Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Christlieb Sigmund Binder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16543
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Christlieb Sigmund Binder   Mar 29 Juil - 18:23

Christlieb Sigmund Binder (baptisé à Dresde le 29 Juillet 1723, mort à Dresde le 1 Janvier 1789) était un compositeur allemand.

Fils d'un hautboïste, il a probablement reçu sa première instruction musicale à la chorale d'enfant de Dresde, dirigée par Pantaleon Hebenstreit. En 1751 il est  musicien à la cour, et en 1764 il atteint le deuxième poste d'organiste de la cour de la chapelle catholique puis en 1787 il est  le premier organiste. La carrière de Binder a été étroitement liée avec le règne de Friedrich August III, un musicien amateur.
Les compositions de Binder reflètent un intérêt constant pour la musique de chambre et le clavier. Dans le même temps, son style est un mélange de baroque tardif et d' Empfindsamkeit. Sa renommée est presque entièrement locale de sorte que son influence a été très limitée dans l'espace et le temps. Cependant, il jouissait de la reconnaissance de Dresde où certaines de ses œuvres ont été publiées. Il avait deux fils qui étaient également musiciens; August Siegmund Binder (Dresde, 1761 - Dresde, c.1815), organiste et compositeur, et Carl Ferdinand Wilhelm Binder (Dresde, 1764 - ?), un compositeur amateur et fabricant instruments. Christlieb Sigmund Binder est mort à Dresde en Janvier 1789.


Oeuvres

Clavecin

6 Sonates (avant 1758)
6 Sonates, op 1 (1759)
6 Divertimentos (après 1762)
12 Sonates (perdues, 1763)
Sonata, en 6 Leçons faciles (v. 1765)
2 Solos (perdus, 1768)
6 Sonates (après 1768)
6 Sonates (après 1776)
Sinfonia ?
72 Fugues pour orgue, en 6 volumes


Orchestre

Concerto pour clavecin (de 4 concerti per cembalo composti da vari autori (Paris, 1758)
Concerto pour flûte (perdu)
12 Concertos pour clavecin (v. 1760-1780)
18 Concertos pour clavecin (avant 1768)
3 Concertos pour 2 clavecins (1767)
3 Concertos pour orgue
12 pièces
3 Symphonies


Musique de chambre

6 Sonates à 3 pour clavecin, flûte ou violon et basse (1763)
2 Trios perdus (1763, 1769)
Trio pour clavecin, violon et violoncelle (1771)
2 Quatuors pour clavecin, 2 violons et violoncelle (1773)
Trio pour clavecin, flûte et violoncelle,(1774)
D'autres trios
4 Divertimentos pour clavecin, flûte ou violon
Sonata pour clavecin, flûte ou violon
2 Trios pour clavecin, 2 flûtes et basse


Dernière édition par joachim le Mar 29 Juil - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11300
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   Mar 29 Juil - 18:45

D'Empfindsamkeit? Une petite explication s'impose...  
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16543
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   Mar 29 Juil - 19:41

Icare a écrit:
D'Empfindsamkeit? Une petite explication s'impose...  

Au moins je vois que tu lis mes posts   

En deux mots , c'est le pré- Sturm und Drang ou si tu préfères, un pré-pré-romantisme  Laughing 

Le plus connu de cet Empfindsamkeit, c'est Carl-Philip Emmanuel Bach dans ses dernières oeuvres, et notamment les quatuors Wq 93 à 95.

Il y a un article quelque part sur le forum, mais où ?   
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11300
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   Mar 29 Juil - 22:31

Merci pour ces précisions car c'est un terme que je ne connaissais pas du tout.

Bien sûr que je lis tes posts!  Very Happy  Pas toujours les catalogues, mais les biographies et les commentaires. J'essaie de tout lire et comme nous ne sommes pas nombreux, la lecture n'est jamais trop fastidieuse de toute façon. Lorsque quelqu'un poste un long texte, il m'arrive de lire en plusieurs fois. En revanche, je n'écoute pas toutes les vidéos qui sont présentées car je n'aime pas trop écouter de la musique quand j'écris, puis surtout parce que je viens sur l'ordinateur après en avoir écouté.

Puis en lisant tes posts (et ceux des autres) j'apprends des choses. La preuve! J'adore apprendre. Je suis toujours circonspect lorsque je tombe sur des personnes qui donnent l'impression de n'être curieux de rien, de ne pas avoir envie d'apprendre. J'espère ne jamais perdre l'envie d'apprendre. Difficile de réagir pour moi sur un compositeur comme Binder car je ne connais pas une seule de ses oeuvres, mais lire une biographie peut parfois m'apporter une information intéressante où me donner envie d'écouter tout simplement sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   Mer 30 Juil - 8:37

Merci pour ces éclaircissements, je ne connaissais pas du tout ce terme ni ce courant non plus et ce que j'ai pu en lire suite aux recherches menées répond en partie également à ma question par rapport à l' (r) évolution de la musique à travers le temps.
J'ajoute encore quelques précisions que j'ai trouvées dans l'Encycopédie Universalis et ailleurs, mais pour ne pas trop être hors sujet, je les transfère dans le post qui est peut-être plus approprié : comment la musique a-t-elle évolué ici:

Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 307
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   Lun 29 Déc - 14:36

Je suis tombé sur deux CD polonais confidentiels contenant les 6 sonates op. 1 pour clavier de 1759.


Ces disques ne sont pas référencés sur amazon, par contre on les trouve chez jpc.de ou chez l'éditeur polonais Dux.

J'en suis au début de mon écoute. On y entend des réminiscences de Scarlatti et de CPE Bach, mâtinées d'"Empfindsamkeit" mais étendues à des sonates de coupe classique en trois mouvements allegro-adagio-presto d'une durée d'une vingtaine de minutes (avec toute les reprises). La cinquième en la mineur commence par une introduction lente, qui est en fait un prélude grave non mesuré, comme chez Bach ou les compositeurs français du 18e, suivie d'une sorte de forme sonate avec reprise du prélude avant la fin de la réexposition.

Musique intéressante, parfois surprenante et agréable à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16543
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   Ven 2 Jan - 20:18

J'ai réussi à me télécharger cet enregistrement, mais j'avoue que je n'aime pas beaucoup. Embarassed Je me demande même si je vais aller au bout des 2 CD.
En fait, ça ne m'étonne pas, car il est vrai que sa musique ressemble à celle de C.P.E. Bach, et que je n'aime pas non plus sa musique de clavecin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christlieb Sigmund Binder   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christlieb Sigmund Binder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: