Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Salvatore DI VITTORIO (né en 1967)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Salvatore DI VITTORIO (né en 1967)   Dim 10 Avr - 9:31

Salvatore Di Vittorio (né le 22 octobre 1967 à Palerme) est un compositeur et un chef d'orchestre italien. Il est le directeur musical et le chef du Chamber Orchestra of New York.

Il est le fils d'un clarinettiste, Giuseppe Di Vittorio, qui lui a donné ses premières notions musicales.

Salvatore Di Vittorio a étudié la composition avec Ludmila Ulehla et Giampaolo Bracali à la Manhattan School of Music aux U.S.A., et la direction d'orchestre avec Giampaolo Bracali, Francesco Carotenuto, et plus tard Piero Bellugi en Italie.

Sa musique à programme, en particulier la symphonie à programme ou le poème symphonique, est surtout influencée par Hector Berlioz, Richard Strauss et "suit les traces d'Ottorino Respighi" (Mark Greenfast, New Music Connoisseur). Ses œuvres ont été jouées à Orvieto, Palerme, Pérouse, Bruxelles, Le Caire, Florence, Rome, San José et New York; il a dirigé des orchestres à Palerme, Rome, Florence, Danbury, Sofia, Londres, Vancouver et New York. Il a enseigné à la Loyola School (New York City) et à la Adelphi University.

Il a attiré l'attention de manière particulière avec le Chamber Orchestra of New York, quand il a été invité par Elsa et Gloria Pizzoli (petites nièces de Respighi) et Potito Pedarra (conservateur des archives Respighi et auteur du catalogue de ses œuvres) pour compléter et orchestrer plusieurs œuvres de jeunesse de Respighi, dont le premier Concerto pour violon en la majeur (1903), en vue d'une publication par les éditions Panastudio en Italie. Il a créé trois de ces partitions révisées, ainsi que sa propre Overtura Respighiana et ses deux premières symphonies à programme, en 2010 avec le Chamber Orchestra of New York. Il les a enregistrées pour Naxos. Les enregistrements ont été publiés en 2011.

Autres notables restaurations d'un intérêt historique: l'orchestration par Respighi en 1908 du Lamento di Arianna de Claudio Monteverdi (tirée de l'opéra perdu Arianna, 1608) édité en 2012, et l'achèvement par Di Vittorio de l'orchestration par Respighi des Tre Liriche (1913) édités pour le centième anniversaire en 2013.

En novembre 2012, Di Vittorio a créé sa Sinfonia nº 3 "Templi di Sicilia" lors de ses débuts avec l'Orchestra Sinfonica Siciliana au Teatro Politeama à Palerme". Le programme comprenait également les premières en Europe de l'Overtura Respighiana de Di Vittorio et le premier Concerto pour violon en la majeur de Respighi. Les deux journaux Giornale di Sicilia et La Repubblica ont publié le compte-rendu de ces concerts, applaudissant ces œuvres néo-classiques. Peu après, Di Vittorio a reçu la Médaille de Palerme des mains du maire Leoluca Orlando qui a "reconnu la grande importance de l'œuvre de Di Vittorio pour promouvoir la ville de Palerme dans le monde".

Di Vittorio réside à New York et Palerme.


Œuvres

Œuvres orchestrales

Preludio, per orchestra d'archi (Mouvement I de la Sinfonia nº 1) (1994)
Elegy, per orchestra (Mouvement IV de la Sinfonia nº 2) (1996)
Sinfonia no 1 "Isolation", per orchestra d'archi (1994/Révisé en 1999)
Sinfonia no 2 "Lost Innocence", per orchestra (1997/Révisé en 2000)
Romanza dal "Romeo e Giulietta", per orchestra da camera (2004)
San Michele Arcangelo, per baritono, coro e orchestra da camera (Prologue de l'opéra "Fausto") (2005)
Overtura Respighiana (Basée sur la musique de Ottorino Respighi et Gioacchino Rossini) (2008)
Sinfonia no 3 "Templi di Sicilia", per orchestra (2011)
Stabat Mater, Speciosa, Per la Nativita', per coro (a cinque) e piccola orchestra (2012)
Il Tallone di Achille, per piccola orchestra (2010, Complété en 2013)
Overtura Palermo, per orchestra (2013)
Venere e Adone, per piccola orchestra (2014)
Fanfara del Mare "Su un Tema di Monteverdi", per orchestra (2015)
La Villa d'Este a Tivoli, per piccola orchestra (2015)
Clair de Lune, per piccola orchestra (2016) (Debussy - orchestration by Di Vittorio)
O moi Babbino cari, per piccola orchestra (2016) (Puccini - orchestration by Di Vittorio)
Sinfonia no 4 "Metamorfosi", per orchestra (2016)


Transcriptions et révisions de musique orchestrale d'Ottorino Respighi

Concerto pour violon en la majeur (1903/Complété en 2009)[Respighi - Di Vittorio]
Aria per archi (1901/Transcrit en 2010)
Suite per archi (1902/Révisée en 2010)
Suite in Sol Maggiore, per archi ed organo (1905/Éditée en 2011)
Serenata, per piccola orchestra (1904/Éditée en 2012)
Lamento di Arianna, per mezzo-sorprano e orchestra (1908/Éditée en 2012) [Monteverdi - Respighi]
Tre Liriche, per mezzo-sorprano e orchestra (1913/Orchestration complétée en 2013)


Musique de Chambre

Sonata no 1, per clarinetto (1995/Révisée en 1998)
Sonata no 2 "Reflections on a Nursery rhyme", per pianoforte (1996)
Castelli, per piccolo ensemble (2014)


Opéras

Fausto, opéra en deux actes, pour six solistes, chœur et orchestre de chambre (Basé sur Le Docteur Faustus de Thomas Mann; Livret en Italien)
Romeo e Giulietta, opéra en deux actes, pour six solistes, chœur et orchestre (Basé sur Roméo et Juliette de William Shakespeare; Livret en Italien: 2003)


Œuvres chorales et vocales

Magnificat, per coro misto (1995)
Ave Maria, per coro femminile (1995/Révisé en 1998)
San Michele Arcangelo, per baritono, coro e orchestra da camera (Prologue de l'opéra "Fausto") (2005)
Stabat Mater Speciosa, Per la Nativita', per coro (a cinque) e piccola orchestra (2012)




https://www.youtube.com/watch?v=N9BGYypcWHw


https://www.youtube.com/watch?v=ei0a86pOugk
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Salvatore DI VITTORIO (né en 1967)   Mer 27 Juil - 10:54

Sa deuxième symphonie, "Lost Innocence" - innocence perdue - est une symphonie à programme ou "poème symphonique philosophique" inspirée par la tragédie des guerres civiles yougoslaves à la fin des années 1990. Comme une réflexion sur l'histoire de la guerre et la paix, la symphonie représente la recherche constante, la découverte et l'abandon de la vérité par l'humanité. Malgré fin dramatique de l'œuvre, le thème général de la musique suggère l'espoir sans relâche à travers l'orientation de l'innocence.

Très courte pour une symphonie (14 minutes) elle est divisée en 4 mouvements. La section d'ouverture du premier mouvement, Requiem pour un enfant, est une prière pour la mort des âmes innocentes. Une marche sur l'innocence perdue conclut le mouvement avec une représentation musicale de la guerre, ou le mal lui-même. Dans le deuxième mouvement, Danse de Larmes, un cri de rachat est entendu dans la recherche de l'humanité pour la vérité. Cela conduit à une découverte symbolique de la vérité au début du troisième mouvement, Coeur d'enfant, chant de vérité, qui exprime l'innocence et les sentiments d'un enfant. Dans l'Apocalypse: le berceau abandonné, qui conclut le troisième mouvement, l'humanité abandonne l'innocence et retourne au mal et à la guerre. Le quatrième et dernier mouvement, Elegie, est un marche funèbre, mais qui exprime la renaissance spirituelle de l'humanité fondée sur l'espoir et la paix. Chacun des quatre mouvements est basé sur différentes berceuses du monde (Yougoslave, allemande, anglaise, américaine, française, autrichienne et italienne), qui dans son ensemble collectives représentent l'espoir du monde. La Deuxième Symphonie souligne les influences allemandes/autrichiennes, y compris Brahms, Richard Strauss et Mahler.



Un peu plus longue (20 minutes) que la deuxième, la première symphonie "Isolation" est également à programme. Elle représente  l'isolement ou l'aliénation de l'homme envers lui-même (son être intérieur et  la spiritualité) et, surtout, vers ses semblables et le monde environnant. Elle est basée sur des chansons populaires originales composées par Di Vittorio dans ses premières années. Quatre mouvements : Preludio, Fantasia, Fuga et Finale. L'influence de Respighi est indéniable.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10275
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Salvatore DI VITTORIO (né en 1967)   Mer 27 Juil - 13:43


Très belle argumentation, Joachim, ça donne envie! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salvatore DI VITTORIO (né en 1967)   Aujourd'hui à 8:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Salvatore DI VITTORIO (né en 1967)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: