Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jan Josef Ignaz Brentner (1689-1742)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16660
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jan Josef Ignaz Brentner (1689-1742)   Lun 26 Aoû - 9:25

Jan Josef Ignác Brentner (Johann Joseph Ignaz, nom également orthographié Brenntner, Brendner, Brendtner ou Prentner) (né le 3 Novembre 1689 à Dobřany, où il est mort le 28 Juin 1742), était un compositeur tchèque.


Jan Josef Ignaz Brentner est né dans la famille du maire de la petite ville de Dobřany dans l'Ouest Bohême. Ce que nous savons de lui vient surtout du temps qu'il a passé à Prague, de 1717 à environ 1720, où il a publié au moins trois grands volumes de musique. De Brentner, son opus 1 est une collection de 12 airs sacrés pour voix, cordes et basse continue, Harmonica duodecatometria ecclesiastica seu (1717), assez populaire pour exiger un deuxième tirage dans les années 1720. En outre, Brentner a publié un recueil de six offertoires pour chœur, cordes et basse continue intitulé Offertoria solenniora (1717) comme son opus 2, et une collection de six sonates d'église, Horae pomeridianae seu Concertus cammerales (1720) comme son opus 4. Si Brentner publié un "opus 3" il n'a jamais été pris en compte.
Le patron de Brentner était Raymond Wilfert, abbé du monastère des "Premonstratensian" (Prémontrés) de Teplá,  situé en Bohême, mais administré depuis l'Autriche. Les spécialistes s'accordent à dire que presque toute la musique de Brentner fut créée à Teplá sous la direction de Wilfert, à l'exception de ses motets funéraires, qui ont été écrits spécialement pour la Confrérie de l'église Saint-Nicolas à Prague. Brentner est mort dans sa ville natale de Dobřany.
Bien qu'un grand nombre d'œuvres de Brentner soient consédérées comme perdues, une dispersion des copies manuscrites survivent un peu partout en Tchéquie et un grand nombre d'entre elles sont situées dans les Archives de la musique du Bendiktinerstift de Göttweig, en Autriche. D'autres encore se sont trouvées, dans des versions modifiées, en Bolivie, on ne sait pas comment la musique de Brentner a réussi à se rendre à l'Amérique du Sud. Des registres des collections perdues appartenant aux églises des provinces de l'Est de l'Europe témoignent des travaux perdus de Brentner, mais la bibliothèque de la cathédrale de Teplá, deuxième plus grande bibliothèque historique en République Tchèque, peut contenir de la musique par Brentner encore inconnue.
La musique de Brentner allie une composante mélodique simple et directe, qui rappelle les pratiques contemporaines de Moravie, avec un accompagnement instrumental complexe et très ornementé plus typique des musiciens tchèques. Bien que Brentner n'a jamais été un nom célèbre, sa musique s'est avérée durable, il était encore en cours d'exécution à Prague dans le milieu du XIXe siècle, et elle n'a jamais arrêté d'être interprétée en Bolivie.


Compositions

Harmonica duodecatomeria ecclesiastica seu ariae duodecim, pour choeur, cordes et b.c.  op. 1 (Prague 1716)
Offertoria solenniora, pour choeur, 2 violons et orgue op. 2 (Prague 1717)
Vesperae Hymnodia divina op. 3 (Prague 1718)
Horae pomeridianae, Concertus cammerales 6, pour 4 instruments et b.c. op. 4 (Praha 1720)
Laudate Deum für S.A.T.B., 2 Violinen, Viola und Orgel
Laudate Dominum für S.A.T.B., 2 Violinen, Viola und Orgel
Laudes matutinae (verschollen)
Litanae de beata virgine für S.A.T.B., 2 Violinen, Viola und Orgel
Sag an was ist die Welt, Motette pro defunctis für S.A.T.B., 2 Violinen, Viola und Orgel
Partita pour luth, hautbois, 2 violons et basse en sol majeur
Partita pour viole d'amour, hautbois, cor, violon et basse en fa majeur - autre version pour viole d'amour, 2 hautbois, cor et b.c.
Partita pour 2 hautbois, trompette, viole d'amour et contrebasse en fa majeur (douteux?)
Pastorella pour 2 violons, alto et orgue (1730, douteux?)
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6629
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Jan Josef Ignaz Brentner (1689-1742)   Lun 26 Aoû - 20:16

on trouve quelques enregistrements dont ces vespres et "Hymnodia Divina"...
Compatriote de Zelenka...sa musique n'atteint peut être pas les "hauteurs" de celles de Zelenka..mais très belle musique quand même!

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16660
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jan Josef Ignaz Brentner (1689-1742)   Lun 18 Mai - 12:11

En effet, je suis en train d'écouter ce CD : une belle musique. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jan Josef Ignaz Brentner (1689-1742)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jan Josef Ignaz Brentner (1689-1742)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: