Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 La basse continue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: La basse continue   Mar 16 Jan - 6:02

En musique baroque, la basse continue — on dit aussi le continuo — désigne une pratique d'improvisation à partir d'une basse écrite — chiffrée ou non. Les instruments utilisés pour réaliser cette partie sont un ou plusieurs instruments monodiques graves — violoncelle, viole de gambe, contrebasse... — qui jouent la ligne de basse écrite, et un ou plusieurs instruments harmoniques — clavecin, orgue, théorbe, luth, guitare baroque... — qui réalisent, c’est-à-dire qui complètent l'harmonie, en fonction des chiffres notés sous les accords lorsqu'il y en a, ou en fonction des autres parties lorsque ces chiffres sont absents.

De nombreux traités ont été écrits concernant cette pratique permettant de se faire une idée de la façon dont étaient réalisées ces parties à l'époque.

Un ostinato est un thème de basse répété à la basse tout le long du morceau, dit aussi basse obstinée.

En harmonie classique, le chiffrage des accords désigne l'ensemble des signes conventionnels — principalement des chiffres, précisément, plus quelques signes annexes — que l'on place au-dessus — parfois au-dessous — de la partie de basse, afin d'indiquer la manière de réaliser les accords. Ce procédé de notation « en raccourci » de basse chiffrée était très utilisé aux XVIIe et XVIIIe siècles sous le nom de basse continue ou continuo.

Abandonné par les compositeurs dès le début du XIXe siècle, le chiffrage des accords n'est plus utilisé depuis que comme procédé pédagogique dans les cours d'harmonie. Il convient de noter cependant, que si cette ingénieuse sténographie permet à coup sûr d'identifier la structure d'un accord, elle est en revanche incapable de faire apparaître sa fonction : par exemple les accords de trois sons situés sur les degrés I et V, sont chiffrés de la même façon alors qu'ils ont des fonctions différentes — respectivement tonique et dominante. C'est pour cette raison que certains auteurs modernes — Jacques Chailley, entre autres — préconisent l'usage d'un autre mode de chiffrage, capable d'indiquer à la fois la structure et la fonction des accords, et donc, pouvant être utilisé comme moyen d'analyse harmonique : le « chiffrage de fonction ».

Dans ce nouveau mode de chiffrage, chaque accord est représenté par un chiffre romain surmonté de points, et suivi d'un chiffre arabe. Le chiffre romain représente le degré de la fondamentale de l'accord, le chiffre arabe symbolise la famille de cet accord — pas de chiffre, pour un accord de trois sons, « 7 », pour un accord de quatre sons, etc. —, les points enfin, indiquent l'état de l'accord en question — pas de point pour l'état fondamental, un point pour le premier renversement, deux pour le second, etc. On peut également, et plus simplement, ajouter au-dessous du chiffrage classique, les chiffres romains représentant les fondamentales.

Traités

Traité d'accompagnement pour le théorbe et le clavessin (sic) par D. Delair

Méthode pour apprendre facilement à toucher le théorbe sur la basse continue par Nicolas Fleury

L'Art d'Accompagner sur la Basse Continue par Guillaume-Gabriel Nivers
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16207
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: La basse continue   Mar 16 Jan - 20:10

Et cette basse continue, qui au fond n'est qu'un accompagnement, est indispensable. C'est pour cette raison que, personnellement, je n'aime pas trop les sonates et partitas pour violon seul, et les suites pour violoncelle seul de Bach. Je préfèrerais que ces oeuvres soient accompagnées d'une basse continue ou d'un clavecin obligé.
Revenir en haut Aller en bas
 
La basse continue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: