Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Sean O'BOYLE, né en 1963

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10257
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Sean O'BOYLE, né en 1963   Lun 21 Mai - 19:27

 C'est toujours pour moi une joie très particulière de découvrir un nouveau compositeur, surtout si la découverte se fait sous la forme de l'enchantement et de l'émotion. C'est exactement ce qui se produisit avec le concerto pour didjeridoo et orchestre et la River Symphony pour deux sopranos, choeur et orchestre de Sean O'Boyle. Le compositeur australien est né en 1963, a donc le même âge que moi. Je me dis qu'au moment-même où j'écris ces lignes sur lui, il compose une autre oeuvre formidable qui me fera peut-être voyager au sein des terres rouges d'Australie, parmi les hurlements des dingos et les cris des boxeurs velus. Lorsque j'écoute son concerto pour didjeridoo, c'est le bruissement des terres et des roches qui s'élèvent à la manière d'une plainte jouissive ininterrompue: La voix gutturale et tellurique de l'instrument soliste se frotte contre les roches abruptes de l'orchestre; c'est le geste du vent contre les mouvements d'un paysage unique et impassible. Le concerto est nerveux, tumultueux, percussif, animé et animal, d'un exotisme savant, très sculthorpien, finalement. La "River Symphony" évolue davantage sous le signe de l'apaisement, de la contemplation. On n'est plus dans la pulsion virtuose, la tornade torsadée, comme une immense foreuse perforant la croûte terrestre, mais dans la photographie aérienne d'un magnifique paysage plus vert et traversé de rivières, un paysage apaisé de délicieuses courbes mélodiques et d'amples mouvements lyriques, et divinement humanisé par les voix sopranes et les choeurs de l'éloge. Sean O'Boyle est un compositeur et chef d'orchestre australien actuellement basé à New York. Il mène des enregistrements et des concerts avec des orchestres australiens et internationaux de premiers plans.


Dernière édition par Icare le Lun 20 Juil - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10257
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sean O'BOYLE, né en 1963   Mer 23 Mai - 19:41





Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10257
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sean O'BOYLE, né en 1963   Ven 5 Sep - 18:45

Du Concerto pour didjeridoo et orchestre, je ne saurai quoi dire de plus que ce que j'ai déjà dit dans mon commentaire introductif, si ce n'est qu'il faut bien sûr aimer le son très spécial de cet instrument. C'est une musique pleine d'action et de fougue et le jeu de William Barton est virtuose et intense. Car, comme je viens de l'écrire, il y a beaucoup d'intensité et d'émotion dans ce concerto. On pourrait presque y voir une course-poursuite entre l'orchestre et le didjeridoo, mais une course-poursuite qui n'exclut pas le lyrisme à certains moments. Les concertos pour cet étrange instrument sont rares et celui-là est plutôt réussi et captivant.

La Riversymphony pour deux sopranos, choeur et orchestre développe une partition plus lyrique encore, aux formes chaleureuses, aux dimensions chorales d'une belle ampleur. La beauté, au sens romantique du terme, est bel et bien présente. Ce que j'en ai dit plus haut correspond parfaitement à ma nouvelle impression. Superbe!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10257
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sean O'BOYLE, né en 1963   Lun 20 Juil - 8:42

Icare a écrit:
Du Concerto pour didjeridoo et orchestre, je ne saurai quoi dire de plus que ce que j'ai déjà dit dans mon commentaire introductif, si ce n'est qu'il faut bien sûr aimer le son très spécial de cet instrument. C'est une musique pleine d'action et de fougue et le jeu de William Barton est virtuose et intense. Car, comme je viens de l'écrire, il y a beaucoup d'intensité et d'émotion dans ce concerto. On pourrait presque y voir une course-poursuite entre l'orchestre et le didjeridoo, mais une course-poursuite qui n'exclut pas le lyrisme à certains moments. Les concertos pour cet étrange instrument sont rares et celui-là est plutôt réussi et captivant.

La Riversymphony pour deux sopranos, choeur et orchestre développe une partition plus lyrique encore, aux formes chaleureuses, aux dimensions chorales d'une belle ampleur. La beauté, au sens romantique du terme, est bel et bien présente.  Ce que j'en ai dit plus haut correspond parfaitement à ma nouvelle impression. Superbe!

Après les tumultes et les dissonances qui ont animé les fougues orchestrales d'Arne Nordheim, l'aurore fut un moment favorable pour une musique toute aussi fougueuse et intrépide, mais plus tonale et lyrique. Le Concerto pour didjeridoo et orchestre et la Riversymphony pour deux sopranos, choeur et orchestre furent un contre-pied idéal. Ils m'ont transmis une pêche d'enfer! Le concerto, tout d'abord, avec ce didjeridoo qui semble courir après quelque chose sans jamais s'essouffler. L'orchestre y est admirable tant il semble, par de grands élans lyriques, lui faire pousser des ailes: le didjeridoo pourrait presque s'élever dans les airs. William Barton lui apporte un souffle extraordinaire. C'est vraiment le type d'interprète qui peut inspirer un concerto à un compositeur, un défi qui n'était pas gagné d'avance. L'instrument n'est pas facile et on ne peut lui extirper toutes les sonorités que l'on veut. Le son qui en sort est naturellement tellurique et guttural et Barton en joue admirablement, dans une intensité de jeu constante, car le danger avec ce type d'instrument aurait pu être la monotonie. A mon sens, le concerto n'y tombe jamais. J'ai été soufflé jusqu'à la dernière note. La Riversymphony a une toute autre allure. Il s'agit d'une oeuvre très différente, toute aussi lyrique et extravertie, mais d'une grande fluidité dans l'ensemble. Les choeurs y ont un aspect très aquatique, les deux sopranos y apportant le charme de leur voix dans certains passages. C'est une musique pleine de fraîcheur qui m'a transmis un profond sentiment de bien-être.
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 62
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Sean O'BOYLE, né en 1963   Sam 5 Sep - 22:19

Je viens d'écouter le Concerto pour didgeridoo.
Ça commence d’une manière qui m’accroche bien à mes écouteurs, ce qui est plutôt bon signe.
La composition et l’orchestre sont plutôt bien adaptés au son très particulier du didgeridoo. Il n’y a aucune discordance entre les deux, on ne sent pas l’instrument déplacé par rapport à la musique. Juste un regret, c’est que la note unique du didgeridoo (lorsqu’il lance cette espèce d’aboiement rauque) fini par être lassante. Il en faudrait plusieurs accordés différemment afin d’apporter un peu de variété. Le morceau reste tout de même très prenant, avec une forte charge émotionnelle qui soutient l’attention jusqu’à la fin.

Je n'ai pas trouvé la River Symphony sur Youtube. La recherche sur ce titre renvoie uniquement le Concerto pour didgeridoo, intitulé d'ailleurs "Rivers' Symphony Concerto pour didgeridoo".
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10257
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sean O'BOYLE, né en 1963   Sam 5 Sep - 23:07

Je suis d'accord avec ton ressenti...et avec le regret aussi...du moins je comprends ce que tu veux dire... Wink  Je vais m'attarder pas plus tard que demain sur un autre compositeur australien dont je connais plusieurs oeuvres et qui pourrait éventuellement t'intéresser. Mais je n'en dis pas plus pour le moment sinon qu'il porte le nom d'un acteur de légende. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sean O'BOYLE, né en 1963   Aujourd'hui à 12:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Sean O'BOYLE, né en 1963
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: