Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 10 Fév 2015 - 23:23

Exact, je parlais bien de la Symphonie n°19...J'ai édité...Je ne connais pas encore toutes les symphonies de Weinberg dont la Douzième...question de temps et d'opportunité...Il faudra que je me penche également sur sa musique de chambre et c'est dommage qu'Olympia n'ait pas édité une compilation de sa musique de film comme il l'avait fait pour Schnittke et Kancheli, notamment mais aussi pour des compositeurs polonais pas toujours très connus. Les deux dernières oeuvres que j'ai réécoutées entre hier et aujourd'hui ne font pas forcément partie de mes préférences chez ce compositeur; le Concerto pour clarinette et orchestre à cordes - Opus 104 que j'aime bien mais sans plus. Je m'attendais à mieux d'autant plus que, comme Stadler, je suis très sensible à la clarinette. La seconde oeuvre d'où ressort également une impression mitigée est sa Symphonie n°7 Opus 81 pour orchestre à cordes et clavecin (1964)...Là encore, l'association cordes/clavecin est généralement une combinaison sonore faite pour me séduire, surtout au sein d'une oeuvre contemporaine...Toutefois, si l'oeuvre ne me fascine pas en entier, le dernier mouvement qui frise les dix minutes suffit à lui-seul à me faire aimer cette symphonie, une alchimie plutôt inventive et attractive entre le jeu des cordes et celui, singulier, du clavecin, avant une reprise conclusive de la mélodie principale ouvrant le premier mouvement. Cet Allegro (cinquième mvt) est quand même très bien dans sa modernité accessible. Ce qu'il faudrait, selon moi, c'est une nouvelle interprétation de cette Septième et un enregistrement actuel. Le seul que je connais, chez Olympia, est assez passable. A savoir désormais quel chef, quel orchestre, aurait la merveilleuse idée de la jouer en concert ou pour le disque...?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mer 11 Fév 2015 - 1:54

le disque Olympia avec la 7è (et la 12e justement je crois) est à mon avis la meilleure interprétation de la 7, il y en a une autre, je ne sais plus par qui dans l'immédiat, mais c'est moins bien.
Dans les musiques de film la seule que je connaisse comme immédiatement accessible (par le film) reste Quand passe les cigognes (je me demande même si la musique du film n'a pas décroché un oscar?).
Pour les symphonies certaines ne sont toujours pas enregistrées mais ce n'est pas forcément le meilleur de Weinberg. Il y a un très bon disque Mélodya sous la direction de Kondrashin avec la 4è et la seule bonne version de la 6è (pierre angulaire de la production symphonique de Weinberg, ne serait-ce que par l'influence directe qu'elle a exercé sur la 13è de Chostakovich).
Le meilleur Weinberg est pour moi dans les quatuors (l'intégrale Danel), le quintette (là encore les interprétations peuvent le sublimer), et les opéras, à commencer par La Passagère que je classerais volontiers dans le trio de tête des opéras du 20è siècle.
Pour les concertos, je suis d'accord que c'est souvent moyen; celui pour violoncelle (couplé avec la 1ère symphonie chez Northern Flowers, bon disque) est peut-être le plus intéressant avec celui pour trompette.
Le Requiem , dans la version de Bregenz chez Neos (comme La Passagère, mais pas le reste de la série) a aussi été pour moi un coup à l'estomac. Malheureusement, la reconstitution des textes, non fournis, s'avère difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mer 11 Fév 2015 - 16:43

Oh la la!! En fait, je connais bien la N°12 puisque je l'ai couplée avec la N°7. Rolling Eyes C'est même l'oeuvre que je m'apprêtais à écouter aujourd'hui. Avec tous ces opus et numéros chez Weinberg, j'ai tendance à perdre le nord. Hehe

Je ne connais pas encore sa musique de chambre ni ses opéras...Mes oeuvres préférées de Weinberg jusqu'à aujourd'hui sont ses Symphonies N°4 et N°6 ainsi que la Fantaisie pour violoncelle et orchestre que je trouve merveilleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mer 11 Fév 2015 - 19:45

Très honnêtement, je suis décidément très sensible aux symphonies de Weinberg et ce n'est pas avec la Douzième que je vais me contredire! A un point que je l'ai même privilégié au grand Chostakovitch! Embarassed Je connais désormais bien mieux les symphonies de Weinberg. Je trouve qu'il y a beaucoup de créativité dans ses symphonies si ce ne sont pas des thèmes mélodiques solides et pénétrants. La Symphonie n°12 ne fait pas exception. Il y a de l'intensité, de l'inventif, du lyrisme, du poétique...Elle m'impressionne encore plus que la N°19. Pour l'heure, je ne peux pas dire que j'ai une préférence pour la symphonie chez Weinberg car, une fois n'est pas coutume°°, c'est la partie que je connais le mieux de son oeuvre.

°°En général, j'aborde plus aisément un compositeur par sa musique de chambre car j'ai toujours manifesté une prédilection pour les petites et moyennes formations que pour les grands effectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 12 Fév 2015 - 17:52

Les Nos 14 & 16 ne sont probablement pas les meilleures symphonies de Weinberg, du moins à mon goût, toutefois, j'aime beaucoup la N°16 qui contient de beaux moments, notamment un superbe passage où il fait une utilisation séduisante du piano. Ce que j'ai apprécié aussi ce sont des moments plus mystérieux par lesquels la symphonie fait preuve d'une grande économie de moyens, frisant même l'épure dans un usage clairsemé et minimal des vents et pouvant prendre une allure chambriste et intimiste dans les cordes. Il y aurait évidemment plus à dire et peut-être y reviendrai ultérieurement. La N°14 se laisse écouter sans déplaisir mais rien ne me marque vraiment dans cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 12 Fév 2015 - 19:52

<< La N°14 se laisse écouter sans déplaisir mais rien ne me marque vraiment dans cette oeuvre.>>

En même temps, j'avais l'intuition, pendant l'écoute, de m'être laissé distraire par mes pensées. Je déteste les écoutes superficielles ou l'impression de n'avoir pas été suffisamment attentif. Je lui ai donc accordé l'écoute et je peux déjà dire que j'ai adoré les deux premiers mouvements, avec une préférence pour le second. L'effusion des vents dans l'aboutissement du morceau est vraiment remarquable. Sinon, il y a pas mal de moments plus doux et rêveurs dans cette symphonie, ne serait-ce déjà dans l'introduction du premier mouvement, avant que la musique ne devienne plus intense et dramatique. Très content de l'avoir réécoutée.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15849
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Jeu 12 Mar 2015 - 20:42

En plus de ses symphonies, il y a aussi quatre symphonies de chambre : les n° 3 et 4 sont enregistrées sur ce CD. La 4éme pourrait enchanter Stadler car la clarinette a un rôle important. Ces deux oeuvres sont typiques de Weinberg par leur côté tragique (un peu comme Chostakovitch par moments).

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 22 Mai 2015 - 12:43

joachim a écrit:
La 8 ème symphonie "Fleurs de Pologne" est entièrement chorale, en 10 mouvements, sur des poèmes de Julian Tuwim, et décrit plusieurs aspects de la société polonaise. D'habitude je n'aime pas trop les symphonies entièrement chantées (qui pour moi ne sont pas de véritables symphonies), mais ici je suis vraiment subjugué Very Happy


Je me suis enfin procuré cette Symphonie n°8 dans la même interprétation que celle que tu présentes ici, sans doute est-ce la seule qui existe? Elle sera certainement parfaite dans mon futur cycle qui, justement, sera consacré à la symphonie vocale, ainsi Weinberg se retrouvera aux côtés de Shostakovich (N°14),Theodorakis (N°3, 4, 7), Ballif (N°2), Havergal Brian (N°1), Schnittke (N°2), Piet Swerts (N°2), Norgard (N°3), Stravinsky (des psaumes), Kalomiris (N°1), Vieru (N°5) et peut-être Mahler par sa Huitième....Il y en aura peut-être d'autres auxquelles je ne pense pas au moment où j'ai écrit ces lignes....
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10463
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Ven 29 Mai 2015 - 18:08

joachim a écrit:La 8 ème symphonie "Fleurs de Pologne" est entièrement chorale, en 10 mouvements, sur des poèmes de Julian Tuwim, et décrit plusieurs aspects de la société polonaise. D'habitude je n'aime pas trop les symphonies entièrement chantées (qui pour moi ne sont pas de véritables symphonies), mais ici je suis vraiment subjugué Very Happy

Et bien si nos goûts s'opposent concernant la Symphonie n°14 de Shostakovich, ils se rejoignent très nettement avec la Symphonie n°8 - "Polish Flowers" de Weinberg. Comme quoi, tout n'est pas perdu entre nous, mon bon Joachim. De toute évidence, nous avons des émotions communes qui me laissent à penser que nous sommes bien issus de la même planète! Very Happy Il faut dire aussi qu'elles sont rares les oeuvres de Weinberg qui me laissent totalement indifférent, et il en est d'ailleurs un peu pareil avec Shostakovich, bien que je connaisse plus d'opus du premier que du second. Cette Symphonie n°8 m'a réellement épaté, ne serait-ce déjà, par ses grandes qualités expressives, le caractère fortement extraverti et fortement émotionnel de certains passages, notamment "Warsaw Dogs", si je ne me trompe pas d'extrait, avec ses rythmes stravinskiens. Il me semble aussi y avoir entendu un orgue très appréciable, plus ou moins présent et parfois discret, comme dans "Mother", interprété par le ténor Rafal Bartminski (il a un prénom supersonique que j'adore). Ce morceau est, selon moi bien sûr, le sommet d'émotion de cette magnifique symphonie au point que j'en ai eu les larmes aux yeux en l'écoutant. C'est en même temps l'un des moments les plus introvertis et intimistes, une concentration optimale sur la beauté du chant et de la mélodie, le tout complété par un accompagnement instrumental sensible et intelligent, un exocet qui a complètement touché sa cible: mon coeur. Sinon, j'aime beaucoup la petite flûte conclusive qui achève "The Vistula Flows" (finale); c'est juste une fleur, peut-être bleue, peut-être violette, peu importe, qui s'ouvre aux cieux.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 306
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   Mar 21 Juin 2016 - 21:09

Il a été à plusieurs reprises questions dans ce post du concerto pour Clarinette de Weinberg que l'on peut découvrir ici :



https://www.youtube.com/watch?v=TX-LI2bUB28

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mieczyslaw Vainberg (Weinberg) (1919-1996)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: