Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Colin Matthews, né en 1946

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16544
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 9 Mai - 17:58

Colin Matthews (London 13 Février 1946) est un compositeur britannique, le frère cadet de David Matthews, également compositeur.

Il a étudié à l'Université de Nottingham en 1968 et y a reçu un doctorat honorifique. Il a ensuite étudié la composition avec Arnold Whitall et Nicolas Maw. Dans les années 70, il enseigne à l'Université du Sussex, où il a également obtenu un doctorat pour son étude de Gustav Mahler, à la suite de sa longue association avec Deryck Cooke (achèvement de la Symphonie n ° 10 de Mahler). Pendant cette période, il travaille également avec Benjamin Britten et Imogen Holst à Aldeburgh. Depuis, il a occupé et occupe encore  divers postes dans l'industrie musicale britannique.

Oeuvres

(1972): Ceres pour 9 instrumentistes; revu en 1985
(1975): Sonate pour orchestre 1
(1975): Sonate pour orchestre 4 (Prix Ian Whyte);
(1976): Cinq Sonnets à Orphée (sur des poèmes de Rilke) pour ténor et harpe;
(1976): Night Music pour petit orchestre;
(1977-1981): Sonate pour orchestre n° 5 (Paysage);
(1978): Rainbow Etudes (pour piano à quatre mains);
(1978): Shadows in the water (Ombres dans l'eau) pour ténor et piano;
(1979): Quatuor à cordes n° 1;
(1980): Sonate pour orchestre n° 2;
(1981): Oboe Quartet No. 1;
(1981-1988): The Great Journey;
(1982): Divertimento pour une double quatuor à cordes;
(1983): Canonic Overture pour orchestre
(1984): Concerto pour violoncelle 1; (commandée par la BBC Proms);
(1984): Masque de nuit (soprano et orchestre de chambre);
(1984): Triptyque for piano quintet
(1985): Sun danse  (pour London Sinfonietta, Pursuit intitulé ballet renommé plus tard);
(1985): Trois énigmes pour violoncelle et piano;
(1982): Quatuor à cordes n° 2;
(1987): Two Part Inventions pour 19 instruments;
(1987): Sumer is icumen in (6ème partie);
(1988): Fuga pour 8 instruments;
(1989): Cortège (première avec Bernard Haitink Orchestre du Royal Opera House);
(1989): Quatrain (commandé et créé: Michael Tilson Thomas avec London Symphony Orchestra) - également dans une version pour orchestre d'harmonie
(1989): Le Haiku de Strugnell pour voix et piano;
(1989): Cantata on the death of Anthony pour soprano et orchestre de chambre
(1989): Oboe Quartet 2;
(1989): Cinq concertinos pour quintette à vent
(1991) Machines and Dreams (commande de LSO pour le Festival de la petite enfance; conducteur Mstislav Rostropovich);
(1992), Variables cachées (commandée conjointement par le LSO et New World Symphony Orchestra dirigé par Michael Tilson Thomas, première américaine à Miami);
(1992): Broken Symmetry (dédié à la BBC SO menée par Oliver Knussen) (plus tard la 3ème partie du Renouvellement);
(1992): Contraflow(London Sinfonietta commandé pour Huddersfield Festival) pour 14 instruments;
(1993): Memorial pour orchestre;
(1993): Toccatta Meccanica pour harmonie
(1994) ... à travers le verre (commande Birmingham Contemporary Music Group) pour 16 instruments;
(1994): Quatuor à cordes n° 3;
(1996): Concerto pour violoncelle n° 2 (évidemment pour Rostropovitch);
(1996): Renewall (Renouvellement), une pièce pour chœur et orchestre commandé par la BBC pendant 50 ans de Radio 3, cette pièce a remporté le Prix Royal Philharmonic Society;.
(1999): Hidden variables  musique de ballet, dont UNFOLDER Order;
(1999): Valse; (orchestre de chambre);
(1999): Marche (orchestre de chambre);
(2000): Pluton, le rénovateur (en complément des Planètes de Gustav Holst) pour orchestre
(2000): Pour un poète dans mille ans pour Dans les années défigurées, orchestration chanson de Gerald Finzi
(2000): Deux hommages (London Sinfonietta);
(2000): Aftertones (Huddersfield Choral Society) pour soprano, choeur mixte et orchestre
(2000), Continuum (pour BCMG dirigé par Simon Rattle avec la soprano Cynthia Clarey);
(2001): Concerto pour cor et orchestre;
(2001): Fanfare pour l'ouverture des BBC Proms; cuivres et percussions
(2001): Images réfléchies (San Francisco Symphony Orchestra dirigé par Michael Tilson Thomas);
(2002): Flourish, with fireflies pour 16 instruments
(2003): Vivo pour petit orchestre
(2003): Bassoonoova pour basson seul
(2003): Trois Préludes pour piano;
(2004): Petite berceuse pour quintette de clarinettes
(2004): Une voix pour marcher pour soprano et 9 instruments
(2004): In Memoriam Dennis Brain (travail inachevé par Benjamin Britten)
(2005): Berceuse pour Dresde, pour violoncelle et orchestre
(2005): Fanfare and flourish pour petit orchestre
(2006): Luminoso pour alto et piano
(2006); Chaconne
(2006): Postlude M. Croche pour orchestre, et une version pour piano
(2006): Turning Point (commandée par l'Orchestre du Concertgebouw)
(2006): Scorrevole pour alto et piano
(2007): Préludes de Debussy pour petit orchestre (commencés en 2001)
(2007): Mouvements de concerto pour clarinette et orchestre
(2007): Alphabicycle order, pour Récitant, choeur d'enfants et orchestre
(2008): Dans l'obscurité pour voix et piano
(2009): Scherzetto pour orchestre de chambre
(2009): Sensorium, ballet sur les orchestrations des Préludes de Claude Debussy
(2009): Nicht zu schnell pour piano et quatuor à cordes
(2009): Concerto pour violon et orchestre
(2010): Seven Songs pour voix et orchestre
(2011): Grand Barcarolle pour orchestre
(2012): Berceuse for Elliot pour piano ou orgue
(2012): Quatuor à cordes n° 4
(2013): Traces Remain pour petit orchestre
(2014): Spiralling, pour orchestre de chambre
(2014): The Pied Pipper of Hamelin, pour 2 récitants, choeur d'enfants et orchestre
(2015): Five Songs pour soprano et petit orchestre

(?): Autres musiques de piano Variées, par exemple, Marche de Rosamund;
Sonata for Orchestra 3;: (?)


Dernière édition par joachim le Ven 17 Avr - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16544
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 9 Mai - 19:38

Il a entre autres ajouté la planète Pluton à la grande suite symphonique Les Planètes de Gustave Holst. Pluton a été découvert en 1930, après que Holst ait composé sa suite en 1917 (il est vrai qu'étant mort en 1934 il aurait pu le faire lui-même). Quoi qu'il en soit, Pluton composé par Matthews n'a rien à voir, dans l'esprit, avec Holst. Ça ne me donne pas envie d'en écouter plus de lui...

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Mer 24 Juin - 22:14

__<<Álvar Núñez Cabeza de Vaca (né vers 1488 à Jerez de la Frontera1, mort vers 1559 à Séville) était un explorateur espagnol du continent américain. Officier dans l'expédition de Pánfilo de Narváez, il explora l'actuel Texas, l'ouest et le centre du Mexique en marchant durant près de six ans entre la région où se trouve actuellement la ville américaine de Galveston et celle de Mexico. Issu d'une famille noble, il était le fils de Francisco de Vera2, un explorateur natif de Grande Canarie. Sa première expédition vers les Indes se déroula dans ce qui est devenu aujourd'hui le sud des États-Unis et le nord du Mexique : enrôlé comme trésorier dans l'expédition de Pánfilo de Narváez en Floride (1527), il fut l'un des quatre survivants, avec Alonso del Castillo Maldonado, Andrés Dorantes de Carranza et Estevanico qui, durant huit ans, vécurent parmi les Indiens en exerçant du commerce et du reboutage. Après un long voyage vers l'ouest, ils reprirent contact avec les Espagnols à Sinaloa (Mexique) en 1536. C'est durant ce voyage qu'il réunit les premières observations ethnographiques sur les peuples indigènes du golfe du Mexique. À son retour en Espagne en 1537, il en écrivit un rapport au roi Charles Quint, lequel fut publié en 1542 sous le titre de La Relación (La Relation de voyage), plus tard appelé Naufragios (Naufrages). Désireux de reprendre l'effort de colonisation de la Floride, mais cette fois-ci en tant que chef de l'expédition, Cabeza de Vaca apprend que ce poste a été attribué à Hernando de Soto, et se voit confier le gouvernement du Río de la Plata en Amérique du sud. Afin de le pérenniser, il entame en 1540 son second voyage au nouveau monde. Il découvre les chutes de l'Iguazú, explore le cours du fleuve Paraguay et soumet quelques tribus indigènes. Il entre rapidement en conflit avec les colons espagnols établis auparavant qui, menés par Domingo Martínez de Irala (es), rejettent l'autorité du gouverneur et ses projets d'organiser la colonisation du territoire en oubliant de conquérir les chimériques trésors contés par les légendes locales. Les rebelles se soulèvent en 1544 (rébellion des comuneros) et renvoient Cabeza de Vaca en Espagne, accusé d'abus de pouvoir à la suite de la répression des dissidents (comme l'incendie d'Asuncion en 1543). Il arrive à Séville le 2 septembre 1545 ; il est envoyé en prison à Madrid, puis assigné à domicile pendant six ans. Le Conseil des Indes l'envoie en exil à Oran après son jugement, rendu le 18 mars 15513. Il est gracié huit ans plus tard et vient s'établir à Séville en tant que juge.>> (source Wikipédia)

The Great Journey - Le grand périple pour baryton et huit instrumentistes relate l'histoire de cet explorateur espagnol (voir la biographie ci-dessus) notamment cette partie-là de sa vie: "enrôlé comme trésorier dans l'expédition de Pánfilo de Narváez en Floride (1527), il fut l'un des quatre survivants, avec Alonso del Castillo Maldonado, Andrés Dorantes de Carranza et Estevanico qui, durant huit ans, vécurent parmi les Indiens en exerçant du commerce et du reboutage. Après un long voyage vers l'ouest, ils reprirent contact avec les Espagnols à Sinaloa (Mexique) en 1536. C'est durant ce voyage qu'il réunit les premières observations ethnographiques sur les peuples indigènes du golfe du Mexique." L'oeuvre se divise en quatre parties: "Shipwreck", "Landing", "Flight" et "Return". Bien que chanté en anglais et, par conséquent, ne comprenant pas ce qui est chanté, je suis assez sensible au timbre de voix du baryton David Wilson-Johnson. Cependant, ce qui a le mieux fonctionné à mon oreille est la petite formation instrumentale constituée d'un piano, d'une flûte alto/piccolo, clarinette/clarinette basse, cor, alto, violoncelle, contrebasse et percussion. J'ai aimé les combinaisons sonores entre ces instruments dont le jeu est assez expressif, naviguant entre atonalité et tonalité. Dans les deux dernières parties "La Fuite" & "Le Retour", une part assez importante de la musique de Colin Matthews se trouve directement ou indirectement basée sur l'oeuvre du plus ancien compositeur mexicain connu, Fernando Franco (env. 1520-1585), qui émigra d'Espagne pour passer les trente dernières années de sa vie au Guatemala et à Mexico. Les relents de musique ancienne dans le contexte d'un langage contemporain fonctionne. En conclusion, je ne dirais pas que cette oeuvre me bouleverse mais je l'aime bien. Elle est finalement intéressante et surtout attachante.

Je vois qu'il n'y a toujours pas de topic sur ce compositeur mexicain Fernando Franco. Alors Joachim, on dort... Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 25 Juin - 9:12

C'est vrai que le Pluton de Mathews n'a rien à voir avec la musique de Holst mais elle elle ne me déplait pas, et elle me donne envie d'en écouter plus de lui. Je ne sais pas si elle représente bien la planète Pluton (qui n'est d'ailleurs plus considérée comme planète - trop petite, paraît-il), car à part le fait qu'elle est probablement recouverte de glace et qu'il doit y faire plutôt sombre en raison de son éloignement du soleil, on ne connaît pas grand chose sur cet objet céleste. Mais cette ignorance ne va plus durer car une sonde spatiale partie en 2006 est sur le point de nous en envoyer des images. Elle commencera son survol à 12.500 km de la planète naine le 14 juillet prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 25 Juin - 9:20

Fuga que j'ai écouté ce matin, est la continuité de The Great Journey - elle utilise d'ailleurs la même formation instrumentale - puisqu'elle est en réalité la version instrumentale de la Partie III: Flight, écrite en 1988, peut après la première présentation de l'oeuvre dans son intégralité. J'estime que ce fut une bonne idée d'en avoir réalisé une version sans la voix de baryton, surtout que c'est peut-être le meilleur passage de The Great Journey avec ces bribes de musique ancienne, en l'occurrence celle de Fernando Franco, qui s'insère assez habilement dans le contexte d'un langage savant actuel. L'oeuvre Night's Mask pour soprano et ensemble de sept instruments: piano, flûte, clarinette, cor, alto, violoncelle et harpe, n'est pas désagréable non plus, plutôt mystérieuse dans la partie introductive. La voix de Patricia Kwella entre sur la pointe des pieds. La musique est souvent douce et délicate, peut-être pas très marquante, mais plaisante. Elle emploie un sonnet écrit en anglais par le poète portugais Fernando Pessoa (1888-1935).

<<Fernando Pessoa, qui était le fils d'un critique musical et qui fut éduqué en Afrique du Sud, ne retourna au Portugal qu'en 1935. Ses "Poemas Ingleses" furent publiés en 1918, et bien qu'il ait copieusement écrit dans sa langue maternelle après 1909, sa poésie n'était que peu connue au moment de sa mort. Ce fut la publication de ses oeuvres complètes depuis 1942 qui le fit reconnaître comme une des grandes figures de la littérature européenne.>>
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 25 Juin - 9:28

Henri a écrit:
C'est vrai que le Pluton de Mathews n'a rien à voir avec la musique de Holst mais elle elle ne me déplait pas, et elle me donne envie d'en écouter plus de lui. Je ne sais pas si elle représente bien la planète Pluton (qui n'est d'ailleurs plus considérée comme planète - trop petite, paraît-il), car à part le fait qu'elle est probablement recouverte de glace et qu'il doit y faire plutôt sombre en raison de son éloignement du soleil, on ne connaît pas grand chose sur cet objet céleste. Mais cette ignorance ne va plus durer car une sonde spatiale partie en 2006 est sur le point de nous en envoyer des images. Elle commencera son survol à 12.500 km de la planète naine le 14 juillet prochain.

Ce qui serait peut-être intéressant, c'est qu'un compositeur, Colin Matthews ou un autre, écrive ses "Planètes", avec son propre style bien sûr, sans forcément faire référence à celles de Gustav Holst, même si la comparaison risque d'être inévitable. J'aimerais que le compositeur, tel qu'il soit, essaie de décrire les teintes, la physionomie et l'atmosphère de chaque planète...et pourquoi pas terminer sur une "illustration" du soleil...
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 25 Juin - 9:34

je viens d'écouter Fourth Sonata, constituée d'un long crescendo orchestral autour d'une petite séquence répétitive, un peu dans le style de Klaus Schulze. Dans mon idée ça irait d'ailleurs très bien pour illustrer l'arrivée de la sonde et sa mise en orbite autour de Pluton.
La vidéo que Joaquim a inséré est titrée par erreur "William Mathews". Apparemment il existe un William Mathews qui est un chanteur noir.
Colin Mathews a fait des orchestrations d'oeuvres pour piano de Debussy : les préludes (tous ?...), La Cathédrale engloutie.



Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Jeu 25 Juin - 9:50

Henri a écrit:
Colin Mathews a fait des orchestrations d'oeuvres pour piano de Debussy :

Il faudra que j'écoute car j'avais déjà beaucoup aimé les orchestrations pour orchestre symphonique que le compositeur belge Luc Brewayes avait fait des Préludes pour piano de Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Ven 26 Juin - 9:20

Henri a écrit:
je viens d'écouter Fourth Sonata, constituée d'un long crescendo orchestral autour d'une petite séquence répétitive, un peu dans le style de Klaus Schulze. Dans mon idée ça irait d'ailleurs très bien pour illustrer l'arrivée de la sonde et sa mise en orbite autour de Pluton.

J'ai bien aimé, cette sensation de flottement, de lente approche, sensation d'espace, d'étirement du temps. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16544
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Ven 26 Juin - 10:23

Icare a écrit:
Henri a écrit:
C'est vrai que le Pluton de Mathews n'a rien à voir avec la musique de Holst mais elle elle ne me déplait pas, et elle me donne envie d'en écouter plus de lui. Je ne sais pas si elle représente bien la planète Pluton (qui n'est d'ailleurs plus considérée comme planète - trop petite, paraît-il), car à part le fait qu'elle est probablement recouverte de glace et qu'il doit y faire plutôt sombre en raison de son éloignement du soleil, on ne connaît pas grand chose sur cet objet céleste. Mais cette ignorance ne va plus durer car une sonde spatiale partie en 2006 est sur le point de nous en envoyer des images. Elle commencera son survol à 12.500 km de la planète naine le 14 juillet prochain.

Ce qui serait peut-être intéressant, c'est qu'un compositeur, Colin Matthews ou un autre, écrive ses "Planètes", avec son propre style bien sûr, sans forcément faire référence à celles de Gustav Holst, même si la comparaison risque d'être inévitable. J'aimerais que le compositeur, tel qu'il soit, essaie de décrire les teintes, la physionomie et l'atmosphère de chaque planète...et pourquoi pas terminer sur une "illustration" du soleil...

Oui, il serait intéressant d'avoir une composition concernant les planètes du point de vue astronomique et non pas astrologique comme l'oeuvre de Gustav Holst.

Un petit HS pour Henri Embarassed Je suis également très impatient de découvrir des informations sur Pluton, cette "planète double - avec Charon- " si mystérieuse. Nous sommes gâtés cette année avec les superbes photos de Cérès - là aussi du mystère, avec de mystérieux spots lumineux dans certains cratères, et bien sûr Rosetta et Phlilae sur la comète Tchouri...
Je suppose que tu connais le forum Webastro Wink


Pour me faire pardonner mon HS, la Grande Barcarolle de Colin Matthews...


https://www.youtube.com/watch?v=zrZASc2aaG0
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Ven 26 Juin - 10:23

Malheureusement, ce n'est que l'un des mouvements et je ne trouve pas les autres. J'ai essayé sur Deezer, mais ils n'y sont pas non plus. Mais on y trouve tout de même 7 disques, dont 5 sont des oeuvres de Matthews. Les deux autres sont ses orchestrations des préludes de Debussy. ça fait beaucoup de choses à écouter. Donne-moi tes impressions si tu es plus courageux que moi. J'ai vu déjà qu'il y a des oeuvres chantées et ce n'est pas trop mon truc.

Joachim, non je ne connais pas le forum webastro. Je m'intéresse un peu à l'astronomie (et à la science en général) mais pas assez pour aller en discuter sur les forums.
C'est quoi un HS ? (je suis fâché avec les abréviations)
J'écoute la grande Barcarolle en ce moment, mais ça me plaît moyen pour l'instant (j'en suis à la cinquième minute).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11304
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Ven 26 Juin - 11:05

Henri a écrit:
Malheureusement, ce n'est que l'un des mouvements et je ne trouve pas les autres. J'ai essayé sur Deezer, mais ils n'y sont pas non plus. Mais on y trouve tout de même 7 disques, dont 5 sont des oeuvres de Matthews. Les deux autres sont ses orchestrations des préludes de Debussy. ça fait beaucoup de choses à écouter. Donne-moi tes impressions si tu es plus courageux que moi. J'ai vu déjà qu'il y a des oeuvres chantées et ce n'est pas trop mon truc.

Pour l'heure, j'ai pas mal de disques prévus à l'écoute alors quand je pourrai, je te ferai part de mes impressions. Maintenant, je ne sais pas quand...

(un HS c'est ici un Hors-Sujet)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16544
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   Ven 26 Juin - 11:31

Henri a écrit:


Joachim, non je ne connais pas le forum webastro. Je m'intéresse un peu à l'astronomie (et à la science en général) mais pas assez pour aller en discuter sur les forums.
C'est quoi un HS ? (je suis fâché avec les abréviations)
J'écoute la grande Barcarolle en ce moment, mais ça me plaît moyen pour l'instant (j'en suis à la cinquième minute).

HS = Hors Sujet (ce que nous faisons actuellement) Laughing

Sur Webastro tu n'est pas obligé de participer ni même de t'inscrire (moi-même je le fais peu...sous le pseudo de Chiron) mais tu as des infos que tu ne peux recueillir nulle part ailleurs. A tout hasard, l'adresse : http://www.webastro.net/forum/

Fin du HS Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colin Matthews, né en 1946   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colin Matthews, né en 1946
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: