Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Josef Szulc (1875-1956)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23943
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Josef Szulc (1875-1956) Empty
MessageSujet: Josef Szulc (1875-1956)   Josef Szulc (1875-1956) EmptySam 05 Avr 2014, 15:11

Josef Szulc, né Josef Zygmunt Szulc (francisé en Joseph Szulc), le 4 avril 1875 à Varsovie et mort le 10 avril 1956 à Paris, compositeur et chef d'orchestre français d'origine polonaise.

Né en Pologne, il est le fils de Henryk Szulc (1836-1903), violoniste et compositeur qui dirigea pendant trente années l'orchestre du Teatr Wielki (l'Opéra) et enseigna la contrebasse au Conservatoire de Warszawa.

Józef Szulc étudie au Conservatoire de Warszawa avec Zygmunt Noskowski (1846-1909) pour la composition et peut-être Rudolf Strobl (1831-1915) pour le piano.

Il se perfectionne à Berlin au Conservatoire Stern avec Ernst Jedliče [Jedliczka] (1855-1904, professeur au Conservatoire Stern de 1897 à 1904), et avec des leçons privées de Herman Schramke et de Morycy Moszkowski.

En 1897, il est nommé professeur de piano au Conservatoire Stern de Berlin et dirige l'orchestre de l'Opéra de Stuttgart.

Josef Szulc arrive en France en 1899. Il s'installe à Paris pour parfaire des études musicales (composition et direction d'orchestre). Il sera formé notamment par Ignacy Jan Paderewski (piano) et pour la composition par Jules Massenet. Il se marie avec la cantatrice d'opérettes Suzy Delsart.

En 1903, il s'installe à Bruxelles où il est nommé chef d'orchestre au Théâtre de la Monnaie. Le succès est immédiat avec le ballet "Ispahan" et par plusieurs mélodies.

Son épouse, Suzy Delsart, divette d'opérette, qui interprêta le rôle de la Veuve Joyeuse de Franz Lehar, le pousse à composer des mélodies plus légères et populaires.

En 1907, il réalise la musique de l'opérette de Marcel Gerbidon, "Flossie" ou "Je m'appelle Flossie".

En 1908, il adapte une comédie de Pierre Veber, "Loute" puis, en 1914, il se lance dans une comédie musicale, "Flup !" sur un livret de Gaston Dumestre qui sera un triomphe en 1920. Il enchaîne d'autres succès tel que "Titin" sur un livret de Gaston Dumestre. Durant l'entre-deux-guerres, il composera près d'une vingtaine de comédies musicales.

Depuis le début du XXe siècle, les Szulc passaient tous leurs étés à Marlotte notamment à la Villa Suzon (8, rue Cicéri), puis, au N° 14 de la même rue, aux Fauvettes surnommée L'Atre après que leur ami Buzzetto y eut sculpté une monumentale cheminée en plâtre. Durant la dernière guerre, ils séjournèrent aux Violettes, 7 rue Palezzi. Mme Lalance nous dit que recherché par les Allemands, Josf Szulc fut hébergé durant quelques mois par le baron Le Guay dans l'ancien atelier d'Héseltine, à la Bastie.

Mais c'est sans doute grâce à la célébrité de son épouse très prisée en Allemagne que Josef Szulk ne fut pas déporté durant la Seconde Guerre Mondiale et put achever Pantoufle (1945) sur un livret de Willemetz.

Josef Szulc (1875-1956) Szulc10


Oeuvres

Ouvertures : Esther - Sinaï (non datées)
Trio avec piano
Sonate pour violon et piano en la mineur, op 61 (v. 1907)
10 Mélodies sur des poèmes de Verlaine, pour voix et piano, op 83 (1907)
Autres mélodies, dont Voici des fleurs (1926), Harmonie du soir (1930)
Une Nuit d'Ispahan, ballet (1909)
Pièces pour piano (dont une Sonate)


Comédies musicales

1920 : Flup ! sur un livret de Gaston Dumestre
1920 : Titin sur un livret de Gaston Dumestre
1922 : La Victoire de Samothrace sur un livret de Gaston Dumestre
1923 : Le petit choc sur un livret de P.L.Plers
1924 : Vivette, sur un livret de G. Dumestre
1925 : Quand on est trois, sur un livret de P. Weber et A. Willemetz
1925 : Mannequins sur un livret de Jacques Bousquet et d'Henri Falk
1926 : Divin Mensonge sur un livret coécrit d'Alex Madis, Pierre Veber et Hugues Delorme.
1929 : Flossie, sur un livret de M. Gerbidon et C.L. Pothier
1934 : Mandrin, sur un livret d'A Rivoire et R. Coolus
1945 : Pantoufle sur un livret de Albert Willemetz


Filmographie

1930 : La route est belle de Robert Florey et André Baugé
1930 : L'Enfant de l'amour de Marcel L'Herbier
1933 : Mannequins de René Hervil
1933 : Les Surprises du sleeping de Karl Anton
1935 : Une nuit de noces de Maurice Kéroul et Georges Monca
Revenir en haut Aller en bas
 
Josef Szulc (1875-1956)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stan Golestan (1875-1956)
» Stan Golestan (1875-1956)
» Henriette Renié (1875-1956)
» Josef Pembaur (ou Pembauer) le jeune (1875-1950)
» Josef Suk (1874-1935)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: