Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Benjamin LEES (1924-2010)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Benjamin LEES (1924-2010)   Ven 4 Jan - 20:14

Benjamin Lees a composé une passionnante symphonie en hommage des victimes de la Shoah. Elle s'intitule Symphony N°4 "Memorial Candles". Elle fait appel à deux solistes, la mezzo-sopraniste Kimball Wheeler et le violoniste James Buswell. J'ai aussitôt été conquis par de judicieuses combinaisons instrumentales telles que celles qui donnent la couleur d'ouverture. L'oeuvre est empreinte d'une grande intensité dramatique. Bien sûr, on sait à quelle horrible tragédie elle se réfère: l'Holocauste, la Shoah, une machine à tuer des millions d'êtres vivants, un traumatisme pour toute l'humanité! Le compositeur ne pouvait qu'y mettre toute son âme et ses tripes. Hormis les interventions émouvantes de la mezzo-soprano, celles de violon solo sont de pures pointes d'émotion...j'en ai personnellement eu des frissons comme si ce violon solitaire pénétrait mon âme de son chant lacrymal ou de son cri déchirant....

La Symphonie n°4 "Memorial Candles" (1985), en hommage aux victimes de l'holocauste, avec une partie de mezzo-soprano sur des poèmes écrits par une rescapée des camps, est un cri d'une grande intensité dramatique. le réalisme cru des poèmes est illustré par l'orchestre, exprimant la terreur sous toutes ses formes. La peur, l'horreur, la colère et enfin une triste résignation de fanfares, de cuivres, la stridence des cordes, le tintement des célestas et un violon solo représentant l'âme en détresse. L'idée de cette oeuvre naquit d'une conversation avec Leonard Stone, directeur exécutif de l'Orchestre symphonique de Dallas. La symphonie était achevée et orchestrée le 15 juillet 1985.

Nelly Sachs reçut le Prix Nobel de Littérature en 1966 pour ses "oeuvres de pardon, de délivrance et de paix". Benjamin Lees trouvait ses écrits forts, fulgurants, mystiques, capables d'invoquer des images touchant l'âme. Pour sa symphonie, il choisit trois textes de Nelly Sachs; "Someone Blew the Shafar", "Footsteps" et "But Who Enptied Your Shoes of Sand?". La Symphonie N°4 comporte trois vastes mouvements. Le premier constitue presque une symphonie à lui seul. Le second mouvement débute par un solo de violoncelle, puis l'orchestre introduit le premier texte, un solo de violon introduira le deuxième. Le mouvement final s'ouvre sur une introduction confiée au célesta, à la flûte, au cor et aux contrebasses. Le sujet principal survient assez soudainement, le second sujet est une évocation du passé et après un passage soliste, le violon s'unit à la mezzo-soprano pour le dernier poème. Puis un dernier épisode est inexorablement introduit et l'oeuvre se conclut sur un bref commentaire final du violon.

Mathias Lehman



J'adore la violence de cette musique. Wink


Dernière édition par Icare le Mer 3 Juin - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Benjamin LEES (1924-2010)   Ven 4 Jan - 20:19

Eléments biographiques (wikipédia)

Benjamin Lees est un compositeur américain né le 8 janvier 1924 à Harbin (Chine) et mort le 31 mai 2010 à Glen Cove, Long Island (États-Unis). Lees est né en Chine en 1924 de parents russes. Ses parents s'installent aux États-Unis l'année suivante. En 1930, il commence l'étude du piano, puis à l'adolescence, il étudie l'harmonie et la composition. Il sera par la suite élève à l'Université de Californie du Sud à Los Angeles où il aura pour professeurs, Halsey Stevens, Ernst Kanitz et Ingolf Dahl. De 1949 à 1954, il étudie avec George Antheil. Ayant obtenu une bourse Guggenheim, il part étudier en Europe et s'installe en France, près de Paris. Il reste sept ans en Europe avant de regagner les États-Unis en 1962. Il est alors nommé professeur de composition au Conservatoire Peabody de Baltimore. En 1964, il est enseignant au Queen's College avant de revenir en 1966 au Conservatoire Peabody. Il sera aussi professeur à la Manhattan School (1972 à 1974) et la Juilliard School (1976 - 1977). Parmi ses œuvres notables figure la symphonie n°4, Memorial Candles, commande de l'Orchestre symphonique de Dallas (1985) qui commémore l'Holocauste. Cette œuvre, qui comprend une partie de mezzo-soprano sur des poèmes composés par une rescapée des camps de concentration, est d'une grande intensité dramatique.
Depuis le début des années 1950, Lees a composé dans un langage tonal qui s'appuie sur des structures classiques.

Après avoir longtemps vécu à Palm Springs (Californie), Lees était revenu dans la région de New York, où il meurt d'une attaque cardiaque le 31 mai 2010, à l'âge de 86 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Benjamin LEES (1924-2010)   Mer 3 Juin - 23:42


Benjamin Lees a composé une passionnante symphonie en hommage des victimes de la Shoah. Elle s'intitule Symphony N°4 "Memorial Candles". Elle fait appel à deux solistes, la mezzo-sopraniste Kimball Wheeler et le violoniste James Buswell. J'ai aussitôt été conquis par de judicieuses combinaisons instrumentales telles que celles qui donnent la couleur d'ouverture. L'oeuvre est empreinte d'une grande intensité dramatique. Bien sûr, on sait à quelle horrible tragédie elle se réfère: l'Holocauste, la Shoah, une machine à tuer des millions d'êtres vivants, un traumatisme pour toute l'humanité! Le compositeur ne pouvait qu'y mettre toute son âme et ses tripes. Hormis les interventions émouvantes de la mezzo-soprano, celles de violon solo sont de pures pointes d'émotion...j'en ai personnellement eu des frissons comme si ce violon solitaire pénétrait mon âme de son chant lacrymal ou de son cri déchirant....

Réécoutée ce soir et que pourrais-je écrire de plus que ce que j'ai déjà écrit en première partie du topic, sinon que j'ai peut-être une préférence pour le troisième mouvement avec ce mystérieux et troublant carillon qui intervient à deux reprises. Rien que pour ces petits moments-là, j'adore cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Benjamin LEES (1924-2010)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Benjamin LEES (1924-2010)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: