Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 7 Juin - 22:41

La réécoute des symphonies n°12, 14, 16 & 19 me font dire que la symphonie me fascine davantage chez Weinberg que chez Villa-Lobos même si la comparaison ne s'impose pas d'elle-même. La n°12 fut composée un an après la mort de son mentor et est un hommage flagrant à Schostakovich. Les références ne manquent sans doute pas ainsi qu'un sens similaire de l'ironie. Si la n°16 est très belle, j'ai une nette préférence pour la n°14, en partie grâce à un superbe allegro qui joue merveilleusement de la famille des bois. La n°19 est également superbe car là aussi, j'en aime tous ses mouvements avec une prédilection pour le troisième et dernier. Motifs récurrents et accrocheurs, lignes mélodiques savoureuses, combinaisons instrumentales et orchestrations alléchantes, une poétique sonore sans cesse renouvelée, ces symphonies ont ce quelque chose d'exquis qui me rend fort impatient de découvrir celles qui me manquent.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 8 Juin - 9:02

Voici donc mon classement préférentiel: 4, 6, 14 et 19 ou 19 et 14, 12, 7, 16, 1, 2.

Difficile pour moi de faire un choix entre la 14 et la 19.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6415
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 19 Fév - 10:03



tu connais la 20em Icare?...Le commentaire du cd la désigne comme très austère...Je ne trouve pas, même si elle ne transpire pas la joie et la bonne humeur Wink Elle est en 5 mouvements dont le premier et le dernier d'environ 13 minutes chacun sont des adagio et lento , encadrant trois brefs mouvements d'environ 5minutes beaucoup plus animés(allegretto, con moto et allegro molto) et assez spectaculaires dans l'emploi des percussions...j'aimerais bien entendre tout çà en concert!

Quant au concerto pour violoncelle c'est une merveille de lyrisme , de sensibilité !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 19 Fév - 22:31



Non, je ne connais pas la N°20, enfin pas encore! En revanche, je connais son Concerto pour violoncelle opus 43 mais sans doute dans une autre interprétation. Jean, je te conseille d'écouter sa magnifique Fantaisie pour violoncelle et orchestre op.52 qui renferme un thème mélodique d'une grande beauté, également éditée chez Chandos avec Claes Gunnarsson au violoncelle et le Goethenburg Symphony Orchestra sous la direction de Thord Svedlund. Elle est couplée avec les Concertos pour flûte et orchestre n°1 & 2 et le Concerto pour clarinette et orchestre à cordes.

Voilà un néo-classique qui a composé une musique en marge des avant-gardes qui me touche, cela s'explique en partie par ses grandes qualités de thématiste qu'il tient probablement un peu de Chostakovitch.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6415
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 19 Fév - 22:43

merci du conseil Wink ...il me semble bien avoir apreçu ce cd en fouinant sur des sites Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15978
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 14 Mar - 11:46

La 8 ème symphonie "Fleurs de Pologne" est entièrement chorale, en 10 mouvements, sur des poèmes de Julian Tuwim, et décrit plusieurs aspects de la société polonaise. D'habitude je n'aime pas trop les symphonies entièrement chantées (qui pour moi ne sont pas de véritables symphonies), mais ici je suis vraiment subjugué Very Happy




Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 14 Mar - 12:31


Je ne connais pas encore cette huitième symphonie mais j'ai bien l'intention de combler cette lacune car ce compositeur me déçoit rarement. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15978
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mer 1 Mai - 11:38

Un autre enregistrement de la symphonie 19, le Mai joyeux opus 142, ici complétée par le poème symphonique les Bannières de la Paix opus 143. Oeuvres magnifiques d'un bout à l'autre Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6415
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mer 1 Mai - 18:41

j'avais raté la 8eme Embarassed ...nulle doute qu'elle ne m'emballe Wink ...tout comme la 19em
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Sam 28 Déc - 18:26

Icare a écrit:
Voici donc mon classement préférentiel: 4, 6, 14 et 19 ou 19 et 14, 12, 7, 16, 1, 2.

Difficile pour moi de faire un choix entre la 14 et la 19.

Je ne suis guère étonné de voir que la Symphonie n°4 de Weinberg que j'ai réécouté hier soir, est en tête dans mon classement préférentiel. Cette symphonie est vraiment formidable, ne serait-ce déjà par la force de ses idées thématiques...géniales...     
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15978
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 2 Jan - 11:00

Nouvel article Wikipedia, bien plus complet, et avec le catalogue des oeuvres

Mieczysław Weinberg (en russe : Моисей Самуилович Вайнберг, Moïsseï Samouïlovitch Weinberg), né le 8 décembre 1919 à Varsovie et mort le 26 février 1996 à Moscou des suites de la maladie de Crohn, est un compositeur russe de musique moderne dont l'ampleur de la production musicale le fait l'égal de Sergueï Prokofiev et de Dmitri Chostakovitch sans toutefois avoir recueilli comme eux la reconnaissance internationale.

Né à Varsovie en 1919, il étudie le piano avec son père, musicien dans divers théâtres juifs de la ville. À l'âge de 10 ans, il est admis dans la classe de piano de Józef Turczynski au conservatoire de Varsovie et obtient son diplôme en 1939.
L'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie en septembre 1939 fait basculer sa vie. Lui seul parvient à fuir les troupes allemandes pour gagner l'Union des républiques socialistes soviétiques, alors que toute sa famille est arrêtée et exterminée par les nazis. Weinberg s'installe à Minsk, capitale de la République socialiste soviétique de Biélorussie, où il commence des études de composition au conservatoire de la ville avec Vassili Zolotarev. Après deux ans d'études, il passe son diplôme en juin 1941 avec l'exécution en public de son Poème symphonique pour grand orchestre en juin 1941.
L'invasion de l'Union Soviétique le 22 juin 1941 le force de nouveau à s'enfuir. Il s'installe à Tachkent, capitale de la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan, où il trouve un soutien parmi des réfugiés juifs comme Israël Finkelstein, qui fait découvrir ses premières partitions à Chostakovitch en 1943.
Chostakovitch apprécie l'œuvre de son jeune collègue et favorise l'installation de Weinberg et de sa femme Nathalie (fille du fameux acteur juif Solomon Mikhoels), à Moscou. C'est le début d'une longue amitié entre les deux compositeurs qui dure jusqu'à la mort de Chostakovitch en 1975.
En 1953, Chostakovitch fait signer une pétition qu'il adresse à Beria, le chef du NKVD, pour venir en aide à Weinberg, incarcéré pour "activités sionistes". La mort de Staline, le 5 mars 1953, marque une profonde rupture politique et Weinberg retrouve la liberté.
Les années 60 voient la consécration de sa musique. Ses œuvres sont créées par les grands interprètes russes comme les musiciens David Oistrakh, Mstislav Rostropovitch, Leonid Kogan, Emil Gilels, les chefs d'orchestre Vladimir Fedosseïev, Kirill Kondrachine, Roudolf Barchaï et le Quatuor Borodine.
Weinberg acheva une œuvre immense avec plus de 500 compositions dont 154 reçoivent un numéro d'opus. Sept opéras (Le Portrait), un Requiem, 22 symphonies, 4 symphonies de chambre, 2 sinfoniettas, plusieurs concertos (violon, violoncelle, flûte, trompette, clarinette), 17 quatuors à cordes, 5 sonates pour violon et piano, 2 sonates pour violoncelle et piano, etc.
Parmi les nombreuses musiques de film, celle de "Letyat zhuravli" (Quand passent les cigognes, réalisateur : Mikhaïl Kalatozov) reçoit une reconnaissance internationale après que ce film eut gagné la Palme d'or à Cannes en 1958.
Très bon pianiste, il crée en novembre 1967, dans la petite salle du conservatoire de Moscou, les Sept Romances sur des poèmes de Blok de Chostakovitch avec Galina Vichnevskaïa soprano, David Oïstrakh au violon, Mstislav Rostropovitch au violoncelle. Les dernières années de Weinberg sont assombries par les maladies et la dépression. Il meurt en 1996 à Moscou, dans la plus grande précarité.

Peermusic Classical a commencé en 2003 la publication des œuvres de Weinberg, dont un grand nombre étaient éditées et publiées en Russie, mais non distribuées en Occident.


Liste des œuvres par numéros d'opus et dates de composition

Opus 1 : Berceuse pour piano - 1935
Opus 2 : Quatuor à cordes n°1 - 1937
Opus 3 : Quatuor à cordes n°2 - 1940
Opus 4 : "Acacias", 6 romances pour chant et piano - 1940
Opus 5 : Sonate pour piano n°1 - 1940
Opus 6 : Poème symphonique pour orchestre - 1941
Opus 7 : 3 romances - 1941
Opus 8 : Sonate pour piano n°2 - 1942
Opus 9 : Aria pour quatuor à cordes - 1942
Opus 10 : Symphonie n°1 - 1942
Opus 11 : Capriccio pour violon et piano - 1943
Opus 12 : Sonate n°1 pour violon et piano - 1943
Opus 13 : Chants d'enfants pour voix et piano - 1943
Opus 14 : Quatuor à cordes n°3 - 1944
Opus 15 : Sonate n°2 pour violon et piano - 1944
Opus 16 : Carnet de notes pour enfants n°1 - 1944
Opus 17 : Chants juifs - 1944
Opus 18 : Quintette pour piano et cordes - 1944
Opus 19 : Carnet de notes pour enfants n°2 - 1944
Opus 20 : Quatuor à cordes n°4 - 1945
Opus 21 : Sonate n°1 pour violoncelle et piano en ut majeur - 1945
Opus 22 : 3 romances pour voix et piano - 1945
Opus 23 : Carnet de notes pour enfants n°3 - 1945
Opus 24 : Trio pour piano - 1945
Opus 25 : 6 romances pour voix et piano - 1945
Opus 26 : Suite pour petit orchestre - 1939/45
Opus 27 : Quatuor à cordes n°5 - 1945
Opus 28 : Sonate pour clarinette et piano - 1945
Opus 29 : 12 miniatures pour flûte et piano - 1946
Opus 30 : Symphonie n°2 pour orchestre à cordes - 1946
Opus 31 : Sonate pour piano n°3 - 1946
Opus 32 : Elegie pour baryton et piano - 1946
Opus 33 : 6 sonates pour basse et piano - 1946
Opus 34 : 21 pièces faciles pour piano - 1946
Opus 35 : Quatuor à cordes n°6 - 1946
Opus 36 : Scènes de fête pour orchestre - 1946/47
Opus 37 : Sonate n°3 pour violon et piano - 1947
Opus 38 : 4 romances pour voix et piano - 1947
Opus 39 : Sonate n°4 pour violon et piano - 1947
Opus 40 : 2 suites de ballet pour orchestre - 1947
Opus 41 : Sinfonietta n°1 - 1948
Opus 42 : Concertino pour violon et orchestre à cordes - 1948
Opus 43 : Concerto pour violoncelle et orchestre en ut mineur - 1948
Opus 44 : Ouverture de fête pour orchestre - 1949
Opus 45 : Symphonie n°3 - 1949
Opus 46 : Sonatine pour violon et piano en ré majeur - 1949
Opus 47 n°1 : Rhapsodie sur des thèmes moldaves pour orchestre - 1949; n°2 : Airs polonais pour orchestre - 1949 -; n°3 : Rhapsodie moldave pour violon et orchestre - 1949 -; n°4 : Sérénade pour orchestre - 1949
Opus 48 : Trio pour cordes - 1950
Opus 49 : Sonatine pour piano - 1951
Opus 50 : A la source du passé/Au-delà de la frontière des derniers jours, cycle de chansons pour mezzo-soprano et piano - 1951
Opus 51 : Dans le Homelet, cantate pour alto, chœur d'enfants, chœur mixte et orchestre - 1952
Opus 52 : Fantaisie pour violoncelle et orchestre - 1951/53
Opus 53 : Sonate n°5 pour violon et piano - 1953
Opus 54 : Partita pour piano - 1954
Opus 55 : La clé d'or, ballet en 6 scènes - 1954/55
Opus 55A : Suite n°1 tirée du ballet "La clé d'or" - 1964
Opus 55B : Suite n°2 tirée du ballet "La clé d'or" - 1964
Opus 55C : Suite n°3 tirée du ballet "La clé d'or" - 1964
Opus 55D : Suite n°4 tirée du ballet "La clé d'or" - 1964
Opus 56 : Sonate pour piano n°4 en si mineur - 1955
Opus 57 : La Bible des Gitans, 7 romances pour mezzo-soprano et piano - 1956
Opus 58 : Sonate pour piano n°5 - 1956
Opus 59 : Quatuor à cordes n°7 - 1957
Opus 60 : Matin Rouge, poème symphonique pour orchestre - 1957
Opus 61 : Symphonie n°4 en la mineur - 1957
Opus 62 : Mémoires, pour mezzo-soprano et piano - 1957/58
Opus 63 : Sonate pour violoncelle et piano n°2 en ut majeur - 1558/59
Opus 64 : Le chrysanthème blanc, ballet en 3 actes - 1958
Opus 65 : Dans les montagnes arméniennes, pour voix et piano - 1958
Opus 66 : Quatuor à cordes n°8 - 1959
Opus 67 : Concerto pour violon et orchestre en sol mineur - 1959
Opus 68 : Chansons symphoniques pour orchestre - 1959
Opus 69 : Sonate pour 2 violons - 1959
Opus 70 : Sinfonietta n°2 - 1960
Opus 71 : 7 romances pour voix et piano - 1960
Opus 72 : Sonate n°1 pour violoncelle solo - 1960
Opus 73 : Sonate pour piano n°6 - 1960
Opus 74 : Sinfonietta n°2 en la mineur pour orchestre à cordes et rimbales - 1960
Opus 75 : Concerto pour flûte et orchestre à cordes - 1961
Opus 76 : Symphonie n°5 en fa mineur - 1962
Opus 77 : Lettres anciennes, pour soprano et piano - 1962
Opus 78 : 3 romances pour chant et piano - 1962
Opus 79 : Symphonie n°6 pour chœur d'enfants et orchestre - 1962/63, en 6 mouvements et créé le 12 novembre 1963 par l'orchestre philharmonique de Moscou sous la direction de Kirill Kondrachine
Opus 80 : Quatuor à cordes n°9 - 1963
Opus 81 : Symphonie n°7 en ut majeur pour cordes et clavecin - 1964
Opus 82 : Sonate n°1 pour violon solo - 1964
Opus 83 : Symphonie n°8 pour ténor, chœur mixte et orchestre - 1964
Opus 84 : "Oh, brouillard gris", romance pour basse et piano - 1964
Opus 85 : Quatuor à cordes n°10 - 1964
Opus 86 : Sonate n°2 pour violoncelle solo - 1965
Opus 87 : Le journal de l'amour, cantate pour ténor, chœur d'enfants et orchestre de chambre - 1965
Opus 88 : Le profile, cycle de mélodies pour basse et piano - 1965
Opus 89 : Quatuor à cordes n°11 - 1965/66
Opus 90 : Mots dans le sang, cycle de mélodies pour ténor et piano - 1965
Opus 91 : Piotr Plaksin, cantate pour ténor, alto et 9 instruments - 1965
Opus 92 : Hiroshima, cantate pour chœur mixte et orchestre - 1966
Opus 93 : Symphonie n°9 pour récitant, chœur et orchestre - 1940/67
Opus 94 : Concerto pour trompette et orchestre en sib majeur - 1966/67
Opus 95 : Sonate n°2 pour violon solo - 1967
Opus 96 : Requiem, pour chœur d'enfants, chœur mixte et orchestre - 1965/67
Opus 97 : La passagère, opéra en 2 actes - 1967/68
Opus 98 : Symphonie n°10 en la mineur - 1968
Opus 99 : Triptyque, pour basse et orchestre - 1968
Opus 100 : 24 préludes pour violoncelle solo - 1968
Opus 101 : Symphonie n°11 pour chœur et orchestre - 1969
Opus 102 : "Personne n'a connu...", pour soprano, chœur et orchestre - 1970
Opus 103 : Quatuor à cordes n°12 - 1969/70
Opus 104 : Concerto pour clarinette et orchestre à cordes - 1970
Opus 105 : La madone et le soldat, opéra - 1970
Opus 106 :Sonate n°3 pour violoncelle solo - 1971
Opus 107 : Sonate n°1 pour alto solo - 1971
Opus 108 : Sonate n°1 pour contrebasse solo - 1971
Opus 109 : L'amour de d'Artagnan, opéra - 1971
Opus 110 : "Lorsque je chante cet enfant endormi/En berçant l'enfant", cycle de mélodies pour soprano et piano - 1973
Opus 111 : Je tiens à féliciter, opéra - 1975
Opus 112 : Lady Magnésie, opéra - 1975
Opus 113 : 6 scènes de ballet pour orchestre - 1973/75
Opus 114 : Symphonie n°12 - 1975-76
Opus 115 : Symphonie n°13 - 1976
Opus 116 : D'après des textes de Shukovsky, cycle de mélodies bousse et piano - 1976
Opus 117 : Symphonie n°14 - 1977
Opus 118 : Quatuor à cordes n°14 - 1977
Opus 119 : Symphonie n°15 pour soprano, baryton, choeur de femmes et orchestre - 1977
Opus 120 : 3 palmes, pour soprano et quatuor à cordes - 1977
Opus 121 : semble avoir été oublié ou n'existe pas
Opus 122 : Quatuor à cordes n°14 - 1978
Opus 123 : Sonate n°2 pour alto solo - 1978
Opus 124 : Quatuor à cordes n°15 - 1979
Opus 125 : D'après des textes de Baratinsky, cycle de mélodies pour basse et piano - 1979
Opus 126 : Sonate n°3 pour violon solo - 1979
Opus 127 : Trio pour flûte, alto et harpe (ou piano) - 1979
Opus 128 : Le portrait, opéra - 1980
Opus 129 : ?
Opus 130 : Quatuor n°16 - 1981
Opus 131 : Symphonie n°16 - 1981
Opus 132 : La relique, récitatif pour basse et piano - 1981
Opus 133 : Sonate pour basson solo - 1981
Opus 134 : D'après la poésie d'Afanasy Fet, mélodies pour basse et piano - 1982
Opus 135 : Sonate n°3 pour alto solo - 1982
Opus 136 : Sonate n°4 pour alto solo - 1982
Opus 137 : Symphonie n°17 - 1984
Opus 138 : Symphonie n°18 - 1986
Opus 139 : 6 chansons pour enfants pour voix et piano - 1986
Opus 140 : Sonate n°4 pour violoncelle solo - 1986
Opus 141 : Quatuor n°1, version révisée
Opus 142 : Symphonie n°19 - 1986
Opus 143 : Les bannières de la paix, poème symphonique - 1986
Opus 144 : L'idiot, opéra - 1985
Opus 145 : Symphonie de chambre n°1 - 1987
Opus 146 : Quatuor à cordes n°17 - 1987
Opus 147 : Symphonie de chambre n°2 - 1987
Opus 148 : Concerto pour flûte n°2 - 1987
Opus 149 : ?
Opus 150 : Symphonie n°20 - 1988
Opus 151 : Symphonie de chambre n°3 - 1991
Opus 152 : ?
Opus 153 : Symphonie de chambre n°4 - 1992
Opus 154 : Symphonie n°21 "Kaddish" - 1992
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 308
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 28 Jan - 20:31



J'ai acheté ce jour ce CD. Je viens d'écouter la rhapsodie sur des thèmes Moldaves, que j'avais déjà par Svetlanov avec la symphonie n°4. Au début, je trouvais que cela manquait d'intensité, par rapport à Svetlanov, mais au fil de l'écoute c'est vraiment devenu superbe, et à la seconde réécoute, c'est vraiment bien, et puis, par rapport à la version Svetlanov, qui saturait dans les tuttis, l'enregistrement est très bon.

Cette rhapsodie est vraiment une oeuvre qui me plait énormément. Ma fille de 4 ans a beaucoup aimé aussi, lors de ma seconde écoute elle est venue et a dansé pendant toute la durée du morceau  Very Happy  Laughing 

Je vais maintenant écouter la symphonie n°6, que je ne connais pas encore  Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15978
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mer 29 Jan - 17:59

vincent.piot a écrit:
[

Cette rhapsodie est vraiment une oeuvre qui me plait énormément. Ma fille de 4 ans a beaucoup aimé aussi, lors de ma seconde écoute elle est venue et a dansé pendant toute la durée du morceau  Very Happy  Laughing 

Une future mélomane ? Moi je n'ai pas eu cette chance avec mon fils...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 17 Juil - 9:36

J'étais très heureux de réécouter ce matin l'intégrale de sa musique pour ballet The Golden Key. La musique est très variée, on passe d'une ambiance à une autre, du romantisme à l'ironique avec un peu de fantaisie et de joie, de la danse aussi, une notamment dont la mélodie d'un ton quelque peu espiègle me trotte encore dans la tête, à ce moment-même où j'écris ces lignes. le fameux "Thème marquant"!:

<<La musique de ballet "La Clé d'or" opus 55, fut écrite en 1955. En 1961, Weinberg en fit une seconde version et, en 1964, suivant un usage établi, il la transforma en quatre suites orchestrales. Une telle transformation était à la mode à l'époque. Dès que le ballet fut composé, le compositeur était impatient de se mettre au travail de coupage et d'assemblage: "De la nécessité naît l'invention." Ces déplacements, coupes, changements et réarrangements rendirent la musique de ballet appropriée au concert avec ou sans la chorégraphie. "Il est très facile de transformer un ballet en suites symphoniques: on divise seulement l'entière partition symétriquement; pour paraître autocritique et sévère, on peut omettre un ou deux des numéros intermédiaires des deux moitiés et le travail est fait!"

  
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15978
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Sam 20 Déc - 18:42

Pour la première fois, une symphonie de Weinberg ne me plaît pas, ou peu. Remplie de dissonances, cette symphonie n° 21, "Kaddish", avec une soprano qui hurle dans le quatrième mouvement, m'a laissé sur ma faim, et j'ai eu du mal à l'écouter jusqu'au bout... Je lui préfère nettement la petite Suite "Polish Tunes" qui complète le CD.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 5 Fév - 11:51

Icare a écrit:
Ce soir, je viens de réécouter sa première symphonie (Op.10), datée en 1942. C'est donc une symphonie liée à la seconde guerre mondiale au même titre, par exemple, que les premières symphonies respectives d'Arthur Honegger et d'Einar Englund; "War".  J'aime beaucoup le premier mouvement qui s'articule autour d'une ligne mélodique récurrente. Elle revient sous forme de leitmotiv apportant un caractère presque obsessionnel au morceau. Ce que j'aime précisément c'est un équilibre entre légèreté: sorte de fausse insouciance, ironie et gravité. Si le second mouvement est assez touchant, je trouve davantage de plaisir avec le troisième qui offre un délicieux et, là encore, ironique (ou de dérision) moment d'intimité entre certains instruments tels que le basson et la clarinette. Très joli passage. Le quatrième mouvement est sans doute celui qui me plait le moins, mais, globalement, j'aime bien cette oeuvre à laquelle je m'attache un peu plus après chaque nouvelle écoute.

C'est exactement cela: je viens de réécouter cette Symphonie n°1 ce matin et je la trouve de plus en plus belle. J'aime désormais ses quatre mouvements avec presque la même intensité. Une formidable première symphonie!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 5 Fév - 12:57

Couplé avec sa Symphonie n°1 (1942) sur un même cd dont le thème est Wartime Music (Vol.5), c'est-à-dire sur la création musicale en temps de guerre (40-45), le Concerto pour violoncelle et orchestre Opus 43 (1945-48) de Mieczyslaw Weinberg est une oeuvre que je n'ai pas encore beaucoup évoquée ici. J'avais jusqu'ici surtout fait l'éloge de sa Fantaisie pour violoncelle et orchestre Opus 52. Pourtant, l'Opus 43 ne manque pas de grandeur. Le premier mouvement est un adagio ample, romantique et somptueux. Il m'a fait grande impression lors de cette nouvelle écoute. Le moderato qui constitue le second mouvement me plait beaucoup également, et même si les deux allegros qui suivent me passionnent un peu moins, ça reste de la très bonne musique en entier. D'ailleurs, le thème romantique du premier mouvement réapparait à la fin du second allegro, offrant à ce très beau concerto la conclusion idéale que j'espérais.

Dmitry Khrychov: violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 6 Fév - 13:10

Je suis de plus en plus sensible à la beauté vaguement austère de sa Symphonie n°2 pour orchestre à cordes. Certes, le superbe premier mouvement Allegro moderato y est pour beaucoup mais il y a une couleur de cordes qui m'a bien plu dans l'Adagio qui suit et, globalement, ne manque pas d'intensité. L'Allegretto final devient de plus en plus attrayant à partir de l'entrée des pizzicati. Chaque connaisseur de l'oeuvre de Weinberg aura remarqué que plusieurs de ses compositions symphoniques se dispensent d'un grand effectif et font preuve d'économie instrumentale. L'une d'elles est justement la seconde symphonie (opus 30) qui fut écrite pour cordes. Vu les forces orchestrales réduites, ce qui a souvent été pour moi en parfaite adéquation avec mes aspirations musicales, cette oeuvre fut quelquefois décrite dans la littérature biographique sur Weinberg comme étant une "symphonie de chambre", à savoir aussi que le compositeur russe avait déjà entamé la série d'oeuvres auxquelles il donna lui-même cette nomenclature. Pour la partie rationnelle de la deuxième symphonie, il est dit que son auteur l'avait réalisée dans un délai relativement court; à peine plus d'un an, du 30 décembre 1945 au 16 janvier 1946. Il faudra cependant patienter presque 19 ans avant de pouvoir vivre sa création qui eut lieu le 11 décembre 1964 dans le Grand Hall du Conservatoire de Moscou.

En revanche, dans la Symphonie de chambre n°2, opus 147 pour orchestre à cordes et tambour (1987) il n'y a que la nervosité et le caractère percussif du premier mouvement Allegro molto qui me plaisent bien, les Pesante & Andante Sostenuto m'ont plutôt ennuyé, n'ai pas trouvé ça très inspiré, surtout le troisième et dernier mouvement que j'ai trouvé particulièrement mollasson.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 6 Fév - 19:25


Je considère sa Symphonie n°4 comme un chef d'oeuvre. Chacun des quatre mouvements est un moment musical formidable partant d'une idée thématique géniale. Je ne me lasse pas de cette symphonie, peut-être l'une des meilleures du vingtième siècle!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 6 Fév - 21:57

La Symphonie n°6 est également magnifique, ce fut un pur plaisir d'y être revenu.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3123
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 6 Fév - 22:24

Icare a écrit:
Je considère sa Symphonie n°4 comme un chef d'oeuvre.

Je cherche cette symphonie sur YT, est ce qu'il s'agit bien de la symphonie en la mineur op 61 ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 6 Fév - 22:49

tout-à-fait!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Sam 7 Fév - 23:17

Je viens toutefois de revivre une très belle émotion en redécouvrant la Symphonie n°19 en un mouvement opus 142 - "The Bright May" de Weinberg. outre le caractère intense et même poignant de l'oeuvre, et cela dès le départ, il y a ces "oasis flûtés" qui font merveille. Il y aussi de l'inventivité notamment dans les cuivres lors d'un passage spécifique de la symphonie, de solides idées musicales comme souvent pour ne pas dire presque toujours chez Weinberg, je pense notamment à ce motif obsessionnel et récurrent qui illumine la partie finale. Sa Symphonie de chambre n°3 - opus 151 ne manque pas de tempérament non plus. Un premier mouvement Lento laisse entrevoir l'ombre habituelle d'un Mahler tourmenté. On rapproche souvent Weinberg à Chostakovitch, mais j'y entends aussi Mahler quelquefois, bien conscient que le compositeur a aussi ses influences et références, ce qui ne l'empêche pas d'avoir sa propre originalité ni d'être inventif et inspiré. Si le premier mouvement de sa troisième symphonie de chambre a ce petit côté mahlérien, le second est généreusement animé, un Allegro molto plein d'ardeur, probablement mon passage préféré de l'oeuvre! J'aime aussi beaucoup l'Adagio qui suit avec, juste au bon moment, l'entrée émouvante d'un violon solo.


Dernière édition par Icare le Mar 10 Fév - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10567
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Lun 9 Fév - 18:51

Icare a écrit:
Le cd que je conseillerais ici est CONCERTOS paru chez Chandos sous la direction d'orchestre de THORD SVEDLUND. La "Fantasia for cello and orchestra,Op.52" est une pure merveille,avec une mélodie somptueuse qui est développée dans le premier mouvement et réapparaît sous forme de conclusion idéale à la fin du troisième et dernier mouvement. Le second est très bon aussi et on peut dire que cette Fantaisie bénéficie d'une inspiration constante. Chaque note,chaque mesure y est un délice. Le violoncelliste se nomme CLAES GUNNARSSON et il est super!

Je ne me lasserai jamais de cette formidable Fantaisie pour violoncelle et orchestre! Elle est somptueuse en entier. Quelle superbe mélodie illumine le premier mouvement ainsi que la partie finale du troisième et dernier mouvement du concerto. A chaque fois je fonds à l'écoute d'une mélodie aussi somptueuse et aussi somptueusement exprimée entre le violoncelle de Claes Gunnarsson et l'orchestre, sous la direction de Thord Svedlund. Pendant le second mouvement, également excellent dans un style plus agité, j'aurais aimé être le violoncelliste et le violoncelle à la fois! J'ai ressenti une parfaite communion (osmose) entre le joueur et l'instrument. J'ai fermé les yeux, il m'a suffi de fermer les yeux et, soudainement, il était là, à proximité, dans mon salon, presque à portée de mains, au faîte d'une émotion ainsi renouvelée. Les deux Concertos pour flûte, le N°2 pour orchestre à cordes et le N°1 pour orchestre tout court sont très bien aussi mais ce n'est pas la même intensité dans le plaisir qu'ils me procurent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 10 Fév - 22:27

Icare a écrit:
Je viens toutefois de revivre une très belle émotion en redécouvrant la Symphonie n°12 en un mouvement opus 142 - "The Bright May" de Weinberg.
Symphonie 19 je crois (dédiée à Fedosseyev?) la 12è est en 4 mouvements In memoriam Chostakovitch (en ce qui me concerne je la préfère à la 19è).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: