Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le clavier bien tempéré de Bach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Le clavier bien tempéré de Bach   Lun 27 Nov - 22:45

Le clavier bien tempéré (allemand : Das wohltemperierte Klavier) est le nom de deux cycles de préludes et fugues dans tous les tons majeurs et mineurs de la gamme chromatique composés par Jean-Sébastien Bach.
Le premier recueil - BWV 846 à BWV 869 - (1722) porte l'explication suivante (en allemand) :

Clavier bien tempéré, ou préludes et fugues dans tous les tons et demi-tons, tous deux avec la tierce majeure ou Ut, Ré, Mi et avec la tierce mineure ou Ré, Mi, Fa. Pour la pratique et le profit des jeunes musiciens désireux de s'instruire et pour la jouissance de ceux qui sont déjà rompus à cet art.

Le second livre - BWV 870 à BWV 893 - a été constitué après 1740, suivant le même schéma : chaque livre comprend 24 groupes constitués d'un prélude et d'une fugue dans la même tonalité. Le livre débute par la tonalité de Do majeur, puis par celle de Do mineur, suivie de Do dièse majeur etc jusqu'à avoir parcouru toute la gamme chromatique en mode majeur et mineur. C'est donc au total un cycle colossal comprenant 48 préludes et 48 fugues dont l'objectif est à la fois musical, théorique et didactique.

Le mot allemand Klavier signifie aujourd'hui piano. Cependant, il est très peu probable que Bach ait composé ce double recueil en pensant à cet instrument. Le clavecin et le clavicorde étaient en effet parvenus à leur maturité au contraire de l'invention de Cristofori qui pouvait encore sembler un gadget sans avenir (les premiers exemplaires apparaissent en Italie dans les années 1710). Le prélude et la fugue sont également des formes couramment pratiquées à l'orgue. Le mot « clavier » peut certainement signifier, dans l'esprit du compositeur, tout instrument à clavier et à sons fixes disponible - mais vraisemblablement muni de cordes (voir ci-après).

Que signifie exactement « bien tempéré » ? Il est certain qu'on doit comprendre qu'il existe une façon d'accorder l'instrument de façon telle que toutes les pièces sonnent correctement. Évidemment, le tempérament égal peut répondre à cette exigence, et l'on n'a pas manqué de voir dans cette œuvre magistrale, pendant deux siècles, la preuve que Bach encourageait sa généralisation. Cette opinion est aujourd'hui remise en cause:

1. Johann Philipp Kirnberger, l'un des élèves de Bach, réputé avoir transmis l'enseignement de son maître de façon fidèle, considérait, avec quelques raisons, le tempérament égal comme une monstruosité musicale ;

2. l'accord du clavecin ou du clavicorde peut se modifier légèrement en quelques instants, et il se peut que Bach ait trouvé - fût-ce de façon empirique - une méthode d'accord de base qui permette une telle modification de façon rapide par un musicien expérimenté ;

3. Bach était d'une génération qui admettait et utilisait largement les caractères propres à chaque tonalité : il apportait dans leur choix le plus grand soin. Quel intérêt à composer, dans le tempérament égal, en DO# majeur, avec ses sept altérations à la clef, si le même morceau sonne de manière identique en DO majeur ? Il est vrai qu'un souci purement didactique pouvait aussi guider ce choix, et qu'on pourrait penser que les pièces en DO# majeur ont pu être composées initialement pour DO Majeur ...

4. par la difficulté et la permanence de son accord, c'est l'orgue qui nécessiterait, pour l'exécution intégrale de l'œuvre, le tempérament égal... Mais il est plus qu'improbable que Bach l'ait écrite pour lui. Et de toutes facons, le tempérament égal lui a été appliqué bien plus tard.

5. On peut ajouter que le choix du tempérament égal, au détriment de la musicalité, est le choix de la facilité de modulation. Or Bach s'est toujours moqué des difficultés, que ce soit au niveau de la composition ou à celui de l'exécution : il n'aurait probablement pas sacrifié la musique au confort du compositeur ou de l'interprète.

6 Bradley Lehman vient de mettre en évidence la structure du tempérament préconisé par Bach, qui figure de façon codée dans le frontispice de l'œuvre (voir la ligne de "bouclettes" tout en haut de l'image ci-dessous). Il s'agit d'un tempérament assez doux, qui permet effectivement l'usage de toutes les tonalités, mais en gardant des couleurs différentes pour chacune, les tonalités à bémols étant plus douces que les tonalités à dièses.

La période au cours de laquelle Bach compose et rassemble les éléments de cette somme musicale exceptionnelle est aussi celle ou se déploie l'inventivité des théoriciens à la recherche du tempérament idéal. Le tempérament égal est encore loin de faire l'unanimité, et nombreux sont ceux qui pensent trouver la voie de la modulation sans limites et sans contraintes dans un tempérament inégal qui resterait à trouver. Dans ce contexte, plusieurs compositeurs se sont déjà essayés à prouver que toutes les tonalités sont utilisables. Il faut citer :

Fischer qui édite en 1702, puis en 1710, 1713 et 1715 son Ariadne Musica, cycle de 20 préludes et fugues dans 20 tons différents, devant servir de fil conducteur au musicien dans le labyrinthe des tonalités éloignées - il évite cependant les tonalités de sol # majeur et toutes celles qui utilisent 5 b ou 6 # ;

Heinichen, publie en 1711 un « Labyrinthus musicus », également dans 20 tons, dont l'objet est évidemment semblable ;

Mattheson donne en 1719, dans son Exemplarische Organistenprobe, des exemples de basse continue dans chacune des 24 tonalités.

Bach a probablement été inspiré au moins par Fischer : nous savons par Carl Philipp Emanuel Bach que celui-ci était un des compositeurs préférés de son père, avec Froberger, Kerll, Pachelbel et quelques autres. Par ailleurs, il utilise dans une de ses fugues un thème provenant de l' Ariadne Musica.

Cependant l'œuvre de Bach dépasse de loin, celle de tous ces contemporains et elle vaut depuis toujours - avec l'Offrande musicale et l'Art de la Fugue - à son auteur la réputation de plus grand contrapuntiste de tous les temps. Il s'agit en effet d'une œuvre unique à tous égards : dans cet ensemble monumental, aucun prélude, aucune fugue ne se ressemblent : les fugues comportent en général trois ou quatre voix, beaucoup plus rarement deux ou cinq et déploient un exemple complet des procédés contrapuntiques ; les préludes sont d'une variété mélodique, rythmique ou de construction peut-être encore plus grande. Chacune de ces pièces démontre la maîtrise d'un contrepoint savant qui pourtant ne prend jamais le pas sur l'esthétique et un sens du développement de l'idée musicale qui ne laisse jamais la place à la répétition et à la facilité.

L'exemple se place tellement haut qu'après Bach, la forme du « prélude & fugue » tombe en désuétude, comme si l'on y avait tout dit. De fait, même quand Bach est tombé dans l'oubli après sa mort, le Clavecin bien tempéré est resté admiré et pratiqué par les plus grands musiciens : Mozart, Beethoven, Schumann ... Il ne fut cependant imprimé qu'en 1801. Bach lui apportait une grande importance car il l'a copiée lui-même plusieurs fois et l'a interprétée plusieurs fois intégralement.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Thierry Lecadieu



Nombre de messages : 10
Age : 56
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Analyse de la fugue en ut m du premier livre   Jeu 5 Nov - 18:13

Bonsoir à tous,

Je réalise des analyses musicales multimédias pour mes élèves adultes (je suis professeur de culture musicale dans un conservatoire de la région parisienne).
J'en ai terminé une il y a quelques semaines qui porte sur la fugue en ut mineur, BWV 847 du premier livre du clavier bien tempéré (d'autres sont en cours de préparation).
Vous pouvez écouter chaque voix séparément ou vous arrêter sur les éléments thématiques que j'ai mis en valeur.
J'ai utilisé le tempérament Kirnberger III en do.
C'est ici : http://www.ecouteactive.fr/bachjs/CBT1fugue2.html
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

avatar

Nombre de messages : 1446
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Jeu 5 Nov - 20:17

Excellente, votre méthode, que n'ai-je pas eu le privilège d'assister à vos cours.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Ven 6 Nov - 5:49

C'est pas mal fait en effet. J'aime particulierement cet exemple: http://www.ecouteactive.fr/phrase/BachBadineriePhrase1/BachBadineriePhrase1.html
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Thierry Lecadieu



Nombre de messages : 10
Age : 56
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Ven 6 Nov - 9:22

Merci pour l'accueil et pour la visite.
Si vous avez des remarques sur la lisibilité, le contenu, l'analyse etc, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16205
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Ven 6 Nov - 15:46

N'hésite pas à nous faire profiter de tes "Mozart" également Wink

Un boulot remarquable !
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 34
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Ven 6 Nov - 18:24

C'est très intéressant, en effet et très clair en plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
ysov

avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Dim 18 Sep - 21:26

A l'époque que Bach composa ses deux recueils, certains théoriciens, surtout Kirnberger, qui semblerait avoir été le plus direct dans l'entourage de Bach, nous retrouvons aussi Werkmeister qui, depuis 1691 tenta avec un certain succès de définir un tempérament pouvant éliminer le plus possible la fameuse quinte du loup. Il est celui que nous pouvons
considérer étant le plus près du tempérament égal, qui rappelons-nous contient aucune tonalité parfaite, contrairement à plusieurs tempérament qui malgré des tonalités injouables,
celles qu'ils le sont, sont d'une pureté supérieure, mais le compromis devait s'imposer.

Pour vous donner une idée de ce Wermeister, voici un lien d'écoute (Joindre l'utile à l'agréable Very Happy ) d'un orgue, celui d'Alfred Kern de Masevaux, accordé au tempérament Werkmeister III (Il alla jusqu'à 5). Vous verrez que les sonates de Mendelssohn avec ce tempérament, malgré quelques écarts que nous pouvons percevoir, démontre tout-de-même
ce qui se rapproche du tempérament actuel. De plus en plus d'experts sont d'avis que Werkmeister fut très apprécié de Bach et aurait même contribué à la création de son Clavier bien tempéré.

Pour entendre ses sonates de Mendelssohn avec le tempérament Werkmeister III ------ ICI sur we7
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mar 20 Mai - 19:50

Très intéressant , ce fil.
J'écoute en ce moment-même, DECOUVERTE !!, une version du "Clavier...", par le claveciniste et maestro Pierre Hantaï (50 ans tout juste) :
"Fils du peintre Simon Hantaï, il commence l'apprentissage du clavecin dès l'âge de onze ou douze ans et étudie à Paris avec Arthur Haas, puis à Amsterdam durant deux années avec Gustav Leonhardt. En 1982, il remporte le deuxième prix au Concours international de Bruges. Il se produit seul ou en compagnie de ses deux frères, Marc et Jérôme. Il joue dans la plupart des ensembles de musique ancienne, en particulier dans La Petite Bande sous la direction de Sigiswald Kuijken, en 1987, puis avec le Concert des Nations sous la direction de Jordi Savall en 1989. En 1985, il fonde, avec ses deux frères, son propre ensemble, le Concert Français, qu'il dirige du clavecin ou de l'estrade1.".

J'avais deux versions : Glenn Gould piano (incontournable, parfait..), Gustav Leonhardt clavecin (même avis...).
Pierre Hantaï nous donne une version plus rapide, plus virtuose, moins "atonale" que Gould par exemple, plus passionnée, plus accentuée et nuancée sur les "temps forts" (par exemple les changements mineur-majeur). J'en suis à "plage 20 : Variations 19  à un clavier... El Paradiso !!  
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mar 20 Mai - 21:20

découvert récemment la version à l'orgue de Frédéric Desenclos



très variée dans ses registrations et les orgues employées; un vrai bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mar 20 Mai - 22:16

Absolument. Super, une nouvelle exploration. J'adore aussi.  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mar 20 Mai - 22:19

P.S. : cf. Jean, notre discussion sur le "vocal" , de la semaine dernière...
Impossible de chanter le "clavier bien tempéré", absolument impossible !!!! (même pour s'exercer la voix à la maison...)  Hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mer 21 Mai - 19:42

Ptdr Ptdr Ptdr 

Décidément, pendant qu'on est dans le Clavier tempéré...je viens de recevoir:



26 fugues du Clavier bien tempéré, dont 5 arrangées par Mozart (Anouchka,-je crois?- en parlais récemment au sujet d'un cd Harmonia mundi consacré à Bach arrangé par Mozart) et les autres par un certain Emanuel Aloys Förster (1748-1823)

Inutile de préciser que j'aime beaucoup!!

NB:Après réflexion, es tu certaine Anouchka, que des extraits du "clavier" n'ont pas été chanté...par les Swingle Singers???...qui ont chanté beaucoup de Bach...mais en adaptant des oeuvres instrumentales
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mer 21 Mai - 22:55

Hum... Pourquoi es-tu mort de rire comme ça, trois fois de suite  ?? (???). Je n'ai pas bien compris (tu sais, je suis une VRAIE blonde !! Embarassed ).
Je ne sais pas ce que tu veux m'exprimer ??  Humblement je ne connaissais pas les arrangements de Mozart sur ces adagios et fugues de Bach ... même si j'en avais entendu parler. La fraîcheur et la découverte ! Cela donne du bonheur, même à une experte mozartienne !! Ravie de MA DECOUVERTE DU JOUR !!    =  Et voilà !! : Je suis contente, j'ai justement reçu par Amazon, le CD aujourd'hui (et, oh chance, un livret d'accompagnement). Pas eu le temps d'écouter aujourd'hui.
Je vais être demain dans la magie de l'Akademie für Alte Musik Berlin ("l'Académie de Musique Ancienne de Berlin"). L'intérêt, d'après ce que je comprends, outre le génie mozartien de ces arrangements,  est que nous avons des instruments anciens, orchestre à cordes, vents, ensemble mixte, dont piano-forte..... De vrais musiciens, quoi...
Je livre un petit avis de la pochette :
"On a toujours négligé le fait qu'entre la mort de Bach (1750) et l'exhumation triomphale de sa "Passion selon Saint Matthieu" par Mendelsshonh en 1829, d'autres compositeurs s'étaient déjà plongés dans le corpus du "maître ancien". Mozart était le plus fervent d'entre eux ; grâce aux découvertes du Baron von Swieten (vous savez qui sait, quand même !! -aparté anouchkien-), il eut l'occasion d'explorer le CLAVIER BIEN TEMPERE et d'en extraire les arrangements pour cordes proposés sur ce disque." (OUf, je tape vite mais bon !!).

Ah, ah !! A suivre !! (je ne louperai rien sur ma réponse...).   Hehe  "Où quand Mozart passe son Bach...."
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16205
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mer 28 Mai - 15:44

Il existe un CD qui reprend plusieurs fugues  transcrites pour quatuor à cordes par Mozart :





En fait le titre du CD n'est tout à fait juste, car ce sont seulement 5 Fugues (sans préludes) qui ont été transcrites (KV 405). Trois d'entre elles sont reprises dans ce CD, précédées par des préludes se trouvant dans la collection Van Swieten. Les deux derniers préludes et fugues ne sont pas de Mozart du tout, et se trouvent dans la même collection. En complément on trouve l'Adagio et Fugue K 426, qui, lui, est 100% Mozart.

Ces fugues K 505 pour quatuor à cordes ne sont pas à confondre avec les 6 Adagios et Fugues K 404a pour trio à cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Jeu 29 Mai - 1:03

Merci pour ta réponse... C'est le CD que j'ai reçu mercredi dernier.. Effectivement, beaucoup d'éléments de ta réponse sont contenus dans le livret splendide accompagnant cet exceptionnel disque.

Voici la copie du post que j'ai envoyé hier sur le forum Mozart (j'ai créé le fil, d'ailleurs, mais je n'avais pas encore eu le temps de vous envoyer aussi ce message, trop prise aujourd'hui...) :

"Bonjour !

Je me doute bien que depuis 2006, vous avez dû parler de ce sujet, qui est aussi je pense "disséminé" en petits bouts dans vos nombreux posts (je n'ai pas trouvé de titre correspondant vraiment synthétiquement à ma recherche).
Une nouveauté vient de sortir, en mai, que j'ai immédiatement achetée et écoutée.... :
"Adagios et Fugues, transcriptions de W.A. Mozart d'"après-J.S. Bach, Akademie für Alte Musik Berlin, Harmonia Mundi". UNE TOTALE MERVEILLE.

C'est à Vienne, en 1782, que Mozart a réalisé pour lui-même une série de transcriptions de pièces de JSB après avoir découvert l'oeuvre du Cantor dans la bibliothèque de son ami le Baron Van Swieten (d'après ce que j'ai lu dans l'excellent, détaillé et passionnant livret, cela aurait été fait aussi pour des matinées musicales des "Cavaliers Associés", société regroupant des artistocrates mélomanes et fortunés, créée par Van Swieten au milieu des années 1770).
Les premières éditions du "Clavier..", ne parurent qu'en 1801, ce qui implique que Mozart dut recourir pour son travail d'adaptateur à des copies manuscrites.
Donc, Mozart découvre "le Clavier bien Tempéré" (huitième merveille du monde !!)
, et adapte pour une distribution comprenant deux violons, un alto et un violoncelle, six fugues...
J'ai lu aussi que le numéro K 405 a été peu enregistré et ne figure même pas dans les intégrales Mozart de Philips et Brilliant.
Je vous passe les détails musicologiques , fort passionnants mais peut-être un peu longs et fastidieux sur ce forum, mais il est important de savoir aussi que l'Adagio et Fugue F 546, n'est pas un arrangement de Bach, mais une oeuvre de Mozart directement inspirée par lui.
A noter que les partitions sont jouées par l'Akademie für Alte Musik Berlin avec différentes distributions instrumentales magnifiques: cordes, vents, ensemble mixte et même pianoforte.
Le CD fait monter une douce pression musicale à couper le souffle, en alternant les tonalités pour construire la dramaturgie du disque...
Clin d'oeil émouvant pour moi : J'ai écouté ce CD ce week-end, dans un noir absolu, couchée sur mon lit... Extase totale, un infini bonheur qui se prolonge longtemps après la fin de l'écoute...
.

Ayant trois versions exceptionnelles du "Clavier bien tempéré" (Glenn Gould, Gustav Leonhardt, Pierre Hantaï), je n'ai plus qu'à faire un parallèle entre les oeuvres pianistiques du génie et les adaptations mozartiennes ....
      "


A bientôt, cher ami, pour de nouvelles émotions "fortes" !


Dernière édition par Anouchka le Jeu 29 Mai - 1:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Jeu 29 Mai - 1:29

P.S. : Il semble effectivement que les numéros 3,5,8 et 9 du CD, soient d'auteurs anonymes et non de Mozart.
Compliqué de se retrouver dans la jungle .. , même si le livret tente d'expliquer cela le plus clairement possible, pages 5 et 6 du livret (adaptations du même type et datées de 1796).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mer 11 Juin - 0:22

Sur Brava hier, extraits d'un concert du pianiste français David Fray (qui commence à être très connu et très médiatisé pour ses interprétations de Bach, en particulier). Je découvre... un prélude et une fugue de Jean-Sébastien Bach, en si mineur, numéro 24, BWV 893, extraits du "Clavier Bien Tempéré", pour changer !!... et une partita N° 6 en mi mineur, BWV 830....
Je connais assez bien David Fray, par certains enregistrements et ses interviews télé.
Je ne l'avais pas vu en concert. Sur Brava, c'était lors d'un concert à Beauvais ("Pianoscope"). J'ai été étonnée...  : Non par sa magnifique prestation pianistique, mais par sa gestuelle et son visage. C'était un peu comme Glenn Gould... : Très très courbé sur son piano, sur une chaise assez basse, et des "tics" faciaux réels, plutôt étonnants pour un homme aussi jeune  ! (complètement différent du Fray qui ne joue pas du piano, le "sociétal médiatique"). Son interprétation , par rapport à des versions exceptionnelles du "Clavier" que je possède, était magnifique, car différente de Gould, plus vibrante, plus chaude, moins "mathématique" et plus sensible,  tout en s'en rapprochant... C'est plutôt un compliment de ma part    Je reconnais humblement que je préfère "le Clavier..." au piano qu'au clavecin -question d'instrument !!- ,  tout en admirant infiniment les versions Leonhardt et Hantaï, ainsi que celles d'autres clavecinistes bien connus... !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Mer 11 Juin - 23:09

c'est quoi "Brava"??... Embarassed 

J'aime beaucoup aussi David Fray dont j'ai les cds des concertos de Bach, deux de Mozart et un Schubert des moments Musicaux et Impromptu!!   
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Jeu 12 Juin - 1:28

Coucou tardif (comme d'hab.. je suis trop occupée sinon, en journée et en soirée..)..., et merci pour ton message !
BRAVA, c'est une chaîne musicale HD ("haute définition"), disponible par la box SFR (ou Bouygues), en ADSL sans satellite, ou aussi par Canal Satellite. -IMPORTANT : musique classique, opéras, ballets. C'est génial.
Mezzo et Mezzo Live HD , on les a de la même manière. Voilà, j'ai choisi d'avoir les trois chaînes, avec un abonnement supplémentaire pas très onéreux sur Canal Sat...
Oui, David Fray m'a surprise... J'ai envie de m'acheter son dernier CD !
Clin d'oeil ! : J'ai changé de téléphone mobile hier (quelle galère avec les opérateurs actuels et leurs trafics !!!! Evil or Very Mad ), donc de numéro de mobile (re  Crying or Very sad ), et de téléphone. (appareil...). Ce fut insupportable....   !!!  Crying or Very sad 
Mon nouveau téléphone ne s'ouvre plus sur l'Andante du concerto pour flûte de Mozart , mais sur le Clavier bien Tempéré.... !  -prélude 1- (par contre, même si c'est une assez jolie version électronique, je vais remplacer par la même, au piano....  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Jeu 12 Juin - 10:01

Merci pour le renseignement....Ben je m'en passerai: récemment "La Poste mobile" me proposait une boxe SFR avec abonnement très avantageux par rapport à Orange; renseignement pris ces tarifs ne me concernait pas compte tenu de ma zone d'habitation  Crying or Very sad ...On me proposait cependant un abonnement où je gagnais 4 € par mois...Une fois tout le dossier rempli et après réception de la nouvelle boxe, SFR me signalait, sans explication, que mon "branchement" était impossible ; je n'avais plus qu'à leur retourner leur "boxe"!!!!     

J'aurais toutefois appécier d 'essayer un autre opérateur : j'ai sans cesse des coupures d'internet aléatoires , périodiquement, !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Dim 15 Juin - 21:01

Bon courage dans tes galères.... Tout le monde y a droit... Moi j'en suis sortie (provisoirement ?....), en changeant de numéro de mobile (que j'ai communiqué à Joachim pour la bonne règle de mon inscription), et d'appareil mobile,  ET SURTOUT D'OPERATEUR.... (Désormais, Bouygues. Mes pbs : suite à un rachat d'une branche de SFR -"Zero Forfait" -c'était très bien, je payais à la comm, environ 5 Euros par mois !!-, par "Prixtel", NULLISSIME, injoignables et qui ne m'ont jamais envoyé ma nouvelle carte SIM !!   ).
Il y a une guerilla effroyable entre tous les opérateurs... et , effectivement, cela dépend de la "couverture" de ta région (câbles, satellites, trucs-bidules...)..
Je compatis à ce que tu vis sur ce plan, j'ai la chance d'avoir un mari qui s'y connaît un peu, mais alors, il n'échappe pas non plus aux incompatibilités entre les boxes, aux appels aux techniciens qui ne répondent pas, etc.... !! Les '"arnaques" sont invraisemblables....  Evil or Very Mad 
Revenons plutôt sur ce beau "clavier bien tempéré", dont nous allons chanter une fugue la semaine prochaine pour la fête de la musique ! (et la BWV 349, ce n'est pas la plus simple !  Embarassed ) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Lun 16 Juin - 0:00

Anouchka a écrit:

Revenons plutôt sur ce beau "clavier bien tempéré", dont nous allons chanter une fugue la semaine prochaine pour la fête de la musique ! (et la BWV 349, ce n'est pas la plus simple !  Embarassed ) Very Happy

tu as raison!!...Ben dis donc vous vous lancer sur les traces des Swingle Singers!! Wink bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2467
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Lun 16 Juin - 0:40

Merci... Peut-être ironises-tu un peu, mais pourquoi pas !! Les Swingle.., je ne les connaîs pas....(rires) . Ils ont fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   Lun 16 Juin - 11:07

Non, non, pas une once d'ironie dans mon propos  Wink les Swingle singers sont (j'allais dire était...mais d'après wikipedia, il serait toujours en activité) un célèbre groupe surtout célèbre dans les années 60 - 70 interprétant façon jazzy sur des onomatopées, des pièces classiques dont beaucoup de Bach...
La soprano soliste était Christiane Legrand la soeur du célèbre Michel Legrand:



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le clavier bien tempéré de Bach   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clavier bien tempéré de Bach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: