Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 César Cui (1835-1918)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: César Cui (1835-1918)   Sam 17 Nov 2007 - 20:20

César Antonovitch Cui , né le 18 janvier 1835 à Vilnius et mort le 26 mars 1918 à Pétrograd (auj. Saint-Pétersbourg), fut un compositeur russe.

Il fit partie du « Groupe des Cinq » et en fut le membre qui s'est le moins imposé. Ayant accédé au grade de général, il reçut cette critique ironique : « Vous êtes le plus musicien de nos militaires, et le meilleur militaire de nos musiciens ».

Militaire spécialisé dans la construction de fortifications, critique musical au journal de Saint-Pétersbourg. Son répertoire est constitué de mélodies, musiques vocales, opéras (William Racliffe, Le prisonnier du Caucase, Angelo d'après Victor Hugo). La littérature française était très influente pour la composition de ses œuvres.

Sans dire qu'il était de nature faible, il ne laisse pas réellement sa trace dans l'histoire de la musique russe, dont ses compositions ne se réclament d'ailleurs pas. Il écrivit dix opéras, de l'avis de ses contemporains sans beaucoup d'inspiration, une grande quantité de mélodies, et des pièces pour piano. L'ensemble est assez réfléchi, sans remous, bien conçu, mais n'attira jamais vraiment l'attention.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Sam 17 Nov 2007 - 20:49

Trouvé un petit complément : on y apprend que le père de César était un officier de l'armée de Napoléon, qui est resté en Russie...

César Cui est né en 1835. Il est le fils d'Antoine Cui , Officier français de l'Armée napoléonienne qui lors de la retraite de Russie resta à Vilnius et épousa une jeune Lituanienne. César est l'aîné d'une nombreuse famille. Sa vie fut partagée entre la composition musicale et ses cours à l'Ecole d'ingénieurs (1857) puis à l'Académie du génie de Saint-Petersbourg. Malgré ses origines, il deviendra l'un des plus ardents défenseurs de la musique russe et à ce titre rédigera le manifeste du groupe des cinq dont il fut d'ailleurs le membre le plus effacé.
Comme ses camarades, la musique n'est que son second métier. A défaut de génie, il ne manque pas de talent. Il est considéré comme un excellent miniaturiste. Sa musique dénote de l'aisance et de la réflexion. Cependant il ne comprit jamais Wagner ni la musique de la vague française (Debussy...). Il caricatura d'ailleurs ce dernier dans une pièce pour piano appelée : "Songe d'un faune après la lecture du journal".

On lui doit de très nombreuses mélodies, des pièces pour piano ainsi que dix opéras qui n'ont pas le souffle et l'envergure de ceux des autres membres du groupe des cinq (Moussorgski, Rimski-Korsakov, Borodine). On peut lui reprocher un manque de personnalité musicale. Sa musique est empreinte d'un lyrisme gratuit en contradiction avec la ferveur nationaliste du compositeur.

source :http://membres.multimania.fr/magnier/composit/cui.html

Bizarre ce Cui : il y a une centaine d'opus, qui comprennent principalement des suites de piècettes piano ("miniatures") et quantités de mélodies et choeurs.

Parallèlement, il y a une quinzaine d'opéras, donc de longues oeuvres.

Et pratiquement rien dans l'entre deux : ni concertos, ni symphonies, poèmes symphoniques, musique de chambre (à l'exception quand même de 3 quatuors à crdes et une sonate pour violon et piano).

On trouve pour l'orchestre 4 Suites et une suite concertante pour violon ainsi que quelques courtes pièces (Tarentelle, Marche solennelle...)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Ven 19 Juin 2009 - 14:58

Un CD Olympia comporte la rare musique de chambre de César Cui, par Peter Sheppard au violon et Aaron Shor au piano :

la sonate pour violon et piano en ré majeur opus 86, et le grand recueil de 24 pièces pour violon et piano, intitulé "Kaléidoscope", opus 50.

Kaléidoscope en effet, qui réunit des pièces d'inspiration très différentes comme par exemple : musette, berceuse, moment intime, cantabile, orientale, badinage, appassionato, barcarolle, mazurka, lettre d'amour...

Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais agréables à écouter.

La sonate est une des rares oeuvres d'envergure (je veux dire autre que les multiples piécettes qui caractérisent Cui). D'une durée assez courte (15 minutes), elle comporte les trois mouvements habituels : Allegro, Andante non troppo et Allegro-Rondo.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Jeu 10 Juin 2010 - 20:22

Oeuvres :


Œuvre orchestrale

Scherzo, op 1 (fa majeur) et op 2 (sol dièse mineur) : piano à 4 mains orchestrés (1857)
Tarentelle en sol mineur, op 12 (1859)
Marche solennelle en mi bémol majeur, op 18 (1881)
Suite no 1 op.20 Suite miniature (1882)
Suite no 2 en mi majeur op.38 (1887)
Suite no 3 en sol mineur, op.43 In Modo populari (1890)
Suite n° 4 "A Argenteau", op 40 : orchestration des pièces pour piano de la Suite A Argenteau n° 1, 5, 4, 8 et 9 (1887)
Trois scherzi (ut majeur, fa majeur, ut mineur), op.82 (1910)


Opéras

Ivan Yerchov dans le rôle de Charles VII à la première du Sarrazin (2 novembre 1899), Mariinsky
Le Prisonnier du Caucase (1857-58, révisé en 1881-82)
Le Fils du mandarin (1859)
William Ratcliff (1861-1868) adapté de la tragédie d'Heinrich Heine.
Angelo (1871-1875)
Le Flibustier (1888-1889)
Le Sarrazin (1899)
Mademoiselle Fifi, opéra en un acte d'après Guy de Maupassant (1900)
Le Festin en temps de peste (1901)
Mateo Falcone (1906)
La Fille du capitaine (1907-1909)
Le Petit chaperon rouge, opéra pour enfants (1911)
Le Chat botté, opéra pour enfants (1913)


Musique vocale

Boléro pour voix et orchestre op 17 (1881)
Cantate pour le tricentenaire de la dynastie des Romanov, op.89 (1913)
Cantate à la mémoire de Lermontov, op 96 (1914)
Chœurs a capella
Musique chorale spirituelle (dont Ave Maria op 34, 1886, et Hymne à la Ste mère de Dieu : Magnificat op 93, 1914)
Environ 350 chants et lieder, dont plus de 50 pour enfants


Musique de chambre

Petite Suite pour violon et piano op 14 (1879)
12 Miniatures pour violon et piano op 20 (1882)
Deux Morceaux pour violon et piano (ou orchestre) op 24 (1884)
Suite concertante pour violon et piano (ou orchestre) op 25 (1884)
Deux Morceaux pour violoncelle et piano (ou orchestre) op 36 (1886)
Sept Miniatures pour violon et piano op 39 (1886)
Quatuor à cordes n° 1 en ut majeur op 45 (1890)
Le Kaleidoscope, 24 morceaux pour violon et piano op 50 (1895)
Six Bagatelles pour violon et piano op 51 (1886)
Petits Duos pour flûte, violon et piano op 56 (1897)
Quatuor à cordes n° 2 en ré majeur op 68 (1907)
Barcarolle pour violoncelle et piano en fa dièse mineur, op 81 (1910)
Sonate pour violon et piano en ré majeur op 84 (1911)
Quatuor à cordes n° 3 en mi bémol majeur op 91 (1913)


Piano

Sonatine op.106 (1916)
Suite dédiée à Liszt op 21
À Argenteau, 9 pièces op.40 (1887)
25 préludes op.64 (1903)
Thèmes et variations op.61 (1901)
18 Variations, op 100 (1916)
Morceaux pour piano à quatre mains
Nombreux petits morceaux (valses, mazurkas, etc...)


Dernière édition par joachim le Sam 21 Fév 2015 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 20 Déc 2010 - 18:57

Pour la première fois, voici un opéra de César Cui qui vient d'être enregistré : c'est ce court opéra en 1 acte intitulé : un Festin en temps de peste, d'après l'une des "quatre petites tragédies" de Pouchkine : c'est un huis-clos psychologique entre plusieurs personnages qui festoient en se demandant quoi faire en attendant la mort par la peste qui en train de sévir dans la ville : la résignation pour une femme, la fuite pour une autre, le défi par l'ivresse et l'orgie qui permettra de regarder la mort en face pour les hommes. Un autre personnage vient de mourir avant de parler. Arrive un prêtre qui les sermonne en leur promettant le paradis s'ils se repentent. Mais celui ci est renvoyé à ses prières...

L'opéra (en un seul acte) ne dure que 32 minutes. Le CD est donc complété par :

Les Trois Scherzos pour orchestre opus 82
La Ballade Les Deux Ménétriers pour soprano et orchestre opus 42
Le Beau Printemps, une des 10 mélodies "Echos de guerre", op 66 n° 4
Budry et ses fils, une autre ballade, pour baryton et orchestre, opus 98

Tout ceci est bon à connaître Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6522
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 20 Déc 2010 - 19:19

un compositeur qu'on ne voit guère sur les pochettes de CD!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 20 Déc 2010 - 19:37

Jean a écrit:
un compositeur qu'on ne voit guère sur les pochettes de CD!!

C'est sans doute parce qu'en dehors de ses opéras, il n'a presque composé que des miniatures pour piano et des mélodies.

En tout cas je réécoute les trois scherzos op 82 de 1910, une de ses rares oeuvres symphoniques, et ils sont magnifiques et très "russes".
Revenir en haut Aller en bas
Victor LIBON

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 64
Date d'inscription : 08/12/2012

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Sam 8 Déc 2012 - 12:34

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum, et je viens de m'inscrire rien que pour répondre à ce sujet.

On retrouve le commentaire de Snoopy intégralement ici.

Joachim à écrit:
Citation :
En tout cas je réécoute les trois scherzos op 82 de 1910, une de ses rares oeuvres symphoniques, et ils sont magnifiques et très "russes".

Pour ma part, je viens d'écouter pour la première fois ces trois albums parus sous le label MARCO POLO:

1)
César Cui

25 Preludes, Op.64
Jeffrey, Biegel, Piano


2)
CUI: Suite concertante Op.25 / Suite Miniature Op.20 Cesar Cui

Hong Kong Philharmonic Orchestra - Takako Nishizaki - Kenneth Schermerhorn

3)
César Cui
Suite N°.2 in E Major Op.38
Suite N°.4 "A Argenteau", Op.40
Le Flibustier
Czecho-Slovak Radio Symphony Orchestra (Bratislava) Robert Stankovsky


... et je trouve la musique de César Cui, effectivement très russe et très belle. Évidemment, les "mégalomanes" risquent d'être déçus!

Il faut parfois oser sortir des sentiers battus, et ne pas toujours croire ce qui se raconte!
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 331
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Dim 5 Juin 2016 - 11:16

Voici un chœur à capella de César Cui : Il neige partout Opus 77 n°2



https://www.youtube.com/watch?v=FOhFlN6rhgM
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3325
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Dim 5 Juin 2016 - 20:46

Superbe, j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6522
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Dim 5 Juin 2016 - 22:12

moi idem!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 6 Juin 2016 - 19:20

Son ouverture pour l'opéra Le Fils du Mandarin



https://www.youtube.com/watch?v=qSwd7cPUKKs

Le kaléidoscope pour violon et piano, qui réunit 24 petites pièces n'est pas mal non plus. La 9ème pièce, Orientale est l'un des plus célèbres morceaux de César Cui

https://www.youtube.com/watch?v=43ETzJUOXLo
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 331
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 20 Juin 2016 - 15:42

Voici l'orientale pour piano et violon extraite de Kaléidoscope orchestrée par Carmen Dragon. Musique très envoûtante !

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16388
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 20 Juin 2016 - 20:32

Belle orchestration, mieux que l'original !
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 331
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   Lun 20 Juin 2016 - 20:38

Tout à fait d'accord, l'orchestration est une totale réussite !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: César Cui (1835-1918)   

Revenir en haut Aller en bas
 
César Cui (1835-1918)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: