Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -17%
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON ...
Voir le deal
499.99 €

 

 Tony BREMNER (1939-2021)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Tony BREMNER (1939-2021) Empty
MessageSujet: Tony BREMNER (1939-2021)   Tony BREMNER (1939-2021) EmptyVen 22 Juin 2012 - 18:52

Tony Bremner est un compositeur et chef d'orchestre australien né à Sydney en 1939. Il vit à Londres depuis 1961. Il a étudié le piano en Angleterre, le chant pendant dix années parmi le choeur de Glyndebourne en tant que ténor et son changement en contre-ténor fut un total succès. Son premier emploi avec sa nouvelle voix s'effectua à Covent Garden en tant que doublure de James Bowman (une voix que j'adore particulièrement, notamment dans l'interprétation d'oeuvres du compositeur anglais Geoffrey Burgon).

Bien qu'il ait composé un peu pendant qu'il vivait à Sydney, il prit davantage conscience de sa vocation de compositeur lorsqu'il travailla comme assistant auprès de Christopher Palmer (chef d'orchestre et musicologue) et auprès de beaucoup de grands compositeurs hollywoodiens. Il recommença donc à composer. En 1981, le QSO a donné la première de son concerto pour harpe et en 1983, il écrivit sa toute première musique de film Kindred Spirits (charmante partition symphonique dans un style très romantique et soyeux). Deux autres films suivirent A halo for Athuan et The everlasting secret family ( deux très belles partitions - la première très chorale et la seconde plus orchestrale et romantique mais avec une présence ponctuelle des choeurs). Sa Cantate Dans le bosquet a été réalisée en 1991. C'est en 2000 qu'il décroche le Prix Gregynog (Pays de Galles) du meilleur compositeur de l'année pour son oeuvre Trois poèmes divins de John Donne pour choeur et piano. Il a par la suite composé une pièce symphonique intitulée A partir d'un film occidental qui est évidemment inspirée par la musique de cinéma de caractère hollywoodien. Avec le poète/écrivain Thomas Shapcott, il co-écrit l'opéra Cerf blanc de l'exil

Tony BREMNER (1939-2021) MV5BYThlMDczNDAtNDYzMi00NmZkLWFhZjAtNjBkOTZmOWUwOWU3XkEyXkFqcGdeQXVyNjc3NDcxNzk@._V1_UY216_CR32,0,148,216_AL_

Sinon, Tony Bremner décrit son style comme étant très lyrique et très accessible, un peu sur les pas de Prokofiev...Il a arrangé et orchestré de nombreux ouvrages, notamment (avec Christopher Palmer) une nouvelle orchestration du Don Quichotte de Minkus pour le Royal Ballet. Il a également réalisé une reconstruction d'une partition de Hugo Friedhofer écrite pour le célèbre film de William Wyler Les meilleures années de nos vies et dirigé de grandes musiques de cinéma comme Citizen Kane de Bernard Herrmann et Laurence d'Arabie de Maurice Jarre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Tony BREMNER (1939-2021) Empty
MessageSujet: Re: Tony BREMNER (1939-2021)   Tony BREMNER (1939-2021) EmptyVen 19 Fév 2021 - 18:44

Tony Bremner nous a quitté, il y a moins de trois semaines, au Royaume-Uni le 31 janvier 2021. C'était une occasion pour moi de réécouter l'unique album que je possède de lui et qui contient trois suites de trois bandes originales qu'il composa pour le cinéma et la télévision:

__The everlasting secret family - 1988 - film australien de Michael Thornhill
"La famille secrète éternelle" est un film australien relatant une société secrète d'hommes gais. Il était basé sur le soi-disant recueil de quatre nouvelles de Frank Moorhouse publié en 1980.
Il s'agit d'une partition pour soliste, choeur et orchestre qui est représentée sur cet album par cinq extraits, pour une durée totale de 19'51". Elle est interprétée par la soprano Barbara Albertini, les choeurs et l'orchestre de Sydney sous la direction du compositeur. C'est à mon goût la partition la plus intéressante, celle qui me paraît aussi la plus personnelle des trois présentées sur l'album.

__A Halo for Athuan - 1986 - téléfilm d'Alan Burke.
Il s'agit d'un téléfilm australien dont l'histoire s'articule autour de deux religieuses dans un monastère rural. Il faisait partie de la série de neuf feuilletons télévisés qui étaient diffusés le vendredi soir à partir de 1986.
Cette suite qui emploie aussi des choeurs se constitue de neuf extraits pour une durée totale de 23'27". Elle est interprétée par l'"Adelaide Symphony Orchestra" sous la direction de Mike Kenny. Elle ne manque pas de charme non plus, souvent lyrique et d'un genre extraverti. A travers cette partition, on sent chez Tony Bremner l'influence de compositeurs hollywoodiens d'une certaine période, ceux de symphonistes inspirés qui ont marqué leur époque dans leur domaine; je pense d'emblée à Elmer Bernstein, Bernard Herrmann, Franz Waxman, voire John Williams, mais peut-être aussi des compositeurs tels que Max Steiner ou Jerome Moross...les connaissant déjà beaucoup moins, je ne saurais dire jusqu'à quel point leur influence a pu jouer... En tout cas, j'aime bien aussi cette suite.

__Kindred Spirits - 1984 - téléfilm australien réalisé par Peter Fisk.
Une jeune danseuse du circuit des clubs de Sydney voit sa vie s'effondrer après avoir été témoin de la noyade d'un jeune homme à Bondi. Sa présence continue de la hanter.
Ce film réunit à l'affiche Julieanne Newbould, John Ewart, Patricia Kennedy. La musique que Tony Bremner composa pour ce téléfilm est présentée sous la forme d'une suite de laquelle les différents extraits ne peuvent être dissociés, pour une durée totale de 12'20". Elle est interprétée par le "Queensland Symphony Orchestra" sous la direction de Werner Andreas Albert. Des trois bandes originales présentes sur cet album, c'est sans doute celle qui est la plus lisse et transparente. J'avoue qu'avec un sujet aussi grave - cette jeune femme hantée par la mort tragique d'un jeune homme - je m'étais imaginé une musique plus poignante, plus viscérale. Faute d'être inoubliable, elle est cependant loin d'être désagréable et délivre un passage assez touchant avec violon solo, disons que c'est le genre de musique qui s'apprécie sur le moment de l'écoute et s'oublie aussitôt après.

Tony BREMNER (1939-2021) P42841_v_v8_aa


Pour compléter un peu la biographie de Tony Bremner, il avait également réenregistré la musique de The Big Country de Jerome Moross et a orchestré le Concerto d'Enthéon pour son collègue et compatriote Peter Stannard (1931-2018) qui, de son côté, a composé de nombreuses œuvres classiques, dont beaucoup illustrent sa tendance à refléter l'Australie: ses œuvres comprennent un Capriccietto (1998) pour flûte et piano, The Entheon Concertino (1999), et un certain nombre de suites pour piano et de pièces pour orchestre de chambre, dont Evocations - A Blue Mountains Suite, The James Tyson Pastorelle ainsi qu'un Concerto pour deux pianos.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tony BREMNER (1939-2021)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: