Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Niels MARTHINSEN, né en 1963

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Jeu 6 Déc - 23:41

Niels Marthinsen

Naissance: 1963

"Je pense que ma musique est très visuellement évocatrice", explique Niels Marthinsen. Sa musique est à chaque fois un évènement qui forge des contacts entre l'auditeur et le compositeur - à un degré rarement atteint dans la musique contemporaine. Il provoque souvent un appel physique direct entre son oeuvre et le public, il sait comment attirer l'auditeur par des formats sonores attractifs et comment le garder ainsi en haleine. Il a toujours voulu écrire une musique qui n'exclut personne à l'avance, qui soit le moins possible hermétique ou élitiste. Il s'est appliqué à faire appel à la fois au cœur et au cerveau de l'auditeur, et le chemin vers ces deux points stratégiques se doit d'être court selon Marthinsen.  L'une des raisons pour lesquelles ce contact direct représente un point important chez le compositeur danois, doté d'un aplomb technique qui va de pair avec un esprit ouvert:, c'est qu'il a pour volonté d'écrire une musique intelligible pour tous: "Il ne doit pas y avoir de «démunis» dans ma musique!" dit-il, et cela est devenu une sorte de credo pour lui, une ligne directrice. Son autre particularité est qu'il se plait à abattre des tabous. Par exemple, il n'hésite pas à placer de l'humour et de la dérision dans un contexte de musique dite sérieuse, et ayant cette forte intention d'établir une connexion instantanée avec le public, Marthinsen considère la relation entre le compositeur et l'auditeur comme quelque chose de très sérieux, d'essentiel: «Il faut permettre aux auditeurs une compréhension instantanée, et s'assurer qu'il n'y ait rien dans la musique qui ait besoin d'être décodé. Cela peut paraître cynique, mais ça ne l'est pas. J'utilise moi-même en tant que public l'«Indice de lisibilité«. Ma propre "comédie musicale" doit aussi aller vers le haut et vers le bas, et j'ai aussi besoin de la musique pour dire "BOOM!" De temps en temps! ".

D'autre part, il est très conscient que cela ne peut se faire simplement en frappant ponctuellement un tambour . Tournée vers l'extérieur, la musique a besoin de beaucoup de substance authentique dans son contenu pour affirmer sa puissance. En même temps, il est loin d'être toujours approprié d'utiliser la puissance expressive: "Tout art n'est pas destiné à un large public", explique Marthinsen , "et un certain art n'est même pas destiné à l'espace public, tout simplement", mais lorsque j'écris un opéra ou une oeuvre symphonique, il m'est crucial de faire en sorte que ma musique s'adresse à un plus grand nombre de personnes; c'est l'heure du spectacle! Et j'aime le spectacle!"

Niels Marthinsen est né en 1963 et a grandi à Viborg, dans le Jutland. Il a étudié la composition à la Royal Danish Academy of Music à Aarhus en 1982-1990. Dans la catégorie soliste, il fut l'élève de Per Nørgård, mais il a aussi suivi les enseignements respectifs de Hans Abrahamsen, Steen Pade, Karl Aage Rasmussen et Poul Ruders. Dès 1988, il a commencé à enseigner lui-même des sujets tels que l'histoire de la composition, l'instrumentation, la théorie musicale dans les académies du pays. Ses débuts officiels en tant que compositeur s'inscrivent en 1993 et suscitèrent une vive impression. "La transfusion sanguine pour la vie musicale danoise", titrait l'un des grands journaux danois!


Dernière édition par Icare le Mar 26 Juil - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Ven 7 Déc - 13:15

Son approche du concerto et de l'opéra ressemble à la façon dont ces genres ont été utilisés à leur apogée - lorsque l'affichage instrumental était la pièce maîtresse d'un concerto avec soliste, l'opéra est un drame captivant et émotionnel. Niels Marthinsen a déjà écrit trois opéras, et ils sont au cœur de son œuvre la plus importante. AMOUR ET TRAHISON est un opéra de chambre datant de 1997, un psychodrame qui a lieu à Berlin après la chute du mur, où des concepts comme «amour» et «trahison» sont loin d'avoir perdu leur signification. L'opéra le plus récent est LE CONFESSIONNAL de 2006. Marthinsen s'y évertue à exprimer sa conviction que la musique n'est pas un art intellectuel. Et certainement pas l'opéra! «L'opéra est d'abord et avant tout fondé sur ​​les émotions de l'homme», dit-il. Et LE CONFESSIONNAL est un véritable opéra dans le meilleur sens du mot. Il s'agit d'un opéra complet avec une intrigue dramatique traitant de la jalousie, de la vengeance et de l'assassinat. L'histoire et le titre viennent d'une histoire remarquable à quelques pas du milieu du XIXe siècle grâce au poète danois du Golden Age, Christian Winther, un poète qui est le mieux connu aujourd'hui pour son romantisme, mais qui, avec Le Confessionnal créa une sorte de thriller.

Marthinsen a concocté le complot en le poussant encore plus loin et a changé un certain nombre de facteurs afin d'attiser les émotions et de rendre l'histoire plus intéressante pour un public d'aujourd'hui. Au drame de la jalousie a été apportée une touche de gaieté, et l'intrigue a été déplacée d'une Italie "cliché" vers une Espagne d'aujourd'hui, et a donc offert au compositeur des possibilités plus accrues pour de nouveaux effets coloristiques. "Avec un grand opéra, vous n'avez pas le choix", explique Niels Marthinsen. "Vous avez à peindre avec un gros pinceau. Ce qui est normalement appelé «musique contemporaine» n'est qu'un langage parmi d'autres que j'ai choisi d'utiliser dans LE CONFESSIONNAL. Il y a de la musique rock et pop et des rythmes espagnols dans l'opéra, auxquels s'ajoute un bel canto des plus traditionnels." L'intrigue joue dans une progression délibérément sensationnelle que Marthinsen utilise également dans la partie d'orchestre.

D'une manière provocante, mais honnête, LE CONFESSIONNAL est également, dans ce sens, un renouveau de l'opéra romantique, terme qui, après tout, correspondait à l'origine du type de divertissement de préhension que nous connaissons aujourd'hui par le cinéma et la télévision. «C'est important pour moi que le public aille à cet opéra comme il irait à un spectacle ordinaire et non à une manifestation particulière réservée à une élite. En fait, c'est juste de l'opéra, et il ne fait aucune différence si la musique a été écrite aujourd'hui ou il ya cent ans », explique Niels Marthinsen, qui aime discuter et provoquer, car cela lui permet de sauvegarder tous ses arguments. "Je pense que les compositeurs devrait sortir en public avec la musique . Recherches et expérimentations sont bien sûr tout à fait indispensables, car c'est là où les nouvelles idées surgissent et mûrissent. Mais la musique a besoin de plus, elle a besoin de communiquer, de parler au coeur autant qu'à l'esprit et c'est là où je ne veux pas être toujours dérangé à devoir me défendre contre mon propre temps. - Je préfère être impliqué dans la reconquête des publics." Jens Cornelius, 2006


Dernière édition par Icare le Ven 7 Déc - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Ven 7 Déc - 19:31

Je connais ce compositeur par le biais de trois oeuvres qui me plaisent beaucoup, pleines de couleurs, de rythmes et d'émotions, d'abord sa seconde symphonie composée courant 2009 et intitulée Snapshot Symphony, puis par un étonnant concerto pour trois trombones et orchestre portant le titre de In the Shadow of the Bat et une suite orchestrale de son opéra Snow White's Mirror. Marthinsen a toujours manifesté son ambition de réduire au mieux, chez l'auditeur, le chemin qui mène du coeur à l'esprit ou de l'esprit au coeur. Manifestement, ça a fonctionné sur moi! Je suis conquis.  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Ven 14 Nov - 8:56

Quelle bonne idée d'avoir réécouté ce matin la seconde symphonie Snapshot Symphony de Niels Marthinsen! Cette musique très extravertie, pleine de rythmes chauds semblant s'extraire d'un folklore d'Amérique du Sud, d'une fougue orchestrale très contagieuse, m'a donné une pêche d'enfer. Le point culminant est tout simplement le second mouvement, lyrique et passionné. Le premier et troisième mouvements sont très festifs et les orchestrations luxuriantes. Pourtant, rien qui ne soit trop pachydermique à mon goût, rien qui ne soit vraiment surchargé ni balourd. L'oeuvre est alerte, irisée et d'une énergie communicative. Niels Marthinsen ne fait pas du pousse-note au kilomètre, sa symphonie n'est ni passe-partout, ni banale et encore moins impersonnelle. Tout au contraire, c'est un jaillissement de sa personnalité musicale qui en émane, une personnalité musicale qui ne manque ni d'idée, ni de fantaisie, ni de puissance, ni d'intensité. C'est une musique de partage et de communion, qui ne se veut en aucun cas élitiste. Ha, le généreux second mouvement qui, bien qu'étant le plus long, est aussi celui qui emporte le mieux l'auditeur dans un monde sonore harmonieux et galvanisant, aussi original qu'accessible. Comme avec le Concerto pour clarinette Luminarium de Krystof Maratka, cette Snapshot Symphony de Niels Marthinsen me procure un effet de plaisir qui ne s'estompe pas tout de suite après l'écoute: il perdure longtemps après, au point d'avoir envie de la réécouter encore et encore, jusqu'à satiété...


Dernière édition par Icare le Ven 14 Nov - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Ven 14 Nov - 10:23

Je n'ai pu résister à l'idée réécouter cette deuxième symphonie de Marthinsen une seconde fois, à à peine une heure d'intervalle, et cela pour un même ressenti, un ressenti plein d'émotion, de bonheur et d'excitation. J'adore cette symphonie qui démarre sur un thème de fiesta. Après, des rythmes très colorés m'emmènent dans des pays comme l'Argentine ou Cuba, des rythmes sur lesquels vont se greffer des éléments plus dramatiques, comme un frein au caractère festif qui cherche à embraser tout l'orchestre. Le second mouvement se divise en deux grandes idées musicales distinctes. Je m'étais surtout arrêté sur la première partie très lyrique et emportée, délivrant une belle mélodie accrocheuse alors que la seconde partie développe une construction plus allambiquée sur un rythme bancal, quelque chose d'assez obsessionnel qui me fascine encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Ven 14 Nov - 15:59

Le Concerto pour 3 trombones et orchestre - In the Shadow of the Bat (2009) est une oeuvre qui a la particularité de mettre en scène trois trombones solistes au sein d'un orchestre, Hâkan Björkman, Stefan Schulz et Jürgen van Rijen. Le concerto démarre sur des chapeaux-de-roues, dans un élan orchestral assez exubérant aux effets saisissants . Mais, après la tempête furtive, une première accalmie s'impose d'elle-même. La musique devient alors délicate et fragile avant un second tumulte. Une nouvelle accalmie prend chair avec une flûte solo d'une belle légèreté et, plus au loin, un petit motif récurrent provenant d'une sorte de carillon. J'adore cette petite partie dénudée du concerto entre la flûte et le carillon. Lorsque la musique s'emballe à nouveau, les trois trombones sont enfin entrés sur le devant de la scène. Le plus souvent, les trois solistes semblent jouer à l'unisson, se désolidarisant rarement, comme s"il s'agissait d'un trombone géant. Ce fut en tout cas l'impression d'une première écoute, car maintenant que je commence à bien apprivoiser le concerto, ce n'est plus exactement ça. Les trois trombones ne me semblent plus jouer complètement à l'unisson, même s"ils ne jouent pas indépendamment les uns des autres, rivalisant de virtuosité: pas du tout. Ils jouent ensemble une sorte de grand swing, un grand swing épique...Au final, le concerto, en un mouvement, est dynamique, puissant et plaisant à suivre dans ses turbulences et son lyrisme exacerbé. je l'aime beaucoup! Un autre aspect qui me plait dans ce concerto, c'est l'emploi des cordes dans les aigus. Snow White's Mirror - Opera Trailer (2010) révèle un symphonique extraverti et luxuriant, surtout dans le premier mouvement. Le second, intitulé "Cool", est, quant à lui, superbe, subtilement construit autour d'une mélodie accrocheuse. Il y a tout un développement, un thème qui tourne sur lui-même et gagne en ampleur et en intensité. L'"Andante" n'est pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Mar 26 Juil - 20:06

Marque de catalogue, cher ami Wink

1986 Erscheinungen (orchestre)
1988 Airborne (flûte, piano violon et violoncelle)
1988 Echos d'une colombe (voix et quatuor à cordes)
1988 Sept Poésies des Saisons Japonaises (chant et instruments)
1989 Olé (flûte. Violoncelle et percussion)
1990 Forge de Vulcain (percussion)
1990 Burst (saxophone et percussions)
1992 Rhapsodie Espagnole (accordéon)
1992 Berceuse (chant et piano)
1992 Concerto (trombone et orgue)
1992 Wildlife (cor et quatuor à cordes)
1992 Minotaurus (5 instruments)
1992 Symphonie de chambre
1992 Figures d'Ombre (Ensemble de chambre)
1993 Concerto (violon et cordes)
1993 Concerto (euphonium et cuivres)
1993 Den Forstenende Skov (La Forêt pétrifiante) (harmonie)
1993 Abgesang (2 flûtes)
1993 Chimes at Midnight (Ensemble de chambre)
1993 Heldenleben (flûte et percussion)
1993 Panorama (orchestre)
1994 Columbus (quatuor de saxophones)
1994 Bolero (percussion)
1994 Cupid and Death (Amour et Mort) (Ensemble de chambre)
1994 Reveille (orchestre)
1994 Concerto pour percussion (percussion et orchestre)
1994 Tuba Concerto (tuba et orchestre)
1995 Devil in Disguise (violoncelle et piano)
1995 Quatuor à cordes
1995 A Miniature (Ensemble de chambre)
1996 Symphonie, première version de Monster symphony (Orchestre)
1996 Lyric Pieces (3 flûtes)
1996 Angels and Insects (anges et insectes) (orchestre)
1996 Heroic Etude (orgue)
1996 A Bright Kind of High (Ensembe de chambre)
1997 Piano Trio
1997 Kærlighed og forræderi (Amour et trahison) (opéra)
1998 Moonwalk (piano et clarinette)
1998 Byen og øjnene (voix et piano)
1999 Canto alla secunda Giornata (voix et piano)
1999 Introduction et Trois Allegros (6 instruments)
1999 Outland (Ensemble de chambre)
2001 Maestro (opéra)
2003 Et Familieselskab i Helsingør (Souper à Elseneur) (saxophones et percussions)
2004 Skriftestolen (Confessional) - bande annonce en quatre sections (orchestre)
2004 Monster Symphony, symphonie n° 1 (Orchestra)
2004 Variations Maestro (piano)
2005 Den gamme vandrende Ridder (Le Vieux Chevalier) (diverses éditions)
2006 Hul igennen (Opera de poche)
2006 Skriftestolen (Confessional) (opéra)
2007 The Monkey (Ensemble de chambre)
2007 The Poet (Ensemble de chambre)
2007 The Poet (trio)
2008 Burning Fiery Furnace (orchestre de chambre)
2008 Déluge à Norderney (Chamber Ensemble)
2009 Kongen af Himmelby – Demo (extraits de l'opéra - ensemble de chambre)
2009 Symphonie n° 2 -. Snapshot Symphony (Orchestre)
2009 Frøen (grenouille) (solistes et orchestre)
2009 In the shadow of the Bat (Dans l'ombre de la chauve-souris) (3 trompettes et orchestre)
2009 Atlantis Revisited (quatuor à cordes)
2009 Kongen af Himmelby (Roi d'Himmerby) (opéra)
2010 The Planets (symphonie n° 3)
2010 Snow White's Mirror - bande annonce d'opéra (orchestre)
2010 Snow White's Mirror (opéra)
2010 The Glass Coffin 5 cors)
2011 Catch me if you can (trombone ténor, trombone basse, cordes)
2012 The Dreamers (trio de cors)
2013 Dr. Jekyll's Avocate (opéra)
2013 Grønlandssange (mezzo soprano et guitare)
2014 The Hilbert Heartbreak Hotel (soprano, clarinette basse, vibraphone, contrebasse)
2015 Neuf Nuits d'Arabie (trompette, trombone, piano)
2015 Deux Resurrections (violon et piano)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11069
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   Mar 26 Juil - 21:52


Je sais, éternel Joachim, que je peux toujours compter sur toi. Mains
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Niels MARTHINSEN, né en 1963   

Revenir en haut Aller en bas
 
Niels MARTHINSEN, né en 1963
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: