Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-47%
Le deal à ne pas rater :
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants de 2 à 6 ans
47.93 € 89.99 €
Voir le deal

 

 Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23750
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty
MessageSujet: Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty2012-12-13, 09:54

Ignacio de Jérusalem y Stella (Ignazio Gerusalemme) (Lecce, Italie, vers 1707 - Mexico, 1769 ), a été l'un des compositeurs les plus importants de la Nouvelle-Espagne.

Il a commencé son activité musicale dans son Italie natale en tant que violoniste. Musicien du Colisée de Cadix et de Nouvelle-Espagne, il est devenu maître de chapelle de la cathédrale de Mexico. Il était connu pour ses contemporains comme le "miracle musical" parce que son talent et de ses aptitudes musicales correspondaient au même maître de chapelle de Madrid.


En 1732, il quitte l'Italie et s'installe à Cadix pour travailler au Colisée (Théâtre) de cette ville. En 1742, José Cárdenas, de la Cour royale des comptes, l'engage en Espagne avec d'autres musiciens et chanteurs destinés à remplir des services au Mexique .
Il arrive dans la capitale de la Nouvelle-Espagne en 1742 pour servir en tant que violoniste et directeur musical du Colisée de Mexico. Il commença à composer des œuvres pour la cathédrale de Mexico en 1746, et en 1749, il est engagé comme maître de chapelle provisoire à la cathédrale de Mexico. L'année suivante, il y fut nommé professeur principal, un poste qu'il a occupé jusqu'à sa mort en 1769 .

origine

Annibale Enrico Cetrangolo chercheur, dit que, dans les archives de la Curie Arcivescovile de Lecce, il y a l'acte du baptême de Ignatius, Dominicus, Orontius, Joseph Pascali Jérusalem, en date du 3 Juin 1707. Selon ce document ses parents étaient Matteo, fils de Francesco Jérusalem, et Anna Curzio (ou Stella), fille de Vincenzo.
Le père d'Ignazio, Matteo Gerusalemme, est né à Naples en 1667 et a déménagé à Lecce en 1689, au service de Don Gabriel Augustin Erriquez (ou Enriquez), prince de Squinzano, Campi Salentina y Salice, comme "musicien di scuola" à Campi et "maestro di cappella" dans l'église des Jésuites de Lecce.
Matteo, selon les procès-verbaux étudiés, en plus d'Ignazio, a eu 11 enfants avec Anna Curzio (ou Stella) et un autre avec Justine Stefanelli (apparemment sa première femme). Les parrains et marraines des enfants appartenaient à l'aristocratie de Lecce et  de Terra d'Otranto: les Lubelli, les Tafuro, les Belli, le Enriquez, les Grecos, les Personé. Anna Curzio, la mère de Ignazio Jérusalem  (ou Gerusalemme), était la fille de Vincenzo, qui était maître de chapelle à Lecce. Il est curieux de noter l'ambiguïté des documents dans la nomination du nom de Vincenzo et de sa fille Anna, qui sont parfois présentés comme Stella ou dans d'autres comme Curzio.
Comme maestro de capella, Ignacio de Jérusalem a été précédé par Domingo Dutra y Andrade (1741-1750) et remplacé par Mateo Tollis della Rocca (1769-1780).


Parmi ses oeuvres

Musique sacrée

Maitines a Nuestra Señora de Guadalupe de 1764
Maitines a Nuestra Señora de la Concepción
Magníficat a dos coros
Misa en sol mayor a 8 voces
Responsorio Segundo de S.S. José
Dixit Dominus
Misa policoral en Re mayor
Miserere
Lamentations
Dixit Dominus
Psaumes et Motets
Te Deum
Hymnes
Répons
Pastorale de Noël
Villancicos
Cantates et arias sacrés

Divers

Arias et pastorellas profanes
Loas
Cantates profanes
3 sinfonias dont une en sol majeur pour cordes et b.c. (v. 1760), une autre en sol majeur pour cordes, 2 cors et b.c. et une en ré majeur pour cordes, 2 cors, 2 clarinos.

Sinfonia en ré majeur

https://www.youtube.com/watch?v=eo0vLxKKo1I



Sinfonia en sol majeur
https://www.youtube.com/watch?v=9hgMFMvZeZE
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23750
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty
MessageSujet: Re: Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty2015-11-15, 20:33

Voici un CD d'arias pour voix et instruments de Ignacio de Jerusalem, de Leonardo Leo et de Nicola Logroscino. Ces oeuvres en espagnol ont été composées pour la cathédrale de Mexico (pour Jerusalem) et pour des cathédrales du Guatemala (pour Leo et Logroscino).

Je m'attendais à une musique plutôt ennuyeuse, eh bien non, c'est très attrayant Wink

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Cover12

Je n'en ai pas trouvé sur youtube, mais voici un Te Deum :

https://www.youtube.com/watch?v=P0fvdpM-3vg

Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 1435
Age : 77
Date d'inscription : 19/03/2019

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty
MessageSujet: Re: Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty2022-02-14, 22:24

Une musique qui est chère à mes oreilles et me touche l'âme.   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) 185465

Dixit Dominus, a 4 con violines, trompas y bajo


https://www.youtube.com/watch?v=8PPjJGu9Ssw

0:00 I. Dixit Dominus
1:34 II. Virgamus virtutis (solo)
5:53 III. Judicabit in nationibus
6:35 IV. De torrente invia bibet (solo)
7:41 V. Gloria Patri
8:21 VI. Amen
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23750
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty
MessageSujet: Re: Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty2022-06-06, 10:14

Ignacio (Ignazio) Jérusalem [Gerusalemme, Hyerusalem, Hierusalem] (Lecce, 3 juin 1707 - Mexico, 15 décembre 1769) est un compositeur et violoniste mexicain d'origine italienne.

Son père, Matteo Martino Gerusalemme, était violoniste à l'église jésuite de Lecce. En 1742, alors qu'il était actif comme musicien de théâtre à Cadix, Ignazio fut persuadé de partir pour Mexico par Josef Cárdenas, l'administrateur du Real Hospital de Naturales. Jérusalem et ses compagnons, qui comprenaient des chanteurs, des danseurs et des instrumentistes, ont commencé à arriver à Mexico à la fin de 1743.
Jérusalem est devenu directeur du Coliseo, où il s'est forgé une réputation de compositeur doué. En juin 1746, il entre au service de la cathédrale de Mexico, compose des villancicos et enseigne au Colegio de Infantes.

Jérusalem se trouva en désaccord avec Domingo Dutra, un musicien indifférent qui était le maestro de capilla par intérim de la cathédrale depuis 1739, date du départ de Zumaya. Dutra s'était révélé incompétent à la fois comme compositeur et chef de chœur, et en 1749, le chapitre le força à prendre sa retraite. En avril 1750, Jérusalem postula pour le poste et après un examen rigoureux fut nommé maestro de capilla le 3 novembre 1750.

La capilla prospéra sous sa direction. Selon Juan de Viera, écrivant en 1777, Jérusalem dirigeait l'orchestre et le chœur dans des spectacles musicaux presque tous les jours, et "la Chapelle Musicale [était] la plus choisie, la plus habile et la plus savante des chapelles d'Amérique". Viera a entendu un groupe d'Européens dire qu'"une telle magnificence ne se trouve pas à Tolède ou à Séville", et qu'"ils ressemblaient plus à un chœur d'anges qu'à des humains". Peu de temps après la nomination de Jérusalem comme maestro de capilla, sa santé s'est détériorée et il a également dû faire face à une menace pour sa sécurité économique au début des années 1750, lorsqu'il s'est plaint que des musiciens d'autres paroisses et églises usurpaient les honoraires qu'il avait auparavant perçus pour les funérailles, processions et autres occasions spéciales.

Le service des Matines de Jérusalem pour le jeudi saint 1753 a remporté un succès dont on se souviendra encore des décennies plus tard, mais au cours des deux années suivantes, il a dû faire face à trois crises majeures.
Le premier était au Coliseo. Au fur et à mesure qu'il monta dans la hiérarchie de la cathédrale, Jérusalem se débarrassa de ses obligations envers le Coliseo, jusqu'à ce qu'il démissionne finalement complètement. Simultanément, il a été traduit devant le chapitre de la cathédrale pour une autre accusation. Sa femme Antonia était partie vivre avec son frère et demandait au chapitre de lui verser une partie des gages de son mari. Jérusalem s'est défendu, disant qu'une grande partie de la dette due au Coliseo avait été contractée par sa femme; il a supplié le chapitre de ne pas retenir ses salaires et les a suppliés d'aider aux dépenses professionnelles, observant qu'il avait personnellement payé le poète et copiste pour ses principales compositions. Le troisième scandale de cette période concerne la nomination de Tollis de la Roca à la cathédrale, à laquelle Jérusalem s'oppose fermement. Jérusalem s'est donné beaucoup de mal pour assurer l'établissement du statut de deuxième classe de Tollis dans la hiérarchie de la cathédrale.

Malgré une vie marquée par l'agitation et des décisions douteuses, Jérusalem a fait une série de réformes musicales lucides qui ont influencé la musique mexicaine pour le reste du siècle. Il a préconisé l'utilisation exclusive de la notation moderne et l'abandon de la notation blanche encore employée dans les cathédrales du Nouveau Monde. Il a insisté sur une mesure de réforme littéraire, exprimant un mécontentement particulier en 1753 avec la poésie obtuse de Francisco de Selma, qui avait fourni des textes dans le Nouveau Monde pendant 33 ans après avoir quitté sa Ségovie natale.

Les dix dernières années de la vie de Jérusalem furent extrêmement productives et tranquilles. À sa mort, le chapitre de la cathédrale a reconnu le service fidèle de Jérusalem et a compilé un inventaire de la musique qu'il avait composée. Ses œuvres ont continué à être utilisées à Mexico pendant de nombreuses années.




https://www.youtube.com/watch?v=Ah14IkFzN_Q

Cantata 'AI Combate' (1760)
Performers: EIda PeraIta (mezzo-soprano); EIeanor Ranney-Mendoza (soprano); Sandro NagIia (tenor); AIexander Edgemon (counter-tenor); Vince WaIIace (bass); Choir and Orchestra Chicago Arts; Javier José Mendoza (conductor)

Cantata 'AI Combate' (1760)
1. Overture 0:00
2. Recitativo 6:21
3. Choir 7:10
4. Recitativo 8:57
5. Aria 9:26
6. Recitativo 15:09
7. Aria 15:48
8. Recitativo 21:39
9. Choir 22:30

Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 1435
Age : 77
Date d'inscription : 19/03/2019

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty
MessageSujet: Re: Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty2022-06-23, 20:29

Merci joachim pour cette belle Cantata 'AI Combate' (1760)

Pour les collectionneurs de CD

Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Cover10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty
MessageSujet: Re: Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)   Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ignacio de Jerusalem y Stella (1707-1769)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ignacio Parreiras Neves (1730-1794)
» Charles Wesley (1707-1788)
» Matthew Dubourg (1707-1767)
» Bernardo Storace (v. 1637-v.1707)
» Ignacio Cervantes (1847-1905)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: