Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
Jean

Jean

Nombre de messages : 7764
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2020-12-08, 23:32

Icare a écrit:

Bon, ce sont des choses qui arrivent. J'ai remis cette partie de la Messe et cette belle émotion grandissante est quand même revenue presque intacte. Après l'énervement, l'émotion exquise pour un de ces moments musicaux magiques et précieux que j'ai retrouvés plusieurs fois durant ce cycle. Les interprètes:
--Teresa Stich-Randall: soprano
--Nedda Casei: mezzo-soprano
--Murray Dickie: ténor
--Frederick Guthrie: basse
Orchestre National et Choeurs de l'Opéra de Vienne sous la direction de Heinz Walleberg.

oua...en plus avec Térésa Stich Randall Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 333455 !les autres ne sont pas mal non plus...Une version qui dans ma jeunesse était éditée par "La guilde du disque" , et qui ne semble plus disponible aujourd'hui... Crying or Very sad ...sinon çà m'en ferait une troisième avec cette sublime voix de soprano , avec celles de la BBC dirigée par Jascha Horenstein et celle avec également les Viennois dirigé par Volkmar Andrae...

Je pense (mais n'en suis pas sûr! Wink et çà dépend des jours Wink ) que c'est l'oeuvre Beethoven que j'aime le plus!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2020-12-16, 14:46

En 1790 - Beethoven avait 20 ans - il écrivit une cantate funèbre sur la mort de Joseph II, pour soli, chœur et orchestre (WoO 87) puis un peu après, une cantate sur l'avènement de Leopold II (WoO 88).

Si la première est un peu connue, la seconde l'est beaucoup moins :



https://www.youtube.com/watch?v=f1Pdwt3Xwps&t=197s


Texte qui accompagne la cantate :

Petit-fils de Lodewijk van Beethoven (1712-1773) et fils du ténor de cour Johann van Beethoven (vers 1740-1792), Ludwig reçut sa première formation musicale de son père, qui voulait qu'il soit considéré enfant prodige comme Wolfgang Amadeus Mozart. D'autres études musicales avec Gilles van den Eeden, Tobias Pfeiffer au clavier et Franz Rovantini au violon suivirent ses débuts lors d'un concert en 1778.

L'année suivante, l'arrivée de Christian Gottlob Neefe permit à Beethoven de trouver un mentor qui l'éduquera, et présenter des opportunités pour son propre avancement. Sous la tutelle de Neefe, il composa ses premières œuvres: trois sonates pour piano, un concerto pour piano et, en 1785, trois quatuors pour piano. Il a également exercé les fonctions d’assistant de Neefe et à partir de 1783, il était claviériste dans l’ensemble de la cour.

En 1787, il se rendit à Vienne, où il se produisit devant Mozart (et probablement eu une leçon ou deux avec lui), mais la mort de sa mère l'empêcha de poursuivre ses études. Son père, quant à lui, sombra dans l’alcoolisme et, en 1789, Beethoven demanda à la Cour de Bonn de devenir chef de famille, ajoutant la moitié du salaire de son père au sien. Il composa également deux cantates, une pour la mort de l'empereur romain germanique Joseph II et une autre pour le couronnement de son successeur Léopold II en 1790.

En 1792, il fut accepté comme élève de Joseph Haydn et en novembre de cette année arriva à Vienne, où il s'installe définitivement. Bien que leur relation élève-enseignant n'ait duré que peu de temps, se terminant lorsque Haydn partit pour sa deuxième visite à Londres en 1794, Beethoven lui dédia plus tard ses sonates pour piano op. 2, bien qu'il ait refusé de se nommer l'élève de Haydn. Il a également étudié avec Johann Baptist Schenk et Johann Georg Albrechtsberger (ses études supplémentaires avec Antonio Salieri n'ont apparemment eu lieu qu'après 1800), et en 1795, il a commencé une carrière d'interprète avec un concert le 25 mars. Coupé de son allocation de Bonn, il a néanmoins commencé à gagner sa vie en tant que musicien indépendant, gagnant le patronage de personnes comme le prince Carl Lichnowsky. En 1796, il entreprit une tournée de concerts en Bohême et en Allemagne, retournant à Prague en 1798, à peu près au moment où il commença à rassembler des brouillons de composition dans les carnets d'esquisses bien connus.
En 1799, il publia à la fois un ensemble de quatuors à cordes op. 18 et la sonate en ut mineur «Pathétique» op. 13, préparant le terrain pour son style progressif ultérieur. En 1800, il a tenu son premier concert bénéfice le 2 avril où son Septuor op. 20 et la première symphonie ont été créées.

Bien que ses œuvres les plus progressistes et les plus innovantes aient été composées après 1800 et seront donc considérées dans la suite chronologique de ce volume, les tendances de développement peuvent être discernées dans les œuvres antérieures à cette époque, y compris celles déjà notées. L'utilisation par Beethoven de l'expansion de motifs par la répétition et la séquence, son adaptation du principe de la sonate, son orchestration souvent colorée et expansive, et son sens très avancé de l'harmonie représentent tous un processus évolutif constant, en particulier au cours de la dernière décennie du 18e siècle, niant ainsi la division césarienne autrefois prédominante de ses compositions en trois périodes.

Il ne fait aucun doute que Beethoven doit être considéré comme une figure emblématique et fondamentale du développement de la musique du romantisme musical du XIXe siècle, qui chevauche les frontières chronologiques entre les deux siècles et transforme son style musical classique en quelque chose de beaucoup plus avancé. Pour le respect que ses œuvres ont imposé aux musiciens et la popularité dont ils jouissent auprès d'un public plus large, il est probablement le compositeur le plus admiré de l'histoire de la musique occidentale.


Ce n'est que mon avis, mais je trouve que cette cantate pour Leopold II est loin de valoir celle pour la mort de Joseph II :

https://www.youtube.com/watch?v=xjGhUaAp69c

par les mêmes interprètes
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-01-23, 09:56


https://www.youtube.com/watch?v=oxQdJNXInWs
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-01-25, 12:03

Sonate pour flûte et piano en si bémol majeur, WoO Anh 4



https://www.youtube.com/watch?v=JX1iCGjbSm0
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2325
Age : 28
Date d'inscription : 08/06/2011

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-01-30, 10:52

2e musique que j'écoute de la matinée, ce qui me met de fort humeur, j'ai ma dose de courage, d'ambition, de volonté, de force grâce à la puissance et la grâce de Beethoven :



J'aime énormément l'interprétation de Hélène Grimaud que je trouve très pertinente et qui représente idéalement l'oeuvre avec l'idée sous-jacente de l'empereur : puissance, grâce, volupté avec un brin de passion drunken
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-01-30, 11:08

Le 5ème concerto est un chef d'oeuvre Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 185465
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2325
Age : 28
Date d'inscription : 08/06/2011

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-01-30, 11:16

Oui, et je l'apprécie de plus en plus avec le temps. Les premières fois que je l'avais écouté, je ne l'avais pas "compris", j'avais bien aimé mais sans plus, j'étais passée à côté. Je pense qu'il faut un peu de maturité peut être pour l'apprécier davantage, comme par exemple la patience Hehe

Vraiment je l'adore et ce serait un rêve fou que de pouvoir la jouer un jour, le rêve Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 1055047669 ainsiq ue le concerto n°2 de Rachmaninov que je place au dessus de tout, mon coup de coeur éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2325
Age : 28
Date d'inscription : 08/06/2011

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-02-12, 22:17

Mesdames, si certaines d'entre vous sont intéressées... Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 699201

Je pose ca là, comme ca... Laughing

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 11917010

C'est vrai, faut reconnaître, il n'est pas vilain quand même Beethov', Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-02-12, 22:37

C'est original. C'est vrai qu'en version "moderne" de notre époque il a du style

Moi je ressemble plus à Debussy Hehe (et à Tchékov pour les écrivains)
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2325
Age : 28
Date d'inscription : 08/06/2011

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-02-12, 22:45

Oh c'est vrai ca, tiens ! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7764
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-02-15, 23:54

Liszt a transcrit pour piano toutes les symphonie de Beethoven...
Je viens de découvrir qu'il existe une transcription des 5e et 6e symphonie pour quintette à cordes, oar un certain Carl Friedrich Ebers (1770-1836) et par la même occasion cet enregistrement trouvé sur un site alsacien (et inconnu ailleurs?)

Pas mal du tout!! Wink


Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 4038
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-05-11, 10:23


https://www.youtube.com/watch?v=xiS8Q-o8e9E
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-06-17, 20:02



https://www.youtube.com/watch?v=GKs4ldkOKIA
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-06-22, 19:44

Les deux trios pour clarinette, opp. 11 et 38



https://www.youtube.com/watch?v=U4T9e_4SmJc

l'op. 11, en si bémol majeur, fut composé en 1797 et publié en 1798, et dédié à la comtesse Maria Whilhelmine von Thun, protectrice de Beethoven à Vienne. Il fut composé pour le clarinettiste Joseph Bähr, qui suggéra également au compositeur d'utiliser un air à succès - connu sous le nom de 'Gassenhauer' - d'un opéra récent de Joseph Weigl. Beethoven (ce qui est inhabituel, mais avec peut-être un œil sur le futur succès commercial de l'œuvre) s'est dûment engagé et a fait de l'air de Weigl la base de son finale à thèmes et variations - mais il a également produit une version du trio substituant la clarinette au violon pour assurer sa popularité.

L'op. 38, en mi bémol majeur, n'est autre que la transcription en 1803, par Beethoven, de son septuor op. 20 de 1799. Le Septuor était l'une des premières œuvres les plus populaires de Beethoven et a donné lieu à une série d'arrangements pour des ensembles plus petits, la plupart d'entre eux réalisés par d'autres mains, mais le compositeur a lui-même produit cet arrangement pour trio de clarinettes, qui amplifie avec bonheur l'importance de l'instrument solo dans le Septuor. Il n'a jamais écrit de mélodie plus joyeuse que le sujet principal du premier mouvement, et l'œuvre dans son ensemble trouve le compositeur dans sa plus grande détente. Alors que l'écriture pour clarinette de Beethoven (il existe aussi 3 Duos pour clarinette et basson) n'a jamais reçu l'attention accordée à celle de Mozart, il a écrit pour elle avec non moins de chaleur et d'affection, et cette paire de trios affiche un côté gagnant et ensoleillé du compositeur qui est souvent éclipsé par le dramaturge instrumental acariâtre du mythe populaire et légende.
Revenir en haut Aller en bas
La_pendule

La_pendule

Nombre de messages : 50
Age : 37
Date d'inscription : 17/10/2021

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-11-17, 20:01

J'ai eu pas mal de mal à trouver ce sujet sur Beethoven car lorsqu'on cherche son nom dans la recherche du forum on tombe sur un paquet de sujets !

Je me fais une période Beethoven pendant laquelle je vais tenter de faire un tour des oeuvres les plus intéressantes.

Comme selon moi, ce qui est le plus connu chez lui sont ses symphonies, je vais commencer par les 9 symphonies puis vais aller vers les sonates et les concerti, qui sont pour moi ses vrais chefs d'oeuvre. Je suis retombé sur le concerto pour piano n°4 par Hélène Grimaud, je suis tombé sous le charme, et je suis également un très grand amateur du triple concerto.

J'ai donc commencé par les 2 premières symphonies ce soir. J'ai trouvé la première sans absolument aucun intérêt. Ca s'écoute, mais rien ne m'a marqué dans cette symphonie.

Je me suis même posé la question suivante : est-ce qu'il existe des compositeurs qui ont réussi leur première symphonie ?

Puis j'ai écouté la 2ème. Comme les plus connues sont les 3/5/6/7/9, je n'en attendais pas grand chose, et pourtant, j'ai retrouvé la patte Beethov dès le début, je la trouve franchement sympathique cette deuxième symphonie... Je n'ai écouté que le premier mouvement pour l'instant, puis j'ai vaqué à mes obligations familiales, la suite demain.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7764
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-11-17, 23:44

La_pendule a écrit:


Je me suis même posé la question suivante : est-ce qu'il existe des compositeurs qui ont réussi leur première symphonie ?

Chacun a sa réponse Wink
Pour moi, en vrac, et d'un premier jet:
La 1ère de Brahms (c'est celle des 4 que je préfère!)
La 1ère de Mahler
La 1ére de Sibélius
La 1ère de Zdeneck Fibich
La 1ère de Niels W. Gade , qui valut au compositeur ce mot de F. Mendelssohn :" La première répétition de votre symphonie en do mineur a eu lieu hier et, quoique je ne vous connaisse pas du tout personnellement, je ne peux résister au désir de vous écrire pour vous dire quelle joie vous m'avez prodiguée grâce à votre oeuvre extraordinaire. Il y a longtemps que je n'avais trouvé une pièce de musique qui m'ait fait une impression aussi vivante et agréable."
extrait d'une lettre de Mendelssohn du 13 janvier 1943, alors qu'il avait 34 ans (4 ans avant sa mort en 1847 et une intense activité de compositeur derrière lui)
La 1ere de Tchaïkovski (rêve d'hiver), pas très connue...mais bien belle!
etc>...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5406
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-11-18, 01:19

Coucou Messieurs,
Je n'ai pas répondu faute de temps. Et demain mon ami compositeur vient, ça va m'entraîner encore dans des réponses tardives, mais je vais mettre mon grain de sel ( Hehe ).
Mon approche de Beethoven a été "frontale", puisque mes parents l'adoraient (surtout papa), et donc enfant, j'ai eu droit à des intégrales de symphonies etc, etc...
Je deviens de moins en moins fan des symphonies, j'adore les transcriptions de symphonies de LVB et autres, pour ensembles à cordes. A suivre.
Un qui n'a pas réussi vraiment sa première symphonie (la 25), malgré son génie, c'est quand même Wolfgang.
C'était très bien, mais un peu "convenu", voilà (une commande). Et il était bien jeune !! Rien à voir avec le chef d'oeuvre d'équilibre et de sensibilité qu'est "La Prague"..
Dis-donc avec Ludwig tu as de quoi faire Laughing
Eh bien moi aussi j'ai eu du mal à vous lire ce soir, parce que je n'avais pas d'avis dans ma boîte mail, et il a fallu que j'aille voir dans "les mails du jour" (et si tu ne les lis pas "le jour", ils partent "in the jungle" des autres fils..)... Very Happy
Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 857611

D'accord avec toi Jean pour Brahms et Tchaikowski ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-11-18, 11:19

La_pendule a écrit:
J'ai eu pas mal de mal à trouver ce sujet sur Beethoven car lorsqu'on cherche son nom dans la recherche du forum on tombe sur un paquet de sujets !

Je me fais une période Beethoven pendant laquelle je vais tenter de faire un tour des oeuvres les plus intéressantes.

Comme selon moi, ce qui est le plus connu chez lui sont ses symphonies, je vais commencer par les 9 symphonies puis vais aller vers les sonates et les concerti, qui sont pour moi ses vrais chefs d'oeuvre. Je suis retombé sur le concerto pour piano n°4 par Hélène Grimaud, je suis tombé sous le charme, et je suis également un très grand amateur du triple concerto.

J'ai donc commencé par les 2 premières symphonies ce soir. J'ai trouvé la première sans absolument aucun intérêt. Ca s'écoute, mais rien ne m'a marqué dans cette symphonie.

Je me suis même posé la question suivante : est-ce qu'il existe des compositeurs qui ont réussi leur première symphonie ?

Puis j'ai écouté la 2ème. Comme les plus connues sont les 3/5/6/7/9, je n'en attendais pas grand chose, et pourtant, j'ai retrouvé la patte Beethov dès le début, je la trouve franchement sympathique cette deuxième symphonie... Je n'ai écouté que le premier mouvement pour l'instant, puis j'ai vaqué à mes obligations familiales, la suite demain.

Pour les premières symphonies des autres compositeurs, Jean t'a répondu, et je suis d'accord avec lui...

Comme du le précises, Beethoven, il faut l'aborder par ses symphonies (sauf si on n'aime pas la musique orchestrale, auquel cas faut penser à ses quatuors à cordes).

Les symphonies 1 et 2 sont encore, si on peut dire, une sorte de "brouillon" des suivantes. Tu verras, la 3ème symphonie, l'Héroïque, n'a plus grand chose à voir avec les deux premières. Celle-ci est un "monument", elle est déjà révolutionnaire par sa durée (50 minutes, un record pour l'époque), l'inclusion d'une marche funèbre et aussi son premier destinataire : Bonaparte lui-même. Cette symphonie ne pouvait qu'être grandiose !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5406
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-11-18, 19:03

Complètement d'accord avec toi Joachim.  Very Happy Avec la 3ème, qu'on entend souvent direction Abbado sur Classica en rediff...., on change de registre ! Cette "3ème" est un monument d'ingéniosité, de douceur et d'impétuosité mêlées, un chef d'oeuvre total . L'inclusion de cette "Marche Funèbre", inattendue, est incroyable, et très belle.
Bonne écoute ! Je te recommande Abbado, mais évidemment les belles versions abondent ! Very Happy

A noter que le premier destinataire fut Bonaparte, mais quand il "se fit empereur", Beethoven a vu tout rouge, il a complètement "honni" son héros.

La symphonie est finalement dédiée à la mémoire « d'un grand homme », bien qu'elle ait été par la suite dédiée au grand mécène du compositeur, le Prince de Lobkowitz. Cette symphonie est l'une des œuvres les plus populaires de Beethoven (le compositeur lui-même la préférait à toutes ses autres symphonies). Elle est en outre considérée par certains comme annonciatrice du romantisme musical.
Revenir en haut Aller en bas
La_pendule

La_pendule

Nombre de messages : 50
Age : 37
Date d'inscription : 17/10/2021

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty2021-11-19, 17:23

Je suis en plein dans la 3ème et je ne peux que vous acquiescer, cette marche funèbre est juste superbe, elle m'a même surpris, je connaissais surtout la 5 (évidemment), la 7 (ce deuxième mouvement Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 185465 ) et la 9, je ne connaissais pas la 3 et je suis impatient de découvrir la 6ème qui fait parler d'elle également.

Pourtant j'ai un disque vinyle sur lequel figurent la 3 et la 6 mais je ne l'ai encore jamais écouté (acheté en brocante il y a 4 ou 5 ans).

Merci pour vos exemples de premières symphonies que je vais bien évidemment m'empresser d'écouter Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 395622 D'autant que j'ai lu Sibelius que j'ai découvert il y a peu par une amie finlandaise qui m'a fait découvrir son concerto pour violon que j'ai adoré !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: