Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Command
Voir le deal
90.97 €

 

  ANDRE PREVIN (1929-2019)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2010-07-13, 23:51

Qui est ANDRE PREVIN? Un pianiste de talent? Un réputé chef d'orchestre? Un très bon compositeur? Tout ça à la fois?  Je pencherais volontiers pour dire que PREVIN a mené à bien ces trois directions artistiques que ce soit par ses interprétations au piano,notamment dans le domaine du jazz et de sa propre musique de chambre,que ce soit par ses exécutions d'oeuvres de grands maîtres classiques,CHOSTAKOVITCH,STRAUSS,PROKOFIEV, KORNGOLD, que par ses propres compositions,CONCERTOS,OPERAS, MUSIQUES DE CHAMBRE,BANDES ORIGINALES.

   ANDRE PREVIN est né Andréas Ludwig Priwin,le 6 avril 1929 dans une famille juive de Berlin. En 1938,avec sa famille,ils fuient l'Allemagne nazie pour se rendre aux U.S.A. PREVIN devient citoyen américain en 1943,grandit à Los Angeles et fait ses premiers pas en arrangeant et composant des musiques de films à Hollywood,à partir de 1948. Ses premiers travaux en tant que compositeur de cinéma le font sourire aujourd'hui,même rougir un peu honteusement,mais certaines d'entre elles affirment pourtant son talent de compositeur et permettront son oscarisation. Ce n'est pas le domaine que je connais le mieux,mais sa partition pour ELMER GANTRY,1960,(Le Charlatan) est celle que j'ai le plus retenue,jusqu'à présent,de par l'intensité de son discours,la réussite de son générique,nerveux et efficace. Certains,ici,auront peut-être vu ce film de RICHARD BROOKS avec Burt Lancaster et Jean Simmons et ne se seront peut-être pas rendus compte du nom d'André Previn au générique-début et n'auront perçu qu'une partition dynamique qui assume parfaitement sa fonction,mais,en fait,sur disque elle fonctionne très bien aussi en devenant l'âme sonore et autonome du CHARLATAN. Et cela se fera par une heureuse synthèse entre musiques populaires et musique savante.

La MGM l'emploiera dès l'âge de seize ans pour faire des arrangements et des adaptations. A cette époque,Hollywood recherchait des compositeurs mauvais,disait-il en riant,mais ce travail pour l'image où des musiciens,des orchestres formidables,interprétaient une musique 24 heures après seulement qu'elle fut écrite,était une école bien meilleure que le conservatoire. Il progressait à grand pas et sa première composition fut un ballet aquatique avec ESTHER WILLIAMS pour le film AN ISLAND WITH YOU. Sa seconde expérience de compositeur,mais cette fois,sous son véritable nom, fut pour un film grotesque,risible au possible, intitulé SUN COMES UP. Si c'est son passage à Hollywood qui façonnera son goût pour la direction d'orchestre,on retiendra quelques titres plutôt fameux parmi la cinquantaine de films et comédies musicales qu'il mit en musique:
LA FEMME MODELE de VINCENTE MINNELLI.1957.
ELMER GANTRY de RICHARD BROOKS.1960.
THE SUBTERRANEANS.1960.
LES QUATRE CAVALIERS DE L'APOCALYPSE.1961.
IRMA LA DOUCE.1963. 'Oscar'
MY FAIR LADY.1964. 'Oscar'
LA MORT FRAPPE TROIS FOIS (Dead Ringer).1964. 'Oscar'


   Je n'ai pas découvert ANDRE PREVIN par sa musique de film mais par deux concertos édités chez DECCA; son CONCERTO POUR PIANO interprété par VLADIMIR ASHKENAZY et son CONCERTO POUR GUITARE interprété par EDUARDO FERNANDEZ. On notera au passage un propos d'André Prévin lui-même,sur l'analyse de ses propres compositions:

 << Je dois dire  franchement que,dès qu'il s'agit de mes propres oeuvres,je suis peu apte à rédiger les notes explicatives,que ce soit pour un programme ou pour une pochette de disque. Examiner la façon dont j'ai conçu et donné forme à mes compositions me semblerait une tâche superflue,si elle n'était devenue nécessaire: la dernière fois qu'un musicologue mieux qualifié que moi-même,a analysé une de mes oeuvres orchestrales,ses articles contenaient des révélations si surprenantes que j'ai dû demander à un de mes amis quel morceau faisait l'objet de ses commentaires!>>

Le CONCERTO POUR PIANO est une oeuvre plaisante et d'une belle virtuosité,mais n'enrichit cependant pas,selon mon humble avis,le répertoire du piano d'une pièce impressionnante. En réalité,celui pour guitare qui complète ce cd,est d'un cachet bien supérieur. Si le premier mouvement est une sorte d'allegro divertissant qu'un POULENC n'aurait pas renié, si le second est d'humeur plus sévère,le troisième offre une toute autre dimension. Rejetant l'idée d'un allegro conventionnel,la guitare classique exécute tendrement un thème lent et méditatif qu'un jazz,représenté par une guitare électrique (Mitch Dalton),une guitare-basse électrique (Herbie Flowers) et la percussion de Barry Morgan,agresse violemment par à-coup sur des tempi qui n'ont absolument rien à voir avec la guitare solo et l'orchestre -- à savoir qu'il s'agit d'un orchestre quasi-normal puisque juste les trombones et les timbales en furent exclus -- D'abord absorbé par une musique douce qui pourrait provenir d'un concerto impressionniste,puis bousculé par les "improvisations libres" et stridentes d'un ensemble de jazz en pleine rébellion -- C'est l'inévitable confrontation entre musiciens classiques et musiciens de jazz,le coup de génie qui,lorsqu'elle atteindra son apogée,offrira un des meilleurs moments musicaux composés par ANDRE PREVIN. L'orchestre et la guitare classique auront toute fois le dernier mot et offriront une fin sereine au concerto.
Son CONCERTO POUR VIOLON "Anne-Sophie",écrit pour ANNE-SOPHIE MUTTER est de facture plus classique,moins surprenante, mais extrêmement touchant,parfumé de romantisme et de nostalgie,jamais dans la recherche du spectaculaire,une oeuvre empreinte de féminité et de douceur,qui semble aller à l'essentiel et restant pudique dans ses élans virtuoses. Sans génie particulier,peut-être,mais fort attachant. Son DOUBLE-CONCERTO pour violon, contrebasse et orchestre est sans aucun doute celui qui m'a déçu dans la mesure où c'est l'oeuvre dont j'attendais le plus. Je me disais que l'association  plutôt rare,notamment dans un registre concertant,du violon et de la contrebasse devait donner l'occasion d'un concerto plus surprenant,au moins autant que le fut pour moi son CONCERTO POUR GUITARE. Ce ne fut pas le cas bien que cette pièce très bien écrite et interprété par ANNE-SOPHIE MUTTER et ROMAN PATKOLO, offre malgré tout de très beaux passages qui la rendent attachante et sollicite donc mon indulgence. Disons que ce duo atypique aurait dû,il me semble,être à l'origine d'une plus grande idée musicale que celle que ce DOUBLE-CONCERTO propose ici.


Fin de la première partie


Dernière édition par Icare le 2020-06-26, 19:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2010-07-14, 18:14

Seconde partie:

  La rencontre entre le compositeur et pianiste ANDRE PREVIN,le violoncelliste YO YO MA,la flûtiste SANDRA CHURCH et la sopraniste SYLVIA McNAIR amènera la naissance d'un album superbe,intitulé FROM ORDINARY THINGS et paru chez Sony en 1997. Il s'ouvre sur une SONATE pour violoncelle et piano (1993),Previn et Ma,divisée en trois parties. Il semblerait qu'elle soit le fruit de cette première rencontre entre les deux musiciens qui se clôturera par un concerto qui m'est inédit encore à ce jour. La deuxième pièce FOUR SONGS (1994) associe la soprano McNair au violoncelle et au piano alors que la flûte se substituera au violoncelle dans TWO REMEMBRANCES (1995). Le cd s'achève sur VOCALISE (1995) pour soprano, violoncelle et piano. Je ne saurai analyser convenablement l'émotion ressentie et renouvelée à chaque écoute de ces musiques de chambre,comme une formidable impression d'apaisement puis de bien-être: cette musique m'apaise et me fascine en douceur,par la justesse du récit,la délicatesse de ses formes,sa force tranquille,sa poésie insaisissable,certaines mélodies très appréciables "Shelter - Gently" (FOUR SONGS), "A love song" (TWO REMEMBRANCES), VOCALISE,et bien sûr par la grande qualité d'interprétation des musiciens qui y ont mis toute leur âme. Au final, FROM ORDINARY THINGS est peut-être la musique de chambre,toutes époques confondues,qui revient le plus souvent dans mon lecteur avec les QUINTETTES n°4,7 & 9 pour guitare,2 violons ,alto et violoncelle de LUIGI BOCCHERINI. ( En fait,j'adore beaucoup de musiques de chambre de beaucoup de compositeurs de siècles différents,mais j'ai une fâcheuse tendance à faire une fixation sur ces deux-là.)

  La découverte de DIVERSIONS (1999) pour orchestre,SALLIE CHISUM REMEMBERS BILLY THE KID (1994),VOCALISE dans sa version pour voix  et grand orchestre (1995),THE GIRAFFES GO TO HAMBURG (2000) et THREE DICKINSON SONGS (1999),avec les soprani BARBARA BONNEY et RENEE FLEMING fut aussi une agréable surprise dans la mesure où le cd qui regroupe ces oeuvres s'écoute très bien,même si je garde une préférence pour FROM ORDINARY THINGS. J'aime beaucoup l'écriture très aérée de DIVERSIONS,les douces lignes mélodiques qui la portent et les pièces chantées sont également très belles et apaisantes.

Une énigme:

 Dans le dvd THE KINDNESS OF STRANGERS qui propose sous la réalisation de Tony Palmer un excellent portrait du compositeur-pianiste et chef d'orchestre,un magnifique thème ou extrait de mouvement revient plusieurs fois,exclusivement lorsqu'il évoque et montre des scènes de répétitions de son premier opéra UN TRAMWAY NOMME DESIR. C'est un morceau fabuleux,plutôt lent et étiré,présentant une mélodie mystérieuse d'une grande beauté. J'ai d'abord pensé à une composition de PREVIN,tout simplement un extrait de son opéra puisqu'à l'époque,je ne le connaissais pas encore. Aujourd'hui,je sais que non et je n'arrive pas du tout à savoir d'où il provient. Il pourrait très bien s'agir d'une musique de film comme tout autre chose,peut-être un extrait de la b.O. du TRAMWAY version film qui avait alors été composée par ALEX NORTH,seulement,j'en doute énormément et je cherche,cherche....

 LOTFI MANSOURI,directeur général de l'opéra de San Francisco rêvait depuis qu'il était étudiant de faire un opéra d'UN TRAMWAY NOMME DESIR de TENNESSEE WILLIAMS dont la pièce et le film l'avaient complètement subjugué. Au fil du temps,le projet mûrit et c'est en voyant le film de Richard Brooks, ELMER GANTRY,et surtout en découvrant la musique de PREVIN qu'il sut qu'il serait,sauf refus de sa part,le compositeur de ce projet ambitieux. De son côté,ANDRE PREVIN reçut une autre proposition d'opéra où tous les protagonistes étaient vêtus de toges et chaussés de sandales et qui,n'arrivant pas à s'identifier à des personnages attifés de cette façon,déclina l'offre quitte à se voir passer pour un philistin. Mais,lorsque MANSOURI lui proposa de mettre en opéra la mythique pièce de TENNESSEE WILLIAMS,il accepta aussitôt de relever le défi.
   Le documentaire est particulièrement réussi et revient toujours sur l'opéra,les répétitions des chanteurs et de l'orchestre,la construction des décors mobiles sur des roues. Dans la toute dernière scène de l'opéra,le décor,qui doit pivoter au moment où Blanche (Renée Fleming) va sortir avec le docteur,fit un bruit bien trop important. La seule solution,si on voulait respecter la pièce de TENNESSEE WILLIAMS,était de faire pivoter le décor le plus lentement possible afin d'en atténuer le bruit sourd des roulements. Pour ce faire,il a fallu que PREVIN rajoute 32 mesures à sa composition initiale,qu'il composa et [orchestra lui-même] en seulement quelques heures. C'est dans ces moments de stress et d'imprévus,alors que l'on n'est qu'à quelques pas de la première,que son passé de musicien d'Hollywood qui lui fut montré si souvent comme un faux pas impardonnable,prend toute sa dimension en devenant son plus précieux allié. Personnellement,j'adore la scène finale,la sortie de Blanche avec le docteur et quand elle s'enfonce dans la pénombre avec ce superbe motif de cinq notes joué à la trompette qui revient plusieurs fois,comme le meilleur écho à son désespoir. La splendide mélodie de Stella (ELIZABETH PUTRAL) qui achève la première scène sous forme de vocalises,est un des autres moments délicieux de cet opéra que je n'hésite pas à classer parmi les meilleurs du vingtième siècle,peut-être mon préféré avec LA NOCHE TRISTE de JEAN PRODROMIDES. C'est un avis très personnel et provisoire dans la mesure où je ne connais pas encore tous les opéras contemporains,même pas encore celui de BERNARD HERRMANN,mais c'est un avis que j'assume pleinement,tant la réécoute hier soir d'UN TRAMWAY NOMME DESIR d'ANDRE PREVIN me combla de bonheur.

 
FIN


Dernière édition par Icare le 2020-06-26, 19:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22504
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2011-09-16, 12:29

Catalogue des oeuvres :


Orchestre

Concerto for Cello (1960)
Guitar Concerto (1960)
Piano Concerto (1985)
Violin Concerto (2001)
Double Concerto for Violin and Double Bass (2004)


Musique de chambre

Trio for Piano, Violin and Cello (2008)
Clarinet Sonata (Prague, 2010)

Operas

A Streetcar Named Desire (San Francisco, 1997)
Brief Encounter (Houston, 2009)


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2011-09-16, 13:15


Merci Joachim pour ce catalogue qui complète très bien ma biographie personnalisée. Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2012-04-28, 16:27

Je suis en train de découvrir le dernier opéra d'André Previn "Brief encounter" (brève rencontre) et c'est plutôt pas mal, moins dramatique et sans doute moins poignant que le précédent "Un tramway nommé désir", mais j'aime assez. c'est romantique et sur un ton plus léger et vaguement ironique par moment. C'est dans un langage tonal, c'est lyrique et soyeux, c'est "américain" dans le son. La musique est finement orchestrée - beaucoup de raffinement - les interprètes me paraissent justes...peut-être me manque-t-il pour cette première partie, un thème, un chant, une mélodie, qui se distingue de l'ensemble. Me reste à écouter la seconde partie.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2012-04-28, 18:29


Et bien voilà c'est fait et je dois dire que la seconde partie est dans la continuité de la première avec deux passages magnifiques qui réunissent les deux chanteurs-interprètes principaux dans un duo émouvant et attendrissant. Bien sûr c'est chanté en Anglais et n'ai rien suivi des dialogues même si j'ai cerné l'intrigue par le livret et par la progression musicale, les chants et les passages purement instrumentaux et sans choeur, juste les personnages au nombre de onze. Bel opéra romantique.  ANDRE PREVIN (1929-2019) 333455  ANDRE PREVIN (1929-2019) 333455
Revenir en haut Aller en bas
ysov

ysov

Nombre de messages : 408
Age : 59
Date d'inscription : 16/09/2011

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2012-04-29, 16:16

Je partage en bonne partie tes critiques sur ce musicien, mais je réfuterai toujours la place qu'il occupe dans la collection des Plus grands pianistes du XXe siècle, car sur ce point, il ne pourrait avoir ce qualificatif! Étant donné que ces grands pianistes dans la collection figurent par ordre alphabétique, il aurait été logique de laisser de côté la lettre P au lieu de mettre
Prévin dont autrement il y a pas de grands pianistes dont leur nom débute par cette lettre. No
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2012-08-05, 21:18

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Andr-previn-02

Une réécoute attentive de son Double Concerto pour violon, contrebasse et orchestre et de son Concerto pour piano et orchestre m'ont permis d'apprécier une musique dynamique, parfois touchante, notamment dans ses moments d'accalmie et de romantisme presque cinématographique. Les solistes ont juste ce qu'il faut de virtuosité. De beaux concertos qui s'écoutent avec plaisir du début à la fin. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-05, 10:11

Décidément, André Previn est un compositeur qui me déçoit rarement, que ce soit au travers de sa musique de concert, symphonique, concertante ou de chambre, ou au travers de sa musique de film. Je viens de réécouter son Concerto pour violon par Anne-Sophie Mutter au violon et le compositeur lui-même à la direction d'orchestre, et je viens de passer un merveilleux moment. Voilà sans doute un concerto de caractère romantique qui ne renouvelle sans doute pas le genre, n'a peut-être rien d'innovant en soi, mais possède selon moi de grandes qualités, que ce soit sur le plan thématique, violonistique ou expressif. Si j'aime énormément le premier concerto pour violon de Sergueï Prokofiev que je connais d'ailleurs principalement sous la direction du "Previn interprète", pouvant être considéré comme innovant et moderne (l'innovation étant importante en art puisqu'elle permet à celui-ci de se régénérer), j'aime presque autant celui du "Previn compositeur" bien qu'il soit de forme plus conventionnelle et traversé malgré tout de petites étincelles de modernité ci et là. Bien sûr, on y entend aisément un concerto romantique du XXème siècle et c'est encore heureux. J'aime revivre les grandes sensations de bien-être qu'il véhicule en moi et cela pendant presque 40 minutes de bonheur, une raison suffisante pour qu'il fasse partie d'une liste préférentielle.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22504
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-05, 10:42

Avec tout ça, tu en es où ? Moi, j'avais réussi péniblement à 2 listes de 13 oeuvres, mais toi tu arrives à combien de listes ? 3, 4, 5 ? Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-05, 12:19

joachim a écrit:
Avec tout ça, tu en es où ? Moi, j'avais réussi péniblement à 2 listes de 13 oeuvres, mais toi tu arrives à combien de listes ? 3, 4, 5 ? Hehe

Ptdr Bon, bon, on s'approche de la fin, il me reste à écouter celui de Mendelssohn, le second de Prokofiev, celui de Phil Glass, la grande Sérénade de Léonard Bernstein, les concertos respectifs de Dutilleux et Maxwell Davies, celui de Victor Davies pour violon électrique et orchestre, le N°5 de Mozart, celui de Leonardo Balada, les Quatre Saisons de Vivaldi, trois oeuvres pour violon et orchestre d'Akira Nishimura. Il me faut réécouter aussi la Symphonie Espagnole de Lalo et le troisième concerto pour violon de Saint-Saëns qui correspondent à des découvertes récentes. C'est à peu près tout. Après, je devrai faire des choix et procéder à des éliminations douloureuses. Suspens jusqu'au bout. Qui vont dominer cette liste? En tout cas, le concerto d'André Previn a toutes ses chances d'y figuger parce qu'il m'est très cher, la beauté de ses thèmes, le caractère chaleureux de l'ensemble, sa grande dimension humaine, son expression romantique légèrement teintée de modernisme, la remarquable prestation d'Anne-Sophie Mutter... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5192
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-06, 00:28

Joacdhim a écrit:
Avec tout ça, tu en es où ? Moi, j'avais réussi péniblement à 2 listes de 13 oeuvres, mais toi tu arrives à combien de listes ? 3, 4, 5 ? Hehe
:
Ouiiiii......., Icare... :  Tu m'impressionnes.... J'aurai presque un complexe de ne pas tout ré-écouter de mes deux listes.... Embarassed

A propos d'Anne-Sophie Mutter que tu mentionnes, elle est sublime sur notre "grand hit", le concerto de Beethoven (direction Karajan).
(mais ma version chouchou c'est par Szigeti comme je vous l'ai écrit).

Tu donnes envie d'écouter ce concerto de Prévin.... : Possible à ton avis sur Youtube ?

Icare a écrit:
C'est à peu près tout. Après, je devrai faire des choix et procéder à des éliminations douloureuses. Suspens jusqu'au bout.
: Laughing   : Tu t'es fixé une date ?
 ANDRE PREVIN (1929-2019) 956659


Dernière édition par Anouchka le 2014-12-06, 00:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5192
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-06, 00:37

P.S. :
J'apprends cela à l'instant sur Anne-Sophie Mutter, 51 ans  :
En 2002, elle se marie avec le pianiste et chef d’orchestre américain André Previn dont elle divorce quatre ans plus tard, en 2006. Elle vit à Munich..
J'ai entendu sur Mezzo il y a quelques mois (-ou sur Arte ?-), une remarquable interview de cette magnifique interprète !  ANDRE PREVIN (1929-2019) 185465
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-06, 15:12

Anouchka a écrit:
Joacdhim a écrit:
Avec tout ça, tu en es où ? Moi, j'avais réussi péniblement à 2 listes de 13 oeuvres, mais toi tu arrives à combien de listes ? 3, 4, 5 ? Hehe
:
Ouiiiii......., Icare... :  Tu m'impressionnes.... J'aurai presque un complexe de ne pas tout ré-écouter de mes deux listes.... Embarassed

A propos d'Anne-Sophie Mutter que tu mentionnes, elle est sublime sur notre "grand hit", le concerto de Beethoven (direction Karajan).
(mais ma version chouchou c'est par Szigeti comme je vous l'ai écrit).

Tu donnes envie d'écouter ce concerto de Prévin.... : Possible à ton avis sur Youtube ?

Icare a écrit:
C'est à peu près tout. Après, je devrai faire des choix et procéder à des éliminations douloureuses. Suspens jusqu'au bout.
: Laughing   : Tu t'es fixé une date ?
 ANDRE PREVIN (1929-2019) 956659

Euh...non, je ne me suis fixé aucune date.

Pour le concerto de Previn, je ne l'ai pas trouvé sur Youtube. Je l'ai sur cd, couplé avec la très belle et entraînante Sérénade pour violon et orchestre de Léonard Bernstein également interprétée par Mutter que je vais d'ailleurs réécouter aujourd'hui. Nul besoin d'être mordu de modernisme pour apprécier ces musiques. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5192
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2014-12-06, 18:19

Bonne continuation ce week-end cher ami...
Et peut-être "Fidelio" sur Arte demain ? ( Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2018-06-14, 23:48



La rencontre entre le compositeur et pianiste ANDRE PREVIN,le violoncelliste YO YO MA,la flûtiste SANDRA CHURCH et la sopraniste SYLVIA McNAIR amènera la naissance d'un album superbe,intitulé FROM ORDINARY THINGS et paru chez Sony en 1997. Il s'ouvre sur une SONATE pour violoncelle et piano (1993),"Previn et Ma",divisée en trois parties. Il semblerait qu'elle soit le fruit de cette première rencontre entre les deux musiciens qui se clôturera par un concerto qui m'est inédit encore à ce jour. La deuxième pièce FOUR SONGS (1994) associe la soprano McNair au violoncelle et au piano alors que la flûte se substituera au violoncelle dans TWO REMEMBRANCES (1995). Le cd s'achève sur VOCALISE (1995) pour soprano, violoncelle et piano. Voilà un disque que je connais depuis l'année de sa parution, c'est-à-dire depuis 1997. André Previn fait également partie des compositeurs sur lesquels je reviens régulièrement. Je suis très sensible à sa musique et ces pièces de musique de chambre réunies sous le titre From Ordinary Things n'y font pas exception.Very Happy Dans l'absolu, il n'est jamais vain d'observer que ce n'est pas le piano qui tient le rôle principal et c'est vrai que dans la Sonate, par exemple, le somptueux violoncelle de Yo-Yo Ma occupe la majeure partie de l'espace d'expression alors que le piano peut se réduire à un minimum d'effets avant de se montrer plus prolixe à d'autres endroits. Dans Four Songs, Two Remembrances et Vocalise, notre attention aura tendance à se focaliser à raison sur la superbe voix de Sylvia McNair, puis soit sur le violoncelle soit sur la flûte alto de Sandra Church. Mais le piano m'a toujours plu sous les doigts d'André Previn. En écrivant cela, je pense à quelques pièces de jazz qu'il interpréta au piano et de cette complicité qui s'établit entre lui et d'autres musiciens. Ici il ne s'agit pas vraiment de jazz, la forme est plus classique, du moins en apparence car si on creuse un peu, entre dans le détail de ces compositions...Il s'y passe des choses qui s'en rapprochent presque secrètement, l'air de rien, sans compter cette fabuleuse complicité de jeu des musiciens au service d'une musique particulièrement belle. Du coup, plutôt que de focaliser presque toute mon attention sur le violoncelle et la soprano, je me suis davantage concentré sur le piano qui m'a permis de mieux profiter de toute l'importance que peut avoir un second ou troisième rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-02-28, 19:57


Je suis très triste ce soir car je viens d'apprendre la mort de André Previn.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22504
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-02-28, 20:27

Icare a écrit:

Je suis très triste ce soir car je viens d'apprendre la mort de André Previn.

Il était né en avril 1929, il avait donc 90 ans. Un bel âge quand même, mais c'est toujours trop tôt pale
Revenir en haut Aller en bas
steph-w

steph-w

Nombre de messages : 719
Age : 60
Date d'inscription : 07/02/2007

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-03-01, 10:26

Un petit hommage à travers un CD de référence, puisque j'aime Mozart et que j'admire K. Battle:



https://www.youtube.com/watch?v=uHAqt6Dd-6g
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22504
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-03-01, 12:54

Sans doute une conséquence de son décès, son concerto pour guitare et orchestre daté de 1971 vient d'être placé sur youtube.



https://www.youtube.com/watch?v=HIotmdfftSE
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

JosefK

Nombre de messages : 224
Age : 71
Date d'inscription : 18/02/2018

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-03-01, 17:51

Peut-être cultivait-il lui-même une sorte d'image de dilettante talentueux, peut-être était-il un peu sous-estimé en raison de son passé hollywoodien et de ses incursions bien au-delà de la musique "classique", mais il ne faudrait pas que cela fasse oublier un chef remarquable, avec au disque ses Prokofiev, ses Vaughan Williams et même une de mes versions favorites, bien langoureuse, de la "Turangalîla-Symphonie" de Messiaen.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5192
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-03-01, 20:07

Merci pour ces messages et j'irai écouter les vidéos.
J'avoue que je le connaissais assez peu, sauf sur ce que j'en ai entendu et vu de certaines de ses directions d'orchestre.J'espère que Arte , ou Mezzo, lui rendront hommage.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2019-03-01, 23:14

Anouchka a écrit:

J'avoue que je le connaissais assez peu

Moi de même, je n'ai jamais  su ce qu'il faisait vraiment, et comme personne autour de moi ne m'en a parlé, je ne m'en suis pas préoccupé.  ANDRE PREVIN (1929-2019) 1521897346
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2020-06-26, 17:01

après un cycle assez intense autour de la musique appliquée avec Carter Burwell et Angelo Badalamenti, je retrouve quelques perles de la musique absolue avec un compositeur qui a d'ailleurs oeuvré dans les deux domaines; André Previn: Diversions (1999) en quatre mouvements par le "Wiener Philharmoniker", Sallie chisum remembers Billy the Kid (1994) et Vocalise (1995) par la soprano Barbara Bonney et le "London Symphony Orchestra", The Giraffes go to Hamburg (2000) par la soprano Renée Fleming, la flûtiste (alto) Renée Siebert et André Previn au piano, et Three Dickinson Songs (1999) par Renée Fleming et André Previn.

Toutes ces oeuvres me plaisent mais avec une nette préférence pour la première, purement orchestrale qui met en valeur avec beaucoup de verve et de dynamisme plusieurs instruments solistes, la clarinette, le violoncelle, le piccolo - le passage avec le piccolo m'est irrésistible - le cor, la trompette, le basson, le hautbois et la flûte. J'adore également le caractère énergique et incisif de toute la partie introductive qui correspond en réalité au premier mouvement. Diversions fait vraiment partie de mes oeuvres préférées du compositeur et symbolise au mieux ce que je recherche dans la musique pour orchestre du vingtième siècle, même si j'écoute et suis fasciné par des architectures sonores qui peuvent être plus ardues et "ascétiques" que celle-ci: je place de gros guillemets à l'adjectif "ascétique" car je ne concevrai jamais d'écoutes musicales où la moindre notion de plaisir y serait exclue. Suivent alors les deux pièces pour soprano et orchestre interprétées par Barbara Bonney, Vocalise étant à mon oreille une perle d'émotion!

https://www.youtube.com/watch?v=mxPbF1PqJdM


A propos de Diversions par Marc Mandel:

<<Lorsque Previn reçut la commande de ce qui allait devenir "Diversion", il fut chargé d'écrire une oeuvre "qui ne soit pas destinée à un orchestre démesuré, et qui ne soit pas trop "profonde". Il conçut une page brillante, à la fois substantielle et accessible - une sorte de "concerto pour orchestre" mettant en valeur les principaux solistes et pupitres. La gravité de l'oeuvre est manifeste dès le début où résonne un appel incisif, suivie d'une formule rythmique dynamique dont les variantes subtiles imprègnent tout le premier mouvement. Dans le second mouvement - une passacaille dans la tradition de Brahms, Britten et Chostakovitch -, des solos se déploient sur une ligne de basse répétée qui non seulement préfigure le contour anguleux des riffs des solistes, mais est elle-même rythmiquement variée dans les trois dernières de ses dix apparitions. Le troisième mouvement, une sorte de scherzo, est de nouveau rapide et extrêmement rythmique. Ici, c'est le cor qui occupe le sens de la scène, la trompette venant parfois en renfort. Après une section contrastante plus lente, le matériau principal revient, condensé. A son retour, le second thème, ample, confié au cor, est raccourci, et la musique s'évapore dans le silence. Non sans audace, Previn conclut "Diversions" par un autre mouvement lent, dont le caractère mélancolique et méditatif est sensible dès le premier thème, exposé par le basson solo sur les cordes avec sourdines. Puis se prolonge dans le développement émotionnel de ce même thème par le trio à cordes (violon, alto, violoncelle). D'autres solistes ont leur mot à dire avant que l'oeuvre ne se termine sur un point d'interrogation: un Si naturel du basson vient se heurter à l'accord d'Ut majeur des cordes, qui aurait sinon conclu "Diversions" sur une note tout à fait paisible. En fait, cette seconde mineure (Si naturel-Ut) renvoie à l'idée initiale de l'oeuvre: la seconde mineure perçante des vents (Si bémol et Si naturel) qui met le mouvement en branle.>>
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15416
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty2020-06-30, 17:24

Comme j'avais démarré mon "non-cycle" avec des oeuvres pour le concert d'André Previn, et après y être revenu par le biais de l'une de ses musiques de films, Elmer Gantry, j'ai décidé de le terminer avec lui, avec son Concerto pour piano par Vladimir Ashkenazy, le "Royal Philharmonic Orchestra", sous la direction du compositeur lui-même, et avec son Concerto pour guitares dont voici les interprètes:
--Eduardo Fernandez à la guitare classique,
--Mitch Dalton à la guitare électrique,
--Herbie Flowers à la guitare basse,
--Barry Morgan à la batterie
et le "Royal Philharmonic Orchestra" sous la direction de l'auteur. Jusqu'ici, j'ai toujours été davantage fasciné par le Concerto pour guitares et orchestre que par le Concerto pour piano avec lequel il est couplé, et ce n'est d'ailleurs pas près de s'inverser. Le Concerto pour guitares fut un formidable choc émotionnel. Il est à l'origine de mon intérêt pour ce compositeur et joua même un rôle dans ma prédilection pour la musique du vingtième siècle, ce n'est pas peu dire. Le troisième mouvement, pourtant intitulé "Slow" prend une tournure endiablée - comme un "jazz maléfique" qui voudrait pervertir la dimension classique de l'oeuvre et lorsqu'il y parvient, le concerto s'en trouve transcendé. Lors de la première écoute, les deux premiers mouvements, "Allegretto" & "Adagio" m'avaient laissé perplexe, dubitatif. Je ne savais pas où la guitare classique et l'orchestre voulaient m'emmener, troublé par un caractère plus ou moins énigmatique ou hésitant: dans un concerto latin "à la Rodrigo"? Ou dans un concerto qui serait finalement dans la même veine que celui pour piano? Lorsque je le réécoutai ensuite avec en mémoire la fabuleuse "explosion" d'intensité du troisième mouvement, tout le concerto prenait alors un sens unique, comme si chaque élément, chaque mesure, chaque diversion, conduisait à cette issue, à cette émancipation de la tragédie qui rampait en lui depuis le début. Aujourd'hui, j'ai essayé d'être plus attentif au Concerto pour piano qui n'est pas dépourvu de qualités même s"il ne bénéficie pas du même charisme que le Concerto pour guitares. Il est clair qu'à mon oreille, il est moins audacieux, moins original, moins percutant et bien sûr moins stimulant... Son allure romantique au lyrisme exacerbé, presque hollywoodien, avec ses furtifs moments plus incisifs et mordants - c'est d'ailleurs assez saisissant lorsque les petites percussions un peu vives se joignent à la vitalité du piano - en font un concerto qui captive suffisamment l'attention pour ne jamais être ennuyeux. Expressif, il aligne, dans une virtuosité parfaitement maîtrisée, les rebondissements, des plus explosifs aux plus attendrissants. C'est donc en beauté que mon "non-cycle" s'achève.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty
MessageSujet: Re: ANDRE PREVIN (1929-2019)    ANDRE PREVIN (1929-2019) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ANDRE PREVIN (1929-2019)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: