Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable Xiaomi Mi Scooter Pro 2 à 399€
399.99 €
Voir le deal

 

 Répertoires et découverte de la musique classique

Aller en bas 
AuteurMessage
Opus100

Opus100

Nombre de messages : 325
Age : 62
Date d'inscription : 14/08/2011

Répertoires et découverte de la musique classique Empty
MessageSujet: Répertoires et découverte de la musique classique   Répertoires et découverte de la musique classique Empty2011-09-08, 17:28

L'idée de ce fil vient d'une discussion avec un ami.

Nous échangions sur notre vécu de mélomane, pour naturellement déboucher sur cette question fondamentale :
Raconte-moi les domaines et périodes musicales musicaux qui t'ont attiré en premier dans ta découverte de la musique classique.

Et pour donner l'exemple, j'ouvre le bal.

Dans mon cas, ce fut la musique concertante/symphonique et les oeuvres pour Piano, piochés essentiellement dans le classicisme et le baroque, qui ont guidé mes premiers pas dans le plaisir de l'écoute.
Le contexte de mes découvertes me semble assez banal : j'ai commencé l'apprentissage de la flûte vers 7 ans et ai fait mes premiers pas dans l'écoute de musique classique de mon choix peu de temps après. Mes parents disposaient d'une discothèque peu fournie, composée essentiellement de "tubes" classiques, mais dans des interprétations intéressantes.
Fort heureusement, paraissait au même moment une encyclopédie musicale "Chefs-d'oeuvre de l'Art : Grands Musiciens" édité par Hachette et Fabbri, et mes parents se sont procuré quelques numéros du début de cette collection. Petite anecdote qui apportait un paysage musical plus large.
Beethoven fut rapidement l'élu de mon coeur avec toutes ses symphonies (la 2e mouture de Karajan) et ses principales sonates pour Piano : Clair de Lune, Pathétique et Appassionata interprétées par Wilhelm Kempff (mes premiers choix discographiques, donc), mais aussi Liszt (les Préludes) et Wagner (les ouvertures... Répertoires et découverte de la musique classique 1055047669 ).

Je me suis intéressé progressivement à la musique baroque, au delà de Bach et Vivaldi qui avaient allumé le feu de ma curiosité. Corelli, notamment.

C'est bien après avoir approfondi mes connaissances dans ces répertoires que je me suis lancé dans la découverte de la musique de chambre, la bande originale d'un film basée sur le premier mouvement du quatuor n.15 de Schubert ayant attiré mon attention. Avant cette écoute, je considérais la musique de chambre comme trop studieuse, trop savante, la comparant dans mon esprit au jazz dans son expression la plus sophistiquée.
Depuis, elle me nourrit de plaisir.

Quant à l'Opéra et le répertoire lyrique en général, je voyais dans le chant soliste un côté un peu grotesque, voire carrément ridicule chanté en français (le côté Castafiore, quoi), tandis que les choeurs ne me posaient pas ce problème : j'y voyais un discours plus symphonique, dans lequel les paroles sont moins compréhensibles, plus phonétiques.
Il fallu un ami fondu de Haendel pour m'inciter à franchir le pas. En partie cela dit, car une autre difficulté persistait, celle d'écouter des oeuvres chantées en français.
Loin de moi la conception qu'avait Rousseau de la musique française, c'est juste que la musique pop des années 70' avait marqué dans mon esprit que le chant est encore plus musical lorsqu'il s'exprime dans une langue étrangère, avec tous ses mystères. Peut-être aussi le fossé entre cette musique pop anglo-saxonne qui m.apparaissaient comme engagé et la variété française diffusée à la radio. Et puis, dans mes yeux d'ado rêveur, une rock star a un statut de super-héros auquel ne saurait prétendre un chanteur français. Inconsciemment, cette image a dû me poursuivre.
Aujourd'hui, je suis guéri de ces visions restrictives et infantiles (enfin, j'en ai l'impression Suspect )

La musique contemporaine, n'avait pas eu le même attrait pour moi, sans doute à cause de son contexte technologique et démographique. J'y vois une personnalisation moderne, par des créations individuelles, bien moins universelles dans leur auditoire. En exagérant mon propos, je la considère plus comme une musique sophistiquée écrite par des artistes talentueux voire géniaux qui s'adresse à un public proportionnellement restreint, que comme de la musique classique, qui, dans mon esprit, s'adresse à tous. Un peu aussi comme la différence entre l'Histoire (classique) et la politique (contemporaine), dans ce sens où la politique génère plus de parti pris que l'Histoire.
Il ne s'agit donc pas pour moi de distinction de valeur, mais de ressenti par rapport à la conception de la musique classique. Ainsi, les Beatles appartiennent pour moi plus à la musique dite classique, que la majorité des compositeurs de musique dite contemporaine. (ok, j'y vais fort, mais si l'exemple est bien sûr exagéré, l'image qu'il donne correspond assez bien à mon ressenti).

Aujourd'hui, ma connaissance grandissante consiste plus à m'éclairer sur mon ignorance, qui s'avère toujours plus vaste au détour de chaque découverte. Je me garde donc le droit de contester jusqu'au dernier mot le chapitre ci-dessus. Répertoires et découverte de la musique classique 231625

Mon chemin est donc parti de l'instrumental, orchestre symphonique classique et Piano (cet instrument ayant une tessiture quasi aussi vaste que celle d'un orchestre) pour se diriger vers des formations plus variées. Mais votre cheminement, quel fut-il ? J'aimerais bien le savoir, même en quelques phrases. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7761
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Répertoires et découverte de la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Répertoires et découverte de la musique classique   Répertoires et découverte de la musique classique Empty2011-09-08, 18:34

En ce qui me concerne, mes premières découvertes dépendaient des discothèques modestes de certains de mes profs , à partir de la classe de seconde....
mais mes gouts se dirigeaient aussi dans la musique instrumentale , symphonies et concertos, de la période classique et début du romantisme, et aussi des concertos ou suites orchestrales du baroque...

Au début je n'apprécais pas la voix (sauf les choeurs) et pas beaucoup le piano surtout en soliste, par contre j'étais assez vite fou du clavecin (alors que depuis déja pas mal d'années, je me lasse un peu vite du clavecin...et finalement je préfère ces oeuvres baroques jouées au piano!!(Bach, Rameau, Couperin etc...)
(Joachim j'espère que tu as une bonne "gnôle" sous la main pour te remettre Répertoires et découverte de la musique classique 231625 )

Je suis venu à la voix soliste assez vite par l'oratorio...le Magnificat de Bach, le réquiem de Mozart...Pour l'opéra, j'aévais un peu les mêmes réactions que toi opus 100 Wink ...J'y suis venu un peu plus tard que l'oratorio (vers 25 ans?) par les opéras de Mozart que j'aime toujours autant...et c'est vite devenu un feu brulant (la voix) surtout allemand et italien...puis français par la suite!

Pour le piano bien sûr j'ai beaucoup évolué...mais je reconnais que pour des compositeurs inconnus (romantique, post romantique et surtout moderne ou contemporain) ce n'est pas leurs oeuvres pour piano seul qui m'attire d'abord...si ce n'est jamais (j'aime beaucoup Bartok, Strawinsky...je n'écoute jamais leurs oeuvres pour piano seul)
Revenir en haut Aller en bas
felyrops

felyrops

Nombre de messages : 1419
Age : 75
Date d'inscription : 26/09/2007

Répertoires et découverte de la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Répertoires et découverte de la musique classique   Répertoires et découverte de la musique classique Empty2011-09-09, 06:06

Comment illustrer mon parcours musical? Le premier contact, je pense, fut la cantate "Rubens" de Peter Benoit, à mon avis un peu trop nationaliste, mais c'était l'air du temps. Mes premiers lp. furent les concertos pour violon et piano de Tchaikovsky. Ensuite suivirent de nombreux Bach, Beethoven, Bruch, Bartok, Berlioz, Bizet, Bruckner, Banchieri, Barber, Berg, Berio, Bériot, Berwald, Bloch, Boismortier (dont j'ai une importante lettre autographe), Brahms, Britten, et moultes autres, j'ignore pourquoi je me suis limité à la lettre B (sans doute une fixation maladive, mais j'irai voir un médecin, j'ai déjà rendez-vous avec un bédecin).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15548
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Répertoires et découverte de la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Répertoires et découverte de la musique classique   Répertoires et découverte de la musique classique Empty2011-09-09, 09:10

J'ai l'impression de m'être déjà exprimé sur ce point. Répertoires et découverte de la musique classique 1521897346 Hummm! Mais je ne sais plus où...Qu'importe,j'aime me répéter. Répertoires et découverte de la musique classique 231625

Contrairement aux autres amateurs de ce forum, mon parcours vers la musique classique qui nous réunit ici s'est faite par une voie indirecte et non naturelle, c'est-à-dire que ce n'est pas une cantate de Bach, une symphonie de Mozart, un trio de Schubert ou un concerto pour piano de Rachmaninov qui amorça mon goût pour le "genre savant"...Ayant grandi dans une famille qui n'aimait pas la musique ou tout au moins n'en écoutait jamais, je volais des bribes par-ci par-là, le moindre son musical m'intéressait, qu'il provint d'une télé, d'un transistor, de la vitre baissée d'une voiture. Ca pouvait être n'importe quoi sans que je sache moi-même le définir. Gosse, j'aimais danser devant la télé sur des tubes à la mode de l'époque. Mon premier électrophone, de couleur rouge, je l'ai eu pour mes 14 ans avec quelques 45 tours d'Edith Piaf qui devaient appartenir à ma tante. Ils étaient neufs. Elle ne les avait sans doute jamais écoutés. Trop heureux de ce nouveau jouet, je passais les disques en boucle, autant fasciné par les chansons célèbres de la femme qui ne regrette rien que par l'appareil lui-même! Ma mère adoptive, née avant la Grande Guerre estimait que je fus un enfant gâté car elle,à mon âge, à son anniversaire, le meilleur présent qu'elle ait eu c'est une orange qu'elle n'avait droit de manger que lorsque celle-ci commençait à s'abîmer.

...Oui je sais, je m'égare là... Répertoires et découverte de la musique classique 338665

Toutefois, ce n'est sûrement pas Edith Piaf qui m'amena à la musique classique. Ce qui m'a conduit irréversiblement à la musique classique - et de façon progressive - c'est la musique de film et principalement celle d'Ennio Morricone, une musique qui m'a amené à la fois vers la musique de chambre,la musique vocale et chorale,la forme symphonique et surtout concertante, plus encore vers la musique contemporaine et même le jazz...mon "éducation classique" s'est alors faite parallèlement avec Pergolèse et Boulez, Bach et Berio, Corelli et Nono, Mozart et Donatoni, Vivaldi et Stravinski, Beethoven et Takemitsu, Palestrina et Ohana, etc... Au départ de mon expérience de la musique dite savante, les époques se sont mélangées, entrelacées, et deux en sont ressorties comme étant les plus prisées, mes favorites en somme: La "moderne/contemporain" et "la Baroque". Aujourd'hui, lorsque j'écoute une oeuvre atonale, dodécaphonique ou même certaines oeuvres sérielles, je n'éprouve aucune difficulté particulière, c'est devenu classique à mon oreille, donc familier.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Répertoires et découverte de la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Répertoires et découverte de la musique classique   Répertoires et découverte de la musique classique Empty2011-09-09, 13:50

Je vais être bref par manque de temps:

1ère expérience ( on se souvient toujours de sa première fois Répertoires et découverte de la musique classique 231625 ): Au collége, cours de musique quand notre prof nous a fait écouter des extraits des grands classiques de la musique justement classique. Déjà là j'avais trouvé sympa cette musique. Notre second prof de musique passait son temps à jouer du piano en cours au lieu de nous apprendre le solfège et là aussi, a priori positif

5 ans plus tard, la révélation en séchant un examen à l'université ( le sujet me gonflait, j'ai quitté la salle et je suis allé au cinéma ). Il y avait alors le film "Ludwig van B.". Je dois avouer que sans être secrètement un drag queen j'adore les costumes donc par extension les films d'époque. Entre la grosse superproduction débile américaine et ce film le choix a été vite fait. je me souviens d'ailleurs aussi encore de l'ouvreuse qui avait une paire de seins aussi terribles que son décolté. Mais je m'égare... Donc j'ai vu le film, j'ai adoré et je me suis intéressé plus sérieusement à la musique classique. J'avais déjà de bonnes dispositions dans le sens où je n'étais pas réfractaire à cette musique même si j'en écoutait peu à l'époque. Toutefois, je n'aimais pas l'opéra alors qu'aujourd'hui j'adore.

3ème étape, cette "révélation" correspond aussi au moment où j'ai décidé d'apprendre le piano et la musique en général. Et comme, talentueux que je suis, j'avais des facilités ( mais j'ai su rester modeste Répertoires et découverte de la musique classique 699201 ) j'ai mangé un repértoire plutôt conséquent et varié. C'est à dire que la découverte de la musique s'est faite doublement: par l'apprentissage du piano et par la découverte "standard". Du coup je fais un peu le distinguo entre le Snoopy mélomane et le Snoopy musicien. Paradoxalement le Snoopy musicien est bien plus ouvert que le Snoopy mélomane.

Le Snoopy mélomane aime tout en gros du baroque jusqu'au début du XXème, après je n'accroche plus. Toutefois mes préférences vont vers la période dite classique et romantique sans aucun doute qui correspondent plus à ma sensibilité musicale. Le baroque j'aime à petite dose comme ce qui est post romantique même si j'adore certaines "perles" de ces périodes.

Le Snoopy musicien aime tout ( sauf le contemporain trop contemporain style DUsapin et consorts ) mais capable de jouer du Debussy avec plaisir! ( ça vous étonne hein?! ). Mais là c'est plus la découverte technique, instrumentale et l'écriture qui m'attire que la musique elle même car je ne suis plus passif/mélomane mais actif/technicien en jouant/ On aborde l'oeuvre d'une façon totalement différente, c'est pourquoi je suis plus "ouvert" comme musicien que comme mélomane car l'interet et le but n'est pas vraiment le même. Toutefois, fidèle à ma sensibilté ( oui sous ce vilain Pseudo se cache un homme au coeur tendre Répertoires et découverte de la musique classique 231625 ) après avoir bouffé beaucoup de baroque/classique ( surtout pour la technique ), je me suis assez vite tourné vers les romantiques et là j'ai joué tout ce qui passait et de plus connu du répertoire et c'est encore ce que j'aime le plus jouer. En dehors de ça, je joue des oeuvres beaucoup plus "modernes" et j'aime bien. Mais je préfère les jouer que les écouter. Pourquoi? J'en sais rien à vrai dire mais c'est comme ça.

En ce qui concerne l'opéra c'est venu un peu plus tard, grâce à mon frère qui lui aime bien l'opéra et il avait quelques CD qui trainaient ( des best of ) et j'ai écouté et j'ai aimé. En même temps, ma formation musicale et ma prof ( qui aimait beaucou Schumann et Debussy donc un peu déjantée ) m'a habitué à sortir des sentiers battus et de ne pas me contenter de n'écouter/jouer que ce qui me plait. Bref, ça m'a aussi ouvert l'esprit du coup l'opéra a vité été assimilé aussi. Et depuis, je suis un boulimique de classique et n'écoute QUE ça du matin au soir. Je ne méprise pas les autres musiques ( j'aime bien Queen, Presley, le Rock, etc...) mais à très petite doses. Ce qui nourrit mon âme comme mélomane ou musicien reste le classique à 100%.

Par contre plus le temps passe et plus je me lasse des "grands classiques" et recherche des choses nouvelles ( mais toujours dans le même registre ). Donc dans le classique/romantique ( ma période préférée ) des compositeurs peu connu mais avec des oeuvres merveilleuse te question chant, de l'opéra je passe à de la musique plus religieuse, etc...En fait je me "spécialise" à mon insu puisque j'ai largement fait le tour des grands classiques depuis longtemps et comme vous tous ici, je cherche un peu des nouveaux trucs, un peu lassé d'entendre toujours les mêmes "tubes". Par contre, comme musicien, à moins que ça franchement moche et atonal ( style Dusapin ) je suis ouvert à tout et joue de tout. De plus, j'aspire de plus en plus à jouer d'autres instruments comme le violoncelle, la flûte traversière ou le hautbois. Je sais déjà jouer du piano/Clavecin/orgue et un peu de violon. La guitare je compte pas, je suis trop nul. Si j'avais du temps j'étudierai ces instruments avec plaisir et passion sachant que malgré tout ( car j'ai touché un peu à tout ) le piano reste mon instrument de prédilection bien qu'on me dit doué aussi avec les cordes. a suivre...
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Répertoires et découverte de la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Répertoires et découverte de la musique classique   Répertoires et découverte de la musique classique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Répertoires et découverte de la musique classique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: