Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Paul Hindemith (1895-1963)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Paul Hindemith (1895-1963)   Mer 1 Nov - 21:06

Paul Hindemith est un compositeur, chef d'orchestre et altiste allemand, né à Hanau (près de Francfort-sur-le-Main) le 16 novembre 1895 et décédé à Francfort le 28 décembre 1963.

Il fait des études de violon à Francfort puis joue à l'opéra de Francfort de 1915 à 1923. De 1921 à 1929 il sera altiste du quatuor Amar où il milite activement en faveur de la musique de son temps. Dès 1927 il est nommé professeur de composition au conservatoire de Berlin puis en Suisse en 1938 où il émigre devant la poussée du nazisme. Il part aux États-Unis où il enseigne à l'université de Yale, comme professeur de composition, de 1940 à 1953. Il y obtient la nationalité américaine en 1948. Il rentre en Europe où il s'établit en Suisse (chaire de musicologie, université de Zurich de 1951 à 1953).

Sa rythmique, nommée Motorik («motorisme»), est percutante et se veut «obsédante». Elle se fait l'écho de l'avènement de l'industrialisation et du moteur, car Hindemith répugne à la sentimentalité, au psychologique, au subjectif, ainsi entre musique grinçante et musique neo-classique Hindemith signe une musique très personnelle (Gebrauchsmusik = Musique utilitaire).

Son œuvre est particulièrement vaste, plus d'une centaine de compositions, et touche tous les genres. Même s'il a été un ardent défenseur de la musique contemporaine, il n' a jamais été attiré par le dodécaphonisme. Il a écrit également plusieurs ouvrages théoriques. Il a mis en musique la poésie de Rilke et de Christian Morgenstern.


Oeuvres principales


Œuvres orchestrales

Concerto pour violoncelle op 3 (1916),
Lustige Sinfoniette, op 4 (1916)
Der Dämon, ballet, op 28 (1922)
Concerto pour orchestre op 38 (1923),
Konzertmuzik pour alto et orchestre, op 48 (1930),
Konzertmuzik pour piano, cuivres et 2 harpes, op 49 (1930),
Konzertmusik pour orchestre à cordes et cuivres op 50 (1931),
Symphonie « Mathis le peintre » (1934),
«Der Schwanendreher», concerto pour alto (1935),
Trauermusik (1936),
Nobilissima Visione, ballet (1938) dont fut tiré une suite pour orchestre la même année,
Concerto pour violon (1939)
Thème et variations : les quatre tempéraments pour orchestre à cordes et piano (1940),
Concerto pour violoncelle (1941)
Symphonie en mi bémol (1941)
Métamorphoses symphoniques sur des thèmes de Carl Maria von Weber (1943),
Concerto pour piano (1945)
Symphonia Serena (1946),
Concerto "pour les bois", harpe et orchestre (1949)
Concerto pour trompette, basson et cordes (1949)
Concerto pour clarinette (1950)
Concerto pour cor (1950)
Symphonie "Die Harmonie der Welt'' (1957)
Pittsburg Symphony (1959)
Concerto pour orgue (1963)


Opéras

Mörder, Hoffnung der Frauen, op 12 (1921)
Das Nusch-Nuschi, op 20 (1921),
Sancta Susanna, op 21 (1922)
Cardillac, op 39 (1926),
Neues vom Tage (1929),
Mathis le peintre (1938),
Die Harmonie der Welt (1943)


Œuvres vocales

Das Marienleben sur des poèmes de Rilke op 27 (1923),
Wir bauer ein Stadt, cantate pour choeur d'enfants, solistes et orchestre (1930)
Requiem: When Lilacs Last in the Dooryard Bloom'd (1946),
Messe pour chœur mixte a capella (1963)


Musique de chambre

Trois sonates pour violon seul, op 11 n° 6, op 31 n° 1 et 2,
Quatre sonates pour alto seul, op 11 n° 5, op 25 n° 1, op 31 n° 4, sans op
Sonate pour violoncelle seul, op 25 n° 3
Quatre sonates pour violon et piano, op 11 n° 1 et 2, sans op
Trois Sonates pour alto et piano, op 11 n° 4, op 25 n° 4, sans op
Deux Sonates pour violoncelle et piano, op 11 n° 3, sans op
Sonate pour contrebasse et piano, sans op
Petite sonate pour viole d'amour et piano, op 25 n° 2
Six quatuors à cordes (sept si l'on compte une première œuvre, écrite en 1915 et maintenant éditée) : op 2, 10, 16, 22, 32, sans op
Deux trios à cordes, op 34 et sans op

Dix sonates pour instrument à vent et piano :
Sonate pour flûte en si bémol
Sonate pour hautbois en sol majeur
Sonate pour cor anglais
Sonate pour clarinette en si bémol majeur
Sonate pour basson en si bémol majeur
Sonate pour saxophone alto en mi bémol majeur
Sonate pour cor en fa majeur
Sonate pour trompette en si bémol
Sonate pour trombone en fa majeur
Sonate pour tuba basse en si bémol majeur

Septuor pour vents (flûte, hautbois, clarinette, clarinette basse, basson, cor, trompette)
Octuor pour vents et cordes (clarinette, basson, cor, violon, deux altos, violoncelle et contrebasse)

Ludus tonalis, 12 études de fugues pour piano seul
Sonate pour piano à 4 mains
Trois Sonates pour piano + 1 sans n° op 17
Sonate pour harpe
Trois sonates pour orgue

Oeuvres complètes : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_compositions_by_Paul_Hindemith
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Ven 27 Sep - 22:24


Je vais déterrer ce topic avec trois oeuvres sans doute mineures que je possède de lui:

___Sonata for horn and piano - 1939

C'est celle qui a toute ma préférence de par la mélodie du premier mouvement et un usage plutôt inspiré du piano. I love you 

___Sonata for horn and piano - 1943

Cette sonate flatte aussi l'oreille mais sans avoir selon moi autant de charme que la précédente. Very Happy 

___Sonata for four horns - 1952

Là, je n'ai pas du tout accroché. Le quatuor m'a laissé de marbre! Sleep 

Revenir en haut Aller en bas
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Sam 28 Sep - 2:37

Icare je te propose l'audition de ses trois sonates pour orgue.







Ou bien son concerto pour orgue et orchestre:

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6454
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Sam 28 Sep - 9:07

j'aime plutôt bien Wink  les 3 oeuvres
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3213
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Jeu 1 Mai - 21:09

Snoopy a écrit:
Sa rythmique, nommée Motorik («motorisme»), est percutante et se veut «obsédante». Elle se fait l'écho de l'avènement de l'industrialisation et du moteur, car Hindemith répugne à la sentimentalité, au psychologique, au subjectif, ainsi entre musique grinçante et musique neo-classique Hindemith signe une musique très personnelle (Gebrauchsmusik = Musique utilitaire).

A priori, rien de ce qui est dit de lui -sauf le fait qu'il ait mis en musique des poèmes de R.M. Rilke - me le rend sympathique : motorisme, utilitaire, grinçant, répugnant la sentimentalité, le psychologique, le subjectif ... et pourtant j'aime assez bien ses compositions pour orgue postées ici   
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 301
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Jeu 1 Mai - 21:43

"Der Schwanenedreher", concerto pour alto et petit orchestre, sur des thèmes populaires. Très belle oeuvre et très belle interprétation :
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Jeu 22 Jan - 9:14

Icare a écrit:

Je vais déterrer ce topic avec trois oeuvres sans doute mineures que je possède de lui:

___Sonata for horn and piano - 1939

C'est celle qui a toute ma préférence de par la mélodie du premier mouvement et un usage plutôt inspiré du piano. I love you 

___Sonata for horn and piano - 1943

Cette sonate flatte aussi l'oreille mais sans avoir selon moi autant de charme que la précédente. Very Happy 

___Sonata for four horns - 1952

Là, je n'ai pas du tout accroché. Le quatuor m'a laissé de marbre! Sleep 

La Sonate pour cor et piano - 1939 est celle qui a toute ma préférence, ne serait-ce déjà par la très belle mélodie du premier mouvement. Ce n'est toutefois pas le seul attrait. Ce qui me touche beaucoup c'est le contraste entre le cor qui semble entretenir un caractère lunaire et nonchalant et cela même dans les moments rapides alors que le piano est plus vif et terre-à-terre. Cette complémentarité dans l'humeur se poursuit d'ailleurs avec presque autant de charme dans la Sonate pour cor et piano - 1943 qui me plait beaucoup aussi pour les mêmes raisons, si ce n'est que je n'y trouve pas une aussi belle mélodie qui illumine le premier mouvement de la Sonate de 1939. Sinon, c'est une très belle sonate aussi. L'esprit lunaire du cor dans ce contexte m'emmène dans le rêve. Je flane avec lui pendant que le piano maintient l'autre partie de moi en éveil. Entre lune et terre, je m'émeus volontiers d'une musique aurorale qui s'arrache progressivement de la nuit. En revanche, la Sonate pour 4 cors - 1952 m'endort complètement par la monotonie de son jeu qui, pour le coup, devient trop lunaire...ces cors-là ronronnent comme quatres chats paresseux. A la prochaine écoute de mon disque, je m'arrêterai aux deux sonates pour cor et piano qui sont d'ailleurs interprétées par Zdenék Tylsar (cor) et Peter Toperczer (piano). Il va falloir que je tente d'autres opus de Paul hindemith, ce que j'ai voulu faire depuis longtemps et n'ai toujours pas fait.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16118
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Jeu 22 Jan - 9:45

C'est curieux, comme toi j'aime bien les sonates pour cor et piano, en particulier celle de 1939 en fa majeur, et nettement moins celle pour 4 cors. A noter que celle de 1943 en mi bémol majeur a été écrite pour saxophone alto et piano, avec une transcription du compositeur pour cor.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Sam 11 Fév - 22:27


Je ressens toujours une sorte de plaisir particulier lorsque je déterre un "vieux" cd qui regroupe des oeuvres que j'avais aimées à l'époque de l'achat. En effet, les Horn Sonatas de Paul Hindemith font partie de mon univers musical depuis 1987 et je les ressors ponctuellement avec le même plaisir. Côté impression, ça n'a pas changé avec toujours une préférence pour la Sonate pour cor et piano - 1939 en trois mouvements avec cette délicieuse mélodie qui rend irrésistible le premier, bien que la Sonate pour cor et piano - 1943 ne se situe pas loin derrière. Celle-ci est en quatre mouvements et est très belle aussi. Il faut dire que j'adore le cor solo et, à l'époque, j'avais sans doute acheté ce cd en suivant mon intuition et mon intérêt déjà révélé pour cet instrument. Ces deux sonates sont interprétées par Zdenek Tylsar au cor et Peter Toperczer au piano. Sinon, en allusion à mon précédent commentaire, je ne me suis pas écouté et ai un peu moins subi qu'avant le caractère soporifique de la Sonate pour quatre cors - 1952, l'ai presque trouvée reposante...mais bon...

Une chose est certaine, Paul Hindemith est parmi les compositeurs les plus connus de l'ère moderne celui que je connais probablement le moins. Je ne pouvais quand même pas me contenter de ces bien charmantes sonates auxquelles je demeure certes très attaché, or c'est ce que j'ai pourtant fait de 1987 jusqu'à aujourd'hui. Trente ans se sont écoulés sans que je cherche à écouter autre chose alors que ce compositeur m'a toujours intéressé. En relisant le début de sa biographie, je viens de me rendre compte qu'il est mort le jour où je suis né, le 28 décembre 1963. Afin de combler une lacune qui dure depuis trop longtemps, je me suis récemment procuré un cd qui réunit ses quatre concertos pour instruments à vent et orchestre:

__Concerto pour clarinette et orchestre (1947)
__Concerto pour cor et orchestre (1949)
__Concerto pour trompette, basson et cordes (1949)
__Concerto pour flûte, hautbois, clarinette, basson, harpe et orchestre (1949)

Je m'en vais écouter les deux premiers de ce pas! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Sam 11 Fév - 23:52

Le concerto pour clarinette démarre de manière éclatante avec tout l'orchestre. Ce que j'ignorais, c'est qu'il fut dédié au célèbre clarinettiste de jazz Benny Goodman qui en fit la création publique le 11 décembre 1950 avec le "Philadelphia Orchestra", placé sous la direction d'Eugène Ormandy. A partir de cette information, il serait tentant d'en déduire que ce concerto invite des éléments de jazz, sauf qu'il n'en est rien. Il bénéficie, en revanche, d'une grande fluidité dans le style employé, à la fois, dynamique, enlevé et expressif. Ce qui me frappe, outre le jeu limpide de la clarinette - ici assumé par Ulrich Mehlhart - ce sont les couleurs orchestrales, principalement dominées par les instruments à vent, parmi lesquels le soliste flirte sans s'y fondre ni se confondre à l'un d'entre eux. Mais ces couleurs sonores qui fusent et se déploient autour de la clarinette, tissent un arc-en-ciel extrêmement séduisant: il contribue à faire de ce concerto pour clarinette l'un de mes préférés du vingtième siècle et peut-être au-delà. Biensûr, ce n'est qu'une première écoute, mais pour l'instant je suis aux anges. Le Concerto pour cor poursuit un peu cette aventure par un récit tout aussi fluide et un jeu du soliste (Marie Luise Neunecker) d'une grande limpidité. Puis, d'une certaine manière, je retrouve le cor si attachant des Sonates de 1939 & 1943. Il a cette douceur, ces mêmes arrondis qui rassurent, apaisent, envoûtent...Une récitante (Brigitte Goebel) intervient en allemand, à un moment donné. Je n'ai évidemment pas compris ce qu'elle dit. Peu importe, la musique est là, dure avant de s'éteindre. J'aime bien ce concerto pour cor même si j'exprime déjà une nette préférence pour celui pour clarinette.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Dim 12 Fév - 9:16

Moi qui adore la trompette et le basson, que pouvais-je rêver de mieux qu'un concerto qui réunit ces deux instruments? C'est le cas avec le Concerto pour trompette, basson et cordes. Paul Hindemith m'a vraiment gâté car son concerto est un enchantement pour mon oreille. Je n'ai cessé de me régaler de ce duo gagnant tout au long de chacun des trois mouvements qui le constituent. Il est interprété par Reinhold Friedrich (trompette), Carsten Wilkening (basson), le "Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt" sous la direction de Werner Andreas Albert. Ce que j'aime beaucoup chez Paul Hindemith parmi ce que j'ai découvert jusqu'à maintenant, c'est un style à la fois moderne et d'une grande fluidité. Il faut dire que dans ce concerto tous les ingrédients sont réunis pour me plaire: cordes - vous savez désormais qu'il s'agit là de ma formation instrumentale de chevet - trompette et basson. Néanmoins, ce juste équilibre entre modernité et fluidité se retrouve aussi dans son Concerto pour flûte, hautbois, clarinette, basson, harpe et orchestre, par Walter Büchsel (flûte), Liviu Varcol (hautbois), Ulrich Mehlhart (clarinette), Carsten Wilkening (basson), Charlotte Cassedanne (harpe), le RSOF, sous la direction de W. A. Albert. Les solistes y entrecroisent leur jeu respectif dans une belle harmonie d'ensemble. Comme je l'ai écrit, c'est fluide, coloré, limpide, radieux, une musique qui vit et respire, l'eau chantante d'un torrent en plein mouvement, une musique qui rend heureux. Dans l'absolu, je me demande pourquoi j'ai attendu si longtemps avant de m'intéresser à ce compositeur, mais, en réalité, c'est parce que j'en ai privilégié d'autres, tels que, par exemple, Frank Martin et Arthur Honegger qui m'ont, eux aussi, apporté leur lot de merveilles. Il n'y a aucun regret à avoir, il y a un temps pour tout et cette année 2017, portée par l'enthousiasme que m'ont procuré ses quatre concertos, sera très certainement pour moi l'année Paul Hindemith.


Dernière édition par Icare le Ven 24 Fév - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16118
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Dim 12 Fév - 12:19

J'aime bien aussi ces quatre concertos, des années 1949/1950, c'est à dire en pleine vogue des recherches avancées avec électronique, musiques dites concrètes et autres

Heureusement, ce brave Hindemith ne s'est pas laisser piéger par ces "innovations" qu'il était de bon ton de promouvoir entre les années 1950,60 voire 70.

Essaie donc le concerto pour alto proposé plus haut par jdperdrix, je crois qu'il devrait te plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Dim 12 Fév - 12:45

Biensûr que son concerto pour alto m'intéresse, et, comme je l'ai déjà écrit, cette année 2017 va être pour moi l'année Paul Hindemith, ça veut dire ce que ça veut dire! chapeau


Dernière édition par Icare le Dim 12 Fév - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3213
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Dim 12 Fév - 13:05

Je viens d'écouter sa sonate pour harpe (1939), je l'ai trouvée superbe    

Katerina Englichova à la harpe
https://youtu.be/Dl8H_m3m0Eg

Puis sa sonate pour flûte et piano (1936), quel régal, tant de joie émane de cette musique  

Paul Michell à la flûte et Monika Laczofy au piano

https://youtu.be/FfegCvpSM5g

J'attends avec impatience tes commentaires futurs sur les œuvres de Hindemith qui ne m'inspirait nullement après avoir lu sa biographie pourtant.
Je pensais que tu avais fait une faute de frappe en mentionnant 2018 mais tu insistes, as-tu déjà ton programme pour 2018 ? et 2017 alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10731
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   Dim 12 Fév - 13:32

Oh la la! Je ne sais pas pourquoi j'ai insisté avec 2018. Je voulais parler de 2017, biensûr. J'ai édité. Wink Le temps passe assez vite comme ça. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Hindemith (1895-1963)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Hindemith (1895-1963)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: