Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 François Couperin (1668-1733)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: François Couperin (1668-1733)   Mar 15 Aoû - 14:52

François Couperin, dit « le Grand » (Paris 10 novembre 1668 - Paris 11 septembre 1733) était un des principaux compositeurs français de l'époque « baroque ». Il doit sa renommée principalement à son œuvre de clavecin, la plus importante et une des plus remarquables de toute l'école française.

Originaires de Chaumes en Brie, les Couperin appartiennent à une des plus nombreuses familles de musiciens français des XVIIe et XVIIIe siècles. Comme nombre de ses collègues, François Couperin est tout naturellement destiné, dès sa naissance, à une carrière musicale.

Le père de François Couperin, Charles (1639-1679), était le plus jeune frère de Louis Couperin et lui avait succédé comme titulaire de l'orgue de l'église parisienne de Saint-Gervais. Il était également professeur de clavecin de la duchesse d'Orléans.

François apprit la musique auprès de son père avant même de lire et d'écrire. Il ne fit pas d'études générales et ses écrits sont d'un style et d'une orthographe qui laissent beaucoup à désirer. Orphelin de bonne heure, il était déjà suffisamment doué pour qu'on lui assure la « survivance » de son père à l'orgue de Saint Gervais - c'est-à-dire la transmission de la charge de titulaire - en la confiant temporairement à Michel-Richard Delalande jusqu'à ce que le garçon eut l'âge et l'expérience requis.

Il se perfectionna auprès de Jacques Thomelin, organiste de Saint-Jacques la Boucherie et, surtout, l'un des 4 titulaires de l'orgue de la Chapelle Royale. C'est certainement par l'entremise de Delalande et de Buterne qu'il entra au service de Louis XIV.

Ses qualités de musiciens le firent hautement apprécier du souverain, et il fut nommé l'un des quatre organistes (par quartier) de la Chapelle Royale. Couperin, qui n'était pas un homme d'intrigues, ne vécut que pour son art, et n'obtint pas un poste que ses dons auraient dû lui assurer : celle de claveciniste du roi. C'est le fils de Jean-Henri d'Anglebert, piètre musicien, qui conserva la survivance de la charge lorsque son père mourut.

De santé fragile et de caractère peu mondain, Couperin quant à lui mena une honnête carrière de musicien et de professeur, apprécié cependant des grands qui ne lui voyaient qu'un rival : Louis Marchand. Peu d'événements de sa vie personnele méritent d'être notés, si ce n'est la disparition d'un de ses fils qui quitta le domicile paternel sans presque jamais y revenir. Quant à ses deux filles elles furent elles-mêmes des musiciennes accomplies.

Couperin est avant tout, avec Jean-Philippe Rameau, le grand maître du clavecin en France, tant par la quantité des pièces que par leur qualité. Son oeuvre comprend 27 ordres en 4 livres : les premiers se rattachent encore, de façon très libre, à la suite traditionnelle (mais peuvent comporter un nombre de pièces important : jusqu'à 22 pour le second ordre). Toute référence aux airs de danse disparaît à partir du second recueil et Couperin élabore un style qui lui est très personnel, fait d'une poésie discrète, d'une atmosphère élégiaque et d'une technique qui ne se laisse jamais dominer par la virtuosité ou les effets.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: François Couperin   Ven 16 Nov - 23:27

Bonsoir,

Il est l'auteur de l'une des plus belles musiques de tous les temps: Les Leçons de Ténèbre (il a écrit d'autres bijoux mais
cette oeuvre est vraiment unique).
L'interprétation que je trouve la plus sobre et la plus émouvante (ça va ensemble) est celle de Jean Belliard, Hervé Lamy,
Yvette Piveteau et Philippe Foulon; mais je ne sais pas si elle existe en CD.
En plus, le vinyle commence par un grégorien anonyme sur le texte des lamentations de Jérémie, qui vous ouvre le
coeur en grand si ce n'était déjà fait.

Amicalement,
pl.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mer 4 Nov - 18:53

Après les motets de Bonporti, j'ai écouté un CD de petits motets à 2 ou 3 voix et basse continue de François Couperin, un CD Harmonia Mundi (que je n'ai pas trouvé sur Amazon.fr)
qui en comporte 10.

J'avoue que j'ai encore préféré Bonporti, car ici, à part le Regina Coeli, je me suis plutôt ennuyé. D'habitude un Magnificat est joyeux (c'est sa vocation !), ici on dirait un Miserere.

Finalement chez Couperin "le grand", il n'y a pas grand chose qui me "branche" vraiment : certaines pièces pour clavecin, les suites des Nations, un peu les concerts royaux et des goûts réunis, c'est à peu près tout Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mer 4 Nov - 21:06

Cette fois je ne partage pas ton ressenti!
Je regrette qu'il n'ait pas composé de Grands Motets....
Mais pour le reste ...ses deux messes pour orgues, ses Leçons de Ténèbres, toutes ses oeuvres instrumentales...je suis "transporté"!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mer 4 Nov - 22:40

Jean a écrit:
Cette fois je ne partage pas ton ressenti!
!

ça, je m'en doutais Wink

J'ai oublié de citer ces motets :

Magnificat anima mea
O misterium ineffabile
Laetentur coeli et exultet te (Motet Saint Barthelemy)
Tantum ergo sacramentum
Regina Coeli laetare, alleluia
Victoria Christo resurgenti (Motet pour le jour de Pâques
Domine salvum fac regem
Venite exultemus Domino
Lauda Sion salvatorem
Jucunda vox Ecclesiae (Motet de Saint Augustin)

Je suppose que tu les connais tous (il représentent environ le tiers de sa production de petits motets) !

Mais je connais quand même un grand motet de lui, pour 3 solistes, choeur et orchestre, c'est le Motet de Sainte Suzanne "Veni sponsa Christi" je l'ai entendu à la radio. Lui, il m'a plu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mar 7 Sep - 23:03

Cet enregistrement devrait aussi plaire à Jean ... quant à moi, je suis un peu comme Joachim : à petites doses, oui, mais sans plus. Je n'ai pas vraiment de connaissances en la matière mais il m'a semblé que la qualité est au rendez-vous de l'interprétation des pièces figurant sur ce CD : c'est clair et lumineux avec toute une palette de couleurs musicales très agréables à l'oreille.

Paru le 25 août 2010 chez Ambronay Éditions

Programme François Couperin

Concert instrumental sous le titre d’Apothéose composé à la mémoire immortelle de l’incomparable Monsieur de Lully (1725)

Lully aux Champs Elysées, concertant avec les Ombres lyriques
Air pour les mêmes
Vol de Mercure aux Champs Elysées pour avertir qu’Apollon y va descendre
Descente d’Apollon qui vient offrir son violon à Lully et sa place au Parnasse
Rumeur souterraine, causée par les Auteurs contemporains de Lully
Plaintes des mêmes pour des flûtes ou des violons très adoucis
Enlèvement de Lully au Parnasse
Accueil entre-doux et hagard fait à Lully par Corelli et par les Muses italiennes
Remerciement de Lully à Apollon
Apollon persuade Lully et Corelli que la réunion des Goûts Français et Italien doit faire la perfection de la Musique. Essai en forme d’ouverture. Lully et les muses françaises, Corelli et les muses italiennes
Lully jouant le Sujet, et Corelli l’accompagnant
Corelli jouant le Sujet à son tour, que Lully accompagne
LA PAIX DU PARNASSE, faite aux conditions, sur la remontrance des Muses françaises, que, lorsqu’on y parlerait leur langue, on dirait dorénavant Sonade, Cantade, ainsi qu’on prononce Ballade, Sérénade, etc.
Sonade en trio
SAILLIE : Vivement - Rondement - Vivement

François Colin de Blamont
Circé (v. 1729-1736), sur un texte de Jean-Baptiste Rousseau (1712)

Ode allégorique, cantate VII
Prélude & Premier récitatif Sur un rocher désert...
Premier air Cruel auteur...
Deuxième récitatif C’est ainsi qu’en regrets...
Deuxième air Sa voix redoutable...
Troisième récitatif Dans le sein de la mort...
Troisième air A Ce n’est point par effort qu’on aime...
Troisième air B Dans les champs que l’hiver désole...

Les Festes Grecques et Romaines (1723)

Ouverture
Sarabande
Premier et Deuxième Rigaudon
Air I
Air II
Chaconne

Les Ombres
Margaux Blanchard, viole de gambe et direction artistique
Sylvain Sartre, flûte traversière et direction artistique

Mélodie Ruvio, mezzo-soprano
Manuel Weber, comédien
Katharina Heutjer, violon
Jérôme van Waerbeke, violon
Sarah van Cornewal, flûte traversière
Mélanie Flahaut, basson
Vincent Flückiger, théorbe
Nadja Lesaulnier, clavecin
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Ven 8 Oct - 12:51

Paru le 25 août 2010 chez Ambronay Éditions

Un reportage sur classiquenews
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Ven 8 Oct - 13:53

Merci Bel Canto! Oui j'aime beaucoup te j'aimerais surement cet enregistrement qui me fera connaitre Colin de Blamont!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Ven 12 Nov - 19:03

Catalogue des oeuvres (tiré de Wiki néerlandais)

Musique vocale religieuse

Laudate pueri dominum. Motet de Psaume CXIII, voor twee sopranen en bas, 'Symphonie' voor 2 violen, en basso continuo (ca. 1693-97)
Quatre versets du Motet de Psaume CXVIII, composé de l'ordre du roy (1703), gevolgd door Qui dat nivem. Verset du Motet de l'année dernière (1702)
Sept versets du Motet de Psaume LXXXV, composé de l'ordre du roy (1704)
Sept versets du Motet de Psaume LXXXIX, composé de l'ordre du roy (1705)

Elevations:
Audite omnes et expanescite, voor haute-contre, 'Symphonie' voor 2 violen, en bc
Victoria: Christi resurgenti. Motet pour le jour de Pâques (1679-80), voor twee sopranen en bc
O mysterium ineffabile, voor sopraan, bas en bc
O amor, O gaudium, voor haute-contre, tenor, bas en bc
O Jesu amantissime, voor haute-contre, tenor en bc
Veneti exultemus Domine, voor dessus, bas-dessus en bc
Quid retribuam tibi Domine, voor haute-contre en bc
Magnificat, voor twee dessus en bc
O Domine quia refugium. Motet (op psalm 90; 1679-80), voor twee basses-tailles, bas en bc
Dialogus inter Deum et hominem: Accedo ad te mi Jesu (1679-80), voor haute-contre, bas en bc
Laetentur coeli. Motet de Saint Barthélemy, voor twee dessus en bc
Festiva laetis cantibus. Motet de Sainte Anne (1679-80), voor dessus, haute-contre, bas en bc
Jucunda vox Ecclesiae. Motet de Saint Augustin (1679-80), voor twee sopranen, bas en bc

'Le manuscript de Toulouse' omvat:
Tantum ergo sacramentum (1679-80), voor twee dessus, bas en bc
Domine salvum fac regum (1679-80), voor dessus, bas en bc
Lauda Sion salvatorem, elevation (1679-80), voor twee dessus en bc
Respice in me (1679-80), voor haute-contre en bc
Salve regina (1679-80), voor haute-contre en bc
Regina coeli laetare (1679-80), voor twee dessus en bc
Usquequo, Domine (1679-80), voor haute-contre en bc
Ad te levavi oculos meos, voor bas, twee violen en bc
Veni, veni, sponsa Christi. Motet pour Ste. Suzanne (1679-80), voor sopraan, haute-contre en bas, 'Symphonie' voor 2 violen, en bc

Leçons de tenèbres à 1 et 2 voix (tussen 1713 en 1717):
nr. 1 Incipit Lamentation Jeremiae Prophetae, voor sopraan en basso continuo
nr. 2 Et egressus est a filia, voor sopraan en bc
nr. 3 Manum suam misit hostis, voor twee sopranen en bc

Exultent superi. Motet de Ste. Suzanne (1679-80), voor sopraan, haute-contre, bas en bc
Ornate aras (1679-80; incompleet), voor haute-contre en bc
Resonent organa. Motet pour Sainte Cécile (1679-80; incompleet), voor twee sopranen, bas, 2 violen en bc
Salvum me fac Deus (1679-80), voor bas, 2 violen, 2 fluiten, basse de viole en bc


Musique vocale profane

Voornamelijk opgenomen in de Recueil d'airs sérieux et à boire (1679-1712)

à 1 voix
Qu'on ne me dise. Air sérieux (1697), voor tenor en bc
Doux liens de mon coeur. Air sérieux (1701), voor sopraan en bc
Zephire, modere en ces lieux (1711), voor sopraan en bc

à 2 voix
Epitaphe d'un paresseux: Jean s'en alla comme i'il e'toit venu. Air à boire (1706), voor sopraan, bas en bc
A l'ombre d'un moreau. Air sérieux (1711), voor 2 sopranen en bc
La pastorelle: Il faut aimer. Air sérieux (1711), voor tenor, bas en bc
Les Solitaires: Dans l'isle de Cythere. Air sérieux (1711), voor sopraan, bas en bc
Les Pellerines: Au temple de l'amour. Air sérieux (1712), voor sopraan, bas en bc

à 3 voix
Trois vestales champetres et trois Poliçons: Quel bruit soudain. Trio en dialogue (1710), voor drie sopranen
Vaudeville: Faisons du temps. Air sérieux (1712), voor twee sopranen, bas en bc
La femme entre deux draps. Canon à 3, voor drie sopranen
A moy! Tout est perdu! Canon à 3, voor drie sopranen


Musique de chambre

Concerts royaux (opgenomen in het Troisième livre de pièces de clavecin; 1722)
Les goûts-réunis ou Nouveaux concerts (1724), met daarin:
8e concert dans le goût théatral
9e concert intitulé Ritratto dell'Amore
12e concert à 2 violes ou autres instruments à l'unisson
13e concert à 2 instruments à l'unisson
Le Parnasse, ou L'apothéose de Corelli, grande sonade en trio (in Les goûts-réunis; 1724)
Concert instrumentale sous le titre d'Apothéose composé à la mémoire immortelle de l'incomparable Monsieur de Lully (1725)
Les nations: sonades et suites de simphonies en trio (1726):
La Française (La pucelle);
L'Espagnole (La visionnaire);
L'Impériale;
La Piémontoise (L'astrée)
Pièces de violes avec la basse chifrée (1728)
La pucelle (ca. 1693; opgenomen in Les nations als La Française)
La visionnaire (ca. 1693; opgenomen in Les nations als L'Espagnole)
L'astrée (ca. 1693; opgenomen in Les nations als La Piémontoise)
La Steinquerque (ca. 1693)
La superbe (ca. 1693)
La sultane (ca. 1693)


Clavecin

Pièces de clavecin. Premier livre (1713): ordre 1 t/m 5
L'art de toucher le clavecin, met een allemande en 8 préludes (1716, herzien in 1717)
Second livre de pièces de clavecin (1716-17): ordre 6 t/m 12
Troisième livre de pièces de clavecin (1722): ordre 13 t/m 19
Quatrième livre de pièces de clavecin (1730): ordre 20 t/m 27


Orgue

Pièces d'orgue consistantes en deux messes: 'à l'usage ordinaire des paroisses': 'propre pour les convents de religieux et religieuses' (1690)


Oeuvres théoriques

L'art de toucher le clavecin (1716, herzien in 1717)
Règle pour l'accompagnement
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mer 4 Jan - 18:11

Voici qui me réconcilie (un peu) avec les pièces pour viole, que je trouve, comme chez Marais, trop tristes, trop mélancoliques.

Ici on a les deux Suites pour 2 violes et basse continue, plus deux Concerts qui sont des arrangements de pièces pour clavecin. Je ne sais pas si ça vient de l'interprétation, mais les pièces de Couperin ne me donnent pas cette impression de tristesse (voire sinistrose) que je trouve ailleurs.






Comme le livret est seulement en anglais et allemand, je n'arrive pas à comprendre si les deux "concerts" ont été transcrits par Couperin lui-même à partir de ses pièces de clavecin ou bien par les interprètes. Ce ne sont pas les Concerts royaux ni les concerts des goûts réunis.

Tu le sais, Jean ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mer 4 Jan - 21:47

non désolé Johachim...mais j'ai un bouquin sur Couperin je vais chercher si la réponse s'y trouve Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5951
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Lun 16 Avr - 12:20

Paru le 3 avril 2012 chez Mirare

François Couperin: Apothéoses
Ricercar Consort and Philippe Pierlot

Le Parnasse ou L´Apothéose de Corelli. Grande Sonade, en Trio (François Couperin)
Tombeau de Monsieur de Lully (Jean Ferry Rebel)
Concert Instrumental - Apothéose à la mémoire de Monsieur de Lulli (François Couperin)

Ce n’est pas pour rien que François Couperin a intitulé sa première grande publication de musique de chambre Les Goûts réunis. Il se pose comme celui qui veut réconcilier les deux styles musicaux qui ne cessent, depuis des générations, de se faire la guerre, en tous cas du côté français. Mais les Italiens, sûrs d’eux, se contentent de se « délocaliser », comme on dit, dans toute l’Europe et même, comme fit Lulli avant même d’être Monsieur de Lully, de gouverner la musique française… et d’expulser les Italiens hors du royaume. Couperin, dans ces deux oeuvres, nous propose avec la délicatesse teintée d’humour qui le caractérise, de se faire l’interprète des deux musiques. C’est, d’une certaine manière, un double postiche : mais il va plus loin, en insérant, entre les deux « manières », une synthèse. Et du même coup, il nous donne des pistes pour le comprendre, lui, et pour l’aimer davantage en écoutant, avec le sourire, comment il a rêvé de réunir les goûts et comment il l’a fait. Pour ce disque, les excellents musiciens du Ricercar Consort et Philippe Pierlot ont fait appel à François Morel comme récitant pour introduire ces Apothéoses par des textes de Couperin lui-même.
source : Qobuz
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Elénore

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 20
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Dim 8 Juil - 14:52

Je vous remercie d'avoir cité autant d'oeuvres de Couperin :) Moi qui ne le connaissait que très peu, je suis contente de pouvoir en écouter plus Mains
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Dim 8 Juil - 18:38

Eh oui, Eleonore, notre forum est d'une richesse incroyable

Bienvenue à toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Elénore

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 20
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Lun 9 Juil - 15:33

Merci Wink

Oui c'est vrai ! Comme je suis jeune, on ne nous apprend que très peu de choses sur la musique classique, sérieusement marre de devoir toujours écouter la musique des amis qui ne connaissent que les black eyed peas --' ! Alors ce forum je le trouve génial on apprend des choses et on discute avec des gens qui connaissent les mêmes passions Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Elénore

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 20
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Lun 9 Juil - 18:52

Au fait, en allant à la médiathèque de ma ville (comme toujours Wink ) . J'ai découvert un ouvrage sur Couperin (il s'appelle : FRançois Couperin, c'est un livre de Philippe Beaussant). Si ça vous intéresse n'hésitez pas !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6652
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Dim 29 Juin - 11:39

Les rééditions ont du bon: souvent moins cher...et permettent de découvrir un enregistrement qui nous avait échappé à sa première publication:



Jean Paul Lécot nous propose des transcriptions pour orgue d'une série de pièces instrumentales de François Couperin puisées dans des pièces pour clavecin ou dans les concerts pour instruments ou suites des "nations"...
J'aime énormément cette musique pour orgues baroques françaises et particulièrement les deux messes (pour les couvents et pour les paroisses) , seule musique d'orgue qui nous est parvenue de François Couperin.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mar 11 Nov - 9:52

Catalogue complet, tiré du Groves (avec le détail des pièces de clavecin)

Vocales religieuses:

MS sources: Elevat[ions] de Couperin (score), F-V 59
Motets a voix seule, 2 et 3 parties et Symphonies de Mr Couperin, Pn Rés.F1679 (score), Pn Rés.F1680 [a–e] (5 ptbks) [formerly GB-T 1432–7]
Scores copied by S. de Brossard, F-Pn Vm1 1630
Motets de Messieurs Lalande, Mathau, Marchand Laisné, Couprin et Dubuisson, copied by Philidor, 1697, V 18
4 versets (from Ps cxviii) d’un motet composé de l’ordre du roy … On y joint le verset ‘Qui dat nivem’ du psaume ‘Lauda Jerusalem’ (Paris, 1703): Tabescere me, 2 S; Ignitum eloquium tuum, 2 S, 2 vn, bc; Adolescentulus sum, S, 2 fl, vn; Justitia tua, 2 S, SS, bc; Qui dat nivem, S, 2 fl, vn; C xi, GM V/i
7 versets (from Ps lxxxiv) du motet composé de l’ordre du roy (Paris, 1704): Converte nos, B, fl, bc; Numquid in aeternum, T, Bar, bc; Ostende nobis, haute-contre, fl/vn, bc; Audiam quid loquatur, B, 2 vn, bc; Misericordia et veritas, 2 T, bc; Veritas de terra, S, vn, bc; Et enim Dominus, S, 2 ob, 2 fl; C xi, GM V/i
7 versets (from Ps lxxix) du motet composé de l’ordre du roy (Paris, 1705): Qui regis Israël, haute-contre, T, B, 2 vn, bc; Excita potentiam tuam, haute-contre, B, bc; Vineam de Aegypto, B, vn, bc; Dux itineris fuisti, B, 2 vn, 2 fl, 2 ob, bc; Operuit montes, S, vn, 2 fl, bc; Extendit palmites suos, S, vn, 2 fl, bc; Deus virtutum convertere, haute-contre, fl, ob, b viol, bc; C xi, GM V/i
Leçons de tenébres a 1 et a 2 voix … premier jour (Paris, between 1713 and 1717): premiere leçon, S, bc; seconde leçon, S, bc; troisième leçon, S, S, bc; C xii, GM V/ii, V
6 leçons de ténèbres, lost

Accedo ad te, Dialogus inter Deum et hominem, haute-contre, B, bc, F-Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Ad te levavi oculos meos, B, 2 vn, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Audite omnes et expanescite, haute-contre, 2 vn, bc, V 59; C xii, GM V/ii
Domine salvum fac regem, S, B, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Exultent superi, motet for Ste Suzanne, inc., S, A, B, ? 2 vn, bc, PnRés.F1679–80; GM [suppl.]
Festiva laetis, motet for Ste Anne, S, T, B, bc, Pn Rés.1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Jucunda vox ecclesiae, motet for St Augustin, 2 S, B, bc, Pn Rés.1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Laetentur coeli, motet for St Barthélemy, 2 S, bc, V 59; C xii, GM V/ii
Lauda Sion salvatorem, elevation, 2 S, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Laudate pueri Dominum, 2 S, B, 2 vn, bc, Pn Rés.F1679–80, V 18; C xi, GM V/i
Magnificat, 2 S, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
O amor, O gaudium, elevation, haute-contre/T, B, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
O Domine quia refugiam, 3 B, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
O Jesu amantissime, haute-contre, T, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM v/ii
O misterium ineffabile, elevation, S, B, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Ornate aras, inc., haute-contre, ? 2 vn, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.]
Quid retribuam tibi Domine, haute-contre, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Regina coeli laetare, 2 S, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Resonent organa, motet for Ste Cécile, inc., 2 S, B, ? 2 vn, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.]
Respice in me, haute-contre, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Salve regina, haute-contre, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Salvum me fac Deus, B, 2 vn, 2 fl, b viol, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Tantum ergo sacramentum, 2 S, B, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Usquequo, Domine, haute-contre, bc, Pn Rés.F1679–80; GM [suppl.], O
Veni sponsa Christi, motet for Ste Suzanne, S, haute-contre, B, 2 vn, bc, Pn Vm1 1630, Rés.F1679–80; C xi, GM V/i
Venite exultemus Domine, 2 S, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Victoria: Christo resurgenti, motet for Easter Day, 2 S, bc, Pn Rés.F1679–80, V 59; C xii, GM V/ii
Other motets, incl. 12 à grand choeur, cited by Titon du Tillet, lost


Vocales profanes:

Airs in Recueils d’airs sérieux et à boire (Paris, 1697–1712): Qu’on ne me dise, air sérieux, T, bc (697); Doux liens de mon coeur, air sérieux, S, bc (1701); Jean s’en alla, epitaphe d’un paresseux, air à boire, S, B, bc (1706); Il faut aimer, La pastorelle, air sérieux, S, B, bc (1711); Dans l’Isle de Cythère, Les solitaires, air sérieux, S, B, bc (1711); A l’ombre d’un ormeau, musette, air sérieux, 2 S, bc (1711); Zephire, modere en ces lieux, brunete, air sérieux, S, bc (1711); Faisons du temps, vaudeville, air sérieux, 2 S, B, bc (1712); Au temple de l’amour, Les pellerines, air sérieux, S, B, bc (1712): C xi, GM [V/i]
Intermèdes in Myrtil et Melicerte (Paris, 1698), doubtful
Trois vestales champetres et trois Poliçons, trio, 3 S, in Recueil de trio de differens auteurs, F-Pc; C xi, GM [V/i]
La femme entre deux draps, canon à 3, 3 S, in 1er recueil d’airs a boire en duô et triô, Pc; C xi, GM [V/i]
A moy! Tout est perdu!, canon à 3, 3 S, in 1er recueil d’airs a boire en duô et triô, Pc; C xi, GM [V/i]
Les agroteurs au désespoir, canon à 5, CSM 282
Ariane abandonée, cant., cited in Amsterdam catalogue, 1716, see Tessier (1926)
Cants., cited by Titon du Tillet, lost


Instrumentales de chambre:

MS sources: Scores copied by S. de Brossard, F-Pn Vm7 1156
Set of 4 partbooks, LYm 129.949
Concerts royaux, hpd/(vn, fl, ob, viol, bn), in Troisiéme livre de piéces de clavecin (Paris, 1722): 1e concert (G); 2e concert (D); 3e concert (A); 4e concert (e); C vii, GM IV/i
Nouveaux concerts, unspecified insts, in Les goûts-réünis, ou Nouveaux concerts (Paris, 1724): 5e concert (F); 6e concert (B ); 7e concert (g); 8e concert dans le goût théatral (G); 9e concert intitulé Ritratto dell’Amore (E); 10e concert (a); 11e concert (c); 12e concert à 2 violes ou autres instrumens à l’unisson (A); 13e concert, à 2 instrumens à l’unisson (G); 14e concert (d); C viii, GM [IV/ii]
Le Parnasse, ou L’apothéose de Corelli, grande sonade en trio, 2 vn, bc, in Les goûts-réünis (Paris, 1724); C x, GM [IV/iv]
Concert instrumental sous le titre d’Apothéose composé à la mémoire immortelle de l’incomparable Monsieur de Lully, 2 vn, 2 fl, other insts (unspecified), bc (Paris, 1725); C x, GM [IV/iv]
Les nations: sonades et suites de simphonies en trio, 2 vn, bc (Paris, 1726): La Françoise [La pucelle]; L’Espagnole [La visionnaire]; L’impériale; La Piemontoise [L’astrée]; C ix, GM IV/iii
Pieces de violes avec la basse chifrée, b viol, bc (Paris, 1728): 1ere suite (e); 2eme suite (a); C x, GM [IV/iv], Le pupitre, li (Paris, 1974)
La pucelle (c), 2 vn, bc, F-Pn Vm7 1156, LYm 129.949; C ix, GM IV/iii
La visionnaire (c), 2 vn, bc, Pn Vm7 1156, LYm129.949; C ix, GM IV/iii
L’astrée (g), 2 vn, bc, Pn Vm7 1156, LYm129.949; C ix, GM IV/iii
La Steinquerque (B ), 2 vn, bc, Pn Vm7 1156, LYm129.949; C x, GM IV/iii
La superbe (A), 2 vn, bc, LYm 129.949; C x, GM [IV/iv]
La sultane (d), 2 vn, b viol, bc, LYm 129.949; C x, GM [IV/iv]


Instrumentales pour clavecin:

Pieces de clavecin … premier livre (Paris, 1713); C ii, GM II/i, G xxi
1e ordre, g/G: Allemande L’auguste; Premiere courante; Seconde courante; Sarabande La majestueuse; Gavotte; La Milordine, gigue; Menuet (with double); Les silvains; Les abeilles; La Nanète; Les sentimens, sarabande; La pastorelle; Les nonètes: i Les blondes, ii Les brunes; La bourbonnoise, gavotte; La Manon; L’enchanteresse; La fleurie, ou La tendre Nanette; Les plaisirs de St Germain en Laÿe
2e ordre, d/D: Allemande La laborieuse; Premiere courante; Seconde courante; Sarabande La prude; L’Antonine; Gavote; Menuet; Canaries (with double); Passe-pied; Rigaudon; La Charoloise; La Diane; Fanfare pour la suitte de la Diane; La Terpsicore; La Florentine; La Garnier; La Babet; Les idées heureuses; La Mimi; La diligente; La flateuse; La voluptueuse; Les papillons
3e ordre, c/C: La ténébreuse, allemande; Premiere courante; Seconde courante; La lugubre, sarabande; Gavotte; Menuet; Les pélerines; Les laurentines; L’Espagnolète; Les regrets; Les matelotes provençales; La favorite, chaconne; La lutine
4e ordre, F: La marche des gris-vêtus; Les baccanales; La pateline; Le réveil-matin
5e ordre, A/a: La logiviére, allemande; [Premier] courante; Seconde courante; La dangereuse, sarabande; Gigue; La tendre Fanchon; La badine; La bandoline; La Flore; L’Angélique; La Villers; Les vendangeuses; Les agrémens; Les ondes
L’art de toucher le clavecin (Paris, 1716, 2/1717/R); C i, GM [I]: Allemande, d; Premier prèlude, C; Second prèlude, d; Troisième prèlude, g; Quatrième prèlude, f; Cinquième prèlude, A; Sixième prèlude, b; Septième prèlude, B ; Huitième prèlude, e
Second livre de pieces de clavecin (Paris, 1716–17); C iii, GM II/ii, G xxii
6e ordre, B : Les moissoneurs; Les langueurs-tendres; Le gazoüillement; La Bersan; Les baricades mistérieuses; Les bergeries, rondeau; La commére; Le moucheron
7e ordre, G/g: La Ménetou; Les petits âges: La muse naissante, L’enfantine, L’adolescente, Les délices; La Basque; La Chazé; Les amusemens
8e ordre, b: La Raphaéle; Allemande L’Ausoniéne; [Premiere] courante; Seconde courante; Sarabande L’unique; Gavotte; Rondeau; Gigue; Passacaille; La Monéte
9e ordre, A/a: Allemande à deux clavecins; La rafraîchissante; Les charmes; La Princesse de Sens; L’olimpique; L’insinüante; La séduisante; Le bavolet-flotant; Le petit-deüil, ou Les trois veuves; Menuet
10e ordre, D/d: La triomphante; La Mézangére; La Gabriéle; La Nointéle; La fringante; L’amazône; Les bagatelles
11e ordre, c/C: La castelane; L’etincelante, ou La bontems; Les graces-naturéles; La Zénobie; Les fastes de la grande et anciénne Mxnxstrxndxsx [in 5 acts]
12e ordre, E/e: Les juméles; L’intîme, mouvement de courante; La galante; La coribante; La Vauvré; La fileuse; La boulonoise; L’Atalante
Troisiéme livre de piéces de clavecin (Paris, 1722); C iv, GM II/iii, G xxiii
13e ordre, b: Les lis naissans; Les rozeaux; L’engageante; Les folies françoises, ou Les dominos; L’âme-en peine
14e ordre, D/d: Le rossignol-en-amour; Double du rossignol; La linote-éfarouchée; Les fauvétes plaintives; Le rossignol-vainqueur; La Julliet; Le carillon de Cithére; Le petit-rien
15e ordre, a/A: La régente, ou La Minerve; Le dodo, ou L’amour au berçeau; L’evaporée; Muséte de Choisi; Muséte de Taverni; La douce et piquante; Les vergers fleüris; La Princesse de Chabeüil, ou La muse de Monaco
16e ordre, G/g: Les graces incomparables, ou La Conti; L’himenamour; Les vestales; L’aimable Thérése; Le drôle de corps; La distraite; La Létiville
17e ordre, e: La superbe, ou La Forqueray; Les petits moulins à vent; Les timbres; Courante; Les petites chrémiéres de Bagnolet
18e ordre, f/F: Allemande La Verneüil; La Verneüilléte; Soeur Monique; Le turbulent; L’atendrissante; Le tic-toc-choc, ou Les maillotins; Le gaillard-boiteux
19e ordre, d/D: Les Calotins et les Calotines, ou La piéce à tretous; Les Calotines; L’ingénuë; L’artiste; Les culbutes Ixcxbxnxs; La muse-Palantine; L’enjouée
Quatriéme livre de piéces de clavecin (Paris, 1730); C v, GM II/iv, G xxiv
20e ordre, G/g: La Princesse Marie; La boufonne; Les chérubins, ou L’aimable Lazure; La Croûilli, ou La Couperinéte; La fine Madelon; La douce Janneton; La Sezile; Les tambourins
21e ordre, e: La reine des coeurs; La bondissante; La Couperin; La harpée; La petite pince-sans rire
22e ordre, D/d: Le trophée; Le point du jour, allemande; L’anguille; Le croc-en-jambe; Menuets croisés; Les tours de passe-passe
23e ordre, F: L’audacieuse; Les tricoteuses; L’arlequine; Les gondoles de Délos; Les satires, chevre-pieds
24e ordre, a/A: Les vieux seigneurs, sarabande grave; Les jeunes seigneurs; Les dars-homicides; Les guirlandes; Les brinborions; La divine-Babiche, ou Les amours badins; La belle Javotte, autre fois l’infante; L’amphibie, mouvement de passacaille
25e ordre, E /C/c: La visionaire; La misterieuse; La Monflambert; La muse victorieuse; Les ombres errantes
26e ordre, f : La convalescente; Gavote; La Sophie; L’epineuse; La pantomime
27e ordre, b: L’exquise, allemande; Les pavots; Les chinois; Saillie
Sicilienne, G, F-Pthibault, A. Tessier’s private collection, ?Paris: C ii, GM II/i


Instrumentale pour orgue:

Pieces d’orgue consistantes en deux messes: ‘à l’usage ordinaire des paroisses’; ‘propre pour les convents de religieux et religieuses’ (Paris, 1690); C vi, GM III


Oeuvres littéraires:

L’art de toucher le clavecin (Paris, 1716, 2/1717/R); ed. M. Halford with Eng. trans. (New York, 1974), GM [I]
Règle pour l’accompagnement (MS, F-Pn), C i, GM [I]
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3468
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mar 11 Nov - 11:27

Quel bonheur à chaque fois que j'entends battre le cœur de François Couperin dans ses œuvres d'éternelle beauté pour moi !
J'y reviendrai mais en attendant je vous poste  une pièce de lui que je viens de découvrir et de plus jouée par Marcelle Meyer au piano, là je m'envole rejoindre le soleil loin au-dessus des nuages

Les barricades mystérieuses interprétées au piano par Marcelle Meyer
ici

Mais je les préfère au clavecin, ici par Scott Ross "Les barricades mystérieuses"


https://youtu.be/Hj33HliB5v0

François Couperin, un de mes grands préférés, je vous ajoute encore un lien vers une interprétation d'amateur dans le sens noble du terme de "Les Ombres errantes" au clavecin et là mon cœur s'arrête carrément !  

Les Ombres errantes



Dernière édition par laudec le Mer 1 Fév - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11547
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Jeu 13 Nov - 12:47

Heureux de L'Office de Ténèbres de Marc-Antoine Charpentier et en référence au disque que je possède et m'émeut presque aux larmes, j'ai enfin abordé la première partie des Leçons de Ténèbres de Couperin (par Daneman & Petitbon) dont les pièces pour clavecin ne m'ont jamais autant enthousiasmé que celles d'Alessandro Scarlatti. Je pensais me régaler autant mais je n'ai pas retrouvé ce qui me transcende complètement dans les oeuvres de Charpentier. Ca ne m'a pas semblé aussi beau ni aussi profond même si ça l'est quand même un peu...Bon, c'est juste une première approche, en plus sur Youtube. J'avais déjà essayé Couperin dans le passé, sans succès, mais je ne désespère pas. Ceci-dit, Rameau m'attire davantage. Voilà des projets d'écoute et surtout de découverte pour le futur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
arfur

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 68
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Dieu le père   Jeu 13 Nov - 18:08

joachim a écrit:
Après les motets de Bonporti, j'ai écouté un CD de petits motets à 2 ou 3 voix et basse continue de François Couperin, un CD Harmonia Mundi (que je n'ai pas trouvé sur Amazon.fr)
qui en comporte 10.

J'avoue que j'ai encore préféré Bonporti, car ici, à part le Regina Coeli, je me suis plutôt ennuyé. D'habitude un Magnificat est joyeux (c'est sa vocation !), ici on dirait un Miserere.

Finalement chez Couperin "le grand", il n'y a pas grand chose qui me "branche" vraiment : certaines pièces pour clavecin, les suites des Nations, un peu les concerts royaux et des goûts réunis, c'est à peu près tout Embarassed
N'oublions pas que Jean-Sébastien Bach ( Dieu le Père ) tenait Couperin en très haute estime (dommage que leurs échanges épistolaires aient terminés autour de bocaux de confiture )
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3468
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   Mer 1 Fév - 21:48

J'ai réécouté François Couperin aujourd'hui, toujours aussi amoureuse de sa musique, je vous laisse encore écouter cette musique qui réconcilie l'école française et l'italienne, quel tour de force pour un homme si discret et à cette époque !

L'Art de Toucher le clavecin , livre II par Olivier Beaumont


https://youtu.be/j73xMBZfD-I

Je saurais écouter cela pendant des heures, et puis, quels beaux noms aussi pour sa musique

Second book (1717) - Ordres 6 to 12
Ordre 6ème de clavecin in B flat major: Les moissoneurs; Les langueurs-tendres; Le gazoüillement; La Bersan; Les baricades mistérieuses]; Les bergeries, rondeau; La commére; Le moucheron
Ordre 7ème de clavecin in G major: La Ménetou; Les petits âges: La muse naissante, Lenfantine, L'adolescente, Les délices; La Basque; La Chazé; Les amusemens
Ordre 8ème de clavecin in B minor: La Raphaéle; Allemande L'Ausoniéne; Premiere courante; Seconde courante; Sarabande L'unique; Gavotte; Rondeau; Gigue; Passacaille; La Morinéte
Ordre 9ème de clavecin in A major: Allemande à deux clavecins; La rafraîchissante; Les charmes; La Princesse de Sens; L'olimpique; L'insinüante; La séduisante; Le bavolet-flotant; Le petit-deüil, ou Les trois veuves; Menuet
Ordre 10ème de clavecin in D major: La triomphante; La Mézangére; La Gabriéle; La Nointéle; La fringante; L'amazône; Les bagatelles
Ordre 11ème de clavecin in C major: La castelane; L'etincelante, ou La bontems; Les graces-naturéles; La Zénobie; Les fastes de la grande et ancienne Mxnxstrxndxsx
Ordre 12ème de clavecin in E major: Les juméles; L'intîme, mouvement de courante; La galante; La coribante; La Vauvré; La fileuse; La boulonoise; L'Atalante


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Couperin (1668-1733)   

Revenir en haut Aller en bas
 
François Couperin (1668-1733)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: