Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Stéphane MOUCHA

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15554
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2013-12-18, 20:55


Biographie:

Stéphane Moucha est né en 1968 à Most (République Tchèque). Peu après sa naissance, ses parents fuient le printemps de Prague et trouvent asile en France, où il commence sa formation musicale à l’âge de 5 ans, par l’apprentissage du violon.

En 1993, après avoir achevé sa formation instrumentale, il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM), où il étudie l’harmonie, le contrepoint, la fugue et l’orchestration.

C’est à cette période qu’il commence à composer pour le théâtre- il met en musique des pièces de Shakespeare (« Peines d’amour perdues », « Beaucoup de bruit pour rien », « Le songe d’une nuit d’été », « Henry V », « Richard III »,« Macbeth »), Corneille (« Le menteur »), Labiche (« Les suites d’un premier lit », « Un chapeau de paille d’Italie »), Erdman (« Le suicidé »), Hanokh Levin (« Que d’espoir ! »).

Du théâtre au cinéma il n’y a qu’un pas, qu’il franchit lorsqu’en 1995 la réalisatrice Véra Caïs lui propose d’écrire la musique de son premier long métrage, une adaptation de l’œuvre du célèbre écrivain tchèque Bohumil Hrabal « Une trop bruyante solitude », avec Philippe Noiret dans le rôle principal. Son travail est alors remarqué par le compositeur Gabriel Yared qui lui propose de devenir son assistant. Cette collaboration durera 10 ans.

Pendant cette période, Stéphane Moucha travaille sur des projets tels que « Message in a bottle » (« Une bouteille à la mer ») de Luis Mandoki, « The next best thing » (« Un couple presque parfait ») de John Schlesinger, « Automn in New York » (« Un automne à New York ») de Joan Chen, « Possession » de Neil Labute, « Cold Mountain » (« Retour à Cold Mountain ») d’Anthony Minghella, « Troy » (« Troie ») de Wolfgang Petersen.

Stéphane Moucha co-signe également par deux fois la musique originale d’un long métrage de cinéma avec Gabriel Yared : une première fois en 2003 pour « Les marins perdus » de Claire Devers, et en 2006 la musique du film « Das leben der anderen » (« La vie des autres », « The lives of others ») de Florian Henckel von Donnersmarck- ce film remporte l’OSCAR du meilleur film étranger en 2007 et le CESAR du meilleur film étranger en 2008.

Stéphane Moucha compose aussi pour la télévision des musiques originales de téléfilms et de séries (plus d’une cinquantaine à ce jour, parmi lesquels « Le miroir de l’eau », « La cour des grands », « Nicolas Le Floch », « Petits meurtres en famille » et « Les petits meurtres d’Agatha Christie ») avec des réalisateurs(trices) tels que Charlotte Brandström, Jean-Pierre Améris, Marc Angelo, Edwin Baily, Christophe Barraud, Eric Woreth, Nicolas Picard, Philippe Bérenger, Stéphane Kappes, Didier Albert, Pascal Chaumeil, Jean Marboeuf, Stéphane Kurc, Daniel Losset, Christiane Spiero, Nicolas Herdt, Pierre Joassin, Harry Cleven, Bertrand Van Effenterre, Michaela Watteaux, Dominique Ladoge, Renaud Bertrand et arrange pour la chanson (notamment pour Charles Aznavour et Jane Birkin).

En 2010, il retrouve le cinéma allemand avec « die Fremde » (« L’étrangère ») de Feo Aladag (sélectionné pour représenter l'allemagne à l’Oscar du meilleur film étranger 2011), puis avec « Anleitung zum Unglücklichsein » de Sherry Hormann (2012) et « Lauf Junge Lauf » de Pepe Danquart (2013).

Côté français, il signe la musique originale du film « Tous au Larzac » de Christian Rouaud (CESAR du meilleur film documentaire 2012) et de « L’homme qui rit » de Jean-Pierre Améris.

Stéphane Moucha a été récompensé du prix de la meilleure musique au festival musique et cinéma d’Auxerre (2007) pour « La vie des autres », du prix de la meilleure musique au festival de La Rochelle (2008) pour « Nicolas Le Floch », du prix de la meilleure musique décerné par l’association des critiques allemands à Berlin (2011) pour « Die Fremde » (« L’étrangère ») et du prix de la meilleure musique au festival de Luchon (2013) pour « Le silence des Eglises ».



Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2013-12-18, 21:51

Je fais la découverte de Stéphane Moucha comme compositeur de musiques de film et de théâtre principalement et le peu que j'ai entendu de lui me semble agréable, à suivre... La question que je me pose est : quel est le lien avec le jazz ?  Stéphane MOUCHA 1521897346 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15554
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2013-12-19, 09:15

laudec a écrit:
Je fais la découverte de Stéphane Moucha comme compositeur de musiques de film et de théâtre principalement et le peu que j'ai entendu de lui me semble agréable, à suivre...  La question que je me pose est : quel est le lien avec le jazz ?    Stéphane MOUCHA 1521897346 

Dans l'absolu aucun. Je transfère.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15554
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2013-12-19, 09:44

J'ai découvert ce compositeur par des formes musicales plutôt classiques composées pour des téléfilms et séries télévisées. J'ai notamment apprécié le thème tout en couleur qui anima les génériques des épisodes Les Petits meurtres d'Agatha Christie. C'était assez bien trouvé. Il y avait ce côté attractif et prenant qui donnait envie de voir le film; une approche à l'ancienne! La toute première musique que j'ai écoutée et appréciée de ce compositeur est Le Miroir de l'eau. Je l'ai d'abord remarquée dans son contexte, un film tv de Edwin Baily avec Cristina Reali, Line Renaud, Bernard Verlès et Clémentine Célarié.

Synopsis (Wikipédia)

Antoine Marange est de retour dans son pays près d'Aix-en-Provence après un périple à la voile à travers le monde. À son retour, il apprend que la fille qu'il avait aimée 25 ans plus tôt, Isaure Castella, est morte noyée dans le lac des « Eaux miroirs ». Sa noyade semble suspecte et le retour d'Antoine apporte son lot de mystères au domaine Castella où vivent trois générations de filles : la grand-mère, Suzanne, qui se réfugie dans le silence et ne se confie qu'à son régisseur, Emmanuel ; Gabrielle, la sœur d'Isaure, mariée à Nicolas, qui la trompe avec Alexandra et enfin, Elena, sa fille, encore insouciante, qui n'a d'yeux que pour Yann, son petit ami. Depuis quelque temps, Gabrielle a la sensation qu'Isaure est de retour. Elle va de découverte en découverte en commençant par la réouverture de sa chambre que sa mère avait pris soin de condamner pour ne pas réveiller le passé. De plus, une petite fille, Alice, a des visions et voit régulièrement Isaure aux « Eaux Miroirs ». Elle est la fille d'Alexandra, maîtresse de Nicolas et de Robin, inspecteur de police dont la relation avec Alexandra est des plus tendues. Heureusement, il fait la connaissance d'Anna, institutrice, sur le point de se marier mais perdue et en quête d'identité...Pour ne rien arranger, la nièce d'Antoine, Anaïs, se noie dans les mêmes conditions qu'Isaure. L'inspecteur Robin est chargé de l'enquête et son investigation va lever les secrets qu'avait pris soin d'enfouir l'aïeule de la famille Castella.

C'est une musique pour orchestre et à laquelle les choeurs apportent une touche quelque peu fantastique. Très mystérieuse par moment, on notera quand même une intéressante utilisation des cuivres dans les quelques passages d'action et, outre le fantôme d'Isaure qui semble être la touche fantastique de l'intrigue, j'ai aussi senti ou plutôt entendu celui de Bernard Herrmann planer à certains endroits, au plus près de la partition de Stéphane Moucha...Peut-être plus particulièrement lors du "Thème de Suzanne Castilla" développant une superbe écriture des cordes...?... En tout cas, j'ai trouvé que sa musique apportait un surplus d'âme non négligeable à ce film et lorsqu'elle apparut en cd, j'étais trop désireux de savoir si ce surplus d'âme allait se poursuivre hors-contexte. En la réécoutant avant-hier, Isaure réapparut dans le miroir de l'eau, plus réelle que jamais. Donc... Stéphane MOUCHA 333455
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22800
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2014-07-20, 12:36

Stéphane Moucha est un musicien né en 1968 à Most en République tchèque.

Peu après sa naissance, ses parents fuient le printemps de Prague et trouvent asile en France, où il commence sa formation musicale à l’âge de 5 ans, par l’apprentissage du violon.

En 1993, après avoir achevé sa formation musicale sur différents instruments (sous la tutelle d'Ivry Gitlis, il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM), où il étudie l’harmonie, le contrepoint, la fugue et l’orchestration. . Depuis, il compose pour le théâtre, la chanson, le cinéma ou la télévision.

Il orchestre également pour d'autres, notamment Yvan Cassar, André Manoukian et Gabriel Yared, avec lequel il cosigne plusieurs partitions de films.


Compositions cinématographiques

Cinéma

2012 : L'Homme qui rit , film de Jean-Pierre Améris
2010 : L'Étrangère (Die Fremde), film de Feo Aladag
2006 : La Vie des autres (Das Leben der Anderen), film de Florian Henckel von Donnersmarck
2003 : Les Marins perdus, film de Claire Devers


Télévision


2013 : Le Silence des églises, téléfilm de Edwin Baily
2012 : Tous au Larzac, film documentaire de Christian Rouaud
2011 : Un cœur qui bat, téléfilm de Sophie Révil et Christophe Barraud
2010 : 4 garçons dans la nuit, téléfilm de Edwin Baily
2009 : Les Héritières, téléfilm de Harry Cleven
2009 : Ma sœur est moi, téléfilm de Didier Albert
2008 : L'Ex de ma fille, téléfilm de Christiane Spiero
2007 : Ma fille est innocente, téléfilm de Charlotte Brandström
2007 : La vie sera belle, téléfilm de Edwin Baily
2007 : Un juge sous influence, téléfilm de Jean Marbœuf
2006 : Du goût et des couleurs, téléfilm de Michaëla Watteaux
2004 : Vu à la télé, téléfilm de Daniel Losset
2004 : La Petite Fadette, téléfilm de Michaëla Watteaux
2004 : Clochemerle, téléfilm de Daniel Losset
2004 : La Classe du brevet , téléfilm de Edwin Baily
2000 : La Tribu de Zoé, téléfilm de Pierre Joassin


Série Télévisée

2008 - 2013 : Nicolas Le Floch, série TV de Jean-François Parot - 10 épisodes
2009 - 2013 : Les Petits Meurtres d'Agatha Christie, série TV - 15 épisodes
2011 : Deux flics sur les docks, série TV - 2 épisodes
2006 : Les Secrets du volcan, mini-série
2006 : L'État de Grace, mini-série
2004 : Le Miroir de l'eau, mini-série


Récompenses

2008 : Meilleure musique pour Nicolas Le Floch au Festival de la fiction TV de La Rochelle
2013 : Meilleure musique pour Le silence des églises au Festival du film de télévision de Luchon
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22800
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2014-07-20, 12:55

J'ai trouvé son nom pour la musique des "Petits meurtre d'Agatha Christie" qu'on est en train de rediffuser sur la 2, c'est une musique plutôt humoristique. Pas mal du tout.

Vidéos indisponibles
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15554
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2014-07-20, 20:08

J'ai réuni les deux topics car j'en avais déjà ouvert un sur ce compositeur. Je trouve super que tu fasses attention à la musique lorsque tu regardes un film ou une série tv. J'aime bien le thème que tu as posté. Sympa! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22800
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2014-07-21, 11:18

Merci, cher ami, d'avoir été vigilant  Mains  Il me semble pourtant avoir fait une recherche avant d'ouvrir le topic. Je l'avais peut-être mal orthographié...

La musique de La petite Fadette n'est pas mal non plus. Un tout autre genre !

Vidéo désactivée
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2017-12-14, 00:02

Stéphane Moucha, je ne vais pas rappeler sa bio que vous avez largement commentée ci-dessus, a en particulier composé brillamment la musique de la belle série télé "Nicolas Le Floc'h" d'après les romans de l'historien-écrivan Jean-François Parot (se déroulant seconde moitié du XVIIIème à partir du règne de Louis XV) -on en a déjà parlé ailleurs-. 
Comme je connaîs très bien la BO (je viens de voir les deux épisodes finaux, qui vont sortir bientôt à la télé, enfin !), et que j'ai écouté hier soir un peu la symphonie 4 de Schumann (direction Zacharias), je pense que Moucha a fait quelques petits emprunts au classique et baroque , consciemment ou pas..., en particulier le final de Schumann m'a rappelé le générique.. 



Ils ont tous fait ça, les compositeurs de BO (y compris Morricone, on en avait parlé aussi, et Desplat, etc..).  Ca doit être dans leur subconscient, une certaine mélodie leur revient.... 

Stéphane Moucha a eu de nombreux prix, déjà pour une si jeune carrière !  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2021-05-27, 22:19

Je regarde de nouveau la série de "Nicolas Le Floc'h" d'après Jean-François Parot, toujours aussi brillamment interprétée et réalisée que dans mon souvenir Stéphane MOUCHA 13150 . C'est beau, j'adore les films de cape et d'épée, et la musique de Stéphane Moucha, extrêmement inspirée et fort présente, est un élément essentiel de la série. Je me "régale" ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15554
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2021-05-28, 10:02

Anouchka a écrit:
Ils ont tous fait ça, les compositeurs de BO (y compris Morricone, on en avait parlé aussi, et Desplat, etc..).  Ca doit être dans leur subconscient, une certaine mélodie leur revient....

Ils ont tous fait ça de manière plus ou moins consciente, les compositeurs tout court, pas seulement de cinéma, quelque soit l'époque d'ailleurs, pouvant emprunter l'idée mélodique d'un autre ou issu de la musique populaire, voire même le style d'un compositeur qui leur est contemporain ou antérieur et qui, en tous les cas, a joué une influence significative sur eux. Le dire c'est défoncer des portes ouvertes. Aucun compositeur, aussi génial qu'il nous paraît, ne vient de la planète Mars, imperméable à tout ce qui s'est fait autour de lui et ne subissant aucune influence en demeurant original à 100%: ça n'existe pas. Même Xenakis n'est pas original à 100%. La plupart des grands compositeurs de cinéma, puisque c'est d'eux qu'il s'agit ici, ont un énorme bagage classique derrière eux qui se répartit sur plusieurs siècles, jusqu'aux influences qui leur sont contemporaines et proviennent aussi des musiques populaires. Cependant, il y a quand même des compositeurs qui se sont démarqués par plus de personnalité et d'inventivité que d'autres, ça c'est un fait indiscutable. Dans le domaine de la musique de film, il y a Le Créatif qui n'est pas dépourvu d'influences mais qui a su les intégrer dans un style propre et facilement identifiable et Le Faiseur qui est généralement plus impersonnel, même si la musique de film qu'il produit dans l'absolu peut être de bonne qualité et répondre parfaitement aux attentes du film. Les meilleurs sont ceux qui ont su personnaliser et transcender leurs influences, comme Mozart en son temps...et il n'est pas le seul, heureusement pour nous d'ailleurs! D'autre-part, si tu veux, par exemple, trouver une influence classique dans Electre de Mikis Theodorakis, tu peux te lever le matin de bonheur et te coucher très tard le soir. Hehe Ca n'empêche pas que ce dernier a lui aussi "subi" les influences des grands maîtres du passé dans ses concertos, ses symphonies, sa musique de chambre, etc...

Lorsque j'écoute un peu de la musique de "Nicolas Le Floch", notamment le générique présenté plus haut, il est de forme très très classique et fortement référentiel. Très efficace ceci-dit. Il t'évoque Schumann, mais il pourrait très bien évoquer d'autres compositeurs de cette période, voire même un peu la musique d'un autre film de cape et d'épée plus ancien, pusse-t-elle avoir été composée par Paul Misraki, Jean Marion ou John Addison, trois bons compositeurs qui ont oeuvré pour l'image bien avant Stéphane Moucha et qui, eux aussi, ont puisé leur inspiration dans le répertoire classique sans forcément tomber dans le papier-calque. Je n'ai jamais cru aux générations spontanées. Evidemment, dans le domaine de la composition pour l'image, outre la personnalité musicale du compositeur, plusieurs paramètres entrent en scène qui n'existent pas dans une composition libre; les exigences du réalisateur, le film lui-même, son sujet, son contexte, etc..., puis aussi la problématique des "musiques provisoires", mais bon, ça demanderait un sujet à part...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2021-05-29, 00:04

Merci Icare, tout ce que tu expliques est fort intéressant. Nous en avions déjà parlé et j'avais bien intégré tout cela..
En tout cas, Stéphane Moucha sur "Nicolas..."est royal dans sa composition : le générique est superbe, mais pas que, car il conduit sans arrêt l'action, et cela, c'est très fort, car toujours "bienvenu" et ça nous devient indispensable dans les scénars. On l'attend.........! (sans lui, ça ne serait pas pareil du tout !!)/
Voici une transcription pour piano, personnelle, qui lui a été demandée par un internaute, et qu'il a accepté de faire.
Super ! Very Happy


Dernière édition par Anouchka le 2021-10-28, 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15554
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty2021-10-28, 22:40

Stéphane MOUCHA Image-w240

C'est en découvrant la mini-série télévisée Le Miroir de l'eau, réalisée par Edwin Baily, que j'avais découvert durant 2004 la musique de Stéphane Moucha. Elle m'avait aussitôt séduit par son caractère herrmannien et une substance sonore quelque peu aquatique qui la rend plus séduisante encore...plus envoûtante... Il s'agissait d'un envoûtement et lorsqu'un album parut de la bande originale, je n'hésitai pas une seconde. Elle tint d'ailleurs toutes ses promesses sur les quarante-cinq minutes présentées. Inquiétante, mystérieuse, romantique, lancinante, avec une teinte de fantastique, il y eut assurément un cocktail musical qui avait tout pour m'aimanter. Il y avait surtout une musique qui correspondait à la perfection aux images et à l'intrigue qui se déployait de manière énigmatique. Merveilleuse interprétation du "City of Prague Philharmonic Orchestra and Choir" sous la direction d'Adam Klemens avec Lucie Svechlova au violon solo. Il s'agit de mon unique album de Stéphane Moucha jusqu'à aujourd'hui. J'ai bien entendu quelques génériques accrocheurs et stylés pour d'autres films tv et je me demande bien à quoi ressemble la musique du film  La Vie des autres (Das Leben der Anderen), film de Florian Henckel von Donnersmarck qu'il co-composa avec Gabriel Yared et qui existe également en disque. Mais, ma curiosité se tourne davantage vers un film intitulé Cours sans te retourner!, réalisé par Pepe Danquart (2013). Il a été mis en musique par Stéphane Moucha et j'avoue qu'elle titille ma curiosité...

Synopsis: Srulik, Juif polonais de 8 ans et demi, fuit le ghetto de Varsovie, où il vit avec ses parents et son frère. Après la perte de sa famille, commence alors pour lui un long périple pour échapper aux soldats nazis qui le recherchent. Pour survivre, Srulik doit tout oublier de son ancienne vie. Mais peut-on oublier son propre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Stéphane MOUCHA Empty
MessageSujet: Re: Stéphane MOUCHA   Stéphane MOUCHA Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Stéphane MOUCHA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: