Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Partagez
 

 Trois histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21007
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

Trois histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier Empty
MessageSujet: Trois histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier   Trois histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier EmptySam 6 Jan - 15:06

Les Histoires sacrées de Charpentier occupent dans la musique française de la période baroque une place unique. Si Bouzignac composa également des scènes sacrées, elles n’eurent pas les mêmes dimensions que celles du maître de musique de Madame de Guise et des Jésuites. Qu’elles portent le nom d’Historiae sacrae, de motet ou de dialogues, ce n’en sont pas moins des oratorios, les seuls exemples français de la période (à l’exception de deux pièces de Sébastien de Brossard, d’une de Lochon et d’une de Clérambault), dans la lignée des compositions de Carissimi dont Charpentier fut justement l’élève lors de son voyage à Rome. Le sujet religieux y est donc traité de manière ouvertement dramatique, à la manière d’un théâtre sacré.

Mors Saülis et Jonathae est sans doute le plus élaboré d’entre eux. Composé pour les Jésuites vers 1683, il préfigure la tragédie lyrique que Charpentier composa en 1688 sur le même sujet, David et Jonathas. La chute de Saül, sa mort et celle de son fils Jonathas y sont dépeintes au gré d’une musique enchaînant les épisodes les plus variés, des plus épiques (bruit de guerre et récit initial, chœur " Ad arma ! ") aux plus pathétiques (déploration de David, chœurs " O sors ! sors infelix et acerba ! " et " Montes Gelboe "), dont le plus étonnant demeure l’incantation de la magicienne (quasiment un air d’opéra da capo). Écrit pour un effectif similaire (double chœur et ensemble instrumental), Sacrificium Abrahae est de moindre ampleur mais pas moins inspiré Le duo entre Abraham et Sara, celui entre Abraham et Isaac, le chœur final comptent parmi ses moments les plus réussis. Plus bref encore, le dialogue en commémoration de la fête de la Circoncision (H 406) surprend par son climat pastoral, porté par un trio de voix masculines interprétant tour à tour l’ange et les bergers.

Passé en exclusivité chez Naïve, Gérard Lesne et son ensemble Il Seminario Musicale inaugurent avec faste leur contrat. Le haute-contre français a, par le passé, défendu avec talent la musique française (Leçons de Ténèbres de Charpentier et Couperin, Leçons des Morts de Brossard, cantates, etc., tous chez Virgin). Il revient ici sur ce terrain qu’il connaît bien pour livrer une interprétation équilibrée mais dramatique de ces oeuvres, secondé par un ensemble instrumental en grande forme (flûtes virtuoses, basse continue soutenant le discours de manière subtile et variée). Les épisodes, bien caractérisés, s’enchaînent avec un grand sens de la transition. Les chanteurs se surpassent, non seulement Gérard Lesne, qui campe une fascinante magicienne (rôle écrit dans le grave de la tessiture de haute-contre), mais aussi Ronan Nédélec dans le rôle de Saül, et Jean-François Novelli dans ceux de David et d’Abraham. Assurément, une importante contribution à la discographie de Charpentier et à celle de la musique du Grand Siècle.

Il Seminario Musicale( ensemble baroque )
Gérard Lesne( haute-contre )

Astrée-Auvidis / Naïve 2001
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Trois histoires sacrées de Marc-Antoine Charpentier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Films, CD & livres-
Sauter vers: