Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

 

 Christoph Nichelmann (1717-1762)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23750
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty
MessageSujet: Christoph Nichelmann (1717-1762)   Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty2013-08-22, 15:09

Christoph Nichelmann (né le 13 août 1717 à Treuenbrietzen et mort le 20 juillet 1762 à Berlin) est un claveciniste et compositeur allemand.

Né à Treuenbrietzen (Brandebourg), sur des conseils amicaux, il se rend à la Thomasschule de Leipzig en 1730, où il a été accepté par Johann Sebastian Bach. Il a étudié la composition avec Wilhelm Friedemann Bach et a appris à jouer du clavier. En 1733, en raison de son intérêt pour l'opéra, il est allé à Hambourg pour explorer la musique théâtrale dans le style français et italien. Là, il fut l'élève de Reinhard Keiser, Georg Philipp Telemann et Johann Mattheson. Pendant plusieurs années, Nichelmann a alterné des périodes d'études avec des périodes d'emploi comme musicien privé et secrétaire de diverses familles nobles.

En 1739, il s'installe à Berlin pour poursuivre une carrière musicale. Depuis l’avènement de Frédéric le Grand, Berlin est devenu un centre musical actif qui attire certains des musiciens les plus connus de l’époque, et Nichelmann poursuit ses études avec Quantz, le professeur de flûte du roi, et avec le Kapellmeister C.H. Graun. Ses premières sonates pour clavier imprimées sont achevées pendant cette période. En 1742, il décide de se rendre en Angleterre et en France, et retourne à Hambourg deux ans plus tard.
Une offre du roi Frédéric le Grand de Prusse le ramena à Berlin, où en 1744 il est devenu le deuxième claveciniste (avec C.P.E. Bach) de l'ensemble de l'opéra royal, ("zweiter cembalist der Königl. Operncapelle") pour accompagner le roi qui jouait de la flûte.  Il a conservé ce poste jusqu'en 1756. Conformément à la teneur générale de l'activité littéraire à Berlin, et en réponse à la controverse sur les mérites des styles français et italien, Nichelmann a sorti en 1755 un long traité qui a attiré beaucoup d'attention, Die Melodie, nach ihrem Wesen sowohl, als nach ihren Eigenschaften. L'œuvre est inhabituelle en ce qu'elle se concentre partout sur la mélodie, mais une grande partie de la substance dérive des écrits antérieurs de J.-P. Rameau. Un caspar Dünkelfeind pseudonyme l'a sévèrement critiquée dans Gedanken eines Liebhabers der Tonkunst (Nordhausen, 1755), et Nichelmann a poursuivi la discussion dans Die Vortrefflichkeit der Gedanken des Herrn Caspar Dünkelfeindes über die Abhandlung von der Melodie. Le départ de Nichelmann de la cour en 1756 a été attribué à cet échange littéraire, mais Marpurg a écrit qu’il avait demandé et obtenu sa libération du service du roi.

Dès lors, il a dû se soutenir lui-même en donnant des leçons privées.Nichelmann a écrit la plupart de ses plus petits morceaux et chansons pour clavier pendant ses dernières années à Berlin, années rendues difficiles par les bouleversements de la guerre de Sept Ans.

Il est mort à Berlin en 1762.


Oeuvres

Les compositions traditionnelles de Nichelmann entrent dans la période de 1737-1759, qui a été un moment de l'évolution des styles musicaux, du baroque au début de la période classique. Les plus connus sont ses concertos pour piano en trois mouvements (vif-lent-rapide). Il a également écrit dix-huit concertos, une ouverture, et trois symphonies, ainsi que des œuvres chorales et autres morceaux de piano. Ses vingt-deux Lieder sont les premiers exemples de la Berliner Liederschule (école de Lieder de Berlin). Sa sérénade Il sogno di Scipione était connue au 18ème siècle, mais seule la sinfonia d'ouverture a paru dans une édition moderne. Une cantate et un requiem sont des exemples isolés dans le catalogue de Nichelmann.
Le Traîté de Nichelmann Die Melodie, nach ihrem Wesen sowohl, als nach ihren Eigenschaften (Melodie, d'après sa nature et ses propriétés) (1755) a été acclamé, bien qu'il ait été critiqué par un théoricien sous le pseudonyme de Caspar Caspar Dünkelfeind, qui pourrait être Carl Philipp Emanuel Bach.


Parmi ses oeuvres


Orchestre

18 Concertos pour clavecin et cordes (entre 1740 et 1759)
Concerto pour violon et cordes
Sinfonia pour 2 flûtes, 2 cors, 2 hautbois et cordes en mi bémol majeur
Sinfonia pour cordes en fa majeur
Sinfonia pour cordes en sol majeur
Ouverture pour 2 hautbois, 2 violons, alto, cordes et basse continue en si bémol majeur
Ouverture pour Il Sogno di Scipione


Musique pour clavecin

6 brevi sonate da cembalo massime all’uso delle dame (6 Sonates brèves à l'usage des dames), op 1 (1745)
[6] Brevi sonate da cembalo all’ uso di chi ama il cembalo (6 Sonates brèves pour celui qui aime le clavecin), op 2 (1745)
Sonate en la mineur (1747)
6 Sonates
Short Sonatas or Lessons (v. 1770)
2 Allegros en mi majeur (1756)
Rondo en sol majeur (1760)
6 Menuets
6 Polonaises
Allegro en sol majeur, allegretto en mi bémol majeur, presto en mi mineur (1762)
4 pièces : La Gaillarde, la Tendre, claviersuite, allegro en mi bémol (1761-63)
Fantaisie
Variations


Musique vocale

Requiem à 4 voix et orchestre
La Galatea (texte P. Metastasio) (1740)
Il Sogno di Scipione, serenata (P Metastasio) pour solistes, choeur et orchestre (1745)
Zeffirretti, cantate pour soprano, 2 violons, alto et basse
Il fiume spre, aria pour Il ré pastore, pour voix et orchestre
22 Lieder à 1 voix et clavier


Ecrits

Die Melodie, nach ihrem Wesen sowohl, als nach ihren Eigenschaften (Danzig, 1755)
Die Vortrefflichkeit der Gedanken des Herrn Caspar Dünkelfeindes über die Abhandlung von der Melodie (c1756)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23750
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty
MessageSujet: Re: Christoph Nichelmann (1717-1762)   Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty2020-08-14, 11:41



https://www.youtube.com/watch?v=-KTubAwiA4o



Concerto per il Cembalo à Cinque

1. Allegro 0:00
2. Andante 6:26
3. Vivace 10:10
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23750
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty
MessageSujet: Re: Christoph Nichelmann (1717-1762)   Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty2022-06-20, 14:59



https://www.youtube.com/watch?v=1BZe2HV9bX4

Concerto in C Minor for Keyboard, Strings & B.c

00:00] I. Allegro
[07:27] II. Adagio sempre piano
[13:40] III. Presto

Akademie für Alte Musik Berlin
Raphael Alpermann, fortepiano
Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 1435
Age : 77
Date d'inscription : 19/03/2019

Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty
MessageSujet: Re: Christoph Nichelmann (1717-1762)   Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty2022-06-20, 19:01

Merci pour tes deux envois musicaux que j'ai bien appréciés,
et plus particulièrement le "Concerto in C Minor for Keyboard, Strings & B.c". Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty
MessageSujet: Re: Christoph Nichelmann (1717-1762)   Christoph Nichelmann (1717-1762) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Christoph Nichelmann (1717-1762)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just Caspar (1717-1760)
» François GRANIER (1717-1779)
» Remigius Kleesatel (1717-1783)
» Wenzel SCHINDELAR (1717-1764)
» Burk Thumoth (1717-1747)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: