Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Claudio Monteverdi : Madrigaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Ven 12 Jan - 5:19

Claudio Monteverdi : Il Combattimento di Tancredi e Clorinda – Madrigaux

Rolando Villazon, Topi Lehtipuu (ténors), Patrizia Ciofi (soprano), Le Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm (direction)
Enregistré en 2005-2006 – 67’28
Virgin Classics 0946 3 63350 5

Claudio Monteverdi et Rolando Villazon, deux personnages qui, a priori, ne devaient pas se rencontrer. Et pourtant… En novembre 2005, le ténor mexicain avait quitté les costumes de Rodolfo et de Werther pour s’essayer à la musique baroque lors d’un concert à l’Opéra de Lille (voir ici). Le résultat avait été plus qu’enthousiasmant et ce disque en est le reflet, mais avec un soupçon de spontanéité en moins.

La première écoute peut dérouter car Rolando Villazon, volontairement, a refusé de chanter à la manière des spécialistes de Monteverdi: le vibrato est présent, les ornementations sont assez réduites, etc… Certes, mais le résultat est absolument magnifique car le chanteur sort des carcans un peu figés de la grammaire baroque pour apporter plus de vie, plus d’engagement à la musique et au texte. Le morceau important de ce disque est Il Combattimento di Tancredi e Clorinda dans lequel Rolando Villazon se découvre de véritables talents de conteur: on aura rarement entendu un récit aussi engagé, aussi précis, aussi rempli de nuances. Le madrigal “Si dolce è’l tormento” est peut-être le plus beau passage du disque. Il chante chaque phrase sur un seul souffle, sans respiration avec une grâce extraordinaire. La voix devient de plus en plus chaude et pure au fur et à mesure du morceau, ce qui ne l’empêche toutefois pas de mettre en valeur certains termes comme “bellezza” en fin de phrase. La montée sur “E l’empia ch’adoro” est magnifique car il l’exécute sur un decrescendo.

Patrizia Ciofi est idéale pour la musique baroque car la petite fêlure de sa voix ajoutée à un léger voile apportent une faiblesse et une douceur à son chant. Elle chante plusieurs madrigaux dont “Ohimè ch’io cado, ohimè”. Elle semble flâner d’une note à l’autre avec une légèreté parfois brisée par des accents qui mettent en valeur un sentiment. En revanche, ses premiers “ohimè” ne sont pas de très bon goût car elle exécute des vocalises descendantes en glissando. “Quel sguardo sdegnosetto” est nettement plus convaincant car elle présente de jolies couleurs et elle dessine bien un jeune garçon espiègle et frivole.

Topi Lehtipuu complète le duo avec une voix plus claire et plus aiguë que celle de Rolando Villazon. L’enregistrement audio flatte le timbre de ce chanteur, parfois un peu aigre en live: la voix est d’une belle pureté dans le début du madrigal “Perché se m’odiavi”. Il se montre très expressif dans le madrigal “Maledetta sia l’aspetto” avec des inflexions pleine d’humour et d’ironie. “Tempro la cetra” est chanté avec beaucoup d’intensité et chanteur et orchestre s’associent pour rendre ce madrigal poignant avec une certaine solennité.

Les deux ténors se rejoignent pour un “Tornate, o cari baci” survolté! Ils rivalisent dans la virtuosité (“Tornate”) certes, mais ils prennent aussi soin d’harmoniser leurs deux voix très différentes pour n’en faire plus qu’une dans les “o cari baci”. “Interrotte speranza” est également magnifique car les deux voix se superposent, celle de Rolando Villazon étant solaire. Peu à peu la tension monte et chaque chanteur reste un peu sur sa réserve pour rendre l’interprétation encore plus prenante. Alors pourquoi ne pas avoir mis au programme cette merveille qu’est “Zefiro”?

La direction d’Emmanuelle Haïm est très bonne même s’il manque toujours un petit quelque chose pour qu’elle soit vraiment exceptionnelle: les détails sont très précis, musicalement beaux, mais elle néglige la vision d’ensemble. Les musiciens du Concert d’Astrée sont, individuellement, excellents comme la violoniste Stéphanie-Marie Degand, remarquable dans les parties instrumentales qui séparent les strophes de “Perché se m’odiavi”.

Après cette expérience plus que réussie, il est à espérer que Rolando Villazon multipliera les projets. On pourrait rêver à Néron, à Idoménée… Il apporte vraiment un renouveau à la musique baroque avec un engagement que n’ont pas forcément les chanteurs baroques.

A noter:

- cet enregistrement est disponible sous deux formes: le CD simple ou bien le CD accompagné d’un DVD avec un documentaire (répétitions, interview…)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Lun 4 Juin - 21:26

Sacrilège ! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Lun 4 Juin - 22:36

Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Mer 6 Juin - 13:14

Je réponds ce soir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Mer 6 Juin - 13:26

Laughing

En attendant les explications, voici du son :

Emission de radio sur les Madrigaux à écouter ou télécharger :

http://www.teleramaradio.fr/article.php3?id_article=167#

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Mer 6 Juin - 21:34

Merci Coco, il y a là de belles émissions je pense sur la musique baroque !

Pour en revenir à Monteverdi et à Villazon...

Ce disque ce n'est pas du Monteverdi, c'est du Villazon, c'est imparable.

Dire que les carcans de la grammaire baroque sont figés est un contre-sens. Il y a des règles simples et Monteverdi a très précisément expliqué dans sa préface au VIII° Livre et dans les réponses qu'il fit à Artusi au sujet de la première querelle des anciens et des modernes (on l'accusait justement de mettre trop d'émotion et d'expression dans sa musique) ses intentions et ce qu'il attendait de l'interprétation.

Si ensuite on pense comme Villazon qu'on va améliorer, moderniser ce pauvre vieux schnok de Monteverdi pour faire mousser sa belle voix de ténor, pourquoi pas, mais n'appelons pas ça du madrigal. Le madrigal c'est l'inverse de l'approche qu'il nous propose: finesse, délicatesse, tendresse, noblesse. Bienchanté ce n'est pas sec.

Comme beucoup de ces chanteurs belcantistes, il ne sert pas la musique qu'il interprète mais lui-même. D'ailleurs ne soyons pas dupes, si nous voulions découvrir les belles interprétation du madrigal italien, ce n'est pas avec Villazon qu'on embarquera, mais avec La Venexiana ou Rinaldo Alessandrini. Et avec eux le plaisir est à plusieurs niveaux et bien plus profond amha.

D'ailleurs l'interprétation que nous propose Lacavallerie dans l'émission de Coco est assez sans doute un vieil enregistrement libre de droits.

Ce VIII° livre avec le Combattimento interprété correctement en respectant les voeux du compositeur (qu'on peut juger plus pertinents que ceux de Villazon), écoutez ça:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Mer 6 Juin - 21:36

Pour en revenir à Villazon, c'est un beau disque si on aime les ténors de ce type.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16309
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Jeu 7 Juin - 10:07

Je ne suis pas un fan de Monteverdi : outre les Vêpres, je possède seulement le 8ème livre des madrigaux (intégral en 2 CD), dans l'interprétation du Concerto Vocale dirigé par René Jacobs. Je ne suis pas un grand connaisseur, mais pour moi cette interprétation est satisfaisante.

Tu connais, Vartan, et si oui, qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Jeu 7 Juin - 12:42

joachim a écrit:
Je ne suis pas un fan de Monteverdi : outre les Vêpres, je possède seulement le 8ème livre des madrigaux (intégral en 2 CD), dans l'interprétation du Concerto Vocale dirigé par René Jacobs. Je ne suis pas un grand connaisseur, mais pour moi cette interprétation est satisfaisante.

Tu connais, Vartan, et si oui, qu'en penses tu ?

Elle est excellente si ce n'est la prise de son qui est désagréable (voix éloignées un peu trop fondues, on dirait un boeuf entre copains, sympa mais mal enregistré).

Les caractérisations madrigalesque sont bonnes, l'engagement des chanteurs rend ces pièces très vivantes. Très bons chanteurs.

Je le mets en deuxième position après l'intégrale de Rinaldo Alesaandrini.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3297
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   Dim 9 Oct - 18:22

Les madrigaux de Monteverdi, quel immense bonheur de les écouter interprétés à cinq voix par les Arts Florissants avec Paul Agnew que j'ai appris à connaître ici par Anouchka qui en parle si bien.
j'irai par la suite écouter d'autres interprétations encore mais je vous livre déjà une illustration de ceux-ci.


https://youtu.be/eQOKDmgob7Q

J'ai trouvé une présentation par Paul Agnew des quatre années (2011 à 2014) qu'il a consacrées avec les Arts Florissants à Venise pour interpréter la totalité des huit livres de madrigaux, une œuvre immense et un travail acharné mais mené avec tant d'enthousiasme et de bonheur que tout cela semble léger, aérien, un cadeau du ciel
Très intéressant tout ce qu'il en dit, à découvrir.

https://youtu.be/SE9I1WHO2Gg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi : Madrigaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claudio Monteverdi : Madrigaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: