Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 22 Avr - 15:13

https://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/a-la-monnaie-le-lohengrin-de-richard-wagner

une autre critique toujours avec la première distribution
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 23 Avr - 14:04

https://www.forumopera.com/lohengrin-bruxelles-la-monnaie-ici-prevaut-lart

Voici une critique avec la distribution de vendredi dernier.
Je trouve cette analyse très juste sur bien des points, entre autres la double approche de la mise en scène de Py : ses errances (son annonce en début de représentation, ses symboles incompréhensibles ...) et sa capacité à saisir les sentiments et à les faire interpréter par les chanteurs.
On apprend aussi que Bryan Register est un 'Lohengrin' "de dernière minute" ce qui peut expliquer son implication scénique plus en retrait que l'ensemble du plateau ... par contre, j'ai aussi des doutes sur son 'Tristan' à l'affiche l'an prochain quant à l'envergure de la voix.
Pour le reste, je me retrouve assez bien dans les commentaires sauf peut-être pour Sabine Hogrefe (Ortrud) qui m'a beaucoup impressionnée (mais Laudec, tu avais pointé son effacement au début, ce qui correspond à ce chaud et froid exprimé par le critique !)
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 23 Avr - 20:25

Merci pour ces critiques Bel Canto qui reflètent assez bien mon ressenti également. En effet, j'avais été étonnée dans le premier acte d'entendre si peu la voix de Sabine Hogreve, mais j'ai revu cet avis plus tard dans les actes 2 et 3 où j'ai trouvé qu'elle campait son personnage avec puissance et conviction comme tu me disais l'avoir perçue. Peut-être y a-t-il eu juste une baisse de régime à un moment donné, passagère.
Je comprends mieux aussi la prestation de "Lohengrin", pas facile à attraper ce rôle en "dernière minute".
La dimension politique m'échappe également mais comme le relève la critique, le spectacle va bien au-delà de cette question et pose des questions beaucoup plus fondamentales même si je dois dire que je n'ai pas compris les dialogues et que je n'ai lu qu'un résumé du livret pale
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 14 Mai - 23:49

Merci à Laudec pour tes précisions ! Je suis donc sur le "bon fil". J'irai lire cela demain, trop tard ce soir. Je comprends un peu en ayant lu très vite en diagonale, ce que vous avez pu ressentir. A suivre ! Wink

P.S. : Cet opéra est en fait, à mon avis, en-deça d'un onirisme artificiel etc.., je le trouve très métaphysique. La création à la Scala d'il y a trois ou quatre ans (avec Kaufmann), m'avait beaucoup plu, je l'ai déjà dit. Cela m'a permis de découvrir un Lohengrin un peu perdu, égaré dans ce monde d'humains etc.. etc.. Le contexte de la MES était plutôt "psy", avec Elsa un peu bi-polaire et déjà dans un autre monde... Oui, l'opéra 'est très dense, et quand vous pensez que c'est Wagner qui écrivit le livret..
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 22 Aoû - 22:20

Prochain spectacle auquel j'assisterai avec la Monnaie : L'homme de la Mancha

Man of La Mancha

Livret : DALE WASSERMAN
Musique : MITCH LEIGH
Paroles : JOE DARION

L’Homme de la Mancha
Traduction française et arrangement : JACQUES BREL


Présentation sur le site :
Il y a cinquante ans, le 4 octobre 1968, la comédie musicale américaine Man of La Mancha était créée à la Monnaie dans la traduction de Jacques Brel. Dix ans plus tard, le 9 octobre 1978, le célèbre chanteur belge s’éteignait. Aujourd’hui, le KVS et la Monnaie s’associent pour réaliser une nouvelle production de L’Homme de la Mancha, en guise d’hommage à Brel et peut-être aussi de symbole du « temps où Bruxelles brusselait », mais avec le regard tourné vers la ville d’aujourd’hui et de demain. Michael De Cock, directeur artistique du KVS, met en scène cette comédie musicale emblématique dans laquelle Cervantès, le manuscrit de son roman Don Quichotte sous le bras, se retrouve dans les geôles de l’Inquisition et interprète l’histoire du chevalier pour ses codétenus. « Rêver un impossible rêve… Suivre l’étoile… »

Distribution

Direction musicale et adaptation : BASSEM AKIKI
Mise en scène : MICHAEL DE COCK & JUNIOR MTHOMBENI
Décors : EUGENIO SZWARCER
Vidéo : HERNÁN PABLO CURIONI, LIEN DE TROGH, EUGENIO SZWARCER
Éclairages : GÉRARD MARAITE
Costumes : SABINA KUMELING
Murga coach : EDÙ LOMBARDO
Dramaturgie : GERARDO SALINAS
Interpreté par FILIP JORDENS, ANA NAQE, GWENDOLINE BLONDEEL, PIERRE DERHET*, BERTRAND DUBY, RAPHAËLE GREEN*, CHRISTOPHE HERRADA, ENRIQUE KIKE NOVIELLO

Ensemble de musique de chambre de la Monnaie
Académie des chœurs de la Monnaie s.l.d. de Benoît Giaux
*MM Academy Laureate

Les interprètes sont de jeunes chanteurs et chanteuses engagés à la Monnaie dans le cadre d'un projet "MM ACADEMY".
Projet lancé en 2015 par la Monnaie, la MM Academy offre la possibilité aux étudiants des huit conservatoires de Belgique de compléter leur formation par une expérience professionnelle au sein de l’orchestre ou du chœur de notre maison d’opéra. Cette immersion permet aux étudiants en musique d’acquérir un bagage professionnel essentiel dès le début de leur cursus. Ce projet apporte une réponse constructive à l’absence de passerelles, maintes fois déplorée, entre le projet éducatif des conservatoires et la réalité de la scène artistique.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Sam 25 Aoû - 23:46

Très intéressant, chance as-tu de ce prochain spectacle ! C'est un superbe opéra. Je l'ai vu partiellement avec Jacques Brel, splendide (des archives).
Nous avons chanté certaines mythiques chansons de l'opéra avec mon ex-chorale de Bretagne, "Caecilia", c'était difficile à bien mettre en place. Nous y avons pris un plaisir immense.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 19 Sep - 15:33

Septembre, jusqu’à maintenant, c’était pour moi la reprise de l’opéra à Liège …
A regret, j’ai mis fin à mon abonnement complet face à un trop-plein d’opéras italiens depuis la prise de direction de monsieur Mazzonis (sept sur neuf cette année), un programme très « populiste » laissant peu de place aux créations ou œuvres peu jouées et surtout à des mises en scène soit plus succession de tableaux que direction d’acteurs soit avant-gardiste sans grand argument.
Petit pincement au cœur donc en lisant l’annonce du premier opéra de la saison (xième reprise du ‘Trovatore’ de Verdi).



Hier soir, tout cela a été balayé en moins de temps qu’il faut pour le dire, par une production époustouflante de ‘L’homme de la Mancha’ dans la traduction française et l’arrangement de Jacques Brel en 1968.
C’est donc pour fêter le cinquantième anniversaire de cet événement que la Monnaie en collaboration avec d’autres théâtres a mis sur pied ces représentations.
Le tout a dû se faire sans grand budget … avec une équipe jeune très motivée et talentueuse.
Pendant toute la représentation on a senti un public réceptif et une émotion grandissante pour éclater au final par un tonnerre d’applaudissements qui a duré très longtemps.
Que s’était-il donc passé ?  Ces jeunes sont bourrés de talents mais on sent qu’ils sont encore un peu « verts » tant côté voix que jeu et pourtant … leur enthousiasme, leur engagement, leur joie de jouer, chanter, danser a fait la différence !  Et les grandes maisons d’opéras devraient bien en prendre de la graine plutôt que de nous programmer encore et encore des classiques dans des mises en scène et décors poussiéreux ou sans rapport aucun avec ce qu’a écrit le compositeur.  
Oui, ici,  c’était « moderne » mais bien réfléchi, construit et avec une œuvre qui s’y prêtait !



Chapeau bas donc aux metteurs en scènes Michael de Cock & Junior Mthombeni : des idées géniales avec peu de moyens et une direction d’acteurs admirable ; je suis allée lire leurs parcours car je pensais qu’un des deux devaient être liés à la danse, tant beaucoup de tableau en étaient apparentés – je n’ai rien lu de tel.  Une de leurs trouvailles qui a, je pense, fait couler plus d’une larme (dont les miennes !) : Cervantès, Don Quichotte et Sancho quittent la scène par le fond par une grande double porte donnant sur une place extérieure et ils s’en vont bras dessus, bras dessous, tandis que l’orchestre joue la quête … j’en ai encore des frissons en vous le racontant !


https://www.youtube.com/watch?v=7_WmBdp0G9A

Filip Jorden  - Don Quichotte – c’est Jacques Brel !  Tant dans la folie du personnage, sa tendresse, sa fragilité que dans la voix chaude, solide, rocailleuse parfois, mais aussi dans la ressemblance physique frappante.  Un moment cela m’a posé question mais puisqu’on est dans un hommage aux 50 ans de la production du grand Jacques et que le chanteur est d’une sincérité frappante, cela n’a pas dérangé
Son Sancho – Junior Akwety s’il n’a pas la maîtrise de la voix de son maître maîtrise bien le personnage avec beaucoup d’humour et de répartie.
Pour compléter le trio d’acteurs principaux, la soprano Ana Naqe d’une belle présence en scène mais avec une voix dont certains registres ne sont guère maîtrisés rendant sa voix assez cassée.


Raphaëlle Green, mezzo et Gwendoline Blondeel, soprano

Pierre Derhet, ténor

Cette production nous avait particulièrement intéressés car nous suivons les jeunes chanteurs issus de l’IMEP, Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur.  C’est toujours un bonheur de retrouver sur scène, après leur envol, des jeunes que nous avons vu étudier et débuter sur les planches.
Raphaëlle Green , Pierre Derhet et Gwendoline Blondeel, faisant partie de la MM Academy de la Monnaie étaient parties prenantes de cette production et avec beaucoup de talents !  Pierre Dehert notamment dont la voix de ténor est très claire et bien assise, nous a offrert deux personnages totalement différents : un coiffeur déjanté en talons aiguilles et un prêtre dont le ‘De Profondis ‘ était époustouflant  tant par la qualité du chant que par l’intensité, au moment de la mort de Don Quichotte (re-larmes !).
Le reste de la troupe n’a pas démérité, se multipliant en personnages divers et faisant voir des talents de chanteur, danseur, acrobate, instrumentiste …

Pas de bonne production sans un bon accompagnement musical.
Bassem Akiki, maestro libanais, a dirigé avec brio l’Ensemble de chambre de la Monnaie.  Beaucoup de musicalité, de passion et de justesse !



Je suis donc bien contente de mon choix : aller moins à Liège, choisir à Bruxelles des productions qui m’intéressent et surtout suivre et donner leur chance à ces jeunes qui ne demandent qu’à percer … espérant qu’ils gardent leur entrain d’aujourd’hui !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 19 Sep - 15:53

Je n'ai pas eu la chance de voir et entendre Jacques Brel sur scène mais j'ai pu entendre sa version de 'L'homme de la Mancha', trois fois dont deux fois avec José Van Dam.

Un superbe moment : la mort de Don Quichotte

- 1968, avec Jacques Brel
https://www.youtube.com/watch?v=5O2SSco5BKQ

https://www.youtube.com/watch?v=x6qnq0CgPyg - avec José Van Dam, à l'Opéra Royal de Wallonie
un tout autre style ... (à écouter plus que regarder car la prise de vue est pénible mais le son est bon)

Un hommage à Brel par Filip Jordens ... merveilleux !
https://www.youtube.com/watch?v=vteXF1l6po4


Dernière édition par Bel Canto le Mer 19 Sep - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 19 Sep - 17:35

Superbe compte-rendu , à tous points de vue, merci beaucoup Bel Canto.  Cela me semble frôler une certaine perfection dans l'émotion... et Filip Jorden est incroyable de "ressemblance", c'est frappant...J'aime beaucoup.
J'espère que Mezzo ou Arte nous retransmettront cela , il faut que je surveille les programmes...

Je n'ai pas eu le temps d'écouter tout ce que tu envoies, à suivre...

A propos de Brel, qui est bien sûr un génie de la chanson irremplacé... , j'avais vu des reportages il y a deux ans, extrêmement émouvants, sur ses derniers concerts, et la fin de sa vie aux Marquises. Je crois qu'on en avait parlé sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Jeu 20 Sep - 21:50

Et n'oublions pas, comme tu nous l'as indiqué, "La Flûte Enchantée", en direct depuis La Monnaie sur les chaînes Mezzo, jeudi 27 septembre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Jeu 20 Sep - 23:50

Merci Bel Canto pour ce compte-rendu passionnant sur Brel ainsi que les vidéos-hommages émouvantes. Je ne connaissais pas Filip Jordens, quel talent, le petit frère de Brel Wink
Beau programme à la Monnaie cette saison, j'ai la chance de pouvoir y être mardi prochain pour "la Flûte enchantée" version Roméo Castellucci. J'ai entendu un compte rendu de Camille De Rijck qui a assisté à la première et qui a été bouleversé par cette version avant-gardiste ...je me prépare ... Peut-être y seras-tu avant moi Bel Canto ?
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 21 Sep - 15:15

laudec a écrit:
Merci Bel Canto pour ce compte-rendu passionnant sur Brel ainsi que les vidéos-hommages émouvantes.  Je ne connaissais pas Filip Jordens, quel talent, le petit frère de Brel Wink
Beau programme à la Monnaie cette saison, j'ai la chance de pouvoir y être mardi prochain pour "la Flûte enchantée"  version Roméo Castellucci.  J'ai entendu un compte rendu de Camille De Rijck qui a assisté à la première et qui a été bouleversé par cette version avant-gardiste ...je me prépare ... Peut-être y seras-tu avant moi Bel Canto ?  

ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii nous y serons ensemble, youpie !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 21 Sep - 19:34

Quel hasard Very Happy , chouette alors ! je serai là avec mon fils aîné et sa femme qui m'ont invitée pour mon anniversaire mais je ne sais pas encore où nous serons placés . Heureusement que les petits-enfants ne seront pas de la partie (j'avais proposé de les emmener pour qu'ils puissent assister à cet opéra que je trouvais si bien convenir aux enfants ...) parce qu'il paraît que la mise en scène est assez "hard"...
A très bientôt Bel Canto, je suis très curieuse de faire cette découverte et de savoir ce que tu en penseras toi aussi
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 21 Sep - 21:56

J'écoute une interview très intéressante de Roméo Castellucci par rapport à sa création de "la Flûte enchantée" que nous allons voir la semaine prochaine à la Monnaie. Je suis contente d'avoir écouté ce qu'il en dit parce que je pense que j'aurais eu du mal à apprécier cette mise en scène si je l'avais reçue sans aucune préparation, tant elle semble être décalée par rapport à tout ce que j'ai déjà pu en apprécier précédemment.

J'aime beaucoup cet opéra pour l'idée que j'en ai et que j'en garde du passé, mais ici, le but de Roméo Castellucci est justement de renverser toutes les idées reçues, il aime le théâtre pour les découvertes que l'on y fait, pour les étonnements et les questionnements qu'il suscite et c'est pour lui tout l'art de la mise en scène qu'il nous propose ici très innovant et bouleversant.

Je donne ici le lien de cette interview, je ne sais si elle sera longtemps accessible ?
https://www.rtbf.be/musiq3/emissions/detail_demandez-le-programme/accueil/article_romeo-castellucci-ou-le-nouveau-souffle-de-la-flute?id=10022353&programId=8775
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 26 Sep - 1:59

Doublement déçue ... j'ai manqué Laudec et Mozart m'a manqué !
Jamais vu pareil détournement d'oeuvre ... j'y reviens après un petit dodo ! Sleep
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 26 Sep - 22:43

J'attends avec impatience ton compte-rendu , pour savoir si "ça vaut le coup" que je regarde cela en direct sur Mezzo demain... J'ai lu une critique relativement... "déroutée", par une mise en scène qui semble-t-il panache une première partie en costumes fin XVIIIème, et une seconde très moderne voire futuriste..., et que les voix étaient un peu décevantes... C'est ça ?
Dommage que "tu aies manqué Laudec...", vous auriez peut-être ri ensemble... Hehe
Oui, et Mozart dans tout ça ??  Embarassed

Comme j'ai un "Pelléas et Mélisande" enregistré sur Arte dimanche, à regarder (avec quand même , entre autres, Stéphane Degoult !)... j'attends donc ton avis (surtout que n'en déplaise à certains (sans commentaires), -cf. fil sur "la Flûte"-, j'en suis restée sur une vision et écoute sympas finalement)... !
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 26 Sep - 23:11

Il est souvent préférable de regarder avant d'avoir lu les critiques mais pour moi, avec la distribution que j'ai vue et entendue, pas vraiment de problème avec les voix. Côté mise en scène, il y a une bonne direction d'acteurs et des idées intéressantes mais le problème est que ce n'est pas "La Flûte enchantée" de Mozart mais une composition de Roméo Castellucci.
J'ai lu des critiques pour et d'autres contre mais ce que la plupart disent c'est que c'est malhonnête d'annoncer "La Flûte enchantée" de Mozart - il aurait été préférable d'annoncer "xxxx" création de Roméo Castelluci avec des extraits de "La Flûte enchantée" de Mozart. Mon principal reproche, surtout au deuxième acte, c'est que la musique passe tout à fait en second derrière une dramaturgie et des dialogues dus au metteur en scène et au dialoguiste.
J'y reviens quand j'ai un peu plus de temps mais je ne pourrais que t'encourager à regarder ... ce n'est pas désagréable, un peu longuet pour le second acte mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 26 Sep - 23:23

Je comprends très bien ce que tu expliques clairement, et cela m'intrigue effectivement. Mozart est peut-être un peu malmené, mais..., ma curiosité est en éveil. A voir demain ! (et merci pour la suite de ton compte-rendu). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Jeu 27 Sep - 0:00

Moi aussi j'étais déçue de ne pas retrouver Bel Canto hier soir, j'ai pourtant cherché mais déjà que je me perds dans ces couloirs et étages et vu le monde présent.. No . Etant l'invitée de mes enfants, je n'avais pas non plus la liberté que j'ai habituellement.
Je n'ai pas le temps pour le moment de dire grand-chose de cet événement exceptionnel à bien des égards mais je suis globalement d'accord avec l'avis de Bel Canto, c'est plus du Roméo Castellucci que l'opéra de Mozart, n'empêche que Mozart était bien là et si bien mis en musique par l'orchestre symphonique et les chœurs de la Monnaie. Les voix étaient superbes, et beaucoup à dire au sujet de la mise en scène mais cela vaut vraiment la peine, je n'ai aucun regret et ces 3h20 m'ont semblé bien courtes Wink
J'y reviendrai dès que je trouve le temps d'y revenir.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 30 Sep - 18:38

Je viens de rencontrer une collègue-amie qui m'a raconté qu'elle a fait un voyage de 5 jours avec ses deux petits-fils aînés à Vienne. Elle m'apprenait qu'à l'Opéra de Vienne, cela fait plus de 30 ans que l'on représente en boucle les opéras "principaux", je ne sais plus le nombre mais chaque jour un autre opéra et cela avec une mise en scène, des décors et des costumes, immuables, c'est une tradition à laquelle ils sont attachés .

Je dis cela pour vous parler un peu de "La Flûte enchantée " mise en scène par Roméo Castellucci, qui lui veut dépasser les clichés et stéréotypes de l'opéra. Il nous invite à l'oubli de tout ce que l'on sait à propos de cet opéra et il y réussit presque en nous offrant sa version actualisée , recréée de ce chef-d’œuvre qui a ravi tant de générations avant nous.
C'est un de mes opéras préférés dont j'ai pu apprécier plusieurs versions toujours poétiques qui me confortaient dans ce rêve un peu utopique que je chéris de la victoire de la lumière sur les ténèbres, eh bien ici, tout cela est remis en question, questionné, mis à plat.
Heureusement que j'étais prévenue de cette mise en scène avant-gardiste et que je m'attendais à être bouleversée comme l'a été celui qui en parlait lors d'une présentation à la radio.

Heureusement aussi que j'aime les remises en question, les point de vues décalés, les renouvellements.

J'y reviendrai lorsque j'aurai encore un peu plus de temps disponible pour vous parler de ce qui nous est arrivé et de ce que Roméo Castellucci a voulu transmettre en même temps que cette musique sublime de Mozart qui elle est bien restée la même et qui nous a été interprétée par

Gabor Bretz (Sarastro)
Ed Lyon (Tamino)
Sabine Devieihe (Reine de la nuit)
Sophie Karthauser (Pamina)
Georg Nigel (Papageno)
Elena Galitskaya (Papagena)
Elmar Gilbertsson (Monostatos)
et quelques autres
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 30 Sep - 21:35

Merci beaucoup Laudec, et Bel Canto.Very Happy J'attends le détail de vos compte-rendus avec impatience ! Je n'ai pu voir la diffusion en direct sur Mezzo jeudi dernier, ma soirée était prise avec des amis. Mezzo ne fait pas de replay, mais des rediffusions, il faut que je regarde cela de près : Car même si les horaires sont bizarres et ne me conviennent pas, je peux enregistrer. A suivre ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 1 Oct - 14:38

J'espère pouvoir faire ce compte-rendu ... je suis assez bien débordée pour le moment (ah les pensionnés Ptdr ).

Tu peux voir le spectacle en streaming sur le site de la Monnaie à partir du 15.10.2018 jusqu'au 04.11.2018 : https://www.lamonnaie.be/fr/program/831-die-zauberflote
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 4071
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mar 2 Oct - 0:06

Je compte sur Bel Canto pour faire un compte-rendu, l'opéra est un domaine complexe et neuf pour moi, je n'ai aucune expérience en la matière.  Je peux juste donner quelques unes de mes impressions en découvrant cette version de "La Flûte enchantée" que je connaissais uniquement d'en avoir vu deux versions originales mais traditionnelles en DVD.

Je commencerai par la forme des deux actes totalement mais différemment  uniformes  :
le premier acte d'un blanc total et immaculé, d'une symétrie parfaite, même les solistes sont dédoublés !

Les costumes sont de l'époque de Mozart avec une abondance de détails et un décor tout aussi blanc et éblouissant qui petit à petit dévore la scène.  Des plumes d'autruche en grand nombre qui font partie d'une chorégraphie exécutée sur des plateaux tournants qui accentuent encore cette symétrie.  Danse ininterrompue créée par la chorégraphe Cindy Van Acker qui provoque l'effet cauchemardesque d'un jour sans fin.

Malgré l'apparente beauté de la scène, elle provoque chez moi un effet de sursaturation, un malaise.  Piersandra di Matteo, le dramaturge dit  "L'exubérance du premier acte se leste d'un deuil inconsolable : une machinerie entière d'orchestrations joue un tour à l'histoire, au connu, pour affirmer, en l'épuisant, la dimension despotique de la lumière.  L'axe central du carrousel symétrique du premier tableau est la figure féminine qui donne voix à la Reine de la nuit.  Il est le pivot vertical qui traverse comme une épine dorsale La Flûte Enchantée.  Cette mise en scène met au centre la nuit féconde, générative, inclusive, prolifique.  C'est l'affirmation du savoir corporel de la mère ".

Pour le deuxième acte, changement total de décor, ici, tout est beige (couleur que Roméo Castellucci exècre ...)
Aussi bien les  hommes que les femmes, que les enfants ont des uniformes beiges style bleu de travail, sans forme, et des perruques blondes, tous les mêmes, horriblement moche !  Ce n'est que vers la fin que petit à petit les personnalités apparaissent, les perruques tombent ...

Lors de ce deuxième acte 5 femmes aveugles(principe nocturne, passées du côté de la nuit) et 5 hommes grands brûlés (les élus de la lumière, ceux que les flammes ont épargnés, laissés vivants pour garder la mémoire d'une  lumière qui ne passe pas  selon Claudia Castellucci , dialogue 3) viendront témoigner de leur parcours.

Voilà pour la forme qui est bien sûr toute symbolique mais qui me prive de la poésie et de la beauté que j'aime trouver dans ce genre d'événement.  Ici, le réel fait référence à l'actualité déjà si éprouvante à découvrir chaque jour et que je préfèrerais voir représentée de façon plus manifestement  métaphorique dans un opéra mais j'ai bien compris la position de Roméo Castellucci lorsqu'il l'explique.

La première scène, avant l'inondation de "blanc"du premier acte, est celle d'un homme qui détruit un néon, plongeant la scène dans l'obscurité totale.  Roméo Castelluci " veut  interroger et bouleverser le schéma manichéen ombre/lumière, il célèbre le primat du principe de l'ombre et revendique le droit d'en finir avec la lumière de la Raison "  "Il s'agit de démasquer le pouvoir patriarcal, arbitraire et impersonnel de Sarastro pour faire place à un savoir issu du ventre de l'ombre, d'un ventre féminin, du cri maternel. Il s'agit de reconnaître dans l'opposition lumière/ténèbres l'antique affrontement entre le principe patriarcal et le principe matriarcal, pour inverser la vision et admettre le primat de la puissance cosmique de la nuit étoilée"

Voilà quelques pistes données par le metteur en scène et personnellement, je comprends son questionnement même s'il m'est parfois insupportable à l'envisager.

Pour moi, tout ce qui a été rajouté par Roméo Castellucci était déjà présent implicitement dans le texte et la musique de cet opéra, il n'en fallait pas tant, je ressens cette mise en scène et cette dramaturgie comme une insistance qui pourrait porter atteinte à la liberté de penser.

Je vais en rester là, peut-être ai-je trop dévoilé pour ceux qui auraient envie de voir cet opéra.

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Jeu 4 Oct - 23:35

Merci chère amie, je te lis vite entre deux répétitions.
Non, tu n'en dis pas trop.Wink Cela me permettra de rentrer dans l'oeuvre (enfin, la mise en scène), plus facilement. Il y a des rediffusions sur Mezzo tout le mois d'octobre, et j'enregistrerai sans doute à mon retour de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6300
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 7 Oct - 22:25

Die Zauberflöte  – Wolfgang Amadeus Mozart
La Monnaie, Bruxelles, septembre 2018

DISTRIBUTION

Direction musicale ANTONELLO MANACORDA
Mise en scène, décors, costumes, éclairages ROMEO CASTELLUCCI
Chorégraphie CINDY VAN ACKER
Dialogues supplémentaires CLAUDIA CASTELLUCCI
Chef des chœurs MARTINO FAGGIANI

Sarastro GÁBOR BRETZ
TaminoE D LYON
Sprecher DIETRICH HENSCHEL
Königin der Nach tSABINE DEVIEILHE
Pamina SOPHIE KARTHÄUSER
Erste Dame TINEKE VAN INGELGEM
Zweite Dame ANGÉLIQUE NOLDUS
Dritte Dame ESTHER KUIPER
Papageno GEORG NIGL
Papagena ELENA GALITSKAYA
Monostatos, ein Mohr ELMAR GILBERTSSON
Erster Priester / Zweiter geharnischter Mann GUILLAUME ANTOINE
Zweiter Priester / Erster geharnischter Mann YVES SAELENS



Je ne lis jamais les propos du metteur en scène ni avant ni après le spectacle : je connais souvent très bien l’œuvre et j’estime que si je ne comprends pas, c’est que cela ne collait pas à l’œuvre.  Dans ce cas, présente à l’avance au théâtre, j’ai entendu les propos d’avant scène mais ce n’était pas très éclairant.
J’évite aussi de lire les critiques avant d’avoir vu la représentation pour me faire ma propre idée que je confronte ensuite à celles des journaux.  Après lecture, je dirais qu’il y a des « tout contre » et des « tout pour » mais un reproche commun à tous et j’y souscrits également, c’est le détournement de l’œuvre au profit des phantasmes d’un scénographe.  Si la Monnaie avait intitulé comme premier spectacle de l’année « Le lait maternel » de Romeo Castellucci   sur fond de musique de la « Flûte enchantée » de Mozart, cela aurait été plus honnête. A noter cependant que, selon moi, il n’y a eu coupure que pour tous les dialogues parlés et non pour les airs qui me semble-t-il ont tous été intégrés dans le livret modifié.
Je ne suis pas contre les transpositions et sans doute, cette œuvre est-elle favorable à cela mais il ne faut pas de déséquilibre entre la mise en scène, la musique et le chant ; or ici, c’est sans doute mon plus grand reproche, la musique et le chant sont relégués à un plan subalterne au profit de la dramaturgie.  Un exemple : le rôle de Papageno … il est de trop et ne cadre pas du tout avec l’ensemble très « noir » - la preuve, après son air où de façon très drôle il menace de se pendre, Castellucci lui fait dire un long monologue qui tombe à plat selon moi.
Une chose qui m’a aussi dérangée dans la mise en scène : si j’admire ces femmes  malvoyantes ou aveugles ainsi les messieurs grands brûlés qui ont osé se livrer, je me suis sentie assez mal à l’aise pendant leurs interventions s’apparentant un peu selon moi à un certain voyeurisme.



Que dire des interprètes ?  Pour moi, dans l’ensemble, c’est un bon plateau mais vraiment pas mis en avant pour la raison déjà dite.
Gabor Bretz est un très bon Sarastro, imposant et humain à la fois ; quelques petits problèmes avec les graves profonds mais sans que cela ne soit gênant.  Son alter ego la Reine de la Nuit, interprétée par Sabine Devieilhe est sans doute la meilleure de la soirée tant pour son investissement malgré un rôle réduit à une simple mère que pour l’agilité et les aigus faciles de la voix.  J’avais hâte d’entendre pour la première fois Sophie Karthaüser (Pamina) et je n’ai pas été déçue : belle voix et interprétation digne d’un rôle parfois décliné de façon un peu niaise.  Son Tamino, Ed Lyon est sans doute un des meilleurs du moment ; j’ai beaucoup aimé son interprétation.  Seule déception pour moi, le Papageno de Georg Nigi, la voix est belle mais sans plus et puis surtout a-t-il dû trop regarder Bourvil et s’en imprégner … son jeu manque de sobriété.  Les seconds rôles sont aussi interprétés avec brio avec une mention toute particulière pour le duo des Prêtres dont les registres se complétaient parfaitement (Guillaume Antoine et Yves Saelens ).



Un bon plateau donc et, il faut reconnaître cela au metteur en scène, une bonne tenue sur le plateau … finalement une assez bonne soirée.  Je ne regrette pas d’avoir vu cette version très personnelle de la Flûte … à tout prendre, je préfère cela aux scénographies en papier mâché, conventionnelles et sans direction d’acteurs que j’ai vues à Liège, l’an dernier.
Sur un autre forum, un « anti » répondait ainsi à un « pour » : vous qui êtes blasés pour avoir vu tant et tant de productions, vous aimez ce genre de spectacle qui vous dépayse.
Peut-être a-t-il raison ou en tout cas, je ne conseillerais pas cette production pour une première vision de l’œuvre mais ce n’est pas pour autant à rejeter en vrac.



Merci Laudec pour ton compte-rendu qui décrit avec beaucoup de sensibilité la production.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Concerts et informations musicales diverses-
Sauter vers: