Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Autour des trios pour violon, violoncelle et piano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
JosefK

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Sam 9 Juin - 16:46

Kristian a écrit:
Un fil pour cette simple interrogation serait peut)être un peut trop, non ? A moins que d'autres idées aussi géniales que les nôtres n'y pullulassent ? Ptdr

Sans être génial, et sans même recourir à l'imparfait du subjonctif, je ne vois pas d'oeuvres "collectives", signées de deux compositeurs ou plus, qui aient atteint, pour ne pas dire dépassé, les oeuvres individuellement écrites par chacun d'entre eux.

Autrement dit, la "Messe des pêcheurs de Villerville" de Fauré et Messager peut difficilement lutter contre le Requiem du premier et "Véronique" du second.
De même sans doute, "L'Aiglon" de Honegger et Ibert reste en retrait de "Jeanne d'Arc au bûcher" du premier et des "Escales" du second.

Mais il est vrai que si les oeuvres collectives ne s'imposent donc pas comme les oeuvres individuelles, c'est que les premières sont infiniment moins nombreuses que les secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 878
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Autour des trios pour violon, violoncelle et piano   Sam 9 Juin - 18:56

JosefK a écrit:
[Sans être génial, et sans même recourir à l'imparfait du subjonctif, je ne vois pas d'oeuvres "collectives", signées de deux compositeurs ou plus, qui aient atteint, pour ne pas dire dépassé, les oeuvres individuellement écrites par chacun d'entre eux.
(...)
Mais il est vrai que si les oeuvres collectives ne s'imposent donc pas comme les oeuvres individuelles, c'est que les premières sont infiniment moins nombreuses que les secondes.

Peut-etre en effet y a-t-il une raison à cela, dont, entre autres, le fait qu'une authentique unicité d'inspiration relève probablement du mirage – qui fut un instant le mien en écoutaht Haydn.

De la même manière, on imagine mal Verlaine et Rimbaud écrivant un poème à quatre mains.

C'est un trou de verdure où chante une rivière
Si bleue, si calme,
Où le soleil de la montagne fière
Berce sa palme.


Revenir en haut Aller en bas
 
Autour des trios pour violon, violoncelle et piano
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: