Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Samson et Dalila, Saint Saens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 13:00

Samson et Dalila est un opéra français composé par Camille Saint-Saëns sur un livret de Ferdinand Lemaire. La première (création en allemand - sous la pression de Litz, ancien directeur) a eu lieu au théâtre de la Cour grand-ducale de Weimar, le 2 décembre 1877.
Basé sur l'épisode biblique de la séduction de Samson par Dalila, c'est le seul opéra de Saint-Saëns encore inscrit au répertoire.

Personnages

Dalila (mezzo-soprano)
Samson (ténor)
Le Grand-Prêtre de Dagon (baryton)
Abimélech, satrape de Gaza (basse)
Un messager philistin (ténor)
Un vieillard hébreu (basse)
Premier Philistin (ténor)
Deuxième Philistin (basse)

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 13:07

Synopsis

Acte 1
Avant le lever du rideau, nous entendons les Philistins, à Gaza, forcer les Hébreux à travailler. Ensuite apparaît l’arrière du temple de Dagon ; dieu des Philistins. Les Juifs expriment leur désespoir, mais Samson essaie de leur redonner courage : « Arrêtez, ô mes frères » et « L’as-tu donc oublié ?
A sa troisième tentative, son succès est tel que la nouvelle énergie qui porte leurs voix attirent l’attention d’Abimelech. Il vient avec ses gardes et méprise le dieu des Juifs, apparemment incapable de les aider dans leur malheur. Samson blesse Abimelech avec l’épée qu’il lui a prise et attaque les Philistins. Le prêtre de Dagon maudit les Juifs de son mieux : « Maudite à jamais soit la race », mais les Philistins sont incapables de résister à l’assaut. Déjà les Hébreux se réjouissent et rendent grâce à Dieu quand apparaissent les plus belles Philistines, conduites par Dalila. Elles viennent rendre hommage au victorieux Samson : « Je viens célébrer la victoire ». Malgré les avertissements d’un vieil hébreux , le souvenir de l’amour qu’elle lui a offert quand « le soleil riait, la source jaillissait et embrassait le sol », la vue de sa beauté ensorcelante, les danses tentatrices, séduisent à nouveau Samson. Dalila célèbre sa victoire par le langoureux « Printemps qui commence ».

Acte 2
Dalila attend Samson dans sa maison de la vallée de Sorek. Dans une splendide aria, elle supplie l’amour de ne pas l’abandonner : « Amour, viens aider ma faiblesse ». En vérité, Dalila n’a jamais aimé l’ennemi de sa patrie ; maintenant qu’il l’a quittée, elle le hait.
Quand le grand prêtre vient l’exhorter à se venger, il ne fait que renforcer Dalila dans sa volonté d’obtenir de Samson le secret de sa force surhumaine.
Il apparaît peut après, déchiré par le doute et l’irrésolution et décide à dire adieu à Dalila. Les charmes de la jeune femme viennent néanmoins à bout de sa résolution, et il reste sans défense quand elle chante : « Mon cœur s’ouvre à ta voix ».
Il parvient à réunir ses dernières forces pour garder son secret. Elle rentre chez elle et, après un moment d’indécision, il la suit. Le cri de triomphe de Dalila fait accourir les Philistins ; dépouillé de sa chevelure, le champion trahi est encerclé.

Acte 3
Samson, aveuglé, se languit au fond d’un donjon. Les reproches qu’il s’adresse le tourmentent plus encore que les souffrances physiques ou les lamentations des siens. Dans « Vois ma misère, hélas », sa voix se mêle aux reproches des Hébreux qui blâment sa faiblesse. Des soldats l’emmènent à la cérémonie du triomphe des Philistins, dans le temple de Dagon. Samson est accablé de mépris. Le grand prêtre l’invite isolément à chanter une romance à Dalila qui se moque du champion déchu. On danse une bacchanale.
Samson prie son Dieu : s’il pouvait retrouver sa force, ne serait-ce qu’une seule fois ! Tandis que la foule se laisse emporter par la fête, il se traîne jusqu’aux deux piliers qui supportent le temple et les étreint. Dans un craquement terrible, les piliers s’effondrent et les débris du temple ensevelissent Samson et les Philistins.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 13:23

Quelques CD et DVD





Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 13:43

Quelques extraits ...

Samson - Acte 1 - "Arrêtez mes frères"


Une très belle voix ... je ne connaissais pas !!!

Duo Grand Prêtre-Dalila - Acte 2 - "J'ai gravi la montagne"



Grand air de Dalila - Acte 2 - "Mon coeur s'ouvre à ta voix"



Bacchanale - Acte 3



Final - Acte 3


A écouter pour les voix ... Laffont et Domingo ... parce que la mise en scène !


Dernière édition par Bel Canto le Sam 13 Nov - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 13:57

Quelques grands interprètes des rôles ...

Placido Domingo et José Cura, assez proches tant par la voix que par l'engagement ... et par un français teinté d'un accent assez prononcé !





De nombreuses mezzos ont mis ce rôle à leur répertoire ...





Un merveilleux Grand Prêtre ...

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 14:02



J'ai cette version en extraits dans le coffret EMI "Chefs d'oeuvre d'opéra" que je viens d'écouter ...

Celui qui m'a le plus épatée c'est Ernest Blanc en Grand Prêtre ... je ne connaissais pas vraiment mais quelle voix, belle et chaude !
Son français est impeccable évidemment, il aborde 'Maudite à jamais ...' avec autorité tandis que le 'Viens Dalila' est d'une belle intensité dramatique.
Bref, pour moi, c'est celui qui ressort de cette version.

Rita Gorr est très à sa place dans ce rôle ; elle a un chant très lumineux aux aigus faciles, le seul point un peu moins positif me semble être des graves pas assez prononcés, notamment dans son duo avec Blanc 'Il faut assouvir ma haine' mais c'est d'une bonne tenue dans l'ensemble avec une très bonne diction.
Diction un peu moins évidente pour John Vickers, assez nazillard, mais pour le reste, c'est vraiment très bien au niveau de la voix. Je ne dirais pas qu'il est 'totalement investi' comme j'ai pu le lire mais malgré tout, c'est assez bien engagé et dramatique.
Les choeurs sont très harmonieux et intelligibles. La direction de Georges Prêtre est assez conventionnelle mais bien en place, avec de beaux moments (notamment la Bacchanale).
Je n'ai entendu qu'une brève intervention d'Anton Diakov en vieil Hébreux - côté diction, c'est vraiment moyen mais pour le reste cela me paraît très honnête.

Une version plus que convenable donc, je pense
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5598
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Sam 13 Nov - 14:05

J'ai vu deux fois cette opera sur scène ... une, il y a très longtemps et dont je me souviens du formidable Grand Prêtre d'Alain Fondary. J'ai vu l'autre l'an dernier dans des conditions (début du déménagement, chapiteau pas près, salle de basket !) et une mise en scène à oublier au plus vite ! Le plateau ne valait guère mieux sauf pour le Samson de José Cura.

C'est un opéra que j'aime beaucoup et j'espère pouvoir un jour le voir en life ... et en qualité !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
shanessean



Nombre de messages : 842
Age : 80
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Ven 27 Avr - 18:36

J'aime aussi beaucoup cet opéra, mais je n'ai jamais eu la possibilité de le voir.
Question de publicité: on remplit des salles avec Wagner et Verdi, mais là pas besoin de faire de la publicité.
Au Festival d'opéra dans les Arènes d'Avenches, j'ai vu il y a 2 ans, une Lucia di Lamermoor merveilleuse.
Mais les organisateurs se sont plaints de n'avoir pas fait de bébéfice, mettant cela sur le fait que cet opéra n'est pas très connu !!!
Moi c'est le nom des organisateurs que je ne connais pas, pourtant j'y suis allé.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Samson et Dalila, Saint Saens   Aujourd'hui à 6:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Samson et Dalila, Saint Saens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: