Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
LaCie 4 To Disque Dur Externe portable – USB 3.0
94.99 € 144.99 €
Voir le deal

 

 Guerre et Paix

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21902
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Guerre et Paix Empty
MessageSujet: Guerre et Paix   Guerre et Paix Empty2020-05-09, 21:55

Guerre et Paix opus 91 est un opéra en deux parties et treize scènes de Serge Prokofiev sur un livret du compositeur et de Mira Mendelssohn (Mendelson) d'après le roman de Léon Tolstoï. Il fut composé en 1942.

Il a été créé le 12 juin 1946 au Théâtre Maly (avant la Révolution, Théâtre Mikhaïlovski) à Leningrad.

Première partie

Ouverture
Début de nuit dans le jardin de la propriété du comte Rostov
À la veille de la nouvelle année 1810
Maison de ville du Prince Nicolaï 1812
Maison de Pierre Moscou 1812
Appartement de Dolokhov juin 1812
Plus avant dans la nuit
Un peu plus tard

Deuxième partie

Épigraphe
Près de Borodino 25 aout 1812
Dans la journée
Deux jours plus tard
Moscou en feu
Dans une charmante cabane à Mitischi
Novembre 1812



Dernière édition par Snoopy le 2020-06-12, 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20060
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Guerre et Paix Empty
MessageSujet: Re: Guerre et Paix   Guerre et Paix Empty2020-05-10, 10:34

Je me demande pourquoi Tolstoi comme Prokofiev ont intitulé l'œuvre Guerre et Paix, alors qu'il aurait été plus logique de l'appeler Paix et Guerre Guerre et Paix 1521897346

Qu'on en juge par ce synopsis plus détaillé :


Partie 1 (Paix)

L' ouverture ou l' épigraphe précède généralement l'action

Scène 1: Après la tombée de la nuit, dans le jardin du domaine du comte Rostov, mai 1806

Andrei, qui y est invité, est déprimé par la perte de sa femme. Natasha, qui ne peut pas non plus dormir, regarde par sa fenêtre et dit à Sonya à quel point le jardin est beau au clair de lune, et Andrei récupère son esprit.


Scène 2: Réveillon du Nouvel An, 1810

Lors d'un bal à Saint-Pétersbourg en présence du tsar, Pierre encourage Andrei, attiré par Natasha, à lui demander de danser. Anatole, également attirée par elle, demande à Hélène d'organiser une introduction.


Scène 3: Maison de ville du Prince Nikolai, février 1812

Le comte Rostov et Natasha visitent la maison du prince Nikolai. Il est le père d'Andrei, avec qui elle est fiancée. Andrei est à l'étranger depuis un an. La princesse Marya indique que son père ne les verra pas et le comte Rostov s'en va. Cependant, le prince, habillé de façon excentrique et se comportant de manière grossière, apparaît, et Natasha se rend compte qu'il n'approuve pas le mariage.


Scène 4: la maison de Pierre à Moscou, mai 1812

Hélène dit à Natasha qu'Anatole est attirée par elle et, après quelques hésitations, Natasha entend sa déclaration d'amour et accepte de le rencontrer.


Scène 5: Appartement de Dolokhov, 12 juin 1812

Dolokhov a pris les dispositions pour la fuite de son ami Anatole avec Natasha. Le cocher Balaga, Dolokhov et Anatole boivent à l'escapade et à la maîtresse de ce dernier Matriosha.


Scène 6: Plus tard dans la nuit

Natasha découvre que Sonya a dévoilé son secret à Madame Akhrosimova, avec laquelle ils restent. Anatole et Dolokhov sont renvoyés par Gavrila, et Akhrosimova trouve Natasha en larmes. Pierre arrive, révèle qu'Anatole est mariée, et accepte de demander à Andrei de pardonner à Natasha. Il admet timidement qu'il voudrait lui-même l'épouser s'il était libre. Natasha fait la paix avec Sonya.


Scène 7: Plus tard encore

Hélène divertit Anatole, Métivier et un abbé. Pierre, rentrant chez lui, tresse Anatole et lui demande de quitter Moscou immédiatement. Il est d'accord et Pierre est laissé seul à déplorer sa propre situation. Denisov arrive avec la nouvelle que Napoléon et son armée entrent en Russie. La guerre est inévitable.



Partie 2 (Guerre)

L' épigraphe est généralement interprétée ici si elle n'était pas utilisée au début de la partie 1.


Scène 8: Près de Borodino, 25 août 1812

Au milieu des préparatifs de la défense de Moscou, Andrei et Denisov discutent de l'utilisation de partisans pour rendre la vie difficile à l'armée de Napoléon. Pierre, voulant observer la scène, arrive, et lui et Andrei s'embrassent, peut-être pour la dernière fois. Le maréchal Kutuzov offre à Andrei un poste dans son état-major, mais Andrei préfère se battre avec son propre régiment. La bataille commence.


Scène 9: Plus tard dans la journée

Napoléon réfléchit à sa position, refusant d'abord d'engager plus d'hommes, puis acceptant. Un boulet de canon non explosé atterrit à ses pieds et il le repousse.


Scène 10: Deux jours plus tard

Kutuzov et ses généraux tiennent un Conseil de guerre à Fili, près de Smolensk. L'armée sera en danger si Moscou doit être défendue jusqu'au dernier - mais si l'armée recule, Moscou sera à la merci des Français. Koutouzov décide que ce n'est qu'en se retirant et en sacrifiant potentiellement Moscou qu'il y aura un espoir de victoire.


Scène 11: Moscou brûle

La ville est en feu parce que ses citoyens tentent d'éviter une reddition. Pierre est rattrapé par certains Moscovites, dont le vétéran Platon Karataev, accusé par les Français de faire des incendies. Alors que l'asile et le théâtre brûlent, les fous et les actrices fuient - mais Napoléon doit admettre que le courage du peuple a contrecarré ses plans.


Scène 12: Dans la cabane d'un paysan à Mitishi

Le prince Andrei blessé, en délire, a été évacué avec les Rostov de Moscou. Natasha, qui ignorait qu'il faisait partie de ses compagnons d'évacuation, lui rend visite. Elle essaie de s'excuser pour sa conduite, mais il déclare à nouveau son amour pour elle, et ils chantent leur bonheur alors que Natasha le rassure, qu'il vivra. Il s'endort et son rythme cardiaque (véhiculé par un refrain hors scène) s'arrête pour toujours.


Scène 13: novembre 1812

Sur la route de Smolensk, les Français en retraite escortent un groupe de prisonniers dans une tempête de neige. Karataev ne peut pas suivre et est abattu, mais Pierre et les autres sont sauvés par les partisans. Denisov dit à Pierre qu'Andrei est mort mais que Natasha est bel et bien en vie. Koutouzov et ses hommes se réjouissent de leur victoire et célèbrent la volonté indomptable du peuple russe.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21902
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Guerre et Paix Empty
MessageSujet: Re: Guerre et Paix   Guerre et Paix Empty2020-05-10, 11:52

joachim a écrit:
Je me demande pourquoi Tolstoi comme Prokofiev ont intitulé l'œuvre Guerre et Paix, alors qu'il aurait été plus logique de l'appeler Paix et Guerre Guerre et Paix 1521897346

Tu veux dire, pour respecter en quelque sorte la chronologie de l'histoire? D'abord la paix et ensuite la guerre?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20060
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Guerre et Paix Empty
MessageSujet: Re: Guerre et Paix   Guerre et Paix Empty2020-05-10, 12:32

Snoopy a écrit:
joachim a écrit:
Je me demande pourquoi Tolstoi comme Prokofiev ont intitulé l'œuvre Guerre et Paix, alors qu'il aurait été plus logique de l'appeler Paix et Guerre Guerre et Paix 1521897346

Tu veux dire, pour respecter en quelque sorte la chronologie de l'histoire? D'abord la paix et ensuite la guerre?

Oui, puisque l'histoire commence en temps de paix et qu'elle se poursuit en temps de guerre Wink

Evidemment, phonétiquement, Guerre et Paix semble être une meilleure tournure que Paix et Guerre, je ne saurais dire pour quelle raison.

Et en russe, ça donne quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21902
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Guerre et Paix Empty
MessageSujet: Re: Guerre et Paix   Guerre et Paix Empty2020-05-10, 12:42

joachim a écrit:
Evidemment, phonétiquement, Guerre et Paix semble être une meilleure tournure que Paix et Guerre, je ne saurais dire pour quelle raison.

Et en russe, ça donne quoi ?

C'est exactement la raison que j'allais te donner. Sur Wikipédia on trouve ces explications (auxquelles je ne crois pas)

Citation :
Tolstoï traduisit lui-même le titre en français par La Guerre et la Paix. Il trouva tardivement ce titre en s'inspirant d'un ouvrage du théoricien anarchiste socialiste français Pierre-Joseph Proudhon (La Guerre et la Paix, 1861), qu'il rencontra à Bruxelles en 1861, mais dont il ne partageait pas les idées.

Cependant, certains éditeurs donnent la traduction de Guerre et Paix. En effet, en russe, il n'existe pas d'article : ainsi le mot « guerre » peut signifier « guerre », « la guerre » ou « une guerre ».

Une interprétation fausse mais persistante affirme que le sens réel du titre, en français, serait La Guerre et le Monde. Les mots « paix » (avant 1918 : миръ) et « monde » (avant 1918 : міръ, en incluant le sens de la vie en société) sont effectivement des homophones en russe, devenus homonymes vrais (мир) depuis la réforme orthographique russe de 1918. Cela ne suffit cependant pas justifier l'utilisation du mot « monde »

Je pense plutôt en effet, que c'est simplement parce qu'en français comme en russe d'ailleurs, ça sonne mieux dans le sens "guerre et paix". En tout cas c'est la réponse que je ferai si on me posait la question. Tolstoï parlait très bien français, assez aussi pour se dire la même chose. Autant dans sa langue maternelle (le russe) que pour le français.

Je reste donc convaincu pour ma part que la raison est purement phonétique. C'est une utilisation d'ailleurs assez fréquente pour des titres de romans, de spectacles, d'enseigne de magasins, etc...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Guerre et Paix Empty
MessageSujet: Re: Guerre et Paix   Guerre et Paix Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre et Paix
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra & le chant-
Sauter vers: