Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Benjamin Britten (1913-1976)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Benjamin Britten (1913-1976)   Jeu 26 Oct - 23:15

Benjamin Britten (Lowestoft, Suffolk, 22 novembre 1913 - Aldeburgh 4 décembre 1976) est un compositeur, chef d'orchestre et pianiste britannique, souvent considéré comme le plus grand compositeur britannique de l'après-guerre (et parfois aussi comme le plus grand depuis Henry Purcell).

Né à Lowestoft, dans le Suffolk, dès l’âge de treize ans, il est envoyé en pension, à la Gresham's School de Norfolk. Il est l’élève de Frank Bridge et étudie au Royal College of Music de Londres. La création de ses variations sur un thème de Frank Bridge, op. 10 en 1937 au Festival de Salzbourg marque son entrée dans le monde musical. En 1935, il fait la connaissance de Wystan Hugh Auden avec lequel il travaille sur le cycle musical Our Hunting Fathers, entre autres. Il rencontre le ténor Peter Pears en 1937, son futur compagnon qui aura une grande influence dans sa vie musicale et auquel il dédicacera plusieurs œuvres. Accompagné de ce dernier, il s'exile aux États-Unis de 1939 à 1942. Après cette date, il retourne au Royaume-Uni où il bénéficie du statut d’objecteur de conscience. En 1948, il crée le festival d’Aldeburgh (Suffolk) auquel il associe pendant les années 60 l'English Chamber Orchestra, notamment lors de la création de plusieurs œuvres, telle Le Songe d'une nuit d'été, Owen Wingrave ou Curlew River (La Rivière aux courlis). Britten y invite ses amis Mstislav Rostropovitch et Sviatoslav Richter notamment. De nombreux enregistrements de concerts ont été édités par la BBC, avec Britten à la direction ou en soliste (au piano notamment).
Britten meurt à Aldeburgh à l'âge de 63 ans.

Son œuvre reste considérable avec une inspiration restant toute personnelle, restant à distance des compositeurs de musique atonale qui révolutionnèrent l’époque, préférant rendre hommage aux musiques du Moyen Âge et au bel canto, tout en introduisant de la modernité (gamelan indonésien par exemple). Ses compositions principales concernent essentiellement la musique vocale (notamment pour chorales d'enfants), et surtout l’opéra, dont il écrivit quelques pièces majeures de la seconde partie du XXe siècle, ce qui ne l'empêche pas d'avoir réalisé des œuvres instrumentales ou de la musique de chambre.


Opéras

Paul Bunyan (Op. 17, USA, 1941 révisé en 1974), opérette d'après la légende populaire du géant bûcheron sur un livret de W. H. Auden
Peter Grimes (Op. 33, USA, 1945), d'après un poème sur un pêcheur du Suffolk, The Borough de George Crabbe
Le viol de Lucrèce (The Rape of Lucretia op. 37, 1946), sur un livret de Ronald Duncan
Albert Herring (Op. 39, 1947), d'après l'histoire de Guy de Maupassant « Le Rosier de Mme Husson »
The Beggar’s Opera (Op. 43, 1948)
Let’s Make an Opera (1949)
Billy Budd (Op. 50, 1951 révisé en 1960), livret d'Edward Morgan Forster et Eric Crozier d'après la nouvelle d'Herman Melville
Gloriana (Op. 53, 1953) pour le couronnement de la Reine Élisabeth II du Royaume-Uni
Le Tour d'Écrou (The Turn of the Screw op. 54, 1954), d'après Henry James
L'Arche de Noë (Noye's Fludde op.59, 1958)
Le Songe d'une nuit d'été (A Midsummer Night's Dream op. 64, 1960), d'après Shakespeare
Owen Wingrave (Op. 85, 1971) d'après l'œuvre d'Henry James
La Mort à Venise (Death in Venice op. 88, 1973), d'après la nouvelle de Thomas Mann


Paraboles d'Eglise

Curlew River (Op. 71, 1964)
The Burning Fiery Furnace (Op. 77, 1966)
The Prodigal Son (Op. 81, 1968)


Œuvres chorales

Hymn to the Virgin (1930 révisé en 1934)
A Boy Was Born (Op. 3, 1933 révisé en 1955)
Friday Afternoons (Op. 7, 1935), pour choeur d'enfants
Advance Democracy (1938) & Ballad of Heroes (1939]]), op. 14
Ceremony of Carols (USA, 1942), pour harpe et chœur de femmes
Hymn to St Cecilia (Op. 27, 1942)
Rejoice in the Lamb (Op. 30, 1943)
Festival Te Deum (Op. 32, 1944)
St Nicolas (Op. 42, 1948)
Spring Symphony (Op. 44, 1949)
Five Flower Songs (1950)
Missa Brevis (1959), pour choeur de garçons
Cantata Academica (Op. 62, 1959)
War Requiem (Op. 66, 1961) - une œuvre très diffusée, considérée comme son œuvre majeure, bien que parfois critiquée pour son intense charge émotionnelle
Cantata Misericordium (Op. 69, 1963)
Voices for Today (Op. 75, 1965)
The Golden Vanity (1966), pour choeur de garçons
Children’s Crusade or Kinderkreuzzug (Op. 82, 1968)
Sacred and Profane (Op. 91, 1975)
Welcome Ode (Op. 95, 1976), pour choeur d'enfants et orchestre


Œuvres pour voix et orchestre

Quatre Chansons Françaises (1928)
Our Hunting Fathers (Op. 8, 1936)
Les Illuminations (USA, op.18, 1939), sérénade pour quatuor à cordes et ténor ou soprano, d'après les poèmes du recueil d'Arthur Rimbaud, composée au début de sa relation avec le ténor Peter Pears
Sérénade pour ténor, cor et cordes (USA, op. 31, 1943)
Nocturne (Op. 60, 1958)
Phaedra (Op. 93, 1975)


Ballet

The Prince of the Pagodas (Op. 57, 1956), chorégraphie de John Cranko


Œuvres orchestrales

Sinfonietta (Op. 1, 1932)
A Simple Symphony (Op. 4, 1934)
Soirées musicales (Op. 9, 1936), arrangement d'après Rossini
Musique du film documentaire Night Mail (1936), paroles de W. H. Auden
Variations sur un Thème de Frank Bridge (Op. 10, 1937)
Mont Juic (Op. 12, 1937), suite de danses catalanes composées avec Lennox Berkeley
Canadian Carnival (Op. 19, 1939)
Young Apollo pour piano, quatuor à cordes et orchestre à cordes (Op. 16, 1939)
Sinfonia da Requiem(Op. 20, 1940)
Matinées musicales (Op. 24, 1941), arrangement d'après Rossini
Prelude and Fugue pour orchestre à cordes (Op. 29, 1943)
Four Sea Interludes (Op. 33a, 1944), passacaglia extraite de l'opéra Peter Grimes
The Young Person's Guide to the Orchestra (Op. 34, 1946), variations et Fugue sur un Thème d'Henry Purcell
Variations on an Elizabethan Theme (1953)
Gloriana (Op. 53a, 1954), suite symphonique extraite de l'opéra du même nom
The Building of the House (Op. 79, 1967), ouverture avec choeur
Suite on English Folk Tunes (Op. 90, 1974)
The Prince of the Pagodas (Op. 57, 1979), suite de concert issue du ballet du même nom


Œuvres concertantes

Double concerto pour violon et alto (1930)
Concerto pour piano (Op. 13, 1938 révisé en 1945)
Concerto pour violon (Op. 15, 1939 révisé en 1958)
Diversions on a Theme (Op. 21, 1940 révisé en 1954), pour piano (main gauche) et orchestre
Scottish Ballad (Op. 26, 1941), pour deux pianos
Concerto pour violoncelle, Cello-Symphony (Op. 68, 1963)
Lachrymae pour alto et orchestre à cordes, op 48 (1977)


Musique de chambre

Elegy pour alto seul (1930)
Phantasy Quartet (Op. 2, 1932)
Insect Pieces, pour hautbois et piano (Opus posthume 1935)
Suite for violin and piano (Op. 6, 1935)
Trois divertimenti pour quatuor à cordes (1936)
Quatuor à cordes N° 1 (Op. 25, 1941)
Quatuor à cordes N° 2 (Op. 36, 1945)
Quatuor à cordes N° 3 (Op. 94, 1975)
Quatuor à cordes en ré (1931 révisé en 1974)
Lachrymae, pour alto et piano (Op. 48, 1950)
Métamorphoses d'après Ovide pour hautbois (Op. 49, 1951)
Fanfare pour St Edmundsbury (1959) brève pièce polytonale pour trois trompettes
Sonate pour violoncelle (Op. 65, 1961)
Suite pour violoncelle N° 1 (Op. 72, 1964)
Suite pour violoncelle N° 2 (Op. 80, 1967)
Suite pour violoncelle N° 3 (Op. 87, 1971)
Gemini Variations pour flûte, violon et piano à quatre mains (Op. 73, 1965)
Tema Sacher pour violoncelle seul (1976)


Piano

A little Idyll (1930)
Cinq valses (1925 révisé en 1969)
Sonatina Romantica (1940)
Introduction and Rondo alla burlesca (Op. 23/1, 1940), pour deux pianos
Mazurka Elegiaca (Op. 23/2, 1941), pour deux pianos
Night Piece (1963), nocturne


Autres

Nocturnal (1963) variations sur un thème de John Dowland pour guitare, op 70
Nombreuses œuvres pour voix et instrument solo
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Ven 27 Oct - 9:38

Un génie absolu, je suis littéralement renversé par son écriture, tout à la fois impressionniste, "classique", très contrapuntique mais également parfois avant gardiste et innovante (son ballet "Le prince des Pagodes" par ex).

"Peter grimes", la "Symphonie de Requiem", son concerto pour violon et celui pour piano sont des oeuvres majeures de notre temps, j'invite tous les amateurs de classique "classique" à écouter ces pièces, ils risquent de changer d'avis sur la musique contemporaine, car Britten appartient en grande partie à la musique de la seconde moitié du 20ème siècle, son influence est colossale y compris chez certains compositeurs atonaux...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16378
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Ven 27 Oct - 11:41

D'accord avec kfigaro Very Happy

On peut aimer le classique et apprécier Britten Wink

Le fait est que je n'aime pas tout (chez les anglais je préfère Delius ou Elgar), mais j'apprécie particulièrement l'opéra fantastique Turn of the Screw, le concerto pour piano, la simple symphony, la suite Gloriana, les variations Purcell, la cantate sint Nicolas et quelques autres oeuvres.

Ce que j'aime le moins chez lui, c'est la musique de chambre : ni les quatuors à cordes, ni les suites pour violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 13 Mai - 18:48

Incroyable !!! l'intégrale Britten chez Decca peut s'écouter ici !!! :

http://www.jiwafm.fr/

(faite une recherche avec le mot Britten)

c'est délirant !! Shocked Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16378
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 13 Mai - 19:53

Mais c'est un lien en or ! Merci...

On peut écouter les oeuvres intégralement, dont plusieurs opéras (ce n'est pas une intégrale de l'oeuvre mais il y en a déjà pas mal).

Dommage quand même qu'on ne peut pas écouter les pistes automatiquement les unes après les autres. Mais n'en demandons pas trop Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Jeu 15 Mai - 8:24

Incroyable, ce lien ! Merci Kfigaro.
Je me demande si, sur ce site, il n'y aurait pas tout simplement "toutes les musiques du monde". Wink
Exemple au hasard : je mets "Goldenthal" (compositeur, entre autres, de musiques de film pas hyper connu) et j'obtiens pas moins de 113 titres

Je ferme la parenthèse puisque le sujet, c'est Britten.

Et hop, dans mes favoris ! Que dis-je dans mes favoris ? Direct dans ma barre perso de Firefox !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Jeu 15 Mai - 10:23

J'ai fait pareil de mon côté depuis pas mal de temps ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Sam 17 Mai - 0:34

Ah Britten, quel génie !
J'en ai beaucoup chanté dans le chœur d'enfants où j'étais durant 6 ans.


Un bel extrait des Ceremony of Carols : http://youtube.com/watch?v=6e8IaIUQP64
Revenir en haut Aller en bas
lou

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 33
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Lun 27 Juil - 23:13

J'adore les Variations sur un thème de Frank Bridge.

Et la Simple Symphony.
J'ai joué les 2° et 3° mouvements en orchestre, à l'école. Playful Pizzicato est excellent à jouer ! C'est super marrant ! Alors je l'ai écouté sur You Tube, pour me rappeler de bons souvenirs. C'est jouissif ! Mon copain n'a pas compris ce que je pouvais y trouver de "Trop bien ! ", mais il a jamais été à ma place ! Du coup je sais pas si c'est parce que j'ai vécu le jeu des dialogues, et tout et tout, que ça m'amuse, ou si c'est aussi rigolo à écouter qu'à jouer et que j'ai simplement un copain qui n'est pas sensible aux mêmes choses que moi !
Quant à la Sentimental Saraband, elle m'a transportée ! Elle est super émouvante ! Quand je me suis rendue compte qu'elle était sur le point de me faire pleurer, je me suis souvenue qu'elle me secouait beaucoup aussi à l'époque, mais je croyais que c'était surtout parce que j'étais amoureuse d'un des violonistes, alors, forcément, la "Sentimental" portait mes sentiments. Et maintenant je me dis que c'était peut-être un peu le contraire : c'était peut-être à cause de ce morceau que j'étais passée du coup de coeur au coup de foudre, comme dirait l'autre... C'est fou, le pouvoir de la musique, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
lou

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 33
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Lun 27 Juil - 23:17

Sur You Tube, je vous conseille les versions du kokolo ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 28 Juil - 0:15

lou a écrit:

Quant à la Sentimental Saraband, elle m'a transportée ! Elle est super émouvante ! Quand je me suis rendue compte qu'elle était sur le point de me faire pleurer, je me suis souvenue qu'elle me secouait beaucoup aussi à l'époque, mais je croyais que c'était surtout parce que j'étais amoureuse d'un des violonistes, alors, forcément, la "Sentimental" portait mes sentiments. Et maintenant je me dis que c'était peut-être un peu le contraire : c'était peut-être à cause de ce morceau que j'étais passée du coup de coeur au coup de foudre, comme dirait l'autre... C'est fou, le pouvoir de la musique, quand même !

Ah, les femmes! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
lou

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 33
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 28 Juil - 17:24

Ouais ! C'est pour ça que vous nous aimez ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 28 Juil - 18:32

Non, non, chez moi purement sexuel... Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16378
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 28 Juil - 20:39

Snoopy a écrit:
Non, non, chez moi purement sexuel... Ptdr

Après ça, Lou n'osera pas te rejoindre à Moscou, c'est malin
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 28 Juil - 20:51

Mais si, c'est une fille courageuse...et inconsciente
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
lou

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 33
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Jeu 30 Juil - 9:50

Inconsciente ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Marcus

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 43
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Ven 4 Sep - 22:56

"Peter Grimes" a été une de mes très bonnes surprises de la saison dernière du Grand Théâtre. J'avoue que je m'étais décidé un peu au dernier moment, je craignais que ce soit trop moderne pour moi (je suis encore néophyte dans les opéras du 20ème siècle) mais j'ai vraiment tout de suite bien accroché, et ça m'a semblé finalement plus "accessible" que Salomé que j'avais vu un mois plus tôt. Il faut dire que les interprètes, les décors et la mise en scène étaient formidables (contrairement à Salomé...).
Par contre, cet été, à la fin d'un concert de musique de chambre consacré à Schubert et Beethoven, le quatuor Belcea a donné en bis un mouvement d'un quatuor de Britten et j'avoue que j'ai eu plus de mal, mais bon c'était trop court pour vraiment juger.

Je vais donc peut-être plutôt essayer maintenant de découvrir un autre opéra. J'ai vu que Joachim (dont je partage souvent les goûts "classiques") a bien aimé le Tour d'écrou, ça pourrait m'intéresser s'il existe un bon DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mer 8 Juin - 22:57

Je reviens ici sur cet opéra que je ne connaissais pas du tout : 'Gloriana'.
Cet opéra a été composé à l'occasion du courronnement de la Reine Elisabeth II et a étonné semble-t-il parce qu'il présente la Reine Elisabeth Ière sous un aspect assez négatif.

Un article assez long mais intéressant sur cet opéra : http://lisa.revues.org/2273

J'ai vu deux fois du Britten sur scène : 'Le petit ramoneur' et 'Le tour d'écrou' ... et j'ai vraiment été très impressionnée les deux fois ! Ce n'est pas facile mais c'est poignant et vous adhérez immédiatement à l'argument.
Cela demande de grandes qualités des interprètes, tant d'un point de vue du jeu que du chant.

Cette production m'a vraiment l'air de rassembler ces deux pôles :



J'ai réécouté plusieurs fois cet extrait ... et je suis frappée d'une certaine ressemblance - toute proportions gardées - avec du Puccini (je crois que c'est Kool qui parlait de Turandot ... eh bien, je trouve qu'on en est assez proche ici)/
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11071
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Ven 1 Juil - 22:34

Je m'imbibe pour ma part de son Quatuor à cordes N°2! Ha! ces délicieux deux premiers mouvements marqués,chacun,d'un motif récurrent,de ce que j'aime être accroché dans ce genre d'oeuvre! Le second mouvement m'ouvre les portes sur un cinéma imaginaire et agité où les personnages principaux seraient des ombres en proies aux lumières assassines... Shocked Je sais,mon imagination m'emporte parfois un peu loin,à moins que la musique me soit parfois très filmique même lorsqu'elle n'a pas été conçue pour l'image. Le dernier mouvement qui est aussi le plus long (près de 18 minutes) renferme lui aussi quelques moments de grande beauté, notamment lorsque les deux violons se subliment dans l'aigü.

Le Quatuor à cordes N°3 ne démérite pas non plus et prend tout son éclat dans ses troisième et quatrième mouvements,lorsqu'il atteint non seulement un sommet de poésie mais aussi d'inventivité. Interprétés par le Britten Quartet,voilà deux quatuors que je connais depuis longtemps et qui m'emmènent à chaque écoute dans un monde sublime où le mot Musique s'écrit avec un
grand M.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2020
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Sam 2 Juil - 9:07

Je n'ai pas trop écouté de Benjamin Britten jusqu'alors, mais je vais en profiter pour écouter ce que vous avez aimé,

Mais je connais un morceau d'un autre compositeur pour rendre hommage à Benjamin Britten qui est tout simplement magnifique. Il s'agit du Cantus of memory of Benjamin Britten : http://youtu.be/TRZLxxR23K4

Ce n'est pas du Britten, mais elle est tellement sublime, émouvante et transcendante (pour moi en tout cas) que je ne pouvais ne pas la mettre. Et je vais me dépêcher de courir sur une page de Arvo Pärt pour mettre ce lien et en discuter !
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Sam 2 Juil - 11:58

Mais alors là, Pianoline, tu nous offres un des grands compositeurs de notre génération. Je lui donne même une plus longue durée de consommation que Britten.
Remarquable fut ce commentaire d'une auditrice alerte: "this music shoul be in the headphones of soldiers or people with weapons in the hands worldwide...".
(traduction approximative: "cette musique devrait être audible dans les 'écouteurs' des soldats ou personnes armées où que ce soit")
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16378
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Sam 2 Juil - 17:14

Icare a écrit:
Le dernier mouvement qui est aussi le plus long (près de 18 minutes) renferme lui aussi quelques moments de grande beauté, notamment lorsque les deux violons se subliment dans l'aigü.

Le Quatuor à cordes N°3 ne démérite pas non plus et prend tout son éclat dans ses troisième et quatrième mouvements,lorsqu'il atteint non seulement un sommet de poésie mais aussi d'inventivité. Interprétés par le Britten Quartet,voilà deux quatuors que je connais depuis longtemps et qui m'emmènent à chaque écoute dans un monde sublime où le mot Musique s'écrit avec un
grand M.

Ce mouvement final du 2ème quatuor - qui dure à lui tout seul plus de la moitié du quatuor - est une extraordinaire chaconne, que Britten a lui-même transcrite pour orchestre à cordes. Sous cette forme elle est encore plus imposante.
J'ai plus de mal avec le troisième quatuor - son avant dernier opus (op 94, sur 95) - trop moderne à mon goût.
A noter que celui qu'on appelle quatuor n° 4 est en fait une révision en 1974 d'un quatuor de jeunesse de 1931 composé avant le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

avatar

Nombre de messages : 799
Age : 49
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Lun 4 Juil - 22:37

joachim a écrit:

Ce mouvement final du 2ème quatuor - qui dure à lui tout seul plus de la moitié du quatuor - est une extraordinaire chaconne, que Britten a lui-même transcrite pour orchestre à cordes. Sous cette forme elle est encore plus imposante.
J'ai plus de mal avec le troisième quatuor - son avant dernier opus (op 94, sur 95) - trop moderne à mon goût.
Pour ma part, après écouté ces deux oeuvres, j'ai plus de difficulté avec le quatuor n°2 dans lequel j'ai du mal à voir une unité sur les trois mouvements.
Le 3eme quatuor, un peu moins conventionnel en 5 mouvements m'a plus touché dans ses différents mouvements qui portent des titres assez singuliers comme les oeuvres de Bartok ou Chostakovitch. Ce quatuor a été composé en 1975 donc à la fin de sa vie (1976) traduit, il me semble, un message profond qui m'émeut.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11071
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Mar 5 Juil - 12:14


Oui,je comprends ce que tu veux dire sur son second Quatuor dont chaque mouvement semble développer un climat qui lui est propre et presque autonome par rapport au précédent. Cette caractéristique ne se présente pas à mes oreilles comme un défaut,peut-être dû à mon expérience d'une certaine musique de film...je ne sais pas... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vizZ

avatar

Nombre de messages : 729
Age : 29
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   Sam 9 Juil - 13:11

Je viens de "tester" Britten via un CD. J'ai déjà écouté la suite symphonique Gloriana et les 4 sea interludes. Honnêtement je trouve ces oeuvres vraiment superbes. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus contemporain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Benjamin Britten (1913-1976)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Benjamin Britten (1913-1976)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: