Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Josep Maria Ruera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Josep Maria Ruera   Lun 5 Jan - 19:41

Josep Maria Ruera i Pinart (né le 2 août 1900 à Barcelone - mort le 31 mai 1988 à Granollers) était un compositeur catalan.

Né à Barcelone, sa famille a déménagé pour vivre à Granollers quand il eut 9 ans, où il serait relié pour le reste de sa vie. C'est là qu'il a commencé ses études musicales avec le maître Manel Glanadell, organiste de la paroisse, et le violon avec le maestro Peter Brugués. Il a continué à Barcelone, à l' École de musique  et au Conservatoire du Liceu,  avec comme enseignants Amadeu Argelaga et Josep Munner, qui lui ont appris contrepoint et fugue ; une subvention de la Ville de Granollers en 1917 lui a permis d'élargir sa formation avec Joan B. Lambert et Joan Lamote de Grignon (orchestration)- et Enric Morera (composition).

Pendant son temps comme étudiant, pour gagner sa vie, il a fait partie de plusieurs orchestres de Granollers, comme La Moderna. En 1922  il s'installe à Barcelone, où il a travaillé avec plusieurs orchestres ; l'année suivante, il a joué de l'alto dans l'Orchestre Pau Casals durant le cycle de concerts de printemps au Gran Teatre del Liceu.

En 1926  il revint à Granollers, comme organiste de l'église de San Esteve (Saint-Etienne), qu'il a dû abandonner en 1936 à cause de la guerre civile ; ensuite il reprit ces même fonctions jusqu'à sa mort.

En 1944, il fonde l'orchestre Selecció, qu'il a dirigé jusqu'en 1957; il réunissait 21 musiciens et a été l'un des plus célèbres de son temps. Il a également dirigé (dans certains cas, il était aussi le fondateur) d'autres orchestres et ensembles tels que La Catalònia (1924), la chorale Amics de la Unió (Amis de l'Union) (1929-1936), les "chœur des femmes '' de Granollers (1942), le Quartet Clàssic de Granollers (plus tard Orquestra de Corda de Granollers). En 1961 il est devenu directeur de l'Orquestra de Cambra de Granollers.

En 1928, il devient professeur et directeur adjoint de la nouvelle Escola Municipal de Música de Granollers , et en 1945  il en est nommé directeur, poste qu'il a occupé jusqu'à sa retraite en 1984. Le conseil lui a accordé la médaille d'or de la Ville de Granollers (1971), le titre de l'année de Granollers (1972) et en 1984 l'École de musique scolaire a été rebaptisée Escola Municipal de Música Josep M. Ruera, son Fils adoptif.

Il a composé des œuvres de différents genres qui lui ont obtenu des récompenses. Il est l'auteur de soixante Sardana, vingt revesse (sorte de sardane) et Empúries pour orchestre qui lui ont valu le prix Pau Casals dans les Jocs Florals de la Llengua Catalana de París (Jeux Floraux de la langue catalane à Paris) en 1959 : il a également écrit plusieurs arrangements et harmonisations pour choeur et piano. Son fond est conservé dans la Bibliothèque de Catalogne, qui a publié un catalogue.


Oeuvres

Ambientes exóticos (anys 50), música lleugera (conté Leyenda china: fox , El viejo carrilón , Danza de los espíritus , Swing en las pirámides: danza egípcia , Navegando por los mares del Sur )
Ambients (1929), per a quartet de corda
Flors (1923), per a piano (conté Pensament: vals lent , Gessamí: tango , Lilà: fox-trot , Dàlia: one-step , Rosella: sardana )
Meditació (1925), composta originalment per clarinet i harmònium. Se'n va fer una primera adaptació per clarinet i piano, que fou interpretada per darrera vegada en un concert d'ex-alumnes el 26 de novembre de 1978 en commemoració del 50 Aniversari de l'Escola Municipal de Música (actualment Conservatori de Música). En havent acabat aquest, el mestre Ruera va felicitar públicament el clarinetista granollerí Jordi Brugués (acompanyat al piano per Gregori Silvestre, ambdós antics components de l'Orquestra Selecció) per la gran sensibilitat de la seva interpretació. Hi ha, també, una segona adaptació per a flauta i piano.
Mensaje real (entre 1930 i 1938), opereta còmica en tres actes
Tres moviments simfònics (1936), per a gran banda : I Pastoral - Il Dansa - III Nupcial


Música coral

Missa en honor de Sant Francesc d'Assís (1927), per a quatre veus mixtes i orgue
Missa nostra (1965)
Montserrat, la invenció de la Verge (1947), obra coral a 6 veus, amb lletra de Mossèn Cinto


Música per a cobla

El desembre congelat (1940), harmonització de la nadala
Empúries (1959), conjunt de quatre poemes simfònics per a orquestra i cobla  : Ègloga, Dansa en cercle, Núpcies, Festival.
Glossa de l'Antic Ball de les Donzelles de Granollers (1976)
Nadala, glossa d'una nadala


Sardanes

A l'entorn de la Porxada (1977)
A la font de l'Avençó
Acariciant-se
Aires del Vallès (1921), primera sardana
L'airosa Magalí (1972)
Al nostre Garreta  (1975)
Al redós de la Porxada (1933), per a quatre violins i piano
Camperola (1932)
Cançó de festa , per a cor mixt, amb lletra del compositor
Els canonges de Granollers , per a veu i piano, lletra de Manuel Joaquim Raspall i Mayol
La competència (1926), sardana per a 3 cobles i timbales
Conte de fades (1927)
La divina sardana (1930), per a veu i piano, amb lletra del compositor
La dona catalana
Esplai (1978), premi Joaquim Serra
La filadora (1933)
Flors boscanes
Himne a la sardana (1980), per a veus blanques i cobla, lletra de Ramon Munné
Juganera (1931)
Maria (1926)
Maria Teresa (1931)
Matinal (1925)
La nostra dansa (1930), per a quatre veus blanques, amb lletra del compositor
Ofrena (1950)
Ofrena al mestre Joaquim Serra  (1930)
Ones plàcides a Lloret (1977)
Pasqua florida (1943), per a quatre veus mixtes, amb lletra del compositor
Pregària montserratina (1969)
Els quatre quartans , per a quartet
Riallera (1929)
Romeria a Montserrat (1947), per a 2 cobles i timbales
Rosa bruna (1976), per a cor mixt i cobla, lletra de Joan Subirà
Roser Pujades (1982)
Sant Joan (1942), per a quatre veus mixtes, lletra de Trinitat Catasús
La sardana dels infants (1958), per a quatre veus mixtes, amb lletra de Carles Sindreu
La sardana dels pastors (1958), per a quatre veus mixtes, amb lletra de Carles Sindreu
El segador i la pastora (1931), per a quatre veus, lletra de Maria Casademunt de Ruera
Sota la parra (1929, rev. 1983)
Tocs de festa (1930)
Tríptic laietà (1971), premi Ciutat de Barcelona : Barcelona, el mar - Barcelona, la ciutat - Barcelona, la muntanya
Un petó (1932)
La vella diligència de Granollers, per a piano
La Verge Catalana (1930), amb versió per a orquestra simfònica
La veu de Catalunya (1972)
A més de diverses revesses sense títol, les següents: Aquesta (1956), Cercle (1967), El disc ratllat (1971), Embolic (1968), Enrevessada (1947), Enyorant les teves trenes (1958), Montserrat de les trenes (1955), Roda (1975), Sense nom (1966), Si...? No...? (1966)

https://www.youtube.com/watch?v=jwl67e90xsk&spfreload=10

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16560
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Josep Maria Ruera   Lun 12 Jan - 12:00

Pour se faire une idée du compositeur :



Empuries est une suite de quatre poèmes symphoniques (41 minutes en tout) basés sur la musique de la Grèce antique transposée en quelque sorte en Catalogne : Eglogue, Danse en cercle, Nuptial, Festival

Ambiants est pour quatuor à cordes : introduction, danse populaire, dans la chapelle d'un monastère, escapade champêtre

Méditation est pour flûte et piano.


On peut le rapprocher de Rodrigo : une musique neo-romantique à l'espagnole. Inutile de préciser que j'aime beaucoup Laughing
Revenir en haut Aller en bas
 
Josep Maria Ruera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: