Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Jean

avatar

Nombre de messages : 7019
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Sam 9 Déc - 16:27

Mon enregistrement de Lohengrin (Georg Solti Decca) dure 3 H 40....alors avec peut être 2 entre-acte...çà peut bien faire 4h30!! Wink ...Pour moi le plus bel opéra de Wagner...vous allez surement apprécier!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 10 Déc - 1:12

Je n'ai vu que quelques Wagner sur scène : Lohengrin, Tannhauser, L'or du Rhin et La Walkyrie ainsi que plusieurs fois Le Vaisseau fantôme .
Lohengrin m'a beaucoup impressionné ; avec Le Vaisseau fantôme, ce sont les plus "accessibles" de Wagner pour qui n'y est pas habitué.
J'ai l'habitude de dire ... mais pourquoi les Allemands mettent ils le double de temps pour dire la même chose que les Italiens au final ? Hehe ... et Lohengrin n'est pas le plus long loin de là ! Wink
Mais 4h30 ne m'étonne pas et oui, il y a deux entractes > c'est pour cela que la séance est à 18h !
J'y vais le 20 avril Laudec, peut-être pourrons-nous nous y rencontrer ? (ouverture de la location le 06.03.2018 mais avec mon abonnement, je peux obtenir une place plus tôt, si tu veux)

Petit HS : la réservation des abonnements pour le Reine Elisabeth de chant aura lieu à partir du 30 janvier
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 10 Déc - 10:06

Bel Canto a écrit:
J'y vais le 20 avril Laudec, peut-être pourrons-nous nous y rencontrer ? (ouverture de la location le 06.03.2018 mais avec mon abonnement, je peux obtenir une place plus tôt, si tu veux)
Merci, avec plaisir, Bel Canto si tu pouvais faire cela pour moi, cela m'aiderait et me motiverait Kiss . Le 20 avril est une bonne date aussi pour moi, je n'ai encore rien de prévu Very Happy
Dis-moi stp comment procéder pour le paiement de la place, si possible dans la catégorie que tu as choisie, merci
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 10 Déc - 22:50

laudec a écrit:
Bel Canto a écrit:
J'y vais le 20 avril Laudec, peut-être pourrons-nous nous y rencontrer ? (ouverture de la location le 06.03.2018 mais avec mon abonnement, je peux obtenir une place plus tôt, si tu veux)

Merci, avec plaisir, Bel Canto si tu pouvais faire cela pour moi, cela m'aiderait et me motiverait Kiss .  Le 20 avril  est une bonne date aussi pour moi, je n'ai encore rien de prévu Very Happy
Dis-moi stp comment procéder pour le paiement de la place, si possible dans la catégorie que tu as choisie, merci

ok - nous prenons un peu de repos à Spa avec mon mari et j'ai une semaine chargée mais je regarde dès que possible et je te dis quoi ... chouette si cela pouvait s'arranger !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 10 Déc - 23:47

Super tout ça les copines belges ! De beaux moments pour vous en perspective...  Very Happy
"Le Dialogue des Carmélites", est sorti à Paris dans à peu près cette distribution (Sauf le fameux Nicolas Cavallier..., je ne sais plus qui incarnait le Marquis lors de la création parisienne), direction Philippe Jordan. Je l'ai vu il y a quelques mois sur Mezzo. Je reconnais que j'ai aimé mais que j'étais moyennement en forme ce soir-là, et comme le sujet est très difficile et triste.., j'avais arrêté en route.. Petibon est superbe. 

Bel Canto a écrit:
j'ai choisi Stéphane Degout car j'aime vraiment beaucoup cet interprète.
Je le trouve vraiment génial. La dernière fois que je l'ai entendu sur un opéra (et non récital), c'était sur "Hamlet" d'Ambroise Thomas, précisément à La Monnaie.(en création).  Sublime mise en scène d'Olivier Py, très sobre , décors tout noirs, et immenses escaliers à gauche et à droite, spectaculaires. Minkowski à la baguette. C'était en direct je crois en décembre 2013, de mémoire...(à revérifier)**.  J'avais enregistré et quand j'ai déménagé et changé d'opérateur, j'ai perdu tout ce qui était sur le disque dur SFR du décodeur.. (soupir).
Stéphane Degout était extraordinaire d'émotion, de puissance, et quelle voix 

"Lohengrin" est mon opéra préféré de Wagner , avec Parsifal. Je ne crois pas que cela dure vraiment 4 h 30, de mémoire, mais au moins 3 h et demie (à revoir aussi..). Je l'ai vu plusieurs fois sur mon disque dur (le mien, cette fois), dont version préférée avec Jonas Kaufmann.. (j'en ai parlé souvent). C'était une création à La Scala avec Barenboim (l'année précédant son départ). Egalement Kaufmann l'a rechanté en octobre à Paris, sur la même mise en scène. 
Vous allez vous faire très plaisir ! 

(** : Oui, c'est bien cela, j'en ai parlé sur ce fil plus haut en avril 2013.).

Voilà de beaux compte-rendus et échanges à venir....  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 11 Déc - 8:20

Bel Canto a écrit:
ok - nous prenons un peu de repos à Spa avec mon mari et j'ai une semaine chargée mais je regarde dès que possible et je te dis quoi ... chouette si cela pouvait s'arranger !
Merci Bel Canto Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 11 Déc - 20:11

Anouchka a écrit:

Bel Canto a écrit:
j'ai choisi Stéphane Degout car j'aime vraiment beaucoup cet interprète.
Je le trouve vraiment génial. La dernière fois que je l'ai entendu sur un opéra (et non récital), c'était sur "Hamlet" d'Ambroise Thomas, précisément à La Monnaie.(en création).  Sublime mise en scène d'Olivier Py, très sobre , décors tout noirs, et immenses escaliers à gauche et à droite, spectaculaires. Minkowski à la baguette. C'était en direct je crois en décembre 2013, de mémoire...(à revérifier)**.  J'avais enregistré et quand j'ai déménagé et changé d'opérateur, j'ai perdu tout ce qui était sur le disque dur SFR du décodeur.. (soupir).
Stéphane Degout était extraordinaire d'émotion, de puissance, et quelle voix 

J'ai vu S Degout trois fois sur scène à la Monnaie et à Bozar :
Orlando Paladino, Haydn, Orlando, Bozar 9/2011
Hamlet, Thomas, Hamlet, Monnaie 3/2013
Au monde, Boesmans, Ori, Monnaie 3/2014
A chaque fois avec le même plaisir !


Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 11 Déc - 22:47

Eh oui !!  Very Happy
Par contre, "Orlando Paladino" (le seul opéra de Haydn que j'apprécie, mais ce n'est pas un "scoop" !)..., c'est quand même assez compliqué.
Non d'écoute, la musique de Haydn est superbe, mais l'intrigue se traîne comme un limaçon , le livret alambiqué au-delà du possible.... Il faut VRAIMENT la musique de Haydn pour faire passer ça ! (et hélas je n'ai pas vu cette version avec Degout qui m'aurait peut-être "motivée"  Wink).
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Lun 11 Déc - 23:54

Le Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc



Direction musicale ALAIN ALTINOGLU
Mise en scène OLIVIER PY
Décors et costumes PIERRE-ANDRÉ WEITZ
Éclairages BERTRAND KILLY
Chef des chœurs MARTINO FAGGIANI

Le Marquis de la Force NICOLAS CAVALLIER
Blanche de la Force PATRICIA PETIBON
Le Chevalier de la Force STANISLAS DE BARBEYRAC
L’Aumônier du Carmel GUY DE MEY
Le Geôlier, Thierry, M. Javelinot NABIL SULIMAN
Madame de Croissy SYLVIE BRUNET-GRUPPOSO SOPHIE PONDIJCLIS
Madame Lidoine VÉRONIQUE GENS
Mère Marie de l’Incarnation SOPHIE KOCH
Sœur Constance de Saint Denis SANDRINE PIAU
Mère Jeanne de l’Enfant Jésus MIREILLE CAPELLE
Sœur Mathilde ANGÉLIQUE NOLDUS
Premier commissaire YVES SAELENS
Second commissaire ARNAUD RICHARD

Synopsis

Blanche de la Force, de nature anxieuse, entre chez les Carmélites au début de la Révolution française.
Bien que les règles strictes du couvent lui procurent un sentiment de sécurité, elle est toujours en proie à des angoisses existentielles, surtout après avoir assisté à l’éprouvante agonie de la Prieure. Lorsque les ordres monastiques sont abolis sous la Révolution, les religieuses jurent de mourir en martyres pour leur foi. Dans le tumulte, Blanche prend la fuite pour rentrer chez elle et découvre que son père a été guillotiné, victime de la Terreur. Lorsqu’elle apprend que ses soeurs carmélites sont condamnées à la peine capitale, elle surmonte sa peur de la mort : lors de leur exécution, elle émerge de la foule, se joint volontairement à ses soeurs et monte la dernière sur l’échafaud.

Vendredi 8 décembre, La Monnaie, Bruxelles

Comment rendre avec quelques mots l'émotion et le plaisir que m'a procuré cette représentation ?
Ces moments sont rares en opéra … bien sûr, il y a de beaux moments, un interprète ou l'autre qui vous donne le frisson, une mise en scène du meilleur effet … mais il est rare que tout concorde pour que ce soit une réussite totale et complète.
Qui donc citer en premier ?  Le génie de Bernanos, l'engagement total du maestro, la profondeur subtile de la scénographie ou la qualité d'interprétation tant vocale que scénique ?  Tout à la fois et c'est ce qui donne ce petit plus qui fait toute la différence.
Et pourtant, le début n'était pas prometteur : une désorganisation complète dans le placement, certainement pas digne d'une grande maison comme la Monnaie ; l'intendant qui prend le micro – c'est souvent mauvais signe – pour nous annoncer que Sophie Koch  (Mère Marie de l'Incarnation) est souffrante mais va tenter d'aller jusqu'au bout de sa prestation et que, par contre, Sylvie Brunet (Madame de Croissy) a été envoyée chez le médecin fin d'après-midi - c'est la jeune mezzo française, Sophie Pondijclis qui la remplace au pied-levé : deux rôles demandant énormément d'investissement !
Dès les premières notes, on entre dans le vif du sujet : des êtres torturés, excessifs, passionnés vont jouer entre elles, car les rôles masculins n'ont ici que peu de consistance,  une pièce dont on se doute de l'issue tragique.
Je n'ai jamais vu la pièce de Bernanos sur scène mais j'ai eu l'occasion de regarder le téléfilm avec Jeanne Moreau … j'avais été bouleversée par cette œuvre.  Quand je l'ai ensuite vue sur scène, j'ai ressenti la même émotion avec malheureusement la deuxième fois, un final transposé, réduisant à néant toute la tension acheminée progressivement !
Ici pas de transposition ni d'appropriation par le metteur en scène : c'est une version très sobre et épurée que nous offre Olivier Py, lui qui a pourtant parfois le don d'agacer les puristes !  Non, rien que l'œuvre pour et par elle-même et une pléiade d'artistes hors du commun.
Deux temps d'une intensité inouïe : l'agonie de madame de Croissy est un moment d'une violence et d'une souffrance incroyables qui demandent non seulement une mezzo à la voix puissance mais aussi une actrice hors pair … c'est ce que nous a offert cette jeune mezzo, pourtant pas prévue initialement !  Elle a amplement mérité un accueil chaleureux au baisser de rideau.  C'est dans ce genre de scène que le génie de Py se révèle : un mur blanc et un lit suspendu permettent à l'interprète debout et non couchée (mais l'illusion est totale) de donner toute la puissance à sa voix et toutes les possibilités de posture à son corps torturé : impressionnant est un faible mot !  La prieure, touchée par la vocation de Blanche qui ressemble terriblement à la sienne, la frôle du bout des doigts avant qu'un dernier sursaut de souffrance traverse son corps et vienne à bout de sa résistance encore et encore contre cette mort qui l'horrifie … elle mourra les bras en croix.  Fin du premier acte et silence du public qui n'ose rompre le vide que cette mort laisse derrière elle !



Un autre moment sublime est le final bien entendu … encore une fois ici la simplicité est du meilleur effet. Les religieuses en robe blanche sont en léger arc-de-cercle sur le devant de la scène, chantant le Salve Regina ; progressivement, le bruit de la guillotine se fait entendre : une à une, les Carmélites "accusent le coup" sobrement, se retournent et vont vers l'arrière de la scène les bras en croix … Le fond de scène est un ciel de nuit parsemé d'étoiles vers lequel va se diriger à son tour, Blanche de la Force, toute de noir vêtue depuis sa fuite du Carmel, venue rejoindre dans la mort et le sacrifice pour la patrie, ses sœurs dans la foi.


https://www.youtube.com/watch?v=7SZo7QRlJFQ

Côté voix, il n'est guère possible de faire mieux, je crois.  J'aime beaucoup Patricia Petitbon qui s'investit toujours totalement dans les rôles qu'elle interprète ; sa voix légèrement éthérée correspond parfaitement à Blanche de la Force, constamment en recherche d'absolu mais n'ayant pas toujours la capacité de l'affronter.  J'ai aussi été très fort touchée par l'humanité insufflée à Madame Lidoine par Véronique Gens et toute la fraîcheur de Sœur Contance interprétée par Sandrine Piau.  Le reste de la distribution est du même acabit, même pour les rôles masculins pourtant assez brefs … Papagena et moi avons revu avec bonheur Nicolas Cavallier qui a beaucoup fréquenté la scène liégeoise pendant l'ère Grinda.
Le maestro maison, Alain Altinoglu a mené un orchestre très étoffé avec beaucoup de passion … parfois un peu trop pour nous qui étions juste au-dessus mais sans jamais couvrir le plateau.

Deux petits regrets : une élocution pas toujours très compréhensible pour un plateau pourtant 100 % français … et une salle très enrhumée, exprimant bruyamment ses miasmes.

Je ne vais que rarement à Bruxelles … les prix ne sont pas vraiment dans mes moyens mais je ne regrette pas cette dépense-ci !

Une critique dans laquelle je me retrouve assez bien sur  forum opera

Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mar 12 Déc - 6:48

Merci pour ce CR émouvant si bien rendu et qui me met déjà en larmes, je comprends les nombreux "miasmes" que je n'aurais certes pas pu retenir non plus si j'avais été présente Crying or Very sad , je suis presque soulagée de ne pas avoir eu l'occasion de vivre cet événement cette fois-ci encore, je pense que j'aurais été trop bouleversée.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mar 12 Déc - 20:17

c'est très beau mais complètement bouleversant...  Crying or Very sad Il faut se sentir plutôt fort et bien pour supporter cela.. , je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 13 Déc - 0:18

Anouchka a écrit:
c'est très beau mais complètement bouleversant...  Crying or Very sad Il faut se sentir plutôt fort et bien pour supporter cela.. , je crois.

Cela dépend des tempéraments sans doute ... en ce qui me concerne si je suis triste, si j'ai le cafard ou du vague à l'âme, l'opéra  me "rebooste" toujours, qu'il soit triste ou gai, dramatique ou comique pour autant qu'il m'émeuve.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Mer 13 Déc - 21:38

C'est vrai, mais effectivement ça dépend de l'air du temps pour moi. Le grand pathos dans les opéras chers aux italiens ou à Wagner, ou Debussy etc... : Ca me va même quand je suis tristounette, parce que c'est tellement "too much", un peu décalé dans leurs grandes intrigues irréalistes...(toutes les héroïnes qui meurent etc..). 
Mais dans "le dialogue", déjà le bouquin de Bernanos est très beau mais difficile à lire.., et c'est une histoire complètement poignante et vraie.
J'ai lu (et vu), pas mal de choses sur la Révolution Française et le régime de la Terreur, c'est effroyable. 
Pour te dire... :
Il y a une quinzaine de jours, j'ai regardé une vieille série française en noir et blanc qui s'appelait "Le chevalier de Maison-Rouge" d'après Dumas père.
Cela a vieilli mais l'interprétation est magnifique et Barma avait tourné dans de beaux décors naturels. Eh bien, la fin, quand les deux héros amoureux vont à l'échafaud (Anne Doat s'évanouissant au pied des marches dans les bras de Michel Le Royer, j'ai pleuré et je n'ai pas pu regarder ce couperet de la guillotine...). Je hais cette période de notre histoire.... 
"Lohengrin" et "Parsifal", "Hamlet", pour les citer..., ne me font pas le même effet. Ce sont des opéras que je qualifie un peu de "métaphysiques", et il y a obligatoirement un décalage entre ce que nous voyons et nous ressentons, car le décryptage est propre à chacun et pas de "plein fouet". Enfin j'espère qu'on me comprend...
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 15 Déc - 12:33

Chouette !!! J'ai pu trouver une place à côté de moi pour Laudec ... nous irons donc côte à côte, voir et entendre Lohengrin en avril prochain.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 15 Déc - 13:08

Merci Bel Canto ce sera un très beau moment pour moi Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 15 Déc - 18:50

"Le dialogue des Carmélites" en live depuis la Monnaie sur Opera Vision : https://operavision.eu/en/library/performances/operas/dialogues-des-carmelites#
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 17 Déc - 18:29



Magnifique concert du baryton français, Stéphane DEGOUT, hier soir à la Monnaie - au programme :

Gabriel Fauré
Aurore, op. 39/1
Poèmes d’un jour : Rencontre ; Toujours ; Adieu, op. 21 (1878)
Automne, op. 18/3 (1878)

Johannes Brahms
O kühler Wald, op. 72 (1877)
Die Mainacht, op. 43, (1868)
Auf dem Kirchhofe, op. 105, (1889)
Feldeinsamkeit, op. 86, (1879)
Alte Liebe, op. 72, (1877)
Nicht mehr zu dir zu gehen, op. 32, (1864)
Willst du dass ich geh ?, op. 71, (1875)

Robert Schumann
Zwölf Gedichte, op. 35, (1840)
Lust der Sturmnacht
Stirb, Lieb’ und Freud’ !
Wanderlied
Erstes Grün
Sehnsucht nach der Waldgegend
Auf das Trinkglas eines verstorbenen Freundes
Wanderung
Stille Liebe
Frage
Stille Thränen
Wer machte dich so krank ?
Alte Laute


en bis : Johannes Brahms
Lerchengesang (Candidus), op.70 n°2

Je ne suis pas du tout connaisseuse de ce répertoire et je serais donc bien en mal de faire une analyse fouillée du récital d'hier soir. Je sais cependant que ce n'est généralement pas ma "tasse de thé" ... trop sérieux et pas assez lyrique pour moi ... mais ce baryton arriverait à me faire aimer Puccini s'il avait le mauvais goût de l'interpréter. Wink
Cette voix profonde, sensuelle, aux couleurs cuivrées, aussi à l'aise dans le grave que l'aigu vous saisit et vous emmène faire un voyage dans le rêve et l'intemporel.
Avec une grande économie de geste, très proche du piano, jetant ça et là un regard discret vers ses notes, le baryton possède un très beau phrasé et une capacité à interpréter hors du commun.

Coup de chapeau au pianiste, Simon LEPPER, qui plutôt qu'un accompagnateur est un complice, une partie prenante d'un duo qui comme le chanteur illustre magistralement les différents univers parcourus ... tantôt poétique, tantôt violent ou tendre.

S'ils passent près de chez vous, n'hésitez pas !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 17 Déc - 20:13

Merci pour ce très beau compte-rendu... , comme j'aurais aimé l'entendre... ! Mais je crois qu'il a sorti un DVD sur ce récital.., dont j'avais entendu parler.
A noter qu' à part Fauré,que personnellement j'adore et que nous avons chanté en chorale..., le reste est connu des amateurs, et il ne s'agit que de Lieder en allemand. Très beau. 
C'est comme pour les madrigaux de Monteverdi, on est dans la poésie et parfois , même si cela m'est personnel, il m'importe de comprendre les paroles. Si les choses sont faites de façon raffinée, dans le programme du concert, il y a la traduction. Sinon, soit on s'en fiche et seule l'émotion musicale et l'expression comptent.. (c'est souvent le cas), sinon on va un peu piocher via Google. 
Idem d'ailleurs pour le récital des Lieder et airs d'opéra allemands (dont Mozart natürlich), que Jonas Kaufmann vient de sortir.
Ah ces deux-là, qui d'ailleurs n'ont pas la même voix, ils sont merveilleux !
Je verrai bien Degout en Don Giovanni, tiens, peut-être même l'a-t-il déjà chanté ? Ou en "méchant comte" des Nozze ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 17 Déc - 20:19

Je viens d'aller voir, oui oui, il a bien chanté Almaviva et Don Giovanni !!  Wink
Et les principaux Lieder du "Cor merveilleux de l'enfant", de Mahler...
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 17 Déc - 20:28

S Degout a un répertoire assez éclectique mais il est souvent appelé lors de création contemporaine.
Je l'ai vu et entendu trois fois sur scène : dans "Orlando Paladino" de Haydn, "Hamlet" de Thomas et "Au monde" de Boesmans (création mondiale)
Trois rôles très différents mais avec chaque fois le même engagement scénique et une voix pouvant couvrir une très large tessiture.
Pour Don Giovanni, je pense qu'il manque de basse ; il a interprété le Comte des Nozze en 2016 à Amsterdam.
Ceci dit, ce sont les personnages 'tourmentés' qui lui conviennent le mieux ... Hamlet, c'était fabuleux !!!
Prochainement il sera :
- Rodrigue dans le "Don Carlos" de Verdi à Lyon (Rodrigue étant le personnage de Verdi qui me fait le plus 'craquer' vous devinez dans quel état je serais après une telle séance ... ah que n'ai-je les moyens !!!)
- King dans "Lessons in Love and Violence (Première mondiale) à Londres


Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Dim 17 Déc - 22:09

Bel Canto a écrit:
 Hamlet, c'était fabuleux !!! 

Ah ça oui, j'en ai longuement parlé ici ! (dont la mise en scène).

Par contre, je dois avouer que le Don Carlo(s) de Verdi, que j'ai vu avec Kaufmann..., finit par me barber un peu.. Parce ce que c'est trop long, et comme ce n'est pas en "live", mais à la télé.., je finis par en avoir un peu assez alors je regarde en deux ou trois fois. C'est magnifique, mais comme souvent chez Verdi, un peu torturé et long-long-long................ La mise en scène que j'avais vue avec Kaufmann était axée sur "l'onirique", au début de l'opéra Don Carlo étant hospitalisé en service psychiatrique, après une tentative de suicide. Ca, ça ne m'avait pas dérangée du tout (mais ça n'a pas plu à tout le monde). La voix de Kaufmann bien évidemment, était exceptionnelle ainsi que toutes les autres voix. A mon avis,  "il faut bien connaître le livret et s'accrocher aux branches......"  Very Happy
P.S. : Quant à Degout qui manque de "basse" pour Don Gio, c'est possible, je ne l'ai pas entendu sur cet opéra. Par contre, il en a bien le physique, le jeu de scène et le côté "torturé cynique".., tellement il est bon comédien...  Wink (souviens-toi d'Hamlet", plus torturé tu meurs) !).
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Sam 30 Déc - 17:31

Un très beau commentaire du "Dialogue" sur Opera Online
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Ven 20 Avr - 14:07

Ce soir, avec Laudec, marathon wagnérien à la Monnaie : 'Lohengrin' !
Je me fais une joie de retrouver Laudec mais aussi cet opéra que je n'ai vu qu'une seule fois sur scène !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6266
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Sam 21 Avr - 12:50



Merveilleuse soirée hier à la Monnaie et je suis très heureuse d'avoir pu la vivre avec Laudec dont j'ai mieux fait la connaissance, notre première rencontre ayant été très brève.

Merveilleuse soirée musicale donc ... presque à la mesure du 'Dialogue des Carmélites' qui reste un sommet dans ce que j'ai pu voir et entendre sur scène!

Deux acteurs principaux de cette réussite : le chef - Alain Altinoglu - capable d'obtenir de ses musiciens tout le romantisme de cette oeuvre mais aussi sa violence et sa majesté dans les moments "forte".
Autre magicien de la soirée : Olivier Py qui, s'il ne fait pas l'unanimité, m'a toujours impressionnée par sa maîtrise tant des interprètes que du volume à habiter (et non occuper comme c'est souvent le cas). C'est encore plus impressionnant cette fois vu la quantité de choristes et la portée du livret.
Je laisserai à Nicolas Blanmont dans 'La Libre Belgique', le soin d'évoquer avec beaucoup de justesse ces deux protagonistes.
https://i.servimg.com/u/f62/10/08/52/72/5ada2f10.jpg
Comme ce critique le souligne, on peut reprocher à Py des errances dans sa mise en scène mais tenir un plateau pareil de bout en bout (environ 3h30) c'est un art que peu de metteur en scène sont encore capables de faire à l'heure actuelle.
Grand coup de chapeau aux choeurs totalement partie prenante de cette production et qui ont fourni une prestation sans faille.

La distribution évoquée dans cette article n'est celle que nous avons vue avec Laudec hier soir, pour ce qui concerne les rôles principaux. Nous avons eu droit à la deuxième distribution, moins connue, mais qui pour moi n'a pas démérité sauf peut-être dans le chef de Lohengrin ... un peu fade.
Heinrich der Vogler : GABOR BRETZ
Lohengrin : BRYAN REGISTER
Elsa von Brabant : MEAGAN MILLER
Friedrich von Telramund :THOMAS JESATKO
Ortrud :SABINE HOGREFE
Heerrufer : WERNER VAN MECHELEN

Mon coup de au couple Telramund/Otrud d'une noirceur n'ayant d'égal des voix profondes et puissantes.
Comme déjà dit le Lohengrin de Bryan Register est un peu en retrait et manque de présence ... et aussi de puissance à certains moments. Son In Femen Land final est émouvant mais son personnage n’a pas l’aura de sa dimension mythologique. Il m’a aussi semblé avoir assez bien de problème avec l’allemand. Face à lui, l’Elsa de Meagan Miller semble bien investie du personnage mais sa prestation vocale est inégale ; du coup, ce couple qui devrait avoir le devant de la scène semble en retrait face aux démoniaques Friedrich et Otrud. Cela étant ce n’était cependant pas suffisant pour déséquilibrer l’ensemble de la prestation.
Coup de chapeau aussi à notre Werner Van Mechelen national qui campe un superbe Hérault dont il a non seulement la prestance mais aussi la voix ; j’ai aussi beaucoup aimé le roi de Gabor Bretz aux basses profondes et dont la couleur de voix cuivrée fait merveille !

Un grand moment d’émotion pour moi – outre la rencontre avec Laudec – voir et entendre sur cette grande scène d’opéra une jeune fille que j’ai connue comme étudiante à l’IMEP, Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur. Elle fait maintenant partie d’un programme de la Monnaie qui permet de se perfectionner tout en participant à quelques opéras.

Beaucoup de bonheur donc grâce à cette belle soirée musicale et chapeau à Laudec d’avoir résisté pour une « première fois à l’opéra » à un monument du répertoire (et sans les sous-titres, la pauvre ... notre positionnement ne permettant pas de les voir) !


https://www.youtube.com/watch?v=Aphdm56cMh4
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   Sam 21 Avr - 15:28

Merci Bel Canto d'avoir été mon guide pour cette soirée-opéra exceptionnelle

Pour me lancer à la découverte des "grands" opéras, c'était un vrai baptême de feu Shocked . La musique de Wagner, je la connaissais un peu et je l'aimais déjà pour l'intensité la force, le romantisme qui s'en dégage jusqu'à l'excès parfois à mon goût, ce qui me semble alors assez insupportable. Mais ici, pour Lohengrin, j'ai trouvé la musique sublime, l'orchestre magnifique de subtilité, dirigé par un chef passionné : Alain Altinoglu. Rien que la musique de cette qualité pendant plus de 3 heures aurait déjà comblé mon cœur, mais l'opéra c'est beaucoup plus Laughing

La mise en scène d'Olivier Py est bien à la hauteur d'un Wagner dans la démesure, le tout dans un style épuré et dense à la fois. Il m'aurait fallu plus de deux yeux pour englober cette scène habitée comme le dit si bien Bel Canto.
J'ai un peu regretté de ne pas comprendre le texte (en allemand) et de ne pas bien pouvoir suivre le déroulement à cause de cela, mais en fin de compte, cela m'aurait peut-être distraite de l'essentiel qui est la musique et l'ambiance sur scène qui étaient déjà d'une richesse qu'il me faudrait revivre plusieurs fois pour m'en faire une idée plus juste. L'acteur dans le rôle de Lohengrin était un peu décevant à mon avis, surtout ayant reçu comme apéritif l'extrait par Kaufmann "In Fermen Land", mais cela n'a en rien gâché mon plaisir de voir et d'écouter cet opéra que je vais maintenant essayer de comprendre mieux en me documentant par rapport à la symbolique tellement omniprésente tout au long de la pièce. J'aimerais comprendre aussi ce qui fait dire que cet opéra a de commun avec le national -socialisme par exemple.

J'oublie de parler des chœurs magnifiques dans une configuration tout à fait incongrue, à plusieurs étages, parfois en mouvement circulaire jusqu'à sa disparition. Beaucoup de choses à dire encore, peut-être que j'y reviendrai. Et puis bien sûr la rencontre avec Bel-Canto, notre spécialiste en opéras qui a pu me guider et me faire partager quelques expériences de sa longue histoire avec l'art lyrique, merci pour cette belle soirée Bel-Canto Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Theatre Royal de la Monnaie, Bruxelles
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Concerts et informations musicales diverses-
Sauter vers: