas un jugement de valeur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les trios pour piano de Beethoven Empty
MessageSujet: Re: Les trios pour piano de Beethoven   Les trios pour piano de Beethoven Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les trios pour piano de Beethoven
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: