Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et Cdiscount le 8 ...
Voir le deal

 

 Youri Egorov, pianiste (1954-1988)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21754
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Youri Egorov, pianiste (1954-1988) Empty
MessageSujet: Youri Egorov, pianiste (1954-1988)   Youri Egorov, pianiste (1954-1988) Empty2021-03-07, 12:33

Iouri Aleksandrovitch Egorov (en russe : Юрий Александрович Егоров) est un pianiste classique né le 28 mai 1954 à Kazan, en Union soviétique et mort du sida le 16 avril 1988 aux Pays-Bas.

Il se forme au conservatoire de Moscou avec Iakov Zak et remporte à douze ans un concours national pour l’exécution du 2e concerto pour piano de Chostakovitch, qui lui offre à cette occasion une partition dédicacée.

Au cours d'une tournée en Italie, en 1976, il demande l'asile politique. Disposant d'un contact aux Pays-Bas, il s'installe à Amsterdam, où il devait rencontrer Jan Brouwer (1947-1988), son partenaire de longue date.

Toujours bien placé dans les concours internationaux (3e au concours Tchaïkovsky, 3e au concours Reine Elisabeth), il n'en remporte aucun, même pas le concours Van Cliburn de 1977 durant lequel il livre une prestation devenue légendaire avec le temps tant elle a suscité la polémique et divisé les auditeurs. Lors de ce dernier concours, il est de loin le favori du public. À cette occasion, une souscription est ouverte par les membres du public qui ont su l'apprécier, ce qui lui permet de lancer sa carrière internationale par une série de concerts acclamés aux États-Unis en 1978.

Le concert au Carnegie Hall, le 16 décembre 1978, marque une consécration. Il interprète un programme très original, composé de quatre Fantaisies : Bach, Mozart, Chopin et Schumann. La critique est élogieuse, certains parlent de miracle musical.

Il décroche un contrat d'enregistrement avec la firme EMI : Kreisleriana et Carnaval de Schumann, quelques Études de Chopin, Préludes de Debussy, Concerto pour piano no 5 de Beethoven, Concerto pour piano no 20 de Mozart...

Il continue à donner des concerts (en particulier aux Pays-Bas) jusqu'à quelques mois avant sa mort.

Dans ses interprétations, particulièrement mesurées, il déploie de grands talents de coloriste, d'architecte et de poète. Egorov a été mentionné dans le livre "Les grands pianistes contemporains parlent d'eux-mêmes", compilé par Elyse Mach. Il a parlé librement sur des sujets tels que l'exercice, le trac, les limites artistiques en Russie et son homosexualité.

Homosexuel, il meurt à trente-trois ans du sida, le 16 avril 1988, léguant plusieurs de ses cahiers à l’écrivain néerlandais Jan Brokken, qui lui consacre un ouvrage relatant la vie du musicien ainsi que l’histoire de leur amitié : In het huis van de dichter (‘‘Dans la maison du poète’’, éditions Atlas/Contact, 2008).

Egorov a été incinéré. Son urne se trouve au cimetière Westerveld à Driehuis, avec celle de Jan Brouwer, son partenaire de vie, qui l'a suivi le 25 août de la même année.

Des parallèles ont été établis entre les styles de jeu de Youri Egorov et Dinu Lipatti. De plus, les deux hommes ont donné leurs derniers concerts à l'âge de 33 ans, chacun sachant à l'époque qu'il était atteint d'une maladie mortelle et qu'il n'avait que des mois à vivre.




https://www.youtube.com/watch?v=M8sFyt25YBc

Chopin 12 Etudes opus 10

https://www.youtube.com/watch?v=yY9t8YjLbzc
Revenir en haut Aller en bas
 
Youri Egorov, pianiste (1954-1988)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: