Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Comment approchez-vous la musique?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-18, 18:54

Par souci d'économie, je vais copier ici un de mes messages...

Pianoline, je crois que tu es sur la très bonne voie! Félicitations! La musique de Ligeti, tu n'as pas le choix, il faut l'analyser... Je crois. La grande différence avec la musique du IXX? Cette musique arrive à toi toute seule, tu l'aime ou pas. Ce genre de musique (Ligeti, Schönberg, etc) exige un effort de ta part, TU VAS LA CHERCHER, tu la décortiques, tu l'analyses et enfin, tu réussis, tu la "conquiers", tu la possèdes et tu la trouve sublime et tu te félicites de ta conquête...C'est ma démarche depuis très longtemps... Je n'en connais aucune autre.... Mais l'analyse, le cerveau... Le cœur est laissé une peu de côté, j'appelle ça de la musique "cérébrale"
_________________

Voilà, j'ai une approche différente pour la musique jusquau IXX et la plus actuelle.

et vous?

C'est sûr que si vous ne "tolérez pas" la musique du XXe et XXIe... vous attendez toujours jusqu'à ce que la musique vous arrive, vous "dise" quelque chose...

Actuellement, j'alterne, j'écoute les "deux" types de musique. Parfois avec mon coeur, parfois avec ma tête. Pour moi la musique plus contemporaine implique un défi.

salutations cordiales

Martin
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15928
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-18, 21:58

Cette question est une proche cousine de celle que j'avais posée précédemment et qui était devenue le thème d'un topic: "Que recherchons-nous dans la musique?". Je vais donc essayer d'apporter à ta question "Comment approchez-vous la musique?" une réponse qui ne soit pas trop redondante par rapport à celle apportée à la précédente. Comment approchez-vous la musique? 231625

Contrairement à ce que l'on pourrait penser d'un amateur de "contemporain" ordinaire, je n'ai pas une approche réellement intellectuelle de la musique et je dirais que j'ai une sensibilité plutôt viscéro-cérébrale et non-élitiste. Dans la musique en général, que ce soit dans le classique en partant du Baroque à aujourd'hui et en passant par le jazz, la musique du monde, de film et la chanson, je recherche du plaisir, de la jubilation, du ludisme, de l'Emotion avec un grand E. Je ne cherche pas forcément à analyser la musique, n'en éprouve pas la nécessité immédiate...la musique doit toujours selon moi préserver sa part de mystère et d'énigme. je la reçois comme un organisme mystérieux et énigmatique qui m'embarque ou non dans son univers sonore. Je n'en demande jamais davantage, qu'il s'agisse de Bach, de Beethoven, de Stravinsky ou de Ligeti. Je ne considère pas non plus mon appréciation d'une musique plus contemporaine ou plus moderne comme un défi. L'idée de "défi" me gêne dans la mesure où un compositeur écrirait l'oeuvre la plus complexe, la plus avant-gardiste, la plus abstraite, et que le défi serait pour l'auditeur d'arriver à l'aimer à force d'écoute et de se dire que c'est un défi intellectuel à surmonter. Lorsque la musique (contemporaine) s'abandonne trop au "cérébral", ça donne des choses comme la musique de chambre de Franco Donatoni ou encore Domaines de Pierre Boulez, selon moi, des sons que mon cerveau est apte à saisir et à admirer dans une certaine froideur de perception. Domaines de Pierre Boulez est l'exemple-même pour moi d'une musique purement cérébrale, aride et froide...enfin presque...Si on ne l'écoute pas trop d'une oreille distraite et désintéressée, on s'aperçoit qu'elle respire...C'est grâce à l'interprétation du très talentueux clarinettiste Michel Portal...Son interprétation est le poumon et le coeur de cette oeuvre et c'est sans aucun doute grâce à elle que j'éprouve un minimum de plaisir en l'écoutant. La musique ne peut être pour moi uniquement cérébrale ou expérimentale, je dois l'entendre respirer pendant l'écoute, je dois pouvoir percevoir les battements de son coeur, sentir vibrer sa chair, ressentir la vie qui l'anime. Cela n'a rien à voir avec la compréhension ou l'aboutissement intellectuel d'une analyse. A partir de là, la musique peut être baroque, classique, romantique, moderne ou expérimentale, une simple mélodie ou une complexe alchimie...je suis aux anges. De plus, le fait d'accéder à des formes musicales complexes et alambiquées ne m'empêche nullement d'éprouver encore des émotions fortes à l'écoute de mélodies simples, c'est-à-dire que je peux aisément écouter Cosma derrière Ligeti sans le moindre complexe et avec autant de plaisir finalement....

Et pour ceux qui ne connaissent pas Cosma:
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2336
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2011

Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-18, 22:17

Je ne pense pas que ce soit uniquement cérébral, bien que certaines oeuvres contemporaines et modernes ont été en effet composées dans un but de recherche scientifique, Wink

J'ai l'impression d'un monde qui s'élargit, comme si nous nous étions habitués à un monde un peu fermé, dans lequel on ne cherchait pas plus loin car on s'épanouissait pleinement. Musique littéraire, linéaire, racontant une histoire ou bien étant le flot de sentiments... Les sentiments étant déjà une part d'abstraction et de recherche intérieure.
Et bien pour moi, musique contemporaine est synonyme de recherche extérieure. Comme si nous imaginions la musique que créeraient les millions de neurones parcourant sans cesse notre cerveau, comme si nous imaginions une musique caractéristique de notre époque : élans, points abstraits, recherche d'un décor extérieur avec un mélange de nous même : une musique à l'intérieur de nous, qui résonne en nous, et de l'extérieur : volonté de comprendre le monde qui nous entoure, de chercher une quelconque vérité, musique qui illustre notre époque.

J'ai découvert grâce à Myaskovsky Ligeti, que j'adore. Et je ressens cette sensation. De la musique bien intellectuelle, très difficile à composer, mais c'est une musique très proche de nous, qui correspond à notre époque, à ses thèmes, à sa sensibilité et son caractère. Nous sommes empressés, plein de doutes, on court partout sans savoir quoi, on est dans un monde très compliqué et parfois, ca se ressent dans la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15928
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-18, 22:27

Pianoline a écrit:
Je ne pense pas que ce soit uniquement cérébral, bien que certaines oeuvres contemporaines et modernes ont été en effet composées dans un but de recherche scientifique, Wink

Bien ça dépend du compositeur et de l'oeuvre, un peu de l'auditeur aussi qui peut n'y voir que de la branlette intellectuelle alors qu'un autre y verra tout autre chose, quelque chose qui le fascinera peut-être. C'est là toute la délicatesse de nos propos respectifs où se mêlent plus ou moins subtilement observation et ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-18, 22:41

Pianoline a écrit:
Je ne pense pas que ce soit uniquement cérébral, bien que certaines oeuvres contemporaines et modernes ont été en effet composées dans un but de recherche scientifique, Wink



, on court partout sans savoir quoi, on est dans un monde très compliqué et parfois, ca se ressent dans la musique.

Un qui nous parle de cela est le grand génie de mon adolescence, Béla Bartók dans son extraordinaire Mandarin Merveilleux




Je crois qu'il faut bien connaître ceci... Avant Ligeti...et de préférence, l'apprendre par cœur.

L'histoire est celle d'un mandarin qui convoite une prostituée et de comme il est tué par ses amis. Un ballet devenu suite orchestrale.

Enjoy!


Martin
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23925
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-19, 09:43

Ce Mandarin merveilleux, je l'ai écouté pour la première fois dans les années 1960, quand j'avais 15 ou 16 ans, et il m'a assez plu d'emblée, davantage que le Sacre de Stravinsky par exemple. Ce qui est curieux, c'est que la "Suite", en fait, n'est pas une suite mais le début du ballet, les 20 premières minutes (le ballet entier en dure 30).

Pour les contemporains, je l'ai déjà dit, moi j'aime qu'une musique me fascine dès la ou les premières écoutes, comme c'est le cas pour les Classiques et les Romantiques. A partir du moment où il faut réfléchir parce que c'est une musique "intellectuelle", c'est trop me demander. Autant écouter du rap, ça aussi c'est intellectuel si on veut. Comment approchez-vous la musique? 10321

Même parallèle avec la peinture : un Vinci, un Rembrandt, un Monet vont plaire sans qu'on ait à réfléchir, ce qui n'est pas le cas avec les Picasso et autres Rothko...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty2012-08-19, 16:49


Commentaire très sympa. En effe,t le ballet a aussi un coeur. L'histoire est plutôt sinistre... le dénouement, on le voit dans le ballet. Moi, aussi, j'avais 15 ans à l'époque, j'avais seulement la suite en premier, mon LP est usé, je l'ai écouté plus de 45 fois! Quand j'ai acheté le ballet j'étais déçu car la fin n'est plus la même... pour s'enchaîner au reste du ballet... Par ailleurs, la version avec Janos Ferencsik manque d'énergie. La version éfreinée d'Antal Dorati est unique en son genre. J'étais un fanatique de Béla Bartok pendant toute mon adolescence... c'était mon héros... Je considère en ce qui a trait à Stravinsky que je ne l'ai jamais aimé autant... Toute sa période néo-classique a été une déception pour moi.
L'oiseau de feu (basé sur un conte populaire russe, issu du grand maître Rimsky), Petrouchka (russe à 100%) et le sacre du printemps son seul et unique chef-d'oeuvre m'avaient ravi. Non pas Pulcinella et les petits ballets grecs/romains qui s'en suivirent . Les Noces est également très bon... Sa dernière période, Threni, Agon... pas ma tasse de thé. Stravinsky était un admirateur de Webern et ses dernières oeuvres, il a essayé d'appliquer une technique dodécaphonique maladroite, tout comme Dmitri Chostakovitch. Je ne parle pas à travers mon chapeau. Ah! J'aime Kandinsky et Henri Rousseau

Martin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comment approchez-vous la musique? Empty
MessageSujet: Re: Comment approchez-vous la musique?   Comment approchez-vous la musique? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment approchez-vous la musique?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  Comment écoutez-vous la musique?
» Comment et où découvrez vous de nouveaux artistes?
» Musiciens amateurs: comment jouez vous accompagnés?
»  Comment écoutez-vous la musique?
» Comment définir une musique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: