Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
14.90 €
Voir le deal

 

 Earl Wild (1915-2010)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20917
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Earl Wild (1915-2010) Empty
MessageSujet: Earl Wild (1915-2010)   Earl Wild (1915-2010) Empty2020-11-19, 18:27

Earl Wild (né à Pittsburgh, Pennsylvanie le 26 novembre 1915 et mort le 23 janvier 2010 à Palm Springs) est un pianiste et compositeur américain célébré pour la qualité de son jeu et pour ses nombreuses transcriptions pour piano de musique classique et de jazz.

Wild était un enfant musicalement précoce et a étudié avec Selmar Janson au Carnegie Institute of Technology, et plus tard avec Marguerite Long, Egon Petri et Helene Barere (la femme de Simon Barere ), entre autres. Adolescent, il a commencé à faire des transcriptions de musique et de composition romantiques.

En 1931, il a été invité à jouer à la Maison Blanche par le président Herbert Hoover. Les cinq présidents suivants (Franklin D. Roosevelt, Harry S. Truman, Dwight D. Eisenhower, John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson), l'ont également invité à jouer pour eux, et Wild reste le seul pianiste à avoir joué pendant six présidents consécutifs.

En 1937, Wild a été embauché comme pianiste pour le NBC Symphony Orchestra. En 1939, il devient le premier pianiste à donner un récital à la télévision américaine. Wild a rappelé plus tard que le petit studio était devenu si chaud sous les lumières vives que les touches du piano en ivoire ont commencé à se déformer.

En 1942, Arturo Toscanini l' a invité pour une interprétation de la  Rhapsody in Blue de Gerschwin, qui fut, pour Wild, un succès retentissant, bien que Toscanini lui-même a été critiqué pour ne pas comprendre le langage du jazz dans lequel écrit Gershwin.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Wild a servi dans la marine des États-Unis en tant que musicien. Il voyageait souvent avec Eleanor Roosevelt pendant qu'elle visitait les États-Unis pour soutenir l'effort de guerre. Le devoir de Wild était de chanter l'hymne national au piano avant de parler. Quelques années après la guerre, il a rejoint la nouvelle société américaine de radiodiffusion.(ABC) comme pianiste, chef d'orchestre et compositeur de personnel jusqu'en 1968.

Il a joué pour la série Peabody Mason Concert à Boston en 1952, 1968, et 1971 et trois concerts Liszt en 1986. Wild était réputé pour ses récitals virtuoses et ses master classes dans le monde entier, de Séoul, Pékin et Tokyo en Argentine, en Angleterre et aux États-Unis.

Wild a créé de nombreuses transcriptions virtuoses pour piano solo, dont 14 mélodies de Rachmaninov (1981) et plusieurs œuvres sur des thèmes de Gershwin, ainsi que des transcriptions de Berlioz, Buxtehude, Chopin, Fauré, Saint-Saëns et Tchaïkovski. Son "Grand Fantasy on Airs from Porgy and Bess" (1973), dans le style des fantaisies du grand opéra de Liszt, est la première paraphrase pour piano étendue sur un opéra américain, et a été enregistré en 1976 avec sa première concert à Pasadena le 17 décembre 1977. Il a également écrit deux ensembles de "Virtuoso Etudes after Gershwin" (en 1954 et 1973) basés sur des chansons de Gershwin telles que "The Man I Love", "Embraceable You", "Fascinating Rythm"et "I got Rhytm", et "Theme and Variations on George Gershwin's Someone to Watch Over Me"(1989).

D'autres arrangements notables pour piano incluent un "Air and Variations" sur "Harmonious Blacksmith" de Haendel (1993), un arrangement libre d'une Sarabande de Bach dans le style de Poulenc intitulé "Hommage à Poulenc" (1995), et une autre fantaisie à la Liszt "Réminiscences de Blanche-Neige"(1995), basé sur la musique du film d'animation Disney. En 2004, il réalise plusieurs transcriptions au piano de chansons populaires des années 1920. Il y a aussi un arrangement pour piano et orchestre de la musique de "Slaughter on Tenth Avenue" de Richard Rodgers (1967).

Il a également écrit un certain nombre d'œuvres originales. Il s'agit notamment d'un oratorio de Pâques à grande échelle Revelations (1962), une œuvre pour chœur et percussions The Turquoise Horse (1975) basée sur un poème et une légende amérindiens, les Variations Doo-Dah sur un thème de Stephen Foster (1992), un Composition de 27 minutes en plusieurs mouvements aux titres colorés, pour piano et orchestre ainsi qu'une version à deux pianos (1995), "Adventure" (1941) pour piano et orchestre, un premier concerto pour piano (1932) et un premier ballet "Perséphone" (1934). Sa "Sonate 2000", écrite cette année-là, a eu sa première représentation par Bradley Bolen en 2003 et a été enregistrée par Wild pour Ivory Classics. En 2004, il a écrit une suite de Belly-Dances pour piano.

Au milieu des années 1950, il écrivit de la musique pour de nombreux sketches de films muets et d'opéra pour les émissions de télévision de Sid Caesar, et dans les années 1960, il composa la musique de plusieurs documentaires télévisés, pièces de théâtre télévisées et une pièce de théâtre de Harold Robbins "A Stone pour Danny Fisher"(1960).

Wild a enregistré pour plusieurs labels, dont RCA Records, où il a enregistré un album de Liszt et une collection de musique de George Gershwin, dont Rhapsody in Blue, Cuban Overture, Concerto in F et "I Got Rhythm Variations", le tout avec le Boston Orchestre Pops et Arthur Fiedler. En 1965, il enregistre pour Readers Digest les quatre concertos pour piano de Rachmaninov et Paganini Rhapsody à Londres avec le Royal Philharmonic Orchestra sous la direction de Jascha Horenstein, initialement publié sous la forme d'un ensemble de vinyles. Ceux-ci ont ensuite été réédités sur CD par Chesky et Chandos. Plus tard dans sa carrière, Wild a enregistré pour Ivory Classics.

Sous la direction de son professeur Selmar Janson, Wild avait appris le Concerto pour piano n° 1 en si bémol mineur de Xaver Scharwenka, que Janson avait étudié directement avec le compositeur, son propre professeur. Quand, plus de 40 ans plus tard, Erich Leinsdorf a demandé à Wild d'enregistrer le concerto, il a pu dire "J'attends au téléphone depuis quarante ans que quelqu'un me demande de jouer ça".

En 1997, il a été le premier pianiste à diffuser une performance sur Internet.

Wild, qui était ouvertement gay, a vécu à Columbus, Ohio, et Palm Springs, en Californie, avec son partenaire  de 38 ans, Michael Rolland Davis. Il était également athée. Il est mort à l'âge de 94 ans d'une maladie cardiaque congestive à la maison à Palm Springs.

Harold C. Schonberg l'a qualifié de "super-virtuose de la classe Horowitz".

Les mémoires de Wild "A Walk on the Wild Side" ont été publiés à titre posthume par Ivory Classics.




https://www.youtube.com/watch?v=UMrMaPM_V5M
Revenir en haut Aller en bas
 
Earl Wild (1915-2010)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: